FLN : les élus présents à la rencontre convoquée par Saïdani scandent le nom de Belkhadem

Le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, a été contraint d’écourter sa rencontre avec les élus au niveau de la Coupole Mohamed-Boudiaf, sur les hauteurs d’Alger. Surpris visiblement par la présence inattendue de l’ex-patron du parti, Abdelaziz Belkhadem, Amar Saïdani s’est contenté d’un discours d’un quart d’heure avant de lever la séance précipitamment comme s’il fuyait quelque chose. Cela, surtout que dans la salle clairsemée, des participants scandaient bel et bien le nom de Belkhadem. Pourtant, Amar Saïdani voulait faire de cette rencontre un grand show et une nouvelle démonstration de force pour contenir ses adversaires qui lancent, depuis quelques jours, une offensive pour le débarquer de son poste. Saïdani semble avoir raté son pari cette fois-ci. Abdelaziz Belkhadem n’est assurément pas venu pour lui apporter son soutien, lui qui a eu déjà à le descendre en flammes pour, notamment, ses choix des membres du bureau politique. «En réunissant les élus, Saïdani voulait faire croire qu’il bénéficiait de leur soutien, après avoir eu celui du bureau politique. Mais, finalement, le déroulement de la rencontre n’a pas été à son goût. Les élus ne se sont pas déplacés en grand nombre et certains des présents n’étaient pas acquis à sa cause», nous explique un cadre du parti. Amar Saïdani allait transformer cette rencontre en un meeting pour appeler, une nouvelle fois, à la révision de la Constitution et réitérer son soutien à un 4e mandat pour le président Bouteflika. Il a cependant attaqué brièvement ses adversaires, à leur tête Abderrahmane Belayat, qu’il a qualifiés de «missionnaires» qui vont «disparaître du paysage politique» après la présidentielle d’avril prochain. La guerre entre Saïdani et Belayat continue de plus belle. Fort de ses 200 soutiens au sein du comité central, Abderrahmane Belayat travaille pour destituer Amar Saïdani avant la fin du mois courant. Pourra-t-il le faire ? On le saura bientôt.
Sonia B.

Comment (27)

    Nass!ma
    13 janvier 2014 - 18 h 24 min

    Par boumi (non vérifié) | 12.
    Par boumi (non vérifié) | 12. janvier 2014 – 17:01
    C´est à moi de vous remercier ,car finalement c´est vs qui avez ouvert le dialogue en quelque sorte pour me permettre d´en prendre part dans le but d´informer . Je n´ai fait que compléter votre idée . Ce Sujet m´intéresse et si le sujet ne me dit rien, je n’aurai pas de plaisir à rédiger sinon le sujet ne s’écrira pas bien et rapidement. Et grâce à des gens intélos comme Nasrou et vous ,j´ai pu partager mes modeste idées sur ce Sujet avec vous tous .

    NB : excusez mes fautes de frappe qui se sont glissées ds le Sujet ;(

    Mes salutations respectueuses et cordiales




    0



    0
    boumi
    12 janvier 2014 - 16 h 01 min

    @nass!ma
    je vous ai compris

    @nass!ma
    je vous ai compris malgré vos métaphores qui sont très instructives culturellement et d’une ouverture d’esprit très large. Il est vrai que je suis assez direct dans mes argumentaires non seulement parce que peut être je ne maitrise pas ce sujet comme vous mais aussi pour que mes quelques explications sur ce que je pense soit accessible! en tout cas merci pour votre culture et je vous laisse seule débattre car vous avez, il me semble, le savoir et la maitrise du sujet




    0



    0
    Nass!ma
    12 janvier 2014 - 9 h 25 min

    « La Cage aux folles 2  » est
    « La Cage aux folles 2  » est un est une comédie franco-italienne réalisée par Édouard Molinaro, sorti en 1980 dont les deux rôles principaux sont attribués à l´Italien Ugo Tognazzi ds le role de Renato Baldi et au Français Michel Serrault ds le rôle de Albin Mougeotte/’Zaza Napoli’. la partie du film tournée en Italie illustre trés bien le système phallocrate ds les familles italiennes . Je voudrais juste a jouter que je ne suis ni juge ,ni millitaire donc je ne pense pas carré et que je suis une civile .

    http://www.youtube.com/watch?v=geFt6KGqMTk




    0



    0
    KarloMarxo
    12 janvier 2014 - 0 h 44 min

    FLN : les élus présents à la
    FLN : les élus présents à la rencontre convoquée par Saïdani scandent le nom de Belkhadem…Si vous saviez mes chers politicomagouilleurs comment qu on s en fou si vous etes elus ou non…nous ignorons meme votre existence….sauf qu on nous apprenons que les voleurs du peuple quittent tranquillement le pays avec leurs butins pour s installer a l etranger….




