Violation du consulat d’Algérie : la thèse de l’acte isolé réfutée

Les éléments visuels de preuve, examinés par des experts algériens, «ne donnent pas de crédit à la thèse de l'acte isolé» avancée par les autorités marocaines, à la suite de la violation du siège du consulat général d'Algérie à Casablanca, a indiqué, aujourd’hui samedi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. Interrogé sur les circonstances de violation, vendredi, du siège du consulat général d'Algérie à Casablanca et de la profanation de l'emblème national, M. Belani a affirmé que «les éléments de preuve, examinés par des experts algériens, ne donnent pas de crédit à la thèse de l'acte isolé et que nous attendons des explications circonstanciées qui ont été exigées de la partie marocaine». «Nous regrettons la poursuite de la mobilisation de foules autour de notre ambassade à Rabat et de notre consulat à Oujda, car celle-ci est de nature à déboucher sur la répétition de ce genre de dérapages graves», a-t-il ajouté.
R. I.

Comment (14)

    jamie
    3 novembre 2013 - 15 h 00 min

    l’algerie n’a pas à
    l’algerie n’a pas à s’inquiéter pour de tels actes,bien au contraire cela prouve que la stratégie d’endiguement aux frontières et le pressing diplomatique ont porté leurs fruits.il ne reste qu’à attendre que ce royaume médiéval tombe comme un fruit ………..pourri .




    0



    0
    angenaili
    3 novembre 2013 - 13 h 51 min

    Pourquoi le Maroc ne fait
    Pourquoi le Maroc ne fait rien pour récupéré les enclaves et les îles occupé par l’Espagne ? Quand je voie M6 à la télévision je le compare à un enfant qui est mal conseillé .L’Algérie doit encore renforcer la frontière ouest et fermer définitivement les postes frontières et pourquoi pas posé des mines aux frontières ouest .coupé le gaz, téléphone et l’internet et interdire toute importation du Maroc et nous Algérien et Algérienne ont doit boycotter les produits made in Maroc




    0



    0
    Nassima
    3 novembre 2013 - 10 h 36 min

    Ali (non vérifié) | 2.
    Ali (non vérifié) | 2. novembre 2013 – 21:59

    plutôt , invitez tous les Marocains a faire une manif devant l´ambassade de France et d´Espagne qu´ils les colonisent ,on verra apres la reaction du Mkhzen




    0



    0
    Anonyme
    3 novembre 2013 - 10 h 34 min

    C’est très bizarre cette
    C’est très bizarre cette situation.
    Après la période de deux mois de boutef en France, à peine rentré en Algérie, il dissous l’ensemble des services de renseignements. Le pire ce n’est pas le fait de dissoudre les services généraux mais de le dire à voix haute à tout le monde y compris nos ennemies.
    Maintenant, le Maroc nous attaque, La France exécute j’en sais quoi au Mali, l’Egypte qui revient au gaz Algérien et les Américains qui visite notre pays…
    Je ne pense pas qu’elle soit de la trahison mais une mauvaise gestion d’un service très stratégique.




