Evénements de Ghardaïa : le gouvernement joue la médiation

Le gouvernement décide de mettre un terme au conflit intercommunautaire qui persiste dans la vallée du M’zab. Le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, a évoqué ce samedi une prochaine «initiative» des autorités pour une «paix durable» dans cette wilaya secouée par plusieurs mouvements de protestation opposant des populations de confession malékite à celles de confession ibadite. «Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a pris des contacts avec les notables de la ville. Une initiative sera prise dans les prochains jours en vue d'un retour définitif à une situation normale», a ajouté M. Messahel sans fournir des détails sur la nature de cette initiative. Selon le ministre de la Communication, «la situation est apparemment calme samedi et nous souhaitons que ce calme perdure». Théâtre de violents affrontements durant ces quatre derniers jours, la ville de Ghardaïa a connu aujourd’hui un calme précaire. Le dispositif de sécurité mis en place par la police a été renforcé par la Gendarmerie nationale, couvrant ainsi les différents points «chauds» de Ghardaïa. La situation semble ainsi maîtrisée, même si la tension reste vive, après plusieurs jours d’affrontements entre jeunes des deux communautés ibadite et malékite. Ces affrontements intenses se sont soldés par plusieurs blessés et des dégâts matériels importants. Les stigmates des actes de vandalisme, de pillage, d’incendie de commerces et d'habitations ainsi que la destruction du mobilier urbain sont encore visibles dans les quartiers d’El-Moudjahidine, Bab El-Haddad, Theniet El-Makhzen, Hadj Messaoud et El-Aïn. Les imams de la vallée du M’zab ont appelé, dans leur prêche de la prière de vendredi, les fidèles à l’union et au rejet de la fitna. Les élus et les différents acteurs de la société civile ont multiplié les initiatives pour ramener le calme, sans y parvenir. Ces affrontements intercommunautaires suscitent beaucoup d’interrogations. Certains observateurs se demandent s’il n’y a pas de manipulation. Cela en raison du contexte politique national et de l’approche de l’élection présidentielle qui devra se tenir en avril 2014.
Sonia B.
 

Comment (8)

    Anonyme
    1 janvier 2014 - 21 h 54 min

    Depuis l’indépendance, les
    Depuis l’indépendance, les mozabites (ibadites) sont persécutés:

    il est clair que la police est aux côtés des Chaambas. Le cimetière ibadite (berbères) de Ammi Said, classé patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, a été totalement vandalisé par les Chaambas avec l’aide de la police anti-émeute censée protéger les biens et les personnes. La vidéo ci-après montre clairement la protection des arabes qui détruisent tout : tombeaux ouverts, gardien gravement blessé, sa maison détruite et brûlée, on voit même un policier aider à détruire un mausolée en remettant une porte grillagée à un manifestant pour détruire ! Autre vidéo : le minaret de la mosquée benimerzoug (arabe) située dans l’ancien quartier juif dit des anciens moudjahidines a été utilisé pour jeter des pierres et des coktails molotov sur les logements habités des ibadites ! tout cela avec la complicité claire des représentants de l’Etat, c’est à dire la Police. Heureusement que les gendarmes sont venus et ont mis fin à cet ethnocide programmé………..
    http://www.youtube.com/watch?v=1Dv8rbk_Mqo
    http://www.youtube.com/watch?v=Y2w2c40-_WU
    A quand la réaction de l’UNESCO, des Ministères de la Culture, des affaires religieuses et des autorités en général pour mettre à cette très grave situation qui revient à chaque fois ???? La police doit être totalement remplacée et les meneurs condamnés à de lourdes peines…………




    0



    0
    djazair
    29 décembre 2013 - 8 h 44 min

    bonjour;
    c’est un classique,

    bonjour;
    c’est un classique, c’est un film déja vu pour ainsi dire;
    c’est toujours le même scenario que la lybie la syrie,ils jouent sur les lignes du soit disant lignes de fractures,idiots utiles et infiltrations et en fin la nouvelle religion…les droits de l’homme, pour les naifs!

    Salutations




    0



    0
    MomoNY
    29 décembre 2013 - 6 h 08 min

    @ Kadari,
    Go get laid (you

    @ Kadari,
    Go get laid (you don’t seem to have had an experience before); believe me it helps to get the hatred out!
    Je ne sais vraiment pas comment un message aussi haineux puisse etre admis sur les serveurs de AP.
    Mon pas cher du tout, c’est depuis que l’islamisme venu de tes maitres du golf a gangrene les coeurs des Arabophones de Ghardaia que la fitna a commence. Ca n’a rien a voir avec le FFS, parti en somme presque religieux, par consequent pas ma tasse de raki.
    Dans notre village en Kabylie, un petit barbu ignard voulait changer la facon dont en prononce la chahada pour le mort dans la tombe. Un petit merdeux sur au moins 1000, voulais changer ce que nos parents ont fais depuis quoi? 1300 ans? C’est cela le probleme. You cannot help it, vous etes incapables de respecter les croyances des autres car vous vous prenez pour des lumieres, et vous croyez avoir la Science infuse. En realite vous avez iZane, juste les memes idees recyclees 1400 fois.

