Il a rencontré Hamel et Bensalah : qu’est-ce qui fait courir l’ambassadeur du Qatar à Alger ?

L’ambassadeur du Qatar à Alger, Ibrahim Ben Abdelaziz Al-Sahlawi, multiplie les rencontres avec les hauts responsables algériens depuis quelques semaines. Un dynamisme qui suscite d’ores et déjà des interrogations. Ainsi, après avoir été reçu successivement par le président de l’APN, Mohamed-Larbi Ould Khelifa, en décembre dernier, puis par le ministre des Moudjahidine, Mohamed-Chérif Abbas, ensuite par le directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, il y a quelques jours, Al-Sahlawi vient d’être reçu par Abdelkader Bensalah, le président du Sénat. Selon l’agence de presse officielle APS, il s’agit d’«une visite de courtoisie» durant laquelle les deux parties ont passé en revue les relations entre les deux pays et les questions «d’intérêt commun». Or, quand on sait que les réelles préoccupations de l’émirat du Qatar ne se limitent pas au seul aspect diplomatique ou protocolaire dans ses relations avec les pays arabes, on est en droit de s’interroger sur ce regain d’intérêt pour l’Algérie, dont les positions politiques ont rarement convergé avec celle du Qatar sur la plupart des questions qui dominent la scène arabe, au moins depuis l’éclatement de ces «insurrections» soutenues et publiquement parrainées par ce riche émirat gazier. Au niveau du conseil des ministres de la Ligue arabe, Alger s’est toujours retrouvé parfois seul à s’opposer au diktat exercé par Doha sur la conduite arabe commune. L’ambassadeur aurait-il pour mission de prendre le pouls du pouvoir à l’approche d’une échéance électorale capitale pour l’avenir de l’Algérie ? Cette entrevue avec le deuxième personnage de l’Etat, en l’occurrence le président du Conseil de la nation, au lendemain du transfert du chef de l’Etat à Paris pour un contrôle médical, accompagné de nouvelles rumeurs sur son état de santé, et à la veille de la convocation du corps électoral, est loin d’être innocente. Nommé à Alger en août 2013, le nouvel ambassadeur du Qatar occupait le poste de directeur des affaires arabes au ministère des Affaires étrangères de son pays.
R. Mahmoudi

Comment (37)

    sonianoor
    19 janvier 2014 - 8 h 27 min

    peuple algerien faites
    peuple algerien faites attention a ce moujrem et kaleb ( hachakoum) le qatar c est une maladie tres grave ( hafidana allah )




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2014 - 8 h 15 min

    IL NE MANQUAIT QUE CES
    IL NE MANQUAIT QUE CES BEDOUINS ILLETRES POUR S IMMISCER DANS NOS AFFAIRES.CES GROS LARS ET OBSEDES SEXUELS N ONT RIEN A AVOIR AVEC NOUS MAIS PLUTOT AVEC LE MAROC OU ILS ASSOUVISSENT LEURS BESOINS BESTIAUX EN PLUS CEST PAS D UN ETAT QU ON PARLE MAIS D UNE PETITE TRIBUE PLEIN LES POCHES A QUI S APPLIQUE L HISTOIRE DE LA GRENOUILLE QUI VOULAIT DEVENIR AUSSI GRANDE QUE L ELEPHANT ON BUVANT BEAUCOUP D EAU ET LA SUITE VOUS LA CONNAISSEZ.




    0



    0
    djazair
    19 janvier 2014 - 8 h 08 min

    Bonjour;
    Cessez, IBN KHALDOUN

    Bonjour;

    Cessez, IBN KHALDOUN n’était pas un imbécile raciste,arrêtrez de justifier votre ignorance arrogante,mon ancetre était un savant authentique et habile.

    salutations




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 16 h 54 min

    -4-Un Arabe venu en
    -4-Un Arabe venu en députation auprès de `Abdalmalik, comme celui-ci s’informait auprès de lui d’al-Hajjaj, lui répondait (et dans son esprit c’était là faire l’éloge de la manière dont il gouvernait et rendait prospère sa province) : « Quand je l’ai quitté, il ne faisait de tort qu’a lui-même».

