Ramtane Lamamra : «Avec la France, il y a des hauts et des bas»

Ramtane Lamamra est revenu aujourd’hui, lors d’une conférence de presse à Alger, sur l’état des relations algéro-françaises, assurant qu’elles ne sont pas lourdement affectées par la plaisanterie de mauvais goût du président François Hollande. Le ministre des Affaires étrangères estime qu’«à l’évidence il y avait de la part de notre partenaire une volonté de circonscrire l'incident». Allusion faite au communiqué de l’Elysée dans lequel François Hollande a exprimé «ses sincères regrets» quant à l’interprétation faite de sa boutade sur le retour de son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, «sain» et «sauf» de l’Algérie. Pour Lamamra, la relation entre Alger et Paris reste «perfectible». Il reconnaît qu’«il y a des hauts et des bas», relevant le caractère «émotionnellement très dense» de cette relation. «Cette relation est très dense émotionnellement, très chargée. Elle ne peut pas être banale», a souligné M. Lamamra qui considère que les choses peuvent évoluer «vers l'excellence». Le ministre des Affaires étrangères assure, en effet, que la page de ce «regrettable incident» est tournée et les deux parties regardent vers l’avenir. Le président Hollande avait commis sa boutade le 16 décembre devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) à Paris. Suite à cela, Ramtane Lamamra avait qualifié les propos de Hollande de «moins-values» aux relations entre les deux pays avant d’exprimer sa satisfaction quant aux «sincères regrets» du président français.
S. B.
 

Comment (14)

    le kabyle
    31 décembre 2013 - 13 h 55 min

    l’origine des kabyles
    l’origine des kabyles ,ouarsenis avec mrdea ,ighil izzane sont de l’ouest de l’afrique du nord c’est à dire le maroc actuel
    bonne année 2014




    0



    0
    le kabyle
    31 décembre 2013 - 12 h 31 min

    Mme Amanda Dory, la
    Mme Amanda Dory, la secrétaire adjointe chargée des Affaires africaines auprès du département américain de la Défense, a déclaré devant le Congrès américain que l’Algérie constituait le «pilier» du dispositif de lutte contre le terrorisme en Afrique du Nord, ajoutant que l’armée algérienne assure avec succès la protection des frontières sud pour empêcher des incursions terroristes. «De par sa situation géographique stratégique au Maghreb et sa longue histoire de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent sur son territoire, l’Algérie constitue un pilier pour non seulement lutter contre Aqmi et ses groupes affiliés, mais aussi pour ramener la stabilité dans la région», a-t-elle affirmé. Mme Dory intervenait devant la sous-commission des affaires de l’Afrique du Nord et Moyen-Orient relevant de la commission des Affaires étrangères du Sénat, qui a consacré une audition sur la situation politique, économique et sécuritaire en Afrique. Pour la représentante du Pentagone, l’Algérie est «un partenaire de sécurité crucial» pour les Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes dans la région. Evoquant l’attaque terroriste contre le site pétrolier de Tiguentourine, en janvier dernier, Mme Dory a considéré que cette opération «a mis en lumière les menaces transnationales croissantes dans la région». Néanmoins, a-t-elle observé, l’armée algérienne «continue à mener avec succès les opérations d’interception sur les frontières sud algériennes» contre Aqmi et ses groupes affiliés. Elle a également informé le Sénat que l’Algérie assure, par ailleurs, la formation et l’équipement pour les pays voisins du Sahel comme elle contribue à des efforts régionaux plus larges afin d’empêcher les mouvements et les incursions transfrontalières des groupes terroristes. En conséquence, a-t-elle précisé, le Pentagone et d’autres départements ministériels américains continuent à élargir leur coopération avec l’Algérie à travers une série d’actions, y compris le partage de renseignements. Par ailleurs, elle a indiqué que le gouvernement algérien est également intéressé à acquérir du matériel américain dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. A cette fin, a-t-elle avancé, le département américain de la Défense «s’emploie à fournir à l’Algérie l’équipement et la formation pour renforcer ses capacités de défense». La représentante du Pentagone a précisé que le dialogue continu et la coopération militaire entre les Etats-Unis et l’Algérie se sont également développés à travers le Programme militaire international de formation et d’entraînement (IMET) pour renforcer «la professionnalisation et la modernisation des forces armées de l’Algérie». Présent également à cette audition du Sénat, le sous-secrétaire d’Etat adjoint pour les Affaires du Proche-Orient, Richard Schmierer, a soutenu que l’Algérie et les Etats-Unis ont construit «une relation bilatérale solide, caractérisée par leurs intérêts communs à combattre le terrorisme et à assurer une plus grande stabilité dans la région». Dans cette optique, il a indiqué que les Etats-Unis encouragent l’Algérie «à continuer à élargir son rôle de leader régional» pour aider à stabiliser des pays voisins qui luttent non seulement contre les menaces terroristes, mais aussi contre la circulation des armes et les frontières poreuses. Ce haut responsable au département d’Etat a, également, relevé l’importance que l’Algérie utilise son expertise militaire dans la lutte antiterroriste «pour former et collaborer avec les armées et les forces policières les moins expérimentées dans la région» afin d’assurer une plus grande stabilité dans le Sahel et le Maghreb.




