Un parti, deux comités centraux : le FLN implose

Il n’y a plus d’entente possible entre le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, et les frondeurs, incarnés par le duo Abdelkrim Abada-Abderrahmane Belayat. L’opposition ne s’essouffle pas. Au contraire. Elle semble retrouver un second souffle lors d’une réunion tenue aujourd’hui à Draria, sur les hauteurs d’Alger. Présidée par Abdelkrim Abada, chef de file du mouvement de redressement, actif depuis quatre mois, et Abderrahmane Belayat, ex-coordinateur du bureau politique du parti, cette rencontre-débat a vu la participation d’un nombre important de membres du comité central et d’élus à tous les niveaux. Les deux chefs de ce mouvement contre l’actuel SG du FLN ont affirmé que la lutte continuera jusqu’à ce que le parti retrouve la légitimité et la légalité. Ils ont, d’ailleurs, annoncé «avoir commencé concrètement à préparer la session légitime et légale du comité central, sur la base du règlement intérieur et des statuts du parti». Encore une fois, Abderrahmane Belayat a déclaré illégitime la désignation d’Amar Saïdani à la tête de l’ex-parti unique lors d’une réunion tenue le 29 août dernier à l’hôtel El-Aurassi. Il explique avoir donné dans le recours déposé auprès du Conseil d’Etat toutes les preuves de l’illégalité de cette rencontre, de sa convocation à sa tenue. Selon lui, cette session n’a été conforme ni avec les statuts du parti ni avec la loi régissant les partis politiques. Comptant beaucoup sur le Conseil d’Etat pour qu’il invalide à nouveau cette fameuse réunion, les anti-Saïdani envisagent ainsi de passer d’ores et déjà à l’étape supérieure, celle d’organiser la «vraie session» du comité central. Qualifiant ce qui s’est passé à l’Aurassi de véritable «putsch», Belayat dit savoir qui sont derrière cette «cooptation» et affirme n’avoir pas peur d’eux. De son côté, Abdelkrim Abada souligne l’urgence de «récupérer» ce parti et de le remettre sur les rails, dénonçant au passage la suppression à l’APN de l’article consacrant l’impôt sur la fortune, qui a été faite par des députés FLN sous l’impulsion de Saïdani. Pour les frondeurs, Amar Saïdani constitue un véritable danger pour le FLN et même pour le pays en ce sens qu’il est sous l’emprise du pouvoir de l’argent. Leur démarche vise à faire avorter ce «complot» contre le FLN en le restituant à ses vrais militants. «Nous refusons le fait accompli», martèlent-ils, affirmant que la réunion du comité central demain à l’Aurassi n’est qu’«un épisode de la "pièce théâtrale" visant à imposer le fait accompli et consacrer Saïdani à la tête du parti». Les frondeurs se disent déterminés à poursuivre le combat jusqu’au bout. La partie est donc loin d’être finie et le FLN est définitivement coupé en deux.
Sonia B.

Comment (25)

    Ness maascar
    17 novembre 2013 - 21 h 47 min

    Ce qui se passe au FLN est un
    Ce qui se passe au FLN est un non événement
    Le President est désigné par d’autres
    Edrabki hammi guallal pour d’autres
    Quelle honte,les choudaras doivent se retourner dans leurs tombes Allah ayrhamhoum




    0



    0
    Mahmoud
    17 novembre 2013 - 15 h 57 min

    Où es-tu Belayat ? wala
    Où es-tu Belayat ? wala taayat batal ? Hchahalah el brabki, jbed bik ezarbia ou khalal tabki ?




    0



    0
    Anonyme
    17 novembre 2013 - 13 h 16 min

    Le parti des bandits voraces
    Le parti des bandits voraces qui ont mis la main sur le magot pétrolifère et investissent depuis 5à ans pour promouvoir le vol, la paresse, le nationalisme à deux sous, le pseudo héroïsme qui ne trompe plus que ceux qui se penchent chaque dans la mangeoire alimentée sans cesse par de l’argent de l’état qui devrait pourtant être investi dans des véritable projet ……..bref on a envie de vomir dès qu’on entend ou on un de ces individus de cette entité anti-nationale dans la presse ou les médiats.




    0



    0
    SiZineddine
    16 novembre 2013 - 17 h 16 min

    On dirait un gnome.
    On dirait un gnome.




    0



    0
    Adlane
    16 novembre 2013 - 11 h 42 min

    Les présidentielles
    Les présidentielles approchent à grande vitesse alors que les partis de la coalition se chamaillent pour le fauteuil. Ayez se l’indécence car la destinée du pays se joue actuellement.




