La vie reprend son cours à Ghardaïa sous haute sécurité

Les violences intercommunautaires se sont estompées dans la vallée du M’zab. Après dix jours de tension et d’affrontements quasi quotidiens entre jeunes malékites et ibadites, le calme revient progressivement dans la ville et les esprits s’apaisent, a-t-on appris d’une source locale. Aujourd’hui dimanche, les écoles sont ouvertes et les élèves ont repris cours après deux semaines de vacances. De nombreux commerçants ont également rouvert aujourd’hui, malgré l’appel de l’Union générale des commerçants à poursuivre la grève. Les efforts continuent à travers notamment le comité des sages, des représentants de la société civile et de la classe politique au niveau local pour trouver une solution définitive à ce conflit intercommunautaire qui empoisonne la vie à la population locale depuis de longues années. L’initiative du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a été différemment accueillie. Si tout le monde est d’accord pour l’instauration d’un dialogue permanent entre les deux communautés et la mise en place de passerelles pour prévenir tout conflit de cette ampleur, les Mozabites exigent toujours une commission d’enquête, notamment sur les supposés dépassements de policiers lors de la gestion de ces événements. Le gouvernement poursuit cependant ses efforts pour faire revenir la paix dans cette wilaya plusieurs fois secouée par des affrontements intercommunautaires. Jeudi dernier, c’est la ministre de la Solidarité nationale, Mme Souad Bendjaballah, qui a lancé une opération de prise en charge des personnes touchées par les événements. Son secteur contribuera aux opérations de restauration des constructions endommagées en coordination avec le ministre de l’Habitat et des autorités locales. A rappeler que 96 constructions ont été incendiées et des dizaines de locaux commerciaux vandalisés.
Hani Abdi

Comment (6)

    Laetizia
    6 janvier 2014 - 0 h 28 min

    Trouvé dans la rubrique
    Trouvé dans la rubrique « Culture » d’AP , à la page 4, un article remontant au mois de mai et dont le titre est : Le colloque «L’entente entre adeptes des rites malékite et ibadite» prévu à Ghardaïa reporté…

    Laetizia
    5 janvier 2014 - 23 h 33 min

    ibadhite contre malékite? je
    ibadhite contre malékite? je n’ai jamais entendu dire d’un mozabite qu’il est ibadhite, car strictement inintéressant!
    Nous avons l’habitude de dire des mozabites qu’ils sont: accueillants, organisés, conservateurs, fiers, mystérieux mais ibadhites non vraiment pas!
    Méfiance, les terroristes intégristes continuent de nous chercher des noises!

    Houria Ait Sidi
    5 janvier 2014 - 22 h 11 min

    Les Terros Lybiens et
    Les Terros Lybiens et Tunisiens qui vivent clandestinement à Ghardaia, depuis 2011, personne ne les arrête? ou est la police et la Gendarmerie? I dezou bina el vago, comme quoi zaâma c’est une affaire qui date de longtemps. Toute le monde sait que les gros problèmes de divisions sont fomentés pâr ces sauvages cannibales et égorgeurs. Manipulés par qui nous savons.. Les idéologues Azoulay et Botul doivent être tristes en ce moment.. Ils sont pressés de rejoindre le royaume des ténèbres bi idn Allah!

    Anonyme
    5 janvier 2014 - 21 h 36 min

    ya khsara comment des
    ya khsara comment des algériens qui vivent ensembles depuis des siècles arrivent à s’affronter de cette manière. Que ceux qui sont derrière ces troubles paient inchallah devant dieu le tout puissant. J’implore les sages de Gardaia de faire cesser cette animosité qui règne entre les communautés. Nous sommes un seul et un seul peuple unis.

    Amcum
    5 janvier 2014 - 17 h 42 min

    @ cirta (non vérifié) | 5.
    @ cirta (non vérifié) | 5. janvier 2014 – 17:03

    Exacte c’est aussi comme le nombre de victimes du terrorisme en Algérie. On a commencé la surenchère avec 100 milles pour atteindre les 200 milles. Le General a la retraite Si Khaled Nezzare a déclaré que les services de sécurité (Gendarmerie et Police) durant toute cette période, on recensé d’une façon précise documentée et continue, toutes les victimes. Il a donné pour la première fois le chiffre précis à la personne prêt (*). (Je ne le retiens pas mais c aux alentour de 47 milles). Il a ajouté en disant que 67 milles c’est beaucoup, mais entre 65milles et 200 milles l’écart relève carrément de la guerre médiatique contre l’Algérie.
    (*)http://www.algeriepatriotique.com/article/khaled-nezzar-certains-gonflent-dessein-le-nombre-des-victimes-du-terrorisme

    cirta
    5 janvier 2014 - 16 h 03 min

    10 jours d’affrontement?
    10 jours d’affrontement? C’est le double de ce qui a été publié il y a quelques jours et de ce qui est réellement passé sur le terrain. La semaine prochaine certains vont écrire vont écrire que la vie a repris son cours après 15 jours d’affrontement » et ainsi de suite
    Les médias doivent être précis dans ce type d’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.