Des soldats de l’ANP en renfort à Ghardaïa

La situation s’envenime à Ghardaïa. La reprise des affrontements ce week-end, avec leur lot de dégâts humains et matériels, semble avoir poussé l’ANP à dépêcher des troupes pour parer au pire. Selon une source sûre, le commandement de la 4e Région militaire a envoyé un convoi de soldats non pas pour intervenir dans l’immédiat, mais pour faire face à d’éventuels graves débordements tant la tension entre les deux communautés reste très vive. Les habitants de la ville de Ghardaïa se sont réveillés aujourd’hui des détritus qui jonchent les rues des principaux quartiers qui étaient le théâtre des derniers affrontements. Un calme précaire régnait ce matin dans les mêmes quartiers mis sous haute sécurité. De nombreux magasins sont fermés, la cellule de coordination et de suivi ayant décrété une grève générale de 45 heures. Les discussions au sein de cette instance mozabite de gestion de la crise qui persiste depuis décembre dernier se poursuivent pour déterminer la marche à suivre dans les jours à venir. Cette coordination maintient ses revendications, dont l’ouverture d’une enquête sur les dépassements et les abus commis par des policiers lors de ces événements. Ils réclament toujours le départ du chef de sûreté de wilaya et la venue du chef de la 4e région militaire, le général-major Chérif Abderrezak, pour s’enquérir de la situation sur le terrain. Il faut rappeler que dès le début du conflit, l’Union générale des commerçants mozabites a dénoncé le parti pris de la police qui aurait eu une attitude passive face à des actes de vandalisme commis par des jeunes de confession malékite. Les efforts du gouvernement de «faire revenir le calme et la paix durable» se sont heurtés à la gravité du conflit. La reprise des affrontements est une preuve palpable de l’échec de l’initiative du gouvernement à prendre en charge le conflit à sa source. Le déplacement du Premier ministre Abdelmalek Sellal dans la ville de Ghardaïa à la veille de la fête du Mawlid Ennabaoui a été jugé trop brève pour qu’elle apporte «une solution» à cette crise complexe.
Sonia B.
 

Comment (14)

    AnonymeLIBRE
    21 janvier 2014 - 9 h 08 min

    C’est une question légitime
    C’est une question légitime et en même temps un bon conseil de Mr Benchicou à Mr Benflis.
    l’hypothèse quasi certaine est que les élections ne seront pas transparentes, ça serait une formalité d’une journée chômée et payée pas plus.Déjà, la campagne électorale a commencé dans la radio algérienne pour le candidat présumé du système, de plus ses photos sont affichées dans des panneaux publicitaires dans les wilayas de l’ouest.
    Mais ceci ne veut pas dire que monsieur Benflis est naïf ou dupe à ce point, il ne faut pas oublier qu’il s’est formé lui aussi dans l’école des loups du FLN, donc il connait très bien la jungle, normalement il doit être conscient. Une partie des décideurs le soutient ça c’est sur, mais est ce ceci est suffisant, la manière avec laquelle a présenté son programme le montre dans un habit d’opposant et démocrate, pour cette raison le pouvoir va tout faire pour lui barrer la route.
    Une chose est sure, les algériens vont assister à une dualité entre deux enfants du système, l’un est toujours fidèle, l’autre est retourné à de meilleurs sentiments.Il me semble y avoir quelques hics dans ce qui vient d’être écrit et non des moindres.
    En effet, il se dégage une sorte de respect – pour ne pas dire de révérence – à l’égard d’un homme pourtant pur produit d’un système que l’on voudrait pourtant despotique, mafieux, raciste …
    Ecrire » …vous serez le premier lièvre dans l’histoire à mourir deux fois de suite … » c’est justement manifester de la compassion à l’égard d’un ex-candidat faire-valoir ayant accepté le deal en vue de donner une apparence d’ouverture et de pluralité à une mascarade électorale qu’il savait jouée d’avance.
    Et, au jeu des hommes dits de « dossiers et de projets pour l’Algérie de demain » (voyez déjà comme c’est pompeux), pourquoi pas le même quitus ou la même déclaration à un certain Ouyahia ayant, à quelques détails près, le même CV que notre « Si Ali » national?
    Nighawéne, à ce rythme, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge.




    0



    0
    eliamine
    20 janvier 2014 - 23 h 18 min

    Ce n’est pas la mission de
    Ce n’est pas la mission de l’ANP, un soldat n’est pas formé pour le maintien et le rétablissement de l’ordre, il éxiste d’autre corps de sécurité formés pour gérer de telle situation, c’est la police avec les URS (dit casques bleu) et les GIR de la gendarmerie. Jusqu’à présent la Police de Hamel n’a pas su gérer cette situation d’une façon efficace laissant la situation pourrir même si une action socio-politique en complément n’a pas été bien mené. De plus le chef de région a d’autre priorité en ce momment avec la sécurité de nos frontières et de nos installations pétrolières stratégique, c’est la mission de l’intérieur,de la justice et de l’économie et non du mdn et de l’ANP, les politiques et en premier lieu chef de l’Etat ont failli dans leur première mission qui est la sauvgarde de la cohésion de la nation, ils en seront tenues responsable devant l’Histoire. Honte à vous.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    19 janvier 2014 - 13 h 28 min

    les opposants au pouvoir sont
    les opposants au pouvoir sont derriére ces bandes de délinquants sauvages,ces voyous sont manipulé par les organisations ONG, pseudo-ligue des droits de l´homme, et certains partis politiques fasistes,racistes, subversifs… a cause du pouvoir, ils veulent le pouvoir par tout les moyens, les responsabilités de ce drame atroce du Mzab, sont partagées par les opposants au pouvoir (nous ou le chaos, nous ou le printemps arabe criminel), il n´est pas moins criminel d´avoir poussé ces jeunes paumé, a l´anarchie, a l´affrontement inévitable entre les deux communautées, ou es l´état pour briser et chatier l´action criminelle des bandes de voyous, Ghardaia en proie a subversion, la région du sud du pays ne doit pas être moralement séparée de la nation, il faut que cette bande de voyous soit écrasée.