    0



    0
    Anonyme
    12 janvier 2014 - 0 h 21 min

    photo magnifique!!
    photo magnifique!! magnifique!! deux prix Nobel ensemble!!!




    0



    0
    Nass!ma
    12 janvier 2014 - 0 h 12 min

    Nasrou (non vérifié) | 11.
    Nasrou (non vérifié) | 11. janvier 2014 – 23:53

    Bonsoir cher Nasrou, et merci pour votre Intervention

    Du point de vu sociologique ,Monsieur Nasrou , déjà ds une société patriarcale, l’homme, même d’âge mûr n’a souvent pas d’autre pouvoir que celui que lui délègue le patriarche .Je m´explique : Dans un système patriarcal, les pères eux même sont durablement mineurs jusqu’à un âge avancé .Le pouvoir qui leur est délégué est quasiment inexistant ou étroitement conditionné et contrôlé, sauf en ce qui concerne leur femme ou leurs enfants.Socialement, leur devoir, je fais ici allusion aux pères, est l’obéissance jusqu’au décès du patriarche.Ce caractère d’éternelle mise sous tutelle de l’homme dans la culture patriarcale et intégralement transposée dans le système de l’état-nation comme ds le cas de notre société ,je ne sais pas cher M. Nasrou si vous avez déjà vu le film « Le grand pardon » avec Roger Hanin dans le rôle du patriarche) et bien une belle illustration en est donnée par ce film .En grosso modo Le patriarcat tribal a favorisé les mâles, et en fait les principaux instruments -bien que perpétuellement humiliés par cet ordre institué. Cette gratification donnée aux mâles, la phallocratie, masque la réalité de leur statut au sein du patriarcat : victimes d’un ordre qui en les réduit perpétuellement au rôle d’exécutant et dont bien souvent la seule compensation sera d’exercer à leur tour un pouvoir sur leurs subordonnés, sur les femmes et les enfants.Ds notre société l´homme lui même durablement mineur cherche a compenser cette frustration de ne pas se sentir libre et de ne pas être en mesure de prendre des décisions seul et par lui même comme un adulte par dominer les femmes et les enfants .Pour lui c´est une sorte de « consoltation  » le comble c´est que ces femmes bannies par ces hommes de la sphère publique au lieu de s´imposer , elles accèdent à leur tour à la reconnaissance sociale par l’engendrement d’enfants mâles .Elles prennent alors leur revanche ou leur part de pouvoir en tant que mères en élevant cet enfant mâle comme un champion, un dominant, destiné à les défendre, certes, mais aussi à laver les humiliations subies par l’homme, le père de famille. Elles participent ainsi directement et activement à la transmission par l’éducation des comportements de domination et des valeurs du patriarcat, et à sa perpétuation . Un sercle vicieux quoi et on avance pas




    0



    0
    Anonyme (non vérifié) | 7. janvier 2014 - 23:22
    12 janvier 2014 - 0 h 01 min

    Le parti des bandits : t’as
    Le parti des bandits : t’as tout simplement envie de gerber en voyant leur tronche surtout quand ils te font leur numéro de patriote à deux sous ! Tant que cette entité existe, c’est à dire, tant qu’elle n’est pas totalement interdite et totalement l’Algérie ne peut espérer un avenir sérieux.




    0



    0
    Nasrou
    11 janvier 2014 - 22 h 53 min

    Bonsoir Mme ou Mlle Nassima.
    Bonsoir Mme ou Mlle Nassima. Merci pour l’expression de votre idée et l’éclairage que vous avez bien voulu apporter á ceux qui ne vous ont pas compris et d’après de ce que j’ai lu á celui désigné par le pseudonyme de « Bourni » C’est merveilleux ce que vous avez écrit,avec référence á cet ancêstrale pensée latine.