    MomoNY.
    Science works.




    0



    0
    Anonyme
    28 décembre 2013 - 23 h 45 min

    les évènements de Ghardaïa et
    les évènements de Ghardaïa et l’extradition de Khalifa en ce moment précis servent a affaiblir les futurs candidats potentiels a l’élection présidentielle, la stratégie est claire qui vivra verra.




    0



    0
    Anonyme.
    28 décembre 2013 - 23 h 13 min

    Par kadari (non vérifié) |
    Par kadari (non vérifié) | 28. décembre 2013 – 22:02
    Non ce n’est pas le FFS qui est derrière ce grave problème qui sévit à Ghardaïa, bien que je n’ai aucune considération et sympathie pour ce FFS qui a vendu son âme au clan marocain et aux marocains eux-mêmes en voulant ouvrir à ce voisin ennemi qui empoissone les algériens, nos frontières. Le problème c’est la clan marocain d’Oujda quiempoisonne, vend trahi l’Algérie et sème les germes de la division entre les algériens amazighe à 100%. Cet arabisme c’est une invention de la France et du régime en place qui a perpétué ce processus de destruction de notre identité première millénaires, en jouant sur la division du peuple diviser pour régner du coup ce régime du clan marocain et à sa tête Bouteflika a imposé l’arabisme en Algérie via »Benbella le marocain et les autres destructeurs du pays ont suivi. Parce que la division est impossible quand le peuple est homogène ce qui est le cas des algériens.




    0



    0
    kadari
    28 décembre 2013 - 21 h 02 min

    depuis l’arrivée du FFS dans
    depuis l’arrivée du FFS dans la regions les conflits interethniques n’ont cessé de se repeter.CE Partis raciste a recruté des éléments racistes ibadites et leur a confié la sale besogne d’attiser les tensions sous différents slogans tels que droits de l’homme , droit des minorités,alors que ces problemes n’ont jamais existé chez nous; nous disons à ces fils de harki à ces racistes au service de faffa de boucler leurs gueules ils n’ont aucune chance de passer il y a encore et il y aura toujours des patriotes pour s’opposer a leurs sordides projets.




    0



    0
    Cherif
    28 décembre 2013 - 19 h 51 min

    Y a-t-il des jeunes
    Y a-t-il des jeunes encagoulés?
    Le conflit est un problème qui résume le ras-le-bol des citoyens de cette ville, donc pas de conflit ethnique ou génétique ni celui relatif aux propriétés terriennes ou aux usurpations des terres.
    Donc ces jeunes sont simplement mécontents de leur sort et de leur situation.
    Mais pourquoi donc plusieurs magasins appartenant à des commerçants de la ville ont été incendiés par des jeunes encagoulés.
    Les véhicules ne sont pas en reste, ils ont fait l’objet d’actes de vandalisme commis par des jeunes toujours non identifiés, qui s’adonnent aux saccage gratuit et au pillage massif des biens privés.
    Les revendications des citoyens sont légitimes et varient d’une région à une autre.
    Mais quand on voit des jeunes n’agissant pas à visage découvert s’attaquer contre des biens privés et appartenant uniquement à une tribu bien précise, malekite par exemple ou mozabit, pour les pousser à réagir et faire de même contre les biens privés appartenant à l’autre tribu, Là il faut crier à la manipulation..
    En d’autres termes, le but recherché est de créer une rivalité entre les deux communautés.
    Ça nous rappelle les crimes perpétrés en Irak, des voitures piégées ou des attentats à la bombes commis contre une mosquée Chiite d’abord, puis, le lendemain un autre attentat similaire dans un marché hebdomadaire fréquenté par des Sunnites, quand les auteurs n’étaient ni Chiites ni Sunnites, mais leurs ennemis communs !
    A Ghardaia, les instigateurs peuvent être d’ailleurs, comme ils peuvent être d’ici.
    Il ne faut donc pas faire le jeu de ceux qui actionnent ces mouvements de protestation depuis leur bureau, il y a un but inavoué après tout, même si les revendications des citoyens sont légitimes, elles seront systématiquement instrumentalisées.
    Faites très attention !




    0



    0
    Anonyme
    28 décembre 2013 - 18 h 41 min

    Les mozabites devraient
    Les mozabites devraient porter plainte aiptes des institutions internationales pour non assisyance a population en danger et pour le parti pris de la polive




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.