Evaluation du 1er trimestre : le constat alarmant du CLA

Le Conseil des lycées d’Alger (CLA) fait un constat alarmant du système scolaire suite à un bilan du 1er trimestre de l’année scolaire en cours. Après l’application d’une réforme qui a touché le barème d’octroi des notes aux élèves, le CLA constate que «la fin du premier trimestre s’est soldée par un bilan des plus catastrophiques sur le plan pédagogique ; des résultats qui ne reflètent pas le niveau réel de l’élève suite à l’application du nouveau bulletin». Le syndicat révèle que «28% des élèves de 1re AS et 32% des élèves de 2e AS ont obtenu la moyenne, alors qu’une étude comparative avec l’ancien bulletin a donné 24% pour les 1res AS et 29% pour les 2es AS». Un avis partagé par nombre d’élèves désorientés par les changements opérés dans le cadre de leur évaluation et de parents qui n’arrivent plus à guider leurs enfants sur la meilleure façon de travailler. Selon le syndicat, «ce trimestre a connu aussi une montée du phénomène de la violence, puisque 200 cas de violence physique ont été enregistrés ainsi que des milliers de cas de violence verbale». Face à ce constat, le CLA organise deux journées d’étude, la première, au mois de février prochain concernant le système d’évaluation et la deuxième, au mois de mars concernant la violence en milieu scolaire. Pour ce qui est de la situation socioprofessionnelle des enseignants, le syndicat indique que «des centaines de recrutés en 2012 et actuellement stagiaires n’ont pas perçu leur salaire, sans oublier les retards sur les échelons, sur le paiement des heures supplémentaires et sur la prime de rendement». Le CLA constate par ailleurs que «suite aux deux rencontres avec la tutelle, aucune avancée dans la satisfaction des revendications n’a été enregistrée. La tutelle se désengage de la plupart des revendications et avance comme argument que celles-ci sont du ressort du gouvernement». Aussi, le CLA, déclare «mettre la tutelle devant ses responsabilités» ; il affirme, d’autre part, que la «tripartite prévue pour le mois de décembre 2013 se voit encore une fois reportée», s’interrogeant «sur les mobiles du report» et dénonçant «l’opacité, le huis clos et l’exclusion des syndicats autonomes comme partenaires sociaux». Le CLA annonce qu’il organisera «une consultation nationale cette semaine sur le type d’actions à entamer» et «exhorte l’ensemble des syndicats du secteur à dépasser leurs divergences et à mettre en avant les intérêts communs des travailleurs de l’éducation, pour la révision du statut particulier, pour l’amélioration du pouvoir d’achat et pour une retraite après 25 ans de service».
Meriem Sassi
 

Commentaires

    KarloMarxo
    13 janvier 2014 - 10 h 25 min

    Évaluation du 1er trimestre :
    Évaluation du 1er trimestre : le constat alarmant du CLA …Rien d étonnant quand les Recteurs des universités algériennes refusent de recruter des professeurs algériens, diplômés d universités outre atlantique et expérimentés ayant fait leurs preuves en Amérique du Nord et en Europe. La preuve de ce sonstat existe dans les ambassades d Algerie a l étranger




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.