    0



    0
    patriote
    29 décembre 2013 - 17 h 20 min

    L,ANCIEN MINISTRE MEDELCI, NE
    L,ANCIEN MINISTRE MEDELCI, NE MERITE MEME PAS DE GERER UN PETIT BUREAU , TRES TRES NUL …




    0



    0
    Anonyme.
    29 décembre 2013 - 16 h 33 min

    Par Makhloufi (non vérifié) |
    Par Makhloufi (non vérifié) | 29. décembre 2013 – 10:54
    @Par selecto (non vérifié) | 29. décembre 2013 – 7:15
    @ Anonyme (non vérifié) | 28. décembre 2013 – 22:41

    Medelci était le pire ministre des affaires algériennes que l’Algérie ait eu il a déclaré l’année dernière que l’Algérie aurait pû être française, je vais tenté de trouver les preuves de ce que j’avance, un MAE une vraie honte pour l’Algérie, un incompétent de la pire espèce. Lamamra a donné un avant goût de sa compétence, mais il est limité dans sa marge de manœuvre par le marocain qui est à la tête u clan d’Oujda. Il doit s’y plier ou se faire remercier. Medelci n’a même pas dire un mot contre les attaques egyptiennes, marocaines, lybiennes, tunisiennes, celles de la France arrogance, il a baissé la tête comme un lâche, le nouveau MAE suscite la haine de certains clients de la mangeoires originaires de l’Ouest de l’Algérie, ou même possiblement des marocains rentrés au pays illégalememt, parce que tout simplement qu’il est kabyle. Ces pseudos algériens d’origine marocaine veulent absolument empêcher les vrais algériens de prendre en main le destin de l’Algérie.




    0



    0
    Makhloufi
    29 décembre 2013 - 9 h 54 min

    @Par selecto (non vérifié) |
    @Par selecto (non vérifié) | 29. décembre 2013 – 7:15
    @ Anonyme (non vérifié) | 28. décembre 2013 – 22:41

    Entierement d’accord avec toi et en connaissance de cause du moment que j’ai fréquenté ‘professionnellement parlant’ les deux personnes.




    0



    0
    selecto
    29 décembre 2013 - 6 h 15 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 28.
    @ Anonyme (non vérifié) | 28. décembre 2013 – 22:41
    Vous dites n’importe quoi, Lamamra n’est pas le genre à répondre aux convocations des députés français pour justifier la politique algérienne comme l’a fait Medelci.

    Lamara n’est pas le genre à couvrir les fonctionnaires-escrocs comme l’a fait Medelci avec l’ex directeur du centre culturel algérien ex directeur général de l’institut du monde arabe.

    Lamamra n’est le genre a accepter a payer les procès du repris de justice Mohamed Khelifati dit Cheb Mami du Trésor public.

    Lamamra n’est pas le genre a baisser les yeux devant les menaces de l’ex ministre des affaires étrangères Qatari qui avait dit à Medelci devant les caméras au sujet du « printemps arabe », « Votre tour viendra.




