Amar Saïdani repart humilié d’une conférence du FFS

Coup de théâtre à l’hôtel El-Marsa de Sidi-Fredj, où le Front des forces socialistes (FFS) tient sa première conférence nationale sur l’énergie. Le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, a quitté très en colère, aujourd’hui jeudi, les travaux de la conférence à laquelle il était invité. Selon nos informations, le patron du FLN n’a pas accepté le traitement qui lui a été réservé par les organisateurs, en s’attendant notamment à être reçu «avec le protocole adéquat, digne de sa stature». L’invité s’est aperçu qu’il était indésirable, et que sa présence aux travaux de cette conférence, à laquelle étaient aussi conviées des personnalités de divers horizons, et d’anciens cadres de la Sonatrach et du ministère de l’Energie, s’annonçait encombrante. Du coup, Amar Saïdani signe la fin de la lune de miel qu’il a voulu inaugurer en se rapprochant du FFS, après avoir rendu publique une longue lettre qu’il avait adressée au leader historique du parti, Hocine Aït Ahmed. La direction du FFS s’était gardée de commenter ce message excessivement apologique, par lequel le secrétaire général du FLN, nouvellement installé, cherchait à sceller rapidement une alliance avec ce parti d’opposition qui ne cessait, depuis deux ans, de donner des signaux de réconciliation avec le pouvoir en place, et notamment avec la politique de Bouteflika. La direction du FFS, pour se rattraper, a adressé une invitation à Amar Saïdani pour assister à sa conférence nationale consacrée à l’énergie. Cet incident est un premier indice que Saïdani est en train de subir les contrecoups de son activisme zélé et de sa quête effrénée de notoriété, après avoir défrayé la chronique avec ses récentes sorties aussi tonitruantes que perfides, en se présentant comme le porte-voix du président de la République, et en s’attaquant directement, à ce titre, aux services de sécurité et à l’institution militaire.
R. Mahmoudi
 

Comment (32)

    mabelle49
    17 novembre 2013 - 14 h 06 min

    Qui est ce SAIDANI ?D’où
    Qui est ce SAIDANI ?D’où viens-il ? IL est au service de qui ?
    Pauvre AGERIE !!!!!!




    0



    0
    bachbach
    16 novembre 2013 - 22 h 04 min

    saidani est un votours.il
    saidani est un votours.il essaie d’attire la sympatie de tt le monde afin de
    pouvoir se faire une place au gouvernement plutard et etre president.vous vous rendez compteen plus c’est un tunar né en tunisie qui vient nous faire la moral et en plus il est secretaire du fln.c kan que les algeriens le degage dans son pays il a rien a faire chez nous. en esperant que le ffs s’occupe de lui.tahia djazaire.




    0



    0
    Yacine16dz
    8 novembre 2013 - 18 h 25 min

    IL EST SOUHAITABLE QUE
    IL EST SOUHAITABLE QUE SAIDANI ET CONSORTS,DES CORROMPUS,DES TRICHEURS, DES ANTI-DEMOCRATES ET DES ANTI-ALGERIENS NE SOIENT PAS INVITES AUX REUNIONS ET AUTRES RENCONTRES QU’ORGANISENT DES ALGERIENS QUI TRIMENT POUR CE PAYS, ACOMMENCER PAR LE FFS, UN PARTI RESPACTABLE ET RESPECTE DONT LES RACINES SONT ANCREES DANS « UNE ALGERIE » NATIONALISTE PROPRE.




    0



    0
    Anonyme C-moi
    4 novembre 2013 - 12 h 50 min

    Et dire qu’à une époque, il
    Et dire qu’à une époque, il etait enseignant d’arabe dans une base de vie à Sonatrach. Parti de rien, ce gare a fait du chemin. Les gens des milles coupoles savent flairer, même aux affaires, regardez mehri par exemple.




    0



    0
    Anonyme SIDI MAKHLOUF
    2 novembre 2013 - 8 h 55 min

    Ce n’est guère étonnant de la
    Ce n’est guère étonnant de la part d’un drabki qui cherche a se donner une virginité sur le plan politique.Le FFS l’a invité pour le remettre à sa véritable place d’un moins que rien. BRAVO POUR LE FFS.




    0



    0
    bmr democrate
    1 novembre 2013 - 23 h 06 min

    du vent pour ceux qui veulent
    du vent pour ceux qui veulent êtres au dessus des valeurs du ffs
    l’honneur lui reviens d’être invite pour la conférence au prêt de ses mètres de la politique et de la diplomatie




    0



    0
    Charles Stone
    1 novembre 2013 - 22 h 35 min

    Qui sait mieux que Amar
    Qui sait mieux que Amar Saidani jouer à la darbouka. Il le fait bien actuellement, mais il lui manque quelque chose pour réussir. Il lui manque la Zorna qu’il croyait la trouver chez le FFS. Malheur lui a pris, il est reparti bredouille. On lui prêtera au moins une chose, il sera le secrétaire général qui aurait réussi a enterrer le PFLN. Car le FLN historique est dans notre cœur et nous voulons tous le préserver des voleurs et des charognards…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.