    0



    0
    le Naïf
    16 novembre 2013 - 10 h 58 min

    Les uns comme les autres ne
    Les uns comme les autres ne cherchent qu’à s’enrichir toujours plus sur le dos de ce pauvre et ancien parti qu’on ne cesse d’un côté comme de l’autre de laminer et rouler dans la farine les citoyens naïfs.
    Le président Boumediene de son vivant n’a pas eu tort en essayant de préserver l’histoire de ce Parti, en substituant son nom en celui « Appareil du Parti » comme si il savait d’avance que des vautours viendront dans le futur l’exploiter à des fins personnelles en son nom et en celui des martyrs de la révolution de novembre 54.
    Cessons svp d’exploiter l’âme de de nos martyrs et montrer au peuple ce que vous, vous valez réellement en ce 21éme siècle.
    Et comme ces soi-disant militants – créés au passage par la révolution en sont incapables, d’un côté comme de l’autre- ils vont continuer impunément d’exploiter les âmes des martyrs de la révolution de novembre 54 jusqu’à mort s’en suive.




    0



    0
    Badri 90
    16 novembre 2013 - 8 h 45 min

    Amar Saidani est un enfant de
    Amar Saidani est un enfant de coeur en comparaison du monstre Belayat! Belayat est un trabendi de grande envergure! Regardez juste sa tête! Sans pitié! c’est un démon!




    0



    0
    Chemlal
    16 novembre 2013 - 8 h 34 min

    S’ils sont tellement forts,
    S’ils sont tellement forts, pourquoi ne créent’ ils pas leur
    propre parti au lieu de s’accrocher aux lambeaux de ce vieux parti,dévié de son objectif ,composé uniquement d’opportunistes.




    0



    0
    chawi pure laine
    16 novembre 2013 - 6 h 37 min

    ils se bagarrent pour la
    ils se bagarrent pour la chokara ne vous en faites pas in va assister à un cirque amar saidani gratos, lui il a été dupé par said le frère de sa majesté en pensant que sa majesté est encore puissant, si lui il veut ramasser 4 millions de signatures il y a des Algériens qui ont décidé de ramasser 31 000 000 de signatures pour dire NON à ces minables (…).
    le stupide saidani a été utilisé comme éclaireur pour voir la réaction du peuple et de l’opinion internationale, un seul appui est encore fidèle à Bouteflika ce sont les Français qui sont corrompus comme lui sauf que ce pays est dans le jus jusqu’au cou, Obama a déjà averti Bouteflika pour son troisième mandat, jamais un président use un langage franc comme l’a fait Obama en s’adressant à Bouteflika en lui disant: OK on va travailler avec toi mais la manière dont tu a été élu ne me plait pas donc la quatrième il a juste à lui dire non, un autre signe révélateur l’annulation à la dernière minute de la visite du secrétaire d’état Américain, pourquoi? i dont know.
    tous les scénarios sont à envisager y compris le pire ce pouvoir est bas et plus bas que le noyau de la terre, après réal madrid, voila Messi, et Carl lewis en attendant le résultat de l’EN pensez vous qu’un régime qui fonctionne avec le ballon puisse vivre?
    si Bouteflika annoncera sa candidature attendez vous à des surprises en tonnes (…)




    0



    0
    Anonyme
    15 novembre 2013 - 22 h 31 min

    Le FLN????!!!! le FLN
    Le FLN????!!!! le FLN n’existe plus depuis 1962!!! Inchallah ils vont se bouffer entre eux!! y en a marre de ces « voyous de la (bouf)litique »! Tous en enfer! vous avez mis l’Algérie à genou! Honte à vous! Basta!




    0



    0
    rebelle
    15 novembre 2013 - 22 h 30 min

    Il faut chercher à
    Il faut chercher à neutraliser ce parti et à le mettre au placard avec son clone. Il faut une vraie revolution pour deloger tous les saidani qui sont au pouvoir et dieu sait qu’ils sont forts nombreux.




    0



    0
    amyne
    15 novembre 2013 - 22 h 24 min

    ..pfff…. enfin ya boucoups
    ..pfff…. enfin ya boucoups de musés en algerie…….faudra en choisir un ….specialement pour le FLN….on mettrait lessieur saidani …..en tbabli b ézorna…et belayatte comme rabbateur….
    pourquoi pas le musé de MAMA …. rue d isly avec une belle synmphonie
    ou sinon au jardin d essaiS …ou carrrément créer un musé pour ce dinosaure
    à default peut etre qu on devrait faire appel à

    STIVEN SPIELBERG pour ecrire produire et réaliser un nouvel opus de ..jurrassik park….wella …… épopée de l emir abdelkader…..
    mardh hadh leblade




    0



    0
    july
    15 novembre 2013 - 21 h 47 min

    les loups ne se mangent pas
    les loups ne se mangent pas entre eux tout ça n’est qu’une mise ne scène pour amuser la galerie,




