Monsieur Hollande, Alger n’est ni Bangui ni Marseille

Monsieur Hollande,
Lors de votre intervention à la cérémonie des 70 ans du Crif à l'Elysée, vous vous félicitez que Manuel Valls soit revenu «sain et sauf» d'Alger.

Monsieur Hollande,
Lors de votre intervention à la cérémonie des 70 ans du Crif à l'Elysée, vous vous félicitez que Manuel Valls soit revenu «sain et sauf» d'Alger.
Monsieur Hollande, Alger n'est ni Bangui ni Marseille où vos poulets laissent la racaille s'entre-tuer quasi quotidiennement ; si vous voulez courtiser vos protégés du Crif, sachez que poursuivis par l'Inquisition française, ils ont trouvé refuge en Algérie et c'est la France qui a voulu briser la convivialité entre Arabes et juifs avec le sinistre Décret Crémieux. Ce sont les enfants de Pétain qui ont déporté les juifs vers Auschwitz et c'est votre préfet Papon qui a embarqué les juifs dans des wagons à bestiaux. Si vous voulez racoler l'électorat sioniste, allez faire la lèche ailleurs, car les juifs ne sont pas sionistes et ils savent que le sionisme s'apparente à l'apartheid, tout comme des humanistes qui dépassent votre trempe, notamment les prix Nobel Jimmy Carter et Desmond Tutu. Votre voyage en Afrique du Sud ne vous a rien appris : en tant que président, vous devez unir et non prendre parti. C'est la France qui a créé des barbouzes comme Mohamed Merah et sachez qu'avec un tel comportement, vous avez dynamisé le patriotisme des citoyens français d'origine algérienne qui se regroupe contre vos semblables. Un peu d’Histoire : à travers les siècles, les juifs n'ont jamais été persécutés en Algérie comme ils l’ont été en Europe, d'abord cantonnés dans le camp de Carpentras au Moyen-Âge. On se souvient que c'est la mosquée de Paris qui leur a délivré le certificat de circoncision pour échapper à la déportation orchestrée par Papon. L’Histoire montre que les juifs sont arrivés en Algérie après l’antiquité et ont construit des temples dans la région d'Adrar. Les juifs ne se sont pas opposés à l'avènement de l'islam au milieu du VIIe siècle en Algérie et beaucoup de juifs se sont convertis à l'islam par conviction. La communauté juive a été épargnée par toutes les civilisations y compris celle des Beni Hilal. La ville de Tlemcen était habitée en grande partie par des juifs sefardim. Originaire de Tolède, le rabbin Ephraïm Enkaoua est contraint de se réfugier à Marrakech, puis à Tlemcen, en Algérie, pour échapper à l’Inquisition française (notamment par le blocus de Carpentras) et espagnole. Né à Tolède en 1359, le rabbin a été bien accueilli à Tlemcen en 1391, fuyant l’intolérance qui avait accompagné la «Reconquista» espagnole. Après la proscription d’Espagne, un des réfugiés juifs, Jacob Berab, âgé de dix-huit ans (1474-1541), vint se réfugier à Tlemcen, où il trouva une grande convivialité entre juifs et musulmans. Pour ne pas oublier la persécution de l'église, les juifs ont gravé la Rose-Croix sur certains tapis algériens à côté des chandelles de David. Après que la France a envahi Algérie en 1830, votre pays s'est précipité, après le harcèlement du capitaine juif Dreyfus, à promulguer le Décret Crémieux pour inciter à la ségrégation entre musulmans et juifs. A Saïda, comme un peu partout en Algérie, les juifs disposaient d'un quartier commercial appelé Derb el-Yahoud (ruelles des juifs), situé entre la Redoute et la Gare. Je me souviens au cours des années cinquante que les juifs faisaient du commerce dans les quartiers et ghettos arabes sans jamais être inquiétés, beaucoup d'enseignants juifs ont occupé des postes importants dans la fonction publique après l'indépendance de l'Algérie : je citerai Gabriel Obadia, Layani, Karsenty à Saïda… Un Karsenty était même expert-comptable et économiste au ministère de l'Agriculture entre 1963 et 1970. Ce sont les lobbies sionistes qui ont incité ces innocents juifs à quitter l'Algérie après l'indépendance ; ainsi, 120 000 juifs ont été racolés en Algérie après l’indépendance par le sionisme international pour être emmenés en Palestine afin de spolier les terres des Palestiniens.
Lakhdar Adem
 

Comment (8)

    Laetizia
    28 décembre 2013 - 2 h 08 min

    Monsieur, Il y a sûrement une
    Monsieur, Il y a sûrement une large part d’authenticité dans les faits que vous relatez mais je ne crois pas que les juifs du CRIF soient les ouailles les plus attentives à ce discours. Le décret Crémieux a donné aux juifs d’Algérie accès à la modernité, à la citoyenneté , française certes, mais pleine ou presque. Ils ont fait un choix sans doute malgré eux pour certains et cela les a coupés du peuple musulman de façon progressive pour en arriver à la situation que nous connaissons aujourd’hui. Le choix de la modernité, nous algériens indépendants , nous hésitons toujours à le faire, prisonniers de l’intégrisme et de la barbarie de certains de nos « compatriotes » (?). Pourtant nous devons faire un choix nous aussi aujourd’hui nous détacher de cette barbarie qui tue notre magnifique patrie. Nous devons nous démarquer davantage de l’obscurantisme et mettre des femmes et des hommes compétents aux commande de notre pays.
    Enfin, afin que plus jamais semblable moquerie ne nous soient adressée, il nous faut instaurer la tolérance 0 vis à vis de l’incivisme et de l’atteinte aux libertés de chacun car ce climat d’insécurité qui prévaut dans nos villes est perceptible par les étrangers. Faisons en sorte que notre pays soit un havre de paix, de tolérance et de respect d’autrui d’abord pour nous même !!!