    Aussi, considère tous les pays qu’ils ont conquis et assujettis depuis la Création : tu verras combien leur civilisation est disloquée, leurs habitations appauvris; leur terre elle-même est transformée. Au Yamen, tous les établissements sédentaires sont ruinés, à l’exception de quelques villes. Dans l’Irak Arabe il en va de même : la civilisation que les Perses y avaient développé est ruinée pour sa plus grande part. En Syrie, de nos jours, il en va de même. En Ifriquiya et au Maghreb, depuis que les Banou-Hilal et les Banou-Soulaïm y sont passés, au début du Ve siècle, et se sont acharnés sur ces pays pendant 350ans, toutes les plaines sont ruinées, alors qu’autrefois du Soudan jusqu’à la Méditerranée tout était cultivé, comme l’attestent les vestiges qui s’y trouvent : monuments, constructions, traces de fermes et de villages. Dieu recevra en héritage la terre et ceux qu’elle porte :«Il est le meilleur des héritiers» (Coran, 21, 89).




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 16 h 19 min
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 15 h 51 min

    Un pays conquis par les
    Un pays conquis par les arabes est bientôt ruiné (IBN KHALDOUN)

    je ne fais que réitérer la citation d´ El Alama Ibn Khaldoun




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 15 h 33 min

    sorry AP TOUT EST EN ORDRE ET
    sorry AP TOUT EST EN ORDRE ET MILLE MERCI !




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 15 h 32 min

    En outre, tous parmi eux
    En outre, tous parmi eux aspirent à commander : il est extrêmement rare que l’un d’eux consente à abandonner l’autorité à un autre, fût-il son père, son frère, ou le principal de sa famille, et encore n’agit-il ainsi qu’à contre-coeur et par respect humain. Si bien qu’un grand nombre d’entre eux sont pourvus d’autorité et de pouvoir, qui pressurent et tyrannisent concurremment leurs sujets, et c’est la ruine et la fin de la civilisation.Rien a chagé amis en syrie ennemis en Egypte .

    Ap svp vous avez sauté deux commentaire tres important sur ce que IBN KHALDOUN AVAIT ÉRCIT SUR LES ARABES .




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 15 h 25 min

    3-De plus, ils n’ont aucun
    3-De plus, ils n’ont aucun souci de gouverner, d’empêcher les gens de mal faire et de les protéger les uns des autres : la seule chose dont ils se préoccupent, c’est ce qu’ils arrachent aux autres, soit par le pillage, soit par des extorsions. Parvenus à ce but, ils ne voient pas loin : nulle préoccupation d’améliorer la situation de la population, de veiller à ses intérêts, d’empêcher certains de mal faire.(comparez maintenant Avec ce qu´adit ibn khaldoun( 1406-1332) et Avec ce qui se passe en lybie et d´autres pays musulmans au non de la Mafia salafiya wahabiya de nedjd au 21eme siècle ) Souvent, il est vrai, ils infligent des amendes pécuniaires, espérant en tirer profit, en exigent des sommes considérables, comme ils s’y entendent, mais cela ne suffit pas pour empêcher de mal faire et arrêter ceux qui ont de mauvais desseins. Au contraire, car en la matière une amende pécuniaire pèse en regard de la réalisation des desseins. C’est pourquoi leurs sujets restent, sous leur domination, comme privés de gouvernement, sans personne pour les régir, et l’absence de gouvernement est la perte de l’humanité et la ruine de la civilisation, en vertu de ce que j’ai exposé, à savoir que l’existence de l’autorité souveraine convient particulièrement à l’homme, et lui est naturelle, et qu’il ne peut avoir en dehors d’elle d’existence et de vie sociale