    Personnellement,je suis avec vous en votre qualité de femme et avec toutes vos semblables,car la femme est l’égale de l’homme.La misogynie doit être abolie de notre langage.De notre pensée et de notre vision.Quand au « djilbab », importé de je ne sais d’oú est un accoutrement fait pour dépprécier de la valeur de la femme,car d’après moi,ce n’est pas le fait de la cacher jalousement,mais qu’on a honte d’elle en temps que telle,de la montrer quoi ! Merci encore et vive les femmes.




    0



    0
    Nass!ma
    11 janvier 2014 - 21 h 58 min

    boumi (non vérifié) | 11.
    boumi (non vérifié) | 11. janvier 2014 – 21:46

    Je crois que vous m´avez mal comprise ,je n´ai nul l´ Intention de vous contrarier au contraire cher ami, ou chère amie ,je suis entièrement d´accord avec vous .Oui notre société est une société phallocrate malheureusement ,c´est une société qui se caractérise par la domination culturelle, sociale et symbolique des hommes sur les femmes. Elle est originellement fondée sur la croyance que le seul pouvoir fécondant est celui du « phallus » et que la matrice féminine n’est qu’un réceptacle.C´est une société où Les hommes sont valorisés et prétendent exercer le pouvoir, notamment sur les femmes, par le seul fait d’être du sexe masculin, et donc dotés de la force physique!

    1-Consuetudo est jus quoddam moribus institutum, quod pro lege usurpatur ubi deficit lex. qui veut dire :

    La coutume est une variété du droit établie par les mœurs ; elle tient lieu de loi, là où la loi fait défaut. Voilà ce que je voulais dire en parlant du djilbab et de la loi sur interdiction de porter le pontalon en France donc les français ont bien comporis que cette loi est absurde puisque personne ne l´a apliquée .
    (moi ,le djelbab je ne le connaissais pas ,il m´est tout a fait étranger puisque il n´a jamais fait partie de nos traditions et nos coutumes) le djalbab n´jamais été décrit ds le coran comme il est porté de nos jours et pi pr moi l´habit ne fait pas le moine

    2-Corruptissima respublica, plurimae leges. Qui veut dire :

    Plus l’État se décompose, plus les lois pullulent
    pour illustrer mon idée ,j´ai donnée l´exemple du Japon

    voilà c´est tout boumi, vous vs êtes directe ds vos pensées , et c´est bien mais moi non et assegez amegez boumi




    0



    0
    patriote
    11 janvier 2014 - 20 h 55 min

    BELKHADEM pour qui tu te
    BELKHADEM pour qui tu te prends ???? le futur sauveur de l,algerie!!! rire!!!




    0



    0
    SamAnonyme
    11 janvier 2014 - 20 h 48 min

    Qu’il est Moche ce saidani il
    Qu’il est Moche ce saidani il ne mérite même pas ke je mette une majuscule au début de son nom même si c la règle. Oh ! Qu’il est Moche ya latif …




    0



    0
    boumi
    11 janvier 2014 - 20 h 46 min

    @Nass!ma
    Ma chère, avec tout

    @Nass!ma
    Ma chère, avec tout le respect que je vous doit je n’ai pas compris votre argumentaire! je vois que vous voulez vous justifier sur votre tenue vestimentaire, c’est votre droit et je ne vous juge pas! mais pourquoi en venir là, serais ce pour vous un sentiment de culpabilité?! pourquoi me parler de djilbab? que vous soyez en pantalon, jupe ou djilbab je vous respecte!! Mon commentaire était une constatation! pour développer mon commentaire, parfois j’ai l’impression que nous vivons pas, nous les algériens, dans la même Algérie ou que certains de nous peut être ne connaissent pas la diversité de notre peuple! je voulais juste expliquer que le code de la famille « n’arrange » pas juste les islamistes mais aussi une parti de notre population machiste et patriarcale! c’est pour cela que je suis contre de mettre la faute uniquement aux islamistes sur la question du code de la famille




    0



    0
    Nass!ma
    11 janvier 2014 - 20 h 14 min

    sorry le djilbab
    sorry le djilbab




    0



    0
    Ali Lapointe
    11 janvier 2014 - 20 h 11 min

    il n´y a pas un seul
    il n´y a pas un seul politicien dans ce bled en qui on peut avoir confiance, Quand je vois cette race de politiciens j´ai vraiment envie de vomir!!
    (…) foutez le camps




    0



    0
    Nass!ma
    11 janvier 2014 - 18 h 47 min

    boumi (non vérifié) | 11.
    boumi (non vérifié) | 11. janvier 2014 – 19:03

    – savez-vous qu´au pays du soleil levant ,techniquement, depuis 2008 avec l’instauration de la loi « métabo », être obèse au Japon est illégal ! Depuis, les termes « gros » et « obèse » ont été bannis du langage des japonais qui, pour parler d’une personne en surpoids, utilisent dorénavant le mot « métabo ». Cette loi se traduit concrètement par un contrôle régulier des employés sur leur lieu de travail. Ainsi, lors de la visite médicale annuelle, le tour de taille de chacun est mesuré et ne doit pas dépasser 85 centimètres pour les hommes et 90 centimètres pour les femmes !