    0



    0
    Lakhdar dz
    19 janvier 2014 - 10 h 07 min

    @ Djaffar
    Khali syadek fi

    @ Djaffar

    Khali syadek fi blast-houm, le FFS est un parti nationaliste qui a toujours combattu l’injustice et défendu les intérêts de la nation. Si ce parti s’implique à travers ses élus, c’est pour remplir le vide laissé par les élus de la chekara et autres trabendistes du pouvoir qui brillent par leur silence criminel. Si le FFS s’implique c’est pour éviter une internationalisation du conflit.
    C’est qui créé la fitna, c’est ceux qui règnent et actuellement il y a 2 clans du pouvoir qui s’affrontent et c’est de ce côté là qu’il faut regarder.
    Maintenant si vous voulez aborder le problème d’un point de vue sociologique et comprendre pourquoi les fouteurs de trouble jouent sur du velours, lisez la mokadima d’Ibn-Khaldoun vous comprendrez quel agresseur a été actionné et qui est victime.




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2014 - 9 h 14 min

    Amcum, l’agent du régime
    Amcum, l’agent du régime berbérophone, qui connaît tout des berbères, je confirme, il a raison, Benbitour n’est pas Mozabite.




    0



    0
    Rachid
    18 janvier 2014 - 20 h 55 min

    @amcum @Lhadj
    Benbitour n’est

    @amcum @Lhadj
    Benbitour n’est pas mozabite vous vous trompez




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    18 janvier 2014 - 20 h 52 min

    LE PROCUREUR GÉNÉRAL DE LA
    LE PROCUREUR GÉNÉRAL DE LA COUR DE GHARDAIA DOIT DÉMISSIONNER LUI AUSSI………….!!!!!!

    OU SONT PASSÉS LES DÉPUTÉS ,LES ASSOCIATIONS QUI BOUFFENT LE FRIC DU TRÉSOR PUBLIC,LES IMAMS DE MOSQUÉES,LES SÉNATEURS.
    L’ÉTAT EXISTE-T-IL TOUJOURS …..!




    0



    0
    Laetizia
    18 janvier 2014 - 20 h 44 min

    Ces voyous insistent, ils
    Ces voyous insistent, ils cherchent à créer un foyer supplémentaire de mobilisation pour l’armée. C’est sûrement une diversion de points névralgiques comme les puits gaziers ou autres.




    0



    0
    eLHADJ
    18 janvier 2014 - 20 h 29 min

    @Amcum
    Benbitour ne dira

    @Amcum
    Benbitour ne dira RIEN. Il a rempli sa mission, qui consistait a jouer au lievre pour un poignee se $.
    Il ne levera pas son petit doigt pour le petit peuple.




    0



    0
    tabtab
    18 janvier 2014 - 20 h 09 min

    A l’heure où les autorités
    A l’heure où les autorités officielles de ce pays n’ont pas pu résoudre le problème et ont recouru à des méthodes archaïques (chefs de tribus, sages, zaouïas, etc…) QUE FONT LES DÉPUTÉS DE LA RÉGION ???
    Ils ne sont bons qu’à se remplir les poches !
    Signez la pétition qui se trouve ici pour débarrasser le pays de ces parasites.




    0



    0
    Citoyen Sincére
    18 janvier 2014 - 18 h 52 min

    C’est toujours pareil depuis
    C’est toujours pareil depuis les événements d’octobre 1988,quant la police fout la …; on fait appelle à l’ANP pour tirer la chasse derrière eut,notre armée à d’autre mission plus importante que le maintien d’ordre,que fait la classe politique et la société civile si l’armée doit intervenir à chaque manifestation dans les rues.Laisser l’armée consacrée ces efforts sur la sécurité de nos frontières,c’est là sa mission principale et éviter de l’impliquer sur les conflits internes.




    0



    0
    moha
    18 janvier 2014 - 16 h 54 min

    Less nations progressent,les
    Less nations progressent,les Algeriens se bagarrent pour des raisons du moyens ages.Quelle gachis,Les gens dissent c’est la faute au gouvernement.Si la police intervien on dira etat policier,partis pris….si l’etat n’intervien pas,ben on dira c’est la faute a letat qui laisse faire.Je comprend plus rien




    0



    0
    Djaffar
    18 janvier 2014 - 15 h 58 min

    On peut dire merci au FFS et
    On peut dire merci au FFS et d’autres forces obscure réactionnaires pour avoir allumé le feux dans cette paisible ville qui a donné l’hymne national à l’Algérie.




    0



    0
    Amcum
    18 janvier 2014 - 15 h 53 min

    Je ne sais pas pour quelle
    Je ne sais pas pour quelle raison Dr. Benbitour ne dit rien ! Deja en sa qualité de candidat à la magistrature spreme et puis en sa qualité de natif de cette région chère aux Algeriens.
    Moufdi Zakaria, si encore en vie, je ne crois pas kil va rester inerte.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.