Amar Belani : «Les chiffres sur l’esclavage en Algérie sont absurdes»

Les estimations accolées à l'Algérie dans l'enquête réalisée par l'organisation Walk Free Foundation sur l'esclavage mondial sont «totalement aberrantes» et «absurdes», a indiqué, aujourd’hui dimanche, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. «Je dois souligner que, de l'aveu même des responsables de cette ONG, l'enquête en question ne se base pas sur des données fiables et irréfragables, puisque l'indice de prévalence de l'esclavage moderne n'est que le résultat d'une extrapolation fantaisiste qui se base sur des échantillons aléatoires dont la représentativité est plus que douteuse», a précisé M. Belani dans une déclaration à l'agence officielle APS, en réaction à l'étude de la Walk Free Foundation sur l'indice de l'esclavage mondial. «Aussi, par-delà cette méthodologie qui aboutit à des déductions foncièrement erronées, les estimations accolées à l'Algérie dans cette enquête sont totalement aberrantes et absurdes et ne méritent pas davantage de commentaires», a-t-il ajouté. Cette étude, publiée jeudi dernier à Londres, fait état de près de 30 millions de personnes vivant dans des «conditions d'esclavage» dans le monde, dont trois quarts en Asie. Et dans ce décompte, une partie est imputée à l’Algérie. Ce n’est pas la première fois que des enquêtes collent à notre pays des conclusions fantaisistes. Il y a eu, dans le même registre, la traite des humains, mais aussi dans le domaine économique, le climat des affaires qui, à coups d’indices douteux, met l’Algérie dans les dernières places. 
R. N.

 

Comment (11)

    abdelkader wahrani
    21 octobre 2013 - 21 h 00 min

    maranach fel hind ni
    maranach fel hind ni bingladesh, ni au maroc la monarchie moyenageuse de (am dakious)il n´existe pas l´esclavage dans notre pays?il n´existe pas des enfants de 8-10 ans esclaves chez nous. au maroc les petites filles 10-12 ans bonniches travaillent 126 heures par semaine et subissent des violences sexuelles de leurs employeurs pédophiles elles teminent entre 14 et 18 heures par jour durant toute la semaine et sans aucun repos elle recoivent uniquement 4 dirham moins de(0,50ct euro) par jour?et les autorités makhzeniens hypocrites qui ferme les yeux sur l´esclavage et la misére de ces fillettes. le maroc en matiére d´enseignement, la réalité est tout aussi alarmante, avec 51 pc seulement des enfants qui dépassent le cap de l´éducation primaire, le maroc est au même niveau que le malawi (50pc) et loin derriére un pays comme le bingladesh (70PC) le taux d´analphabétisme est au moyenne pour les adultes de plus quinze ans de 50pc. dans le rif marocain la Hrira de leur sidhoum roi6, mijote a feux doux?.




    0



    0
    Anonyme
    21 octobre 2013 - 18 h 28 min

    les cireurs de chaussures
    les cireurs de chaussures n’exsite plus certe le pire ce qui etaient ils sont devenus des (…) dixit mohamed boudiaf et beaucoup d’encient moudjahidines




    0



    0
    00213
    21 octobre 2013 - 15 h 45 min

    Trop marrant et voir même
    Trop marrant et voir même ahurissant !
    Surtout quand l’héritier d’un groupe minier australien qui a exterminé les aborigènes pour voler et exploité leur terre, veut se racheter une virginité en finançant ce genre d’étude.
    Ces vautours pseudo-utopistes ne parlent pas un mot sur les 75% de la planète qui sont esclaves du capitalisme financier.
    .
    Remarquez, plus rien ne m’étonne :
    On a bien vu une ONG financée par Georges Soros prendre partie contre les mesures drastiques infligées à la Grèce.
    Alors que ce chacal de Soros a participé à la faillite des grecs !!
    .
    Ce site devrait mettre une rubrique « Connerie de luxe » et y insérer toutes les pépites du net comme nos armes de destructions massives pointées sur le Maroc ou encore Bouteflika en guerre contre son armée (qui l’a placé)
    .
    Notre stabilité fait des jaloux et nos perspectives les rendent fous.
    Mazel wakfine !




    0



    0
    abdelkader wahrani
    20 octobre 2013 - 21 h 27 min

    il n´existe pas l´esclavage
    il n´existe pas l´esclavage en algerie, ni les enfants nu pieds cireurs ou vendeurs de journaux a la criée, en 1963 a sidi-ferruch, au centre des petits cireurs. amenés par autocar, la douche a l´habillage, et de l´habillage au dortoir, la transformation des yaouleds crasseux et misérables en petits garcons propres, vêtus de souvêments bleus. je me souvient de leur entrée dans le dortoir neuf aux lits blancs.