    0



    0
    patriote
    28 décembre 2013 - 21 h 51 min

    LES frenchs n’ont pas d’AMIS
    LES frenchs n’ont pas d’AMIS ALGÉRIENS par contre les frenchs ont des intérêts Algériens.




    0



    0
    Anonyme
    28 décembre 2013 - 21 h 41 min

    Lamamra croit qu’il faut
    Lamamra croit qu’il faut cirer les pompes à la France pour être fréquentable?
    On a du lui inculquer cela dans son enfance, et il n’arrive pas à se débarrasser de ses vieux réflexes.
    Au moins Medelci, sans être une foudre de guerre,ne s’abaissait pas à de tels propos.
    Les relations entre les états ne doivent laisser AUCUNE place aux émotions.
    À moins d’être dans une république bananière gérée par des macaques.




    0



    0
    Anonyme
    28 décembre 2013 - 21 h 37 min

    Il faut reconnaître en 50 ans
    Il faut reconnaître en 50 ans d’indépendance, cet immeuble est là pour prouver que ce colonialisme qu’on a diabolisé avait permis de hisser de beaux bâtiments, en 50 ans on en a pas vu de pareil chez le régime.
    Je fais remarquer, qu’à l’époque, il n y avait pas de pétrole imaginez avec du pétrole.




    0



    0
    Aguelidh
    28 décembre 2013 - 21 h 15 min

    Oui il y a des hauts et des
    Oui il y a des hauts et des bas, mais Monsieur le Ministre ne dit pas qui est en haut et qui est en bas. Je sais que durant la guerre l Algerie etait en haut, mais ces derniers temps on devenu si bas au point ou on ne fait plus confiance aux hopitaux algeriens et aux banques aussi.




    0



    0
    Lemajd
    28 décembre 2013 - 19 h 03 min

    Personnellement j’ai un grand
    Personnellement j’ai un grand respect pour cet homme,M.Lamamra mais en aucun il ne doit ne pas tenir compte de l’opinion du Peuple,ni de nos 1,5 millions de Chahids et des 200 000 dela decenie noire maisbref il a surement obeit aux pro-français et je terminerai par dire que c’est triste que nous soyons non considérés par nos compatriotes.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    28 décembre 2013 - 18 h 34 min

    la france veut l´algerie sans
    la france veut l´algerie sans les algeriens? et ceux qui (les Naifs) pensent que les francais aiment les algeriens vivent sur une planéte qui n´existe pas?. depuis juillet 1962 la france entretient des ralations avec l´algerie qui s´inscrivent dans le prolongement de la pensée coloniale. la france veut la francalgerie, comme les pays africains de la francafrique qui avaient concédé au titre du pacte colonial odieux de 1961. les francais ont de tout temps essayé une main mise sur tous les pays qu´ils ont colonisés et plus précisement l´algerie pour les maintenir a la casse départ aprés soit disant leur indépendance c´est ce qui fut fait dans presque leur totalité des pays africains ou ils réussirent a les asservir a l´exception de l´algerie qui n´a pas plié aux exigences du colonialisme criminel francais. comme disait si bien de Gaulle le visionnaire lorsqu´il affirma que la france n´avait d´amis elle n´a que des intérêts. (nos ancêtres les Gaulois 1830-1962, rires hi…hi…hi…) reveillez-vous.




    0



    0
    Anti clan d'oujda
    28 décembre 2013 - 18 h 04 min

    Il faut cesser d’ignorer
    Il faut cesser d’ignorer l’opinion algérienne dans cette affaire de mépris des officiels français comme ce Holland qui vient de lancer une bombe contre l’Algérie auprès de ses amis sioniste du CRIF. Vous ne prenez pas en considération l’opinion publique algérienne en minimisant ce grave problème d’insulte, si pour vous la page est tournée, elle ne l’est pas pour l’opinion algérienne.




    0



    0
    Mansour
    28 décembre 2013 - 17 h 45 min

    Et moi je dis : « Avec la
    Et moi je dis : « Avec la France, il y a plutot bcp des bas que des hauts» tant que la repentance sur le génocide algérien n’est pas remise au gout du jour.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.