    -Et savez-vous aussi que la loi interdisant les femmes françaises de porter le pontalon n´a été abolie qu´en 2010par le ministère des droits des femmes. Jusqu’au 31 janvier,2010 les femmes étaient hors la loi si elles portaient un pantalon juridiquement parlant ;0) selon “’L’ordonnance du préfet de police Dubois n°22 du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800), intitulée ‘ordonnance concernant le travestissement des femmes.Cette loi avait toujours existé mais dépourvue de tout effet juridique et ne constituait qu’une pièce d’archives, conservée comme telle par la Préfecture de police de Paris.Perso ,je préfère porter le pantalon avec une tunique que de porter un djilban qui colle aux f*** et qui trace bien le corp en marchant surtout quand il y a du vent oops !désolée mais c´est la vérité !!!




    0



    0
    Rabah
    11 janvier 2014 - 18 h 20 min

    Saadani : Une fuite en avant
    Saadani : Une fuite en avant suicidaire ou une extra lucidité ?




    0



    0
    boumi
    11 janvier 2014 - 18 h 16 min

    pour ceux qui on un minimum
    pour ceux qui on un minimum d’estime pour le travail de nos journalistes algériens, de nos journaux algériens qui travaillent dans des conditions difficiles dans tout les sens du therme, évitez de publier des liens de journaux français, eux qui ne nous veulent pas le bien, malgré les largesses que nos gouvernants leurs font part, le pays responsable de nos 1 millions et demi de morts qui refusent même au jour d’aujourd’hui d’accepter l’histoire! malgré cela pouvont nous les croirent absolument sur tout?




    0



    0
    boumi
    11 janvier 2014 - 18 h 03 min

    @bel fégore
    le tribalisme et

    @bel fégore
    le tribalisme et le régionalisme sont certes des boulets pour l’Algérie mais parfois ceux qui le dénoncent sont ceux qui font parti d’une tribu ou d’une région qui sont dans le mauvais coté, mais une question, si les lésées seraient du bon coté seraient ils justes envers les autres? à voir!! mais faudra bien un jour vivre ensemble sans ce rendre les coups bas!! pour le code de la famille, s’il est un sujet difficile c’est bien parce que notre société l’approuve d’une certaine manière qu’on soit islamiste ou non! car la majorité des algériens ne sont pas islamistes mais certainement conservateur, patriarcal, sur certains points comme celui de la femme!! la preuve de certains politique, nationaliste, qui l’abordent avec précaution( ex :benflis ne veut pas l’abroger mais l’amender sur certains points, car une parti de ses soutiens au FLN ni veulent pas y toucher)




    0



    0
    Adlane
    11 janvier 2014 - 17 h 48 min

    Tel est pris qui croyait
    Tel est pris qui croyait prendre. Belhhadem a destitué Benflid, Saidani a destitué Belkhadem;, Belayat essaie de destituer Saigani, et le jeu continue. Tant que ces coups bas persisteront, le FLN va encore sombbrer davantage.




