Ah bon ?

Par Kamel Moulfi – Maplecroft, une société d'analyse et de conseil installée au Royaume-Uni, s’est fait une habitude de classer les pays selon des risques dont l’éventail va du terrorisme au changement climatique, en passant par l’instabilité politique. Son palmarès douteux est repris le plus sérieusement du monde par les médias qui s’en servent à la carte, c’est le cas de le dire, selon leurs besoins de propagande. C’est ainsi que nous avons appris que notre pays serait «au bord de l’implosion». Rassurons-nous, il n’est pas le seul, il y a aussi… le Mali, le Tchad, l’Erythrée, le Zimbabwe, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Nigeria et la Guinée Bissau. On se demande que vient faire notre pays dans cette liste, même si, d’ailleurs, la question se pose aussi pour les autres pays, mais plus encore pour l’Algérie qui ne connaît aucun conflit majeur pouvant justifier la moindre inquiétude de ce point de vue. Si tel était le cas, qu’est-ce qui amènerait les investisseurs étrangers à tenter leur chance chez nous ? N’importe quel observateur objectif pourra le constater, les enseignes de marques étrangères fleurissent chaque jour, à travers tout le pays, et dans tous les secteurs, y compris dans la restauration, activité de proximité par excellence, sans parler des marques de voitures, de téléphonie mobile, etc. Mais le risque du ridicule ne fait pas peur à Maplecroft. Tout récemment, cette société britannique d'analyse et de conseil a mis l’Algérie dans un panier contenant l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan, la Somalie et le Yémen. C’était, on l’aura compris, pour risque terroriste, à cause de l’attaque de Tiguentourine qui avait propulsé l’Algérie à la une de l’actualité internationale. Mais cela n’a pas empêché Hugh Robertson, le ministre d’Etat britannique aux Affaires étrangères chargé de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, de déambuler dans Alger, il y a quelques jours. C’est dire la légèreté des critères de Maplecroft. En fait, le classement des pays établi par Maplecroft, pour n’importe quel domaine, n’obéit à rien d’objectif.
K. M.

Comment (10)

    Adel
    18 janvier 2014 - 10 h 12 min

    Pourquoi commenter ce genre
    Pourquoi commenter ce genre de …, nous le savons, tout est basée sur la manipulation, la falsification et la désinformation. Le problème pour toutes ses officines.
    Ils ne savent pas comment atteindre l’algérie, ils ne connaissent pas les rouages de la douvernance en algérie, hérités du FLN-ALN;
    Ils ne comprennent pas pourquoi l’algérien critique ses dirigeants, mais dès qu’il s’agit de toucher à l’algérie, gare
    Ils ont tout essayé, mais notre pays à chaque épreuve se renforce. Les meilleurs ambassadeurs de l’algérie, c’est les milliers d’européens et autres qui viennent chaque année chez vous. Ils sont surpris par le dynamisme de la sociéte algériennes.
    Au diable les rats




    0



    0
    Laetizia
    17 janvier 2014 - 21 h 41 min

    Dans mon commentaire, il faut
    Dans mon commentaire, il faut lire « …ou tenteront à l’avenir de déstabiliser le pays » bien sûr!




    0



    0
    Safiya
    17 janvier 2014 - 21 h 33 min

    @ qu’importe – 20:33 et
    @

    @ qu’importe – 20:33 et

    @ 00213 – 13:05

    J’adhère à chacun de votre commentaire et je rajoute concernant les journaux algériens qui reprennent les dires de ces agences d’analyse et autres experts étrangers qui essayent de nous enfumer, comme autant de paroles d’évangile, qu’ils sont, à l’instar de leurs confrères en France, pour ne citer que ce pays, à la botte du néoimpérialisme et pas du tout libres comme ils le prétendent.

    Quand certains journalistes déblatèrent à longueur de colonnes sur l’Algérie selon leur prétendue « opposition au système », quand, toute honte bue, le même traitement de l’info, les mêmes mots de la propagande sont repris, quand le privé est encensé, quand ce que dit l’expert occidental, l’ambassadeur de France ou celui des USA est reproduit sans aucune forme de procès là où l’honnêteté intellectuelle et l’analyse politique exigent au moins la vigilance, je doute fort de leur neutralité, tout comme leur confrères étrangers, ils sont les nouveaux chiens de garde de l’oligarchie financière internationale et locale. Point !




