Le nouveau cadeau du président Bouteflika à ses députés

Les locataires de l’hémicycle Zighout Youcef semblent peu regardants sur les dépenses de l’Etat quand celles-ci leur sont directement destinées. Ces «représentants du peuple» sont sur le point de recevoir un nouveau cadeau du chef de l’Etat qui consiste en des voitures de luxe dont le prix unitaire dépasserait les 4 millions de dinars. Ces nouvelles acquisitions, au profit de nos députés, sont pour le moins excessives et surtout inutiles. Car, il y a seulement une année, l’auguste Assemblée a procédé à coup de milliards au renouvellement de son luxueux parc automobile. Mais ces voitures qui n’ont servi qu’une année n’étaient pas assez neuves pour ces «parlementaires» qui aiment rouler carrosse et veillent au grain à leurs intérêts personnels. Ces «élus de la nation» baignent ainsi dans le luxe et pour le Président, qui va bientôt leur soumettre sa nouvelle Constitution, rien ne semble trop cher pour obtenir encore une fois leur allégeance. En réalité, Bouteflika ne fait que perpétuer une tradition qu’il a lui-même instaurée depuis son arrivée au pouvoir en 1999 et qui consiste à s’acheter les soutiens, quel qu’en soit le prix. Comme en 2001 et en 2008, le chef de l’Etat use et abuse des ressources financières de l’Etat pour encore une fois faire passer son projet de révision de la loi fondamentale, élaboré en vase clos. Sans le moindre débat. Bien que le Parlement lui soit acquis, Bouteflika emploie ce procédé pour éviter tout réveil de conscience qui gâcherait ses projets, dit-on. C’est d’ailleurs lui qui a offert des salaires démesurés aux parlementaires au même moment où il refusait d’accorder quelques milliers de dinars d’augmentation aux enseignants et aux autres fonctionnaires de l’Etat. C’est également lui qui a offert aux membres de la législature passée (2007-2012) une prime de trois millions de dinars pour «services rendus». Pour des raisons purement politiciennes, il ne se gênerait assurément pas à puiser autant qu’il lui faudra dans le Trésor public pour assouvir les désirs les plus fous des nos honorables députés. Ces membres de l’Assemblée populaire nationale le «méritent bien», eux qui approuvent tout ce qui vient de l’Exécutif. Durant la dernière législature, l’APN avait consommé plus de 2 300 milliards. Au rythme où vont les choses, l’actuelle législature coûterait le double au peuple qui n’a choisi ni le gaveur ni les gavés.
Hani Abdi

Comment (28)

    Adel
    29 octobre 2013 - 20 h 09 min

    G envie de vomir g une boule
    G envie de vomir g une boule dans l estoma merci monsieur le president .je connais 1 depute (pas personelement) g meme eu son bultin de note entre les main il ne c meme pas faire 1 phrase ni en arabe ni en francais ( a cons ) svp al patriotique poste mon massage.. G envie de pleure p……….p




    0



    0
    Anonyme
    29 octobre 2013 - 7 h 29 min

    Nous avons participé à élire
    Nous avons participé à élire les députés avec un suffrage exprimé supérieur à 50%, et nous déplorons leur agissement budgétivore au détriment de la mal vie de la majorité de la population. Mr Djoudi mène une campagne tout azimut pour réduire les dépenses de l’état, mais ces dépenses farfelues, il faut les chercher au sein de nos administrations qui se permettent des avantages inimaginables dus à leur postes tels que les véhicules de service luxueux, la multitude de primes exorbitantes, il suffit de comparer la paye d’un smicard à celle d’un haut responsable. Les députés ne font que calquer leur train de vie sur celle des responsables pour se partager le gâteau équitablement tout en évitant de laisser échapper des miettes pour les citoyens. Ils doivent de temps à autre se soucier de la justice sociale pour eviter de revivre les scénarios de 88, du printemps berbère, de la décennie rouge, des conflits sociaux qui ont débordé sur la violence, etc.




    0



    0
    Amokrane
    29 octobre 2013 - 6 h 35 min

    VOUS SAVEZ QUE BOUTEFLIKA N’A
    VOUS SAVEZ QUE BOUTEFLIKA N’A JAMAIS ETE DANS CE SOIT DISANT PARLEMENT MAIS MALGRES CA ILS VOTERONT SA LOI CES CHIYATINES .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.