Les rappelés du service national «tirent» sur les députés et les partis

Le premier conclave régional des rappelés du service national, tenu aujourd'hui samedi à Bouira pour préparer un prochain congrès national de cette catégorie, a vite viré à un réquisitoire contre les députés qui sont accusés par l’assistance d’avoir fait capoter leurs revendications en rejetant les propositions du gouvernement à ce propos, dans le cadre de la loi de finances 2014. Les propos de certains délégués ont été durs à l’égard des membres de l’Assemblée nationale qui, d’après le représentant de la wilaya de Bouira, «ne cherchent que leurs propres intérêts». Selon les contestataires, les autorités auraient décidé de donner suite à certaines de leurs revendications en intégrant un certain nombre de dispositions dans la loi de finances de l’année prochaine au titre des amendements, mais les députés les auraient rejetées. La classe politique sans exception a eu droit à son lot de critiques de la part des délégués des rappelés du service national. On leur reproche surtout leur indifférence par rapport au mouvement et l’absence de soutien et de solidarité à l’égard de ses membres qui a tant donné pour le pays durant les années rouges du terrorisme islamiste. Les présents insistent toutefois sur l’approche pacifique dans leur mouvement de revendication, critiquant au passage «certaines parties» qui veulent pousser à l’usage de la violence pour se faire entendre par les autorités. «Pour ceux qui veulent nous pousser à la violence, nous leur disons une seule chose : nous n’allons pas détruire avec des pierres ce que nous avons défendu hier avec des armes.» Les délégués des 12 wilayas du centre du pays présents ont, une nouvelle fois, insisté sur la nécessité de mettre en place un statut pour leur catégorie et leurs familles qui ont tant souffert de leur engagement dans les rangs de l’Armée nationale populaire pour combattre le terrorisme qui menaçait l’Etat algérien dans son existence. Après ce regroupement régional pour les wilayas du centre du pays, les appelés tiendront d’autres conclaves très prochainement à Tissemsilt, Biskra et Sétif afin de préparer la structuration du mouvement à l’occasion d’un congrès national rassembleur. Un congrès qui donnera lieu à un bureau exécutif censé prendre en charge la revendication dans un cadre organisé.
Amine Sadek
 

Comment (5)

    AL
    17 novembre 2013 - 22 h 19 min

    il y a aussi des Patriotes
    il y a aussi des Patriotes sans reproches et honorables qui ont été  »largués » et jetés aux oubliettes ignorés sans raison :combien sont-ils dans ce cas alors que beaucoup d’autres pseudo sont pris en charge ?
    Peut croire que l’Etat et les institutions concernées n’ont pas les moyens de faire la part des choses entre les vrais Patriotes et les jeunes du services national qui se sont vraiment sacrifiés et les innombrables  »planqués  » et autres  »enrôlés » vivotant et attendant on ne sais quoi à l’ombre de l’Armée :
    mettez-les dehors sans armes ni bagages !!et rendez leur dignité confisquée aux vrais patriotes ! c!’est le moins que l’on puisse faire quelque soit les arguments que l’on peut évoquer ou trouver pour ne rien comprendre




    0



    0
    hadj
    17 novembre 2013 - 11 h 09 min

    Les gouvernants avaient
    Les gouvernants avaient octroyé une mensualité de 30DA/mois aux orphelins de CHOUHADA après l’indépendance..Il fallait tenir la leçon.




    0



    0
    selecto
    16 novembre 2013 - 22 h 46 min

    Les terroristes sont protégés
    Les terroristes sont protégés et récompensés par ce pouvoir (…).




    0



    0
    inspecteur tahar
    16 novembre 2013 - 22 h 05 min

    Mais c’est quoi s’est tout
    Mais c’est quoi s’est tout ses guignol qui sont au gouvernement,qui sont la riser du pays.Ses bras cassé,ses canard boiteux,ses caniche au sphincter cancéreux,de se clan ou plutot devrais-je-dire la famille d’Oujda,qui se batte pour leur profit et intérer personnel et non pas pour le peuple et le pays.Eux qui s’accroche contre vent et marré a leur KOURSI.BASTA marre de votre ingérence politique,qui vous tousse avait dilapider le pays.BARRA bande de clochard.Ont veut une Algérie juste forte sans étre à la merci de ses sionistes impérialistes.




    0



    0
    MACIZEL
    16 novembre 2013 - 20 h 19 min

    Les nouveaux moudjahid,
    Les nouveaux moudjahid, nouveau genre entre en scène, 50 ans l’indépendance on a pas encore fini le recensement de nos valeureux maquisard, transformé par la force des choses en moudjahe pour finir comme chahid, comme quoi la guerre est un fond de commerce qui ne tarit pas, l’argent fait courir même les morts! que dieu nous préserve des guerres!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.