    0



    0
    smain
    15 novembre 2013 - 21 h 19 min

    Ils s’ entredechirent ces
    Ils s’ entredechirent ces dinausores pour le partage du pouvoir et donc de la rente




    0



    0
    janot
    15 novembre 2013 - 20 h 48 min

    Bouteflika-Benkededra-Ahmed
    Bouteflika-Benkededra-Ahmed Kada-Belayat-Abada-Abdelaziz Belkhadem Hajjar vont fermer les locaux du FLN.Ils ont assassiné l’idéologie de la Révolution,ils ont détruit la mémoire de ce peuple.Bouteflika un espion Israelien de 1er choix ,il a exécuté avec succés l’agenda israelien depuis son arrivée de son pays le Maroc.Peut-on lire la réforme du FLN que David Hallevy avait préparé à Kada et à Mohamed Zaaf en 2001 à Bruxelles.le texte est partagé entre Bouteflika et l’ex SG Belkhadem!!!!!!!!




    0



    0
    Amcum
    15 novembre 2013 - 19 h 02 min

    Je ne connaissais pas avant
    Je ne connaissais pas avant Monsieur Abderrahmane Belayat.
    Je voulais faire ma propre idée sur lui, non pas en se basant sur les rumeurs mais sur ce kil dit lui live.
    Je l’ai donc écouté minimum 3 fois et a chaque fois dans des interventions de plus de 1 heure de temps.
    Personnellement je le trouve très fort. Un fin politicien. Un cadre politique de haut niveau. Et aussi un homme d’état qui sait faire la différence entre s’attaquer aux personnes et le respecter les institutions !




    0



    0
    Anonyme
    15 novembre 2013 - 18 h 53 min

    (…) ni Abada ni Belayat ne
    (…) ni Abada ni Belayat ne ont en mesure de faire barrage à Saidani bien que je ne piffe pas ce drebki mais une chose est sure ces deux dinosaures cherchent une palce dans la cour des chyatines




    0



    0
    massinissa
    15 novembre 2013 - 18 h 18 min

    Ce parti est responsable des
    Ce parti est responsable des maux de notre pays depuis l’indépendance, il est responsable de toutes ces vermines qui profitent à fond du système rentier créé et entretenu par cette formation qui a souillé par ses forfaitures interminables la mémoire des pères fondateurs de la nation algérienne et de ceux qui ont mis au monde le fln historique, basta!




    0



    0
    curieux
    15 novembre 2013 - 17 h 53 min

    il faut les prendre et
    il faut les prendre et construire un mur autour,comme ca ils reglent leurs problèmes entre anciens moudjahids et ils nous foutent la paix une bonne foi pour de bon.




    0



    0
    Mabrouk
    15 novembre 2013 - 17 h 48 min

    L’histoire se répète. On est
    L’histoire se répète. On est dans la même logique que la crise de 1954 (PPA MTLD)et qui a accouché du déclenchement du 1er novembre 1954 avec la couverture d’un FLN né au forceps. Peut être que ce saidani est en train d’accélérer la marche de l’histoire.




    0



    0
    Alilou
    15 novembre 2013 - 17 h 45 min

    Je crois que les deux canards
    Je crois que les deux canards boiteux qui s’agitent dans la mare glauque du FLN, Belayat et Abada, ne vont rien faire.
    Ils refusent seulement de reconnaitre que Saadani hchahalhoum.
    Je suis sûr qu’il va réunir plus de 80% de membres du CC.
    Sauf si….




    0



    0
    noudza
    15 novembre 2013 - 17 h 40 min

    Saidani et Belayat, c’est
    Saidani et Belayat, c’est kifkif, c’est la décadence il faut dissoudre cet appareil de rentiers,




    0



    0
    Anonyme
    15 novembre 2013 - 17 h 37 min

    il y a deux verrous à sauter
    il y a deux verrous à sauter pour rendre le FLN à la légalité:
    1* le conseil d’Etat doit ,s’il ne subit pas de pression devenue maintenant directe , dire le droit comme cela était fait la première fois ,
    2*Saidani soutenu contre vents et marées par ceux qui agissent dans l’ombre devrait être lâché car c’est un tocard et il ne reste plus beaucoup de temps pour une présidentielle sereine;




    0



    0
    Lyes48
    15 novembre 2013 - 17 h 34 min

    le FLN au musée de cire !
    le FLN au musée de cire !




    0



    0
    dalila
    15 novembre 2013 - 17 h 25 min

    Que le Bon Dieu accentue la
    Que le Bon Dieu accentue la ferocité de ces deux clans, encore et encore et ils vont en arriver aux mains, s entre- lacerer, s´´eliminer entre eux et nat hanaw pour toujours de ces carnassiers, zidou zidou, c´est meme permis de s´envoyer des derboukas a la pelle sur la gueule!!! y´´aura pas de nanakoum pour sauver les meubles, walou!1




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.