    0



    0
    Nassima
    3 novembre 2013 - 10 h 20 min

    Horizon (non vérifié) | 2.
    Horizon (non vérifié) | 2. novembre 2013 – 22:36

    surtout les cadres Tunisiens , Égyptiens et j´en passe même s´ils sont protégés par un c**nard responsable qui croit a l´ amitier et a la fraternité a la con, le devoir envers la patrie oblige ! EUX IL LE FONT AUTOMATIQUEMENT ENVERS NOUS*** SIMPLE CITOYENS*** EN TUNISIE;EN EGYPTE AU MAROC ET JE NE LES EN VEUX PAS;ILS NE FONT QUE LEUR TRAVAIL POINT BARRE . La mentalité de edkhoul ya mbarek b h´marek c´est fini !!!!!! je me souviens quand j´étais étudiante a l ´université d´Alger , il y avaient deux simples Tunisiennes soit disant étudiantes qui roulaient leur bosse et qui n´assistaient jamais a leur cours mais obtenaient de bonne notes et SVP avaient plus de droit que nous ,le jour ou le directeur du campus voulait les chasser car elle avaient terminé leurs études donc elles occupaient une chambre qui devait être occupée par de nouvelles bachelières, mes dames ne se sont pas gênées elle ont fait appel a leur chikour algérien bien placé svp  !!!!! en contactant l´ambassade de Tunisie .Mais je tire chapeau a ce directeur car par sa diplomatie ,il les a chassées finalement du campus surtout que nous les étudiantes du campus ont été témoins de cette affaires .
    Nous nous sommes dit puisque ces filles sont très importantes aux yeux de l´ambassadeur Tunisien a l´époque et a ce tou tou chikour algérien bien placé pourquoi l´ ambassadeur tunisien ne les a pas hébergées chez lui?! Ces filles étaient vraiment louches par rapport aux d´autres Tunisiennes qu´on respectés beaucoup en constatant qu´elles sont vraiment venues en Algérie pour étudier .Il n´y a pas que cela ,on a vu de toutes les couleurs ,des étudiants jordaniens ,égyptiens baatistes dans les universités algériennes qui se permettez de faire de la politique en critiquant la politique algériennes,les kabyles ,les Algériens .win a sahbi win alors qu´ils n´osent même pas critiquer leur président ou leur système politique sinon c´était la guillotine qui les attendait:takra batel tekoul fi el rala et tesb fi el mala ,cela m´a tellement marquée que j´en parle maintenant parce que c´était anormal et infaisable pour moi .




    0



    0
    algerienmeskine
    3 novembre 2013 - 9 h 21 min

    puisque les experts algeriens
    puisque les experts algeriens viennent de refuter la these de l’acte isolé,lez autorités marocaines viennent de relacher le principal suspect qui avait souillé l’embleme national!!!




    0



    0
    Nassima
    3 novembre 2013 - 5 h 50 min

    Pauvres Marocains!
    Pauvres Marocains!




    0



    0
    selecto
    2 novembre 2013 - 22 h 18 min

    Une déclaration du chouchou
    Une déclaration du chouchou de Mimi 6, le nouveau marocain Cheb Khaled:

    En 2009, dans une interview au magazine marocain Telquel, le chanteur algérien Khaled compare l’expulsion des Marocains d’Algérie durant les années 1970 à une « aberration » et cite le cas des Marocains que les Oranais ont « cachés et d’autres […] mariés de force pour qu’ils puissent rester en Algérie » et compare ces scènes à « celles de la Seconde guerre mondiale où des voisins cachaient leurs amis juifs pour leur éviter les camps nazis ».




    0



    0
    S.S.A
    2 novembre 2013 - 21 h 51 min

    Assalam Oura3laykoum
    La

    Assalam Oura3laykoum
    La violation de notre enceinte diplomatique est un casus-belli, un cas de guerre constitué avec matérialisation de preuves.
    Finissons-en. Ils veulent la guerre, ils l’auront même si c’est pas après ce grave incident, tôt ou tard, nous entrerons en guerre avec le Maroc. Les Patriotes Sincères le savent et s’y préparent et ne tomberont pas dans le piège à l’irakienne, ils attendent l’ennemi de pied ferme et sont impatients de mettre en pratique leurs techniques.
    La voie de l’indépendance du peuple Saharaoui est en marche et se bâtit plus vite que prévu, le Dalm et la Hogra Makhzennienne touche à sa fin, les Amazighs nos frères se réveillent et commencent à se révolter Al Hamdoullilah.
    Assalam Oura3laykoum.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    2 novembre 2013 - 21 h 40 min

    L’action contre l’ambassade
    L’action contre l’ambassade algérienne a été planifié et orchestrée par les services marocains et le Palais-Royal dans un timing précis et une date symbole de notre indépendance et de souveraineté .Comme ils ne le reconnaîtront jamais il suffit de faire comprendre que nous savons et que ce geste ne restera pas impuni .Prendre le temps et attendre le bon moment pour leur rendre leur monnaie de la pièce ! lazzem que nous répondions à cette saloperie lazzem