    0



    0
    Anonyme
    23 décembre 2013 - 17 h 02 min

    Non Monsieur hollande Alger
    Non Monsieur hollande Alger n’est ni Bangui ni Bamako mais juste le Val De grâce.




    0



    0
    Safiya
    23 décembre 2013 - 16 h 52 min

    M. Lakhdar Adem,
    Par fidélité

    M. Lakhdar Adem,

    Par fidélité et par devoir de Mémoire, je me dois de vous dire qu’il me semble que vous tronquez quelque peu les choses.

    Adolphe Crémieux, né Isaac Moïse, en tant que juif, accorda à ses coréligionnaires d’Algérie (au nombre de 35 000), à travers le décret-136 portant son nom, la citoyenneté française d’office en 1870, y voir une quelconque tactique de « briser la convivialité entre « arabes » et juifs c’est ignorer l’Histoire.

    De l’autre côté, vous faites dans l’angélisme en ne gardant des événements passés que le positif. Faire l’impasse sur le reste c’est trahir la mémoire. Le rôle ignoble d’une partie des juifs et leur engagement dans l’OAS dans le détachement appelé « hagana » qui massacra des détenus et acheva des malades « arabes » sur leur lit d’hôpital d’une balle dans la tête mérite d’être connu. Si vous l’ignorez, consultez donc l’ouvrage de Claude Liauzu « la hagana Mongen » dans « Histoires des migrations en Méditerranée occidentale », aux Editions Complexes.

    Ceci ne concerne qu’Oran, il y a d’autres méfaits aussi bien à Constantine que d’autres villes d’Algérie….

    Oser affirmer que les juifs ne sont pas sionistes relève de la démagogie, Monsieur…




    0



    0
      Benkhouda
      11 août 2016 - 13 h 16 min

      Ce qu’il fallait dire et ça
      Ce qu’il fallait dire et ça aurait été plus juste, Monsieur Adem : Que TOUS les juifs ne sont pas sionistes…
      Je citera entre autres Giselle Halimi, Henri Alleg et tant d’autres.
      Mme Safiya a donc parfaitement raison et puis, le sinistre détachement « Hagana » est tristement célèbre…




      0



      0
    Anonyme
    22 décembre 2013 - 15 h 39 min

    Mr Lakhdar Aden, quand on est
    Mr Lakhdar Aden, quand on est un vrai algérien tout d’abord on ne parle pas d’arabes et juifs comme cela se fait en Palestine occupée. Une 2e remarque, je crois que vous idéalisez trop les juifs d’Algérie qui ont choisi d’être français une nationalité qu’ils ont réclamée pour se distancier des musulmans. Pour en revenir arabes-juifs, c’est un langage purement sioniste pour qualifier les palestiniens d’arabes afin de leur ôter l’appellation de Palestinien, c’est leur identité. Mr Lakhdar je crois que vous méconnaissez complètement l’histoire de l’Algérie qui n’est pas composée d’arabes comme vous le mentionnez mais de musulmans, une religion que les incultes assimilent automatiquement à l’arabisme alors que plus de 95% des musulmans ne sont pas arabe. Ce vocable arabes juifs c’est celui des sionistes en général. Sachez aussi que les juifs ayant retrouvé refuge en Algérie après l’inquisition espagnole face aux juifs d’Espagne, se considèrent majoritairement sioniste et en sont même fiers, tous les juifs sionistes du monde s’identifient avant tout aux sionistes et à israël même si ils vivent en dehors d’Israël.




    0



    0
    Anonyme
    22 décembre 2013 - 13 h 26 min

    Un très bon article avec de
    Un très bon article avec de très bon cas d’histoires que beaucoup d’algériens ont oubliés, ou ne savent tout simplement pas, Il faudrait des tractes dans ce genre en pleine rue ça réveillerait des consciences, toute insulte à notre égard pour amuser toute communauté soit elle, se doit d’être condamné par les algériens, par la plume, par la voix, par l’unité,…




    0



    0
    AnonymeAbdelkader Belkhadem
    22 décembre 2013 - 10 h 51 min

    Hors sujet,tout simplement!
    Hors sujet,tout simplement!




    0



    0
    lahouari
    22 décembre 2013 - 10 h 34 min

    Mdr, lol , plié, l’Algérie
    Mdr, lol , plié, l’Algérie est devenue la risée des nations depuis que boutesrika est au pouvoir




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.