    0



    0
    Mohamed EMaadi
    20 octobre 2013 - 19 h 54 min

    Sofia @
    Sur le harcèlement

    Sofia @

    Sur le harcèlement sexuel je suis d’accord c’est inadmissible et je l’ai dénoncé ici sur ce site à plusieurs reprises. Je me suis souvent demandé comment ils font leur avance dans ce pays ou la majorité des femmes sont voilées ? je vous dirais que dessus le gouvernement Algérien doit prendre des mesures pour lutter contre ceci et fermement par contre celle qui s’allonge elles se sont mis elle-même dans le pétrin ! Personne n’a dit qu’il fallait donner son corps pour du boulot car aucune loi ne vous y oblige !
    Quant à l’esclavage en Algérie c’est une blague personne n’y croit




    0



    0
    sofia
    20 octobre 2013 - 17 h 27 min

    @chikhna
    bien monsieur c vrai

    @chikhna
    bien monsieur c vrai k les algeriens refusent d’etre utilisees mais yas d’autres forment j’ai parlesj’ai vu des personnes dans le centre commerciale a bbzzouar des jeunes filles debout tout la journees pas droit de s’assoire une seconde interdit de d’aller au toilette sans permission interdit de parle meme si le client est sa mere ou son pere… imaginer etre debout du matin au soir sans pouvoir s’assoire est se reposees un peut bcp en quitees mais y ont as qui restent lah ghaleb besoin d’argent donc monsieur ca exciste l’exclavagisme en algerie pire encore l’arccelement sexuelle des femmes se fond abusees est personne n »osent rien faire de peur d’etre renvoyes parce que l’arccelleur est un DG ou un ministre




    0



    0
    Adel
    20 octobre 2013 - 16 h 35 min

    Comment ces enfoirés qui
    Comment ces enfoirés qui n’ont jamais mis les pieds chez nous peuvent-t-il écrire de pareilles anneries.
    Nous voyons clairement qu’il s’agit des officines de nuisance, de même que RSF qui classe l’algérie 122 sur le liberté de la presse, c’est du foutage de gueule si on compare avec la france ou toute l’information est sous contrôle, personne n’a le droit de parler de l’esclave qu’israel fait subir aux palestiniens de Gaza, et RSF ferme sa gueule.
    Le fondateur de RSF ancien d’algérie française un véritable facho.




    0



    0
    Brahim Haddou
    20 octobre 2013 - 16 h 09 min

    des officines de propagande
    des officines de propagande sionistes maquillées en organisations internationales. l’algérie est un pays humaniste et le restera toujours. on n’est ni le « qatar », ni le « maroc » monarchies moyenâgeuses, inhumaines et sanguinaires, et nous ne sommes pas l’entité sioniste sanguinaire et qui traite les africains comme des animaux. les maîtres de la propagande sioniste qui se sont toujours inventés des réalités, ont toujours voulu faire croire qu’ils savent mieux que les citoyens de leur pays, ce qui se passe chez eux, alors que les citoyens savent les choses qu’ils voient chez eux, mais les sionistes qui n’ont jamais mis les pieds dans les pays qui leurs sont réfractaires, veulent faire croire qu’ils sont plus clairvoyants que les habitants. l’esclavage algérie c’était il y’a des siècles et il fut aboli bien avant l’arrivée des colons français. contrairement à d’autres états comme le maroc, qatar et arabie (…), où l’esclavage n’a jamais été abolie. ce sont les monarchies les plus esclavagistes au monde. mais naturellement, les officines sionistes lorsqu’il s’agit de ces trois « états » à leurs bottes, donnent une autre réalité où tout est merveilleux car pour eux, quand on est soumis on est sur la bonne voie et quand on est souverrain et qu’on refuse de se plier, tout va très mal.




    0



    0
    Nenuphar
    20 octobre 2013 - 15 h 19 min

    C’est bien de faire des
    C’est bien de faire des déclarations à l’APS mais qui lit cette agence ? En tout cas pas les initiateurs de cette enquête et de bien d’autres citées dans l’article.

    .

    L’important pour un pays n’est pas de faire des déclarations lénifiantes à l’usage de l’opinion interne mais de remettre ou d’éditer des données qui contredisent ces affirmations et de faire en sorte que les ONG ou autres cabinets d’études économiques ou sociaux soient plus rigoureux dans leurs analyses, forcément basées sur des chiffres et éléments fournis par le pays concerné.
    Mais comme l’Algérie n’a pas, on va dire, une image fréquentable, il va de soi que les autorités, par leurs actions et leur inertie dans la conduite des affaires du pays ne sont pas pour l’améliorer rendant les chiffres qui pourraient contredire ces études comme potentiellement non crédibles.




    0



    0
    kebch bounetah
    20 octobre 2013 - 14 h 06 min

    en France et dans plusieurs
    en France et dans plusieurs pays occidentaux des ministre des députés des maires on était condamné pour esclavagisme ces pays sont-ils sur la liste de cette ONG quelques preuves crédibiliserai tous ça




    0



    0
    chikhna
    20 octobre 2013 - 12 h 30 min

    L’esclavage en Algérie est
    L’esclavage en Algérie est banni et même les cireurs de chaussures sont introuvables chez nous. Les nouvelles formes d’esclavage sont très peu tolérées au point ou on peut mettre fin à une carrière de plusieurs années de travail pour cause d’exploitation abusive du travailleur par son employeur. La nature de l’algérien est ainsi façonnée de sorte qu’il boude et refuse tout acte d’asservissements, c’est une question d’honneur.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.