Le FFS se détourne de l’élection présidentielle de 2014

Le Front des forces socialistes a-t-il définitivement abandonné l’arène politique ? La voix de ce vieux parti de l’opposition est quasi inaudible quand il s’agit des grandes questions de politique nationale, à l’instar de la maladie du président Bouteflika et de la présidentielle de 2014. Le FFS fait partie des rares partis qui n’ont émis aucun commentaire sur l’état de santé du chef de l’Etat qui s’apprête à rempiler pour un 4e mandat. En revanche, il multiplie les rencontres pour recueillir des propositions d’ordre économique susceptibles d’intéresser le gouvernement. La dernière en date est cette fameuse convention nationale sur l’énergie qui aura lieu les 31 octobre et 1er novembre à Alger. Cette initiative a été annoncée par le groupe parlementaire du FFS, lors de la dernière session de l’APN consacrée à l’examen d’un amendement à la loi sur les hydrocarbures. En organisant cette convention, le FFS dit vouloir lancer une réflexion et un débat public sur la situation et les choix énergétiques du pays pour éclairer l’opinion nationale sur des questions extrêmement sensibles concernant le présent et l’avenir énergétique du pays, et répondre à l’inquiétude des Algériens qui souhaitent être informés et rassurés sur le devenir d’un secteur économique vital. Pourtant, la nécessaire transition énergétique est déjà acquise, puisque le gouvernement a déjà mis en place le dispositif réglementaire et un plan national des énergies renouvelables. Quant au gaz de schiste, la cause est entendue, malgré les nombreuses mises en garde contre son exploitation. La machine est déjà en marche. Connu pour ses positions claires et tranchantes sur les questions politiques, le FFS se mure, depuis près d’une année, dans un étrange silence qui n’a pas manqué de susciter interrogations et étonnement au sein même de sa base militante.
Sonia B.

Comment (10)

    citoyen
    31 octobre 2013 - 16 h 31 min

    les dindons de la farce
    les dindons de la farce commencent à prendre conscience, mais dommage, ce n’est qu’après 50 ans. le président « à vie » depuis 51 ans se réveille, bravo !!!!




    0



    0
    le Naïf
    29 octobre 2013 - 9 h 55 min

    Depuis qu’il a été « acheté »
    Depuis qu’il a été « acheté » aux enchères « pétrodollarisés » le FFS devint un simple figurant dans le gag politique algérien.




    0



    0
    Anonyme
    29 octobre 2013 - 8 h 00 min

    (…) Un parti politique qui
    (…) Un parti politique qui se dit socialiste mais qui est adepte du système digne de celui des castes en Kabylie ou l’ « origine religieuse (et oui ça existe pour ça)  » doit être rétablie avec tout les privilèges qui reviennent à caste de « Cheikh Mohand » qui s’appuie, bien sûr ! aussi, sur sa religion pour masquer son insignifiante « quantité » face au « nombre ». Difficile à comprendre avec tout ces codes pour un non avisé, mais pour un Kabyle c’est claire comme de l’eau de Roche.




    0



    0
    AnonymeFarid achour
    28 octobre 2013 - 14 h 20 min

    Que dire sinon que le ffs a
    Que dire sinon que le ffs a 20ans d’avance sur l’opinion en général.D’ici là ce sera trop tard, alors de grace laisser le travailler.




    0



    0
    Qays
    28 octobre 2013 - 12 h 10 min

    Le FFS n’a jamais été présent
    Le FFS n’a jamais été présent quand il le fallait, il a toujours brillé par sa chaise vide, à quoi sert-il alors??

    Nationalistes et patriotes algériens créons, pour les élection 2014, un parti démocratique qui soit affranchi des personnalités fossiles et qui soit au dessus de tous les autres partis.




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 10 h 00 min

    le FFS joue en silence, car
    le FFS joue en silence, car il joue un jeux dangereux, avec un risque tres gros.
    s’il s’allie au clan presidentiel, et celui ci echoue, alors bey bey le FFS….sinon comment expliquer la volenté de belkhadem de former avec ce parti apres les dernieres legislatives?
    c’est pour ça qu’il garde le silence en attendant de voir plus clair, …en somme le beur et l’argent du beur si possible.




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 7 h 47 min

    on gère les affaires
    on gère les affaires courantes car le parti agonise depuis belle lurette et ce n’est malheureusement pas ces parachutés à la tete du ffs qui vont changer quoique ce soit à la donne.




    0



    0
    Anonyme
    28 octobre 2013 - 7 h 42 min

    Je lis ci-avant des
    Je lis ci-avant des commentaires à 2 sous.taaloo n’niveau.
    Le ffs s’intéresse d’abord au sort de la nation qui tire 98% de ses devises des hydrocarbures et ce qui se trame actuellement est grave. c’est pourquoi il veut éclairer l’opinion public et le prendre à témoin. mais dans un pays de bégarines on ne voit que le koursi et la course à la mangeoire.
    quant aux élections, tant que le système est verrouillé, ce n’est qu’agitation et illusion, alors autant se rendre utile à la nation autrement, c’est ça le crédo du ffs.




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2013 - 22 h 03 min

    En voyant cette photo, je me
    En voyant cette photo, je me dis voila un parti de mouhouch juste bon à jouer au dominos.




    0



    0
    marouane
    27 octobre 2013 - 21 h 53 min

    Le ffs a cesse d’etre 0un
    Le ffs a cesse d’etre 0un parti politique. N’ayant paw reussi a l’enterrer, ait ahmed s’ est arrange a placer ceux qui le feront progressivement. Le resultat est deja la.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.