    a suivre




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 15 h 13 min

    C’est là, en effet, un peuple
    C’est là, en effet, un peuple farouche, chez lequel la rudesse de moeurs s’est ancrée au point de devenir leur tempérament propre et leur naturel; et ils s’y complaisent, parce qu’elle leur permet d’échapper à l’emprise de l’autorité et à la sujétion à un gouvernement. Un tel naturel est incompatible avec la civilisation, et leur interdit de se développer, car errer et être les plus forts sont les seuls buts que leur assigne leur manière de vivre, ce qui interdit la vie sédentaire, de laquelle dépend la civilisation, et est incompatible avec elle. Si, par exemple, ils ont besoin de pierres pour caler leurs marmites, ils en arrachent aux constructions, les ruinant pour en avoir; de même, s’ils ont besoin de bois pour faire des poteaux ou des piquets pour leurs tentes, ils démolissent des toitures pour en avoir : la nature de leur existence est donc incompatible avec l’art de construire, qui est la base de la civilisation. Voilà comment il en va d’eux en général.

    En outre, leur naturel est d’arracher aux autres ce qu’ils possèdent : leurs moyens d’existence sont à la pointe de leurs lances, et ils ne connaissent, pour ce qui est de prendre le bien d’autrui, aucune limite à laquelle ils se tiennent; au contraire, chaque fois que leurs yeux tombent sur un troupeau, un objet, un ustensile, ils se l’approprient de force. Si, ayant pris le dessus et s’étant adjugé l’autorité souveraine, ils ont toute latitude de se comporter ainsi, il n’est plus aucun moyen administratif de protection de la propriété, et la civilisation est ruinée.

    Également, ils obligent les artisans et les corps de métier à des travaux sans leur en verser le salaire et le juste prix. Or le travail est, comme je l’exposerai, la véritable source de la richesse; si donc le travail est vicié, du fait qu’il n’est pas plus profitable, l’espoir en la richesse s’évanouit, les bras cessent le travail, l’ordre établit se dérange, et la civilisation se corrompt. comme de nos jours le Systeme de elkafala pr les travailleurs étrangers qui veulent travailler en Arabie




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 15 h 11 min

    Voici un extrait du livre de
    Voici un extrait du livre de l’historien Ibn Khadoun et vous jugez vous même que c´est l´histoire qui revient bonne l´ecture ! et merci AP

    1-Ils sont en effet, en raison de leur naturel farouche, gens de pilleries et de brigandage : tout ce dont ils peuvent se saisir sans lutte et sans danger, ils l’enlèvent, puis ils s’enfuient vers leurs pâturages du désert. Ils n’attaquent point ouvertement, ni ne combattent en bataille rangée, à moins d’y être contraints pour leur propre défense :aussi, s’ils se heurtent à une forteresse ou à un endroit qui leur réserve des difficultés, ils les laissent de côté, sans les attaquer, et se tournent vers quelque objet de conquête facile. »hagarin »

    Les tribus qui se retranchent contre eux dans les rochers des montagnes sont à l’abri de leurs rapines et de leurs violences, car ils n’escaladent point les hauteurs, ni ne s’engagent dans des terrains difficiles, ni ne s’exposent à des dangers pour les atteindre. Quant aux plaines, s’ils peuvent s’en emparer du fait qu’elles sont mal gardées ou que le pouvoir gouvernemental manque de force, elles deviennent leur butin et la proie qu’ils dévorent : ils y multiplient leurs incursions, leurs pilleries et leurs violences, en raison de la facilité qu’elles leur offrent, si bien que leurs habitants finissent par tomber sous leur domination; puis ils se les passent les uns aux autres, et le désordre aboutit à la ruine de leur civilisation : Dieu a puissance sur ses créatures; il est l’Unique, le Coerciteur, et il n’est point d’autre Seigneur que Lui. Et je dis raus raus raus

    ……a suivre




    0



    0
    Nass!ma
    18 janvier 2014 - 14 h 20 min

    le Qatar et l´Arabie
    le Qatar et l´Arabie Saoudites les deux pays les plus déterminés à faire chuter l’Algérie.