    0



    0
    lagrinche
    11 janvier 2014 - 17 h 17 min

    La ruade de l’âne sur le lion
    La ruade de l’âne sur le lion malade !
    La dernière sortie du FLN version SAIDANI ressemble à « la ruade de l’âne sur le lion malade. »
    Pathétique était l’ambiance, houleux était le décor et grossier était le désordre.
    J’ai ressenti de la honte à voir ce grand parti descendre plus bas que bas, j’ai ressenti de la colère en voyant l’héritage de tous les Algériens piétiné par de sordides opportunistes d’une manière aussi vile qu’un viol !
    Je suis fils de Moudjahid (je n’ai jamais décliné cette qualité où que ce soit !) car j’estime que mon père n’a fait que son devoir et s’il ya des mérites ils doivent nécessairement aller à ceux qui sont tombés au champ d’honneur.
    Durant mon enfance j’avais connu beaucoup de ces valeureux moudjahidine auxquels j’avais apporté de mes mains innocentes galette, lait et eau au moment de leurs factions, car, notre masure constituait un lieu de transit très actif.
    A l’indépendance j’en ai revu quelques rares rescapés, les autres sont tous tombés au champ d’honneur et ont rejoint l’éternel pour un repos bien mérité.
    En voyant le piteux spectacle visé plus haut , je ne me suis pas empêché de me rappeler ces grands moments de la révolution. J’ai senti, alors, une grande colère m’habiter et la honte de rester passif devant un déni historique aussi grave.
    Alors pour soulager ma conscience je crie haut et fort : Libérer ce parti légendaire des griffes de la canaille et remettez le à tous les Algériens, c’est une mesure de salubrité publique !
    PS : l’âne c’est le FLN version actuelle, le Grand malade c’est notre grand et beau pays…actuel !




    0



    0
    bel fégore
    11 janvier 2014 - 16 h 36 min

    Belkhadem il parait qu’il est
    Belkhadem il parait qu’il est apparenté d’une des 8 tribus de Berriane qui souhaitent éradiquer les mozabites de la surface de la planète.
    Belkhadem en déplacement a Berriane Alors qu’il était premier ministre a jeté de l’huile sur le feu en mettant en mettant l’accent sur les richesses des Mozabites et sur la pauvreté des 8 tribus arabes du Mzab.

    Peut t-on franchement élire comme président un individu tel que Belkhadem sachant qu’il est obsédé par la religion, par les traditions des pays du golf, et qu’il a pris parti en faveur des tribus qui souhaitent exterminer les mozabites.

    N’oublions pas non plus que Belkhadem est le père du code de la famille qui fait des femmes algériennes des citoyennes de seconde zone jouissant d’Infra droits.

    http://www.liberation.fr/monde/2009/06/09/algerie-le-mzab-s-embrase_563072




    0



    0
    Anonyme
    11 janvier 2014 - 16 h 02 min

    saidani ou belkhadem c’est
    saidani ou belkhadem c’est kif kif. ils font tout pour se positionner pour servir leurs propre interet.




    0



    0
    chawi pure laine
    11 janvier 2014 - 14 h 47 min

    des voleurs veulent un voleur
    des voleurs veulent un voleur comme eux pauvre Algérie gouverné par DAR EL AJAZA honte à nous tous
    en passant ils ont retrouvé le corps de l’Algérien aux Émirats
    http://www.thenational.ae/uae/body-of-missing-algerian-diver-recovered-off-coast-of-dubai




    0



    0
    Si Meziane
    11 janvier 2014 - 14 h 41 min

    Que le FLN dégage de la
    Que le FLN dégage de la scène, Rendez ce sigle glorieux aux Algeriens si vous avez une once de dignité, créez un autre parti si vous avez un vrai projet de société bande de corrompus et de voleurs. Ayez le Courage d’affronter le peuple si vous ètes des hommes. arrétez de vous cacher derrière la révolution qui n’est pas votre Oeuvre, les Algeriens vous considèrent comme des traitres á la Nation et aux valeurs de la révolution de Novembre.
    Degagez




    0



    0
    Anonyme
    11 janvier 2014 - 14 h 30 min

    au pays de la zorna le drabki
    au pays de la zorna le drabki est roi…..mdr




    0



    0
    SIDI MAKHLOUF
    11 janvier 2014 - 13 h 57 min

    Quelle mascarade mes Alleux
    Quelle mascarade mes Alleux et combien a t- -elle coûter aux contribuables?Décidément dans une république bananière, tout est permis.Nous espérons, toutefois, que ce cirque disparaîtra à l’issue ses elections présidentielles.




    0



    0
    Abou Stroff
    11 janvier 2014 - 13 h 33 min

    quand un islamiste avéré et
    quand un islamiste avéré et un drebki se rencontrent, la meilleure façon de briser la glace est d’inviter l’islamiste à chanter des chants religieux en faisant vibrer ses cordes vocales pendant que le drebki l’accompagne en tambourinant sur le cuir de sa derbouka. après un court instant, les deux énergumènes entreront en transe (ce que le psychanalyste W. Reich qualifie de jouissance certaine) et atteindront, ensemble, le nirvana. la vie n’est elle pas belle pour ceux qui ont le crâne aussi rempli qu’un pneu tubeless?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.