Réédition du prix du journalisme Abdelhamid Benzine

L’association Les amis de Abdelhamid Benzine annonce la réédition du prix du journalisme à l’occasion de la Journée commémorative de la disparition de l’illustre militant et journaliste, célébrée le 8 mars 2014, et en hommage à son œuvre et à son parcours militant et journalistique. Le concours concerne le genre enquête et reportage dans les domaines socio-économique, culturel et sportif, se rapportant à l’actualité nationale. Il s’adresse à la presse écrite, audiovisuelle et électronique, en arabe, tamazight et français. Les œuvres doivent avoir été éditées entre mars 2012 et le 7 février 2014 au plus tard, précise l’association. Il est indiqué que les précédents lauréats du Prix du journalisme Abdelhamid Benzine ne peuvent postuler et que les travaux doivent être obligatoirement soumis sur support papier, pour la presse écrite, et sur support numérique (CD) pour l’audiovisuel et les médias électroniques. Il est à savoir que le prix biannuel de journalisme Abdelhamid Benzine est décerné depuis mars 2004, en alternance avec un colloque organisé sur un thème sociopolitique. L’association rappelle que Abdelhamid Benzine, né à Béni Ourtilane (Sétif) en avril 1926 et décédé le 6 mars 2003, a été un grand militant PPA-MTLD de 1940 à 1952, puis du Parti communiste algérien (PCA). A partir de 1955, il rejoint le maquis au sein de l'ALN. Arrêté lors d'un accrochage avec les forces ennemies en novembre 1956, il est condamné à 20 ans de travaux forcés, et enfermé successivement dans les camps de concentration de Tlemcen, Oran, Lambèse, camp spécial de Boghari et Hammam Bouhdjar jusqu'à l'indépendance. En juillet 1962, il reprend ses activités au sein du PCA et en tant que rédacteur en chef du quotidien Alger Républicain. Après le coup d'Etat du 19 juin 1965, il est membre de la direction de l'ORP puis, à partir de janvier 1966, de celle du PAGS clandestin. En avril 1990, Alger Républicain reparaît et il en devient le responsable éditorial, et ce, jusqu'à sa mort. Abdelhamid Benzine est, aussi, auteur de plusieurs ouvrages dont Le Camp, Journal de marche, La montagne et la plaine, La grande aventure d'Alger Républicain avec Boualem Khalfa et Henri Alleg, Lambèse et Le Sergent. Un film tiré du livre Le Camp, du cinéaste Nasreddine Guenifi, est en cours de réalisation. Les candidats intéressés par le présent concours dédié à la mémoire de l’illustre militant et journaliste doivent adresser un courrier contenant leur participation à l’association Les amis de Abdelhamid Benzine : B.P. 24, Douaouda Marine – wilaya de Tipasa ou B.P. 65, El-Biar – wilaya d’Alger.
Meriem Sassi
 

Comment (3)

    Léon_l'Algerien
    14 janvier 2014 - 9 h 54 min

    Je rejoins le commentaire de
    Je rejoins le commentaire de safiya. En effet, les monuments de ce pays ont été enterrés et oubliés dans un silence facheux et insultant. Par contre, des insignifiants ont été propulsés sur l’autel de la grandeur ( décadente). Napoléon disait à juste titre ‘ »Il n’ya que deux puissances au monde: le sabre et l’esprit. A la longue le sabre est toujours vaincu par l’esprit. » A la longue, l’esprit du grand patriote et intellectuel resurgira d’outre tombe pour dissiper le crépuscule. Il repose en paix ‘(le sommeil du juste) avec le grand MOULOUD MAAMERI




    0



    0
    Safiya
    13 janvier 2014 - 19 h 15 min

    Dommage que l’auteure
    Dommage que l’auteure n’ébauche pas un portrait de feu M. Abdelhamid Benzine. Je suppose ne pas être la seule à avoir quitté notre pays jeune et de ce fait pas très au courant des hommes qui ont contribué à son histoire.




    0



    0
    Amcum
    13 janvier 2014 - 12 h 02 min

    Un parcours riche et une vie
    Un parcours riche et une vie émouvante a l’image de beaucoup d’Algériens de sa génération.
    Repose en paix




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.