    0



    0
    Laetizia
    17 janvier 2014 - 21 h 30 min

    Ce classement et tous les
    Ce classement et tous les autres répondent à la loi de la concurrence des investissements économiques internationaux et rien d’autre, c’est bien connu.
    C’est simple : on enfonce l’Algérie pour propulser les lèches bottes et autres Beni oui oui . Avec notre état d’esprit et nos lois un peu à la ramasse on n’est pas prêt de faire partie de la « jet set » !
    Il ne faut pas s’en inquiéter outre mesure, tout ça c’est que de l’esbroufe. Notre pays possède des capitaux, une position géostratégique qui en fait saliver plus d’un, des ressources immenses et une personnalité qui séduit de plus en plus (à condition de se faire connaître et de taper un peu du poing).
    Le tout est de rester droit dans ses bottes et de démentir les prévisions catastrophistes de ces frustrés, de ces oracles du pire et du crime, de rester unis et vigilants face à ceux qui tentent aujourd’hui (troubles persistants à Ghardaïa, multiples captures de terroristes dans la région centre selon canal Algérie) ou tenteront à l’avenir de stabiliser le pays. Tahya El Djazaïr !!!




    0



    0
    qu'importe
    17 janvier 2014 - 19 h 33 min

    C’est la vision du
    C’est la vision du néocolonialisme ( et de ses relais chez nous El Watan,Tirez Sur l’Algérie,Echourouk )de madame la France qui ne se remet décidément pas de la disparition de son abject empire coloniale pulvérisé par l’Algérie . C’est aussi le désir de l’autre colonialisme,le féodalisme arabo-musulman . ils pensent que leur nouvelle arme de destruction massive, l’incessante offensive médiatique,va nous casser en deux , ils ne savent pas que les Algériens ont survécus à 132 ans de terreur totalitaire doublés d’un colonialisme devenu fou de racisme , un racisme qui les ronge encore .




    0



    0
    S.S.A
    17 janvier 2014 - 18 h 24 min

    Assalam Ou3laykoum
    Bel

    Assalam Ou3laykoum
    Bel investigation, Mr Moulfi et belle analyse 00213, chapeau.
    Assalam Ou3laykoum.




    0



    0
    gatlato
    17 janvier 2014 - 17 h 30 min

    c est sur qu il ont été
    c est sur qu il ont été pollué par les événements du Mzab et l absence totale de Fakhamatihi et ses va et viens vers Val de Gras.
    Mais ceci étant dit il ya comme même dans notre pays des ingrédients de l explosion.




    0



    0
    00213
    17 janvier 2014 - 12 h 05 min

    L’Algérie n’est pas un pays
    L’Algérie n’est pas un pays d’accueil pour les investisseurs étrangers au vu des récentes dispositions prises par notre gouvernement qui, malgré les nombreuses critiques justifiées sur son incompétence, fait encore preuve d’un minimum de souveraineté.
    .
    Nous allons prochainement extraire nos réserves d’or par le seul biais d’entreprises publiques, ce qui est un fait unique en Afrique !
    Le comble c’est de le faire aussi avec une matière aussi stratégique que l’uranium !
    La règle 51/49 qui régit notre économie est un caillou dans leurs chaussures, et je dirais même plus un rocher dans leurs poches !
    Nous continuons à passer d’immenses (et juteux) contrats d’armement en quasi totalité avec les russes qui sont les seuls remparts aux atlantistes!
    Nous avons déroulé le tapis rouge au chinois qui se plient en quatre pour satisfaire les sauts d’humeurs des responsables politiques et les lois modifiées du jour au lendemain !
    Le rapatriement des dividendes est soumis à d’énormes pressions législatives afin dissuader toute fuite de bénéfice !
    Nous disposons d’un panel de lois pour que l’état apporte son droit de préemption en cas d’entourloupe fiscale !
    Nous imposons de plus en plus le transfert de savoir !
    Nous n’avons aucun rapport économique avec Israël !
    Pas encore de base militaire américaines chez nous !
    En plus les frontières de leur cheval de Troie marocain sont fermées !
    .
    On nous a pas encore baisser totalement le pantalon, alors pourquoi voulez vous que les puissants réseaux impérialistes vantent une économie mal gérée mais globalement au service de son peuple.
    Pour ces hyènes une bonne économie est une économie qui se prosterne devant les diables de Wall Street totalement soumis au sionisme.
    L’ALGÉRIE C’EST COMME LA TOUR DE PISE, ON CROIT TOUJOURS QU’ELLE VA S’ÉCROULER MAIS ELLE TIENT…




    0



    0
    Amcum
    17 janvier 2014 - 11 h 52 min

    Merci pour cette belle,
    Merci pour cette belle, simple et objective critique.




    0



    0
    elkhayam
    17 janvier 2014 - 11 h 21 min

    Ces critères obéissent aux
    Ces critères obéissent aux dollars des qataris et saoudiens qui dans leur vision bédouine rêvent de soumettre tous les pays  » arabes  » à leurs bottes, heu…plutôt à leurs sandales.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.