Air Algérie commande trois nouveaux Airbus A330-200

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a annoncé avoir effectué une commande pour l’acquisition de trois appareils commerciaux Airbus A330-200, afin de renforcer sa flotte, en partie vieillissante. Le protocole d’accord a été signé avec le constructeur européen EADS, et ce, à l'occasion du Salon aéronautique international qui se tient actuellement à Dubaï. Ces nouveaux avions qui, selon Air Algérie, seront déployés sur les lignes moyen et long courriers, viennent s’ajouter aux cinq Airbus A330 déjà acquis par la compagnie auprès du même constructeur. Le montant de cet accord, rendu public par EADS à travers son portail électronique, est estimé à près de 648 millions de dollars, à raison de 216 millions de dollars l’appareil. Sur les raisons qui ont incité la compagnie à porter son choix sur ce type d’avion, le PDG d’Air Algérie, Mohamed-Salah Boultif, a expliqué que «cette nouvelle commande d’Airbus A330 renforce notre attachement à une famille d’avions qui nous aide déjà à réaliser nos ambitieux projets d’expansion». Air Algérie semble avoir un faible pour cet appareil (A330 de 250 à 300 sièges) qui, du reste, est très prisé par les compagnies aériennes puisque EADS a enregistré une commande de 1 200 unités, dont plus de 1 000 appareils exploités actuellement par une centaine d'opérateurs dans le monde. Cette acquisition entre dans le cadre d’un plan de renouvellement de la flotte de la compagnie suite à la décision du gouvernement, en août dernier, d’acquérir 16 nouveaux appareils. A noter que la flotte d’Air Algérie s’est énormément renouvelée ces dernières années, permettant de faire passer l’âge moyen de ses avions de 17 ans en 2003 à 7 ans fin 2010.
Amine Sadek
 

Comment (5)

    00213
    20 novembre 2013 - 13 h 08 min

    Il y a une composante qui est
    Il y a une composante qui est intiment liée à cette annonce mais que le gouvernement a du mal encore à comprendre :
    On court après les investisseurs étrangers en les léchant le plus possible pour qu’ils ouvrent 1 usines de 40 employés par là ou 1 hôtel de 25 employés par ici (avec en plus le foncier offert gratuitement).
    Nous n’avons pas encore les conditions pour attirer les grands projets (bureaucratie ,piston, corruption, infrastructures obsolètes, manque de compétence)
    Il faut alors faire avec ce qui est disponible en abondance :
    Les algériens de la diaspora qui sont porteurs d’une multitude de petits projets, mais qui accumulés représentent des montants colossaux avec un apport de compétence conséquent.(ingénieurs hydrauliques, laborantins, entrepreneurs du BTP…)
    .
    Il existe bien sure des contraintes en amont tel que l’accessibilité aux informations ou encore le volet administrative.
    Mais le principal obstacle est sans contexte le cout du transport.
    Un algérien qui a la possibilité de revenir le plus souvent possible au pays, aura sans conteste beaucoup de volonté à y investir, car il sera définitivement imprégné de « l’environnement local ».
    .
    Commander 3 Airbus c’est bien pour renouveler, mais ce qu’il faut c’est surtout agrandir la flotte, gagner en compétitivité, améliorer sensiblement le service et BAISSER les tarifs.
    On sera doublement gagnant, d’un point de vue touristique et d’un point de vue entrepreneurial.
    .
    Hier soir l’Algérie a gagné son billet à la coupe du monde et des milliers d’émigrés sont sortis fièrement drapeau à la main et larmes aux yeux.
    Un sentiment de patriotisme gâché par le fait que certains n’ont pas pu y mettre les pieds depuis plusieurs années étant donné des prix prohibitifs et illogiques.
    Alors qu’il y a quelques mois, le gouvernement a décidé du jour au lendemain d’appliquer 50% de remise sur le transport aérien à tout les citoyens du sud algérien .
    Pourquoi ceux qui travaillent à l’étranger sont moins algériens qu’eux ?!




    0



    0
    مواطن حر
    20 novembre 2013 - 9 h 16 min

    @qu’importe : oui il y’a
    @qu’importe : oui il y’a erreur qu’il ne l’est pas vraiment. Je m’explique : le prix moyen constate d’un A330-200 est 200 Million dollar (c’est le prix moyen).

    les guignoles de air couscous ont declares vouloir acquerir des avions depuis un certains temps deja ce qui fait augmenter mecaniquement le prix, l’avion en question avec le dollar qui est en baisse aurait pu couter dans les 202 a 205 million au lieu des 216 million. c’est clair que la differences n ira pas dans les caisses de EADS mais plutot dans la poche de ceux qui ont l’habitude de mettre l’argent de la nation algerienne dans leurs poches.




    0



    0
    ali
    20 novembre 2013 - 9 h 03 min

    la compagnie air Algérie est
    la compagnie air Algérie est nul, souvent des problèmes le mois dernier après 40minutes de vol en partant de Roissy on a fait demis tour, franchement c est honteux , les retards perte de valises, pauvre Algérie




    0



    0
    Bms
    20 novembre 2013 - 8 h 45 min

    Il s’agit du prix catalogue.
    Il s’agit du prix catalogue. J’espère bien qu’Air Algérie ne les a pas achetés à ce prix! Si les négociateurs de la compagnie ont été professionnels, j’espère qu’ils ont imposé à Airbus la rénovation, à ses frais, des cabines des cinq premiers A330-200 acquis ont 2005, soit déjà 8 ans d’age. Il est très important que les cabines du même type d’avion dans une flotte soient configurées de la même façon et soient du même standard.




    0



    0
    qu'importe
    19 novembre 2013 - 21 h 48 min

    êtes vous certains qu’il n’y
    êtes vous certains qu’il n’y a pas erreur sur le prix ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.