    0



    0
    Horizon
    2 novembre 2013 - 21 h 36 min

    Salem Alikoum
    Il faut

    Salem Alikoum

    Il faut dorénavant et impérativement dénoncer aux autorités compétente les employeurs Algériens qui embauchent des travailleur clandestin Marocains sur notre sol
    Cette main d’œuvre très hostile a notre peuple et à nos biens et infiltrés par des taupes du service espionnage de momo 666 et des sionistes.
    Elle utilisent ces imbéciles d’employeurs Algériens pour entrée sur notre territoire pour commencer différentes missions de déstabilisation intérieur , de renseignements , de pose de balise en des endroits stratégiques , font de la corruption d’individus sans âme ni foie ni loi .
    Ces corrompus à l’esprit saint pour cela seul le pognions compte avant tout.
    Et il y à les paumés en manque d’une dose , ou d’une barrette de chiite pour s’envoyer dans le brouillard .
    Qui eux sont des proie facile et maniable sans difficulté.
    Effectivement nous avons eux nos lots a l’époque de harkis. Mais nous sommes pas pour autant a l’abri de conspirateurs et d’intelligence avec l’ennemi contre leur propre patrie.
    Il faut reconduire tout les marocains sans exception chez eux et ne plus en toléré aucun .
    Il y va de notre intérêts a tous et ceux des notre.
    Commençons a faire le nettoyage par le biais des autorités de la gendarmerie , de la police et autres en dénonçant ceux qui les font venir ceux qui les emploi et qui mettes en péril notre grande maison ALGÉRIE.
    Il y a aussi ceux qui vivent chez nous depuis belle lurette qu’il faut avoir à l’œil attentivement .

    La marocanité d’Ahmed Ben Bella

    Ahmed Ben Bella n’a jamais gardé secret sur ses origines marocaines. A plusieurs reprises, il avait affirmé sa nationalité marocaine. Au journaliste de Jeune Afrique, il ne dit pas moins lorsqu’il évoque la construction du Maghreb et la réouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc.

    « Il faut faire le Maghreb, clame-t-il. Les frontières doivent être ouvertes. Et c’est tout à fait possible. Comment pourrais-je penser autrement alors, que même si je suis né en Algérie, même si j’y ai vécu, même si j’ai été le chef de la révolution algérienne, ma mère et mon père étaient tous deux marocains. »

    Né à Maghnia en 1916, Ahmed Ben Bella a été naturalisé algérien après l’indépendance de l’Algérie en juillet 1962.

    salem alikoum




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    2 novembre 2013 - 21 h 31 min

    Violation du consulat
    Violation du consulat d’Algérie : la thèse de l’acte isolé refute…Sa Majeste et son equipe paniquen a la vue des resultats en progress constant des sahraouis…Comme au foot quand on perd sur le terrain et on veut gagner a tout prix …on fait des conneries…Pour les Maghrebins Apres l Islam en Afrique du Nord…c est le foot. Avant l islam naturellement l adoration de l Euro et du dolar ce qui complique le management de la politique nationale et international. Un petit groupe au Maroc manipules par des politicards paniques on pense bien nfaire en attaquant les institutions diplomatiques de l Algerie au Maroc. Je ne pense pas que cela va aller plus loin vu que le gouvernement marocain a deja prsente ses excuses




    0



    0
    algerienmeskine
    2 novembre 2013 - 20 h 41 min

    parceque il a fallu des
    parceque il a fallu des experts algeriens pour refuter la these
    de l’acte isolé?le MAE fait dans le comique ces jours -ci!!!!
    Et puis ,maintenant il ne dit rien le ammar saidani;ou bien c’est plus facile de s’attaquer au DRS et à l’ANP!!!!!