    -Subvention du terrorisme depuis 1990.
    -les prises d’otages de notables touaregs, dont Akhamoukh et notamment le rapt de diplomates algériens à Gao,en 2012.Pour que les bedouins fassent pression sur mon pays à des fins geoeconomiques ds la région .
    Mon pays l´Algérie a fait face, durant les années 1990, au terrorisme, avec ses propres moyens et par le sacrifice de ses enfants.Mes hommages a Zerouel et d´autres géneraux qui ont défendu l´Algérie contre ces rapaces de bedouins qui m´eprisent tous les pays arabes et africains et se croient la race superieure parce qu´ils ont du fric!!! ,ces bedouins qui vivent ds le desert veulent montrer a un pays ´comme l´Algérie, très anciens riche de son histoire et de culture très vaste ainsi aux pays du Maghreb ce que la démocratie veut dire ?????!!!!alors que cette Tradition n´existe même pas ds le dictionnaire de ces bedouins qui osent menacer mon pays verbalement ! Regardez ce qui se passe en libye a cause des bedouins et leur Chaine el khanzira ,au centrafrique ,au Nigeria ,au Mali, en Somalie ,au Soudan ;en Syrie , En Tunisie .Ils se mèlent des affaires des autres rien que pour foutre le désordre Avec leur argent pourri qui leur permet d’exercer un pouvoir sur les faibles et les traîtres . cet argent Avec lequel ,ils compensent leurs complexes et leurs faiblesses et veulent montrer aux autres qui son civilisés parce qu´ils sont riches!!!!!! UN BEDOUINS RESTE TTE SA VIE UN BEDOUINS MÊME S´ILS POSSEDE MAL KAROUN .La preuve selon les description d´ibn Khaldoun sur les Bedouins ,en ne voit pas d´amélioration ds leur structure sociale (Système tribal =seule la tribu la plus farouche , la plus forte et celle qui manifeste une domination absolue et impitoyable au sein des tribus qui a le droit de gérer le pays ) leurs Relations ainsi que leurs comportements Avec les autres i sont restés les même :sanguinaires ,rancuniers , goujas ,vulgaires, parciaux : » tu ne penses pas comme moi, donc tu es contre moi alors tu mérites la mort et s´il vs plaît Avec le sabre comme en Arabie aujourd´hui ,on coupe les têtes des prisioniers politiques , vous voyez rien a changé sauf que de nos jours ils cércules Avec des limousines mais à l´interieur sont restés les même ,comme dit le proverbe: Chasser le naturel ,il revient juste au gualop .Ibn Khaldoun a dit : ainama halou hala el kharab. Qui veut dire là ou ils vont ,ils laissent derriere eux le chaos ! IL fait allusion par cette Expression a leurs ancêtres les banous hilal vennus au Maghreb de Nadjd en Arabie .Et si les ricains les ont choisis ,ce´n´est pas pour rien ,car ils connaissent tres bien le système tribal et les anglais n´ont pas perdu leur temps a étidier leur psychosocioligie pour savoir comment fonctionne leur Système et ils ont compris que finalement ce Systeme les arange car ds le Système tribal,une tribu ne ne contracte une alliance qu´avec une autre tribu qui est plus forte et plus farouche et cela sans hésitation et qu´elle lui sera soumise a vie voilà pourquoi les bedoins exécutent sans réflexion sur le chaos qu´ils ont créer ds le monde surtout ds le monde musulman en s´alliant Avec les forts pour massacrer les moins fort.Et en étudiant la structure sociale de la lybie aussi tribale que l´otan a pu avoir le droit de frapper .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.