    0



    0
    Horizon
    2 novembre 2013 - 20 h 25 min

    Salem alikoum
    LES CLANDESTINS

    Salem alikoum

    LES CLANDESTINS MAROCAINS TRAQU2S EN ALGÉRIE

    La police algérienne traque les Marocains, de plus en plus nombreux à entrer illégalement en Algérie. De nouvelles brigades de recherche et d’investigation sur l’immigration clandestine ont récemment été créées. Les arrestations se multiplient, ciblant ceux qui sont, depuis le début de l’année 2012, en tête de liste des immigrés clandestins arrêtés en Algérie.

    Jeudi 25 octobre 2012. Un marocain en situation irrégulière se fait encore une fois arrêté. Cette fois, la prise est de taille. L’homme avait en sa possession 200 comprimés de psychotropes, destinés à être vendus à Oujda, ville du nord-est marocain. Il était impliqué dans des trafics de drogues mais ce n’est qu’une exception qui confirme la règle. Les Marocains qui entrent illégalement en Algérie font surtout parler d’eux pour d’autres talents…
    Au top du classement, une première!

    Les Marocains sont au top du classement des immigrés clandestins attirés par l’Algérie. Ils sont nombreux à être entrés illégalement dans le pays depuis le début de l’année 2012.Près d’un tiers des personnes arrêtées par les services de sécurité durant les six premiers mois de l’année sont de nationalité marocaine. 540 Marocains sur 1604 personnes arrêtées par la police algérienne pour immigration clandestine ou séjour irrégulier. Une première. Alors qu’en 2010 et en 2011 ils arrivaient toujours en troisième position, loin derrière les Nigériens et les Maliens, qui étaient beaucoup plus nombreux, la tendance semble s’inverser. Pourquoi les Marocains sont-ils de plus en plus nombreux à venir s’installer illégalement en Algérie ? Première explication, la hausse du chômage. Le Maroc a vu le nombre de ses chômeurs augmenter cette année. Avec près de 1 130 000 de personnes sans emploi, le taux de chômage national a atteint, au premier trimestre de 2012, les 9,9%, soit une hausse de 0,8 par rapport à 2011. Fuir le chômage, quoi de plus évident.

    Police algérienne / Reuters 2012.

    Fuir le chômage!

    Ils traversent les frontières ou arrivent par avion pour s’installer ou travailler temporairement pour la plupart à Tlemcen, Oran et dans les autres villes de l’Ouest. Tlemcen, ville frontalière du Maroc, a d’ailleurs connu le plus grand nombre d’arrestations pour immigration clandestine cette année, avec 721 cas enregistrés, raflant la mise à la ville du Sud, Tamanrasset, qui a toujours été en tête du classement des wilayas ( préfectures) les plus touchées par le phénomène.

    Des artisans d’excellence

    Ainsi, la police a traité 914 affaires d’immigration clandestine, dont 226 cas de comparution directe, 309 expulsions, 69 transmissions au parquet, sur un total de 1604 personnes arrêtées. Près de 34% sont des Marocains. Si les services de sécurité semblent décidés à venir à bout de ce phénomène, beaucoup d’autres Algériens y trouvent leur compte. C’est que les Marocains représentent une source de main-d’œuvre de plus en plus appréciée, notamment grâce aux talents de leurs artisans du bâtiment. Ils font le bonheur des notables de la région ouest (Maghnia, Tlemcen, Oran…) et pour pas cher. Mosaïque, maçonnerie, plâtre, peinture, ils viennent parfois munis de leur propre matériel pour faire valoir leur rigueur d’artisan auprès d’entrepreneurs algériens très sensibles à leur qualité de service. Les Algériens qui les embauchent, trop habitués à une main-d’œuvre algérienne irrégulière et dispendieuse, s’en réjouissent.
    La police algérienne décidée à les traquer

    Les réseaux de passeurs qui assurent la traversée de la frontière algéro-marocaine, pourtant fermée, semblent, eux aussi, en tirer profit. Sauf que la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a tout récemment créé 11 brigades de recherche et d’investigation sur l’immigration clandestine, quatre d’entre elles sont déjà opérationnelles, les autres attendent leur mise en place. De quoi inquiéter plus d’un.

    La source parole d’Algérien de : Fella Bouredji




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.