Complexe de Bellara : signature des statuts de l’Algerian Qatar Steel

Les statuts portant création d'une société mixte algéro-qatarie pour le projet sidérurgique de Bellara, à Jijel, ont été signés aujourd’hui, ce qui annonce le lancement officiel du projet sidérurgique réalisé en partenariat entre le groupe algérien Sider, à hauteur de 51%, et son homologue qatari, Qatar Steel avec 49%. Les documents ont été signés, côté algérien, par Chihoub Hasnaoui, directeur général du groupe Sider et Ahcene Haddad, DG du Fonds national des investissements (FNI) et, côté qatari, par Ali Hassan Jamaa Merikhi, le chef de la délégation qatarie qui comprend notamment le directeur général chargé du projet, Abdulla Ali Al-Buainain. Les travaux de réalisation d’une méga-centrale électrique ont été lancés sur le site de Bellara vers la fin du mois d’octobre 2013, confirmant ainsi la construction de ce complexe sidérurgique qui produira, dans une première phase, 2 millions de tonnes d’acier par an dès 2017. L’Algérie et le Qatar avaient signé, le 19 décembre dernier, après des négociations qui ont duré près de deux ans, un accord de partenariat pour la réalisation du complexe sidérurgique dont la capacité de production sera, à terme, de 4,2 millions de tonnes par an pour un coût de 2 milliards de dollars.
R. N.
 

Comment (8)

    Mohamed el Maadi
    21 janvier 2014 - 21 h 21 min

    Je voudrais éclairer mes
    Je voudrais éclairer mes compatriotes qui se posent les questions de savoir pourquoi le Qatar ? Ce pays est allié avec Israël dans le monde occidental et a un carnet d’adresses qui lui permet de se connecter à des réseaux financiers gigantesques et c’est là ou ce pays prend toute sa mesure en Algérie ne cherchez pas ailleurs. Le Qatar sert de lien et de couverture !




    0



    0
    Laetizia
    21 janvier 2014 - 20 h 38 min

    QAQAR OUT!
    QAQAR OUT!




    0



    0
    el amazighre elwahrani
    21 janvier 2014 - 15 h 02 min

    ont a rient a gagner avec
    ont a rient a gagner avec c’est bédouin esclave des sioniste
    le pire c’est que rahom yela3bo 3la rissana il veule con tombe
    ont a rient a gagner avec c’est A3RAB toute comme les francais ont a rien a gagner avec eux
    toute saufe les a3rab est les francais




    0



    0
    TOURISTE
    21 janvier 2014 - 9 h 09 min

    Voilà ou se deroule les
    Voilà ou se deroule les veritables elections
    Ce sont ceux la qui decident et non pas le petit peuple




    0



    0
    mohsin
    20 janvier 2014 - 19 h 15 min

    en fait c est lieu-dit
    en fait c est lieu-dit bellara, la commune est el milia , daira d el milia




    0



    0
    RAIS
    20 janvier 2014 - 19 h 03 min

    @ 00213: Vous savez le monde
    @ 00213: Vous savez le monde des affaires c’est comme mc do, les banques et les assurances personne ne le aime mais tout le monde y va.




    0



    0
    RAIS
    20 janvier 2014 - 19 h 01 min

    @ 00213: Vous savez les
    @ 00213: Vous savez les affaires c’est comme MC DO , les assurances et les banques personne ne les aime mais tout le monde y va.




    0



    0
    00213
    20 janvier 2014 - 18 h 53 min

    On ne comprends toujours pas
    On ne comprends toujours pas ce partenariat illogique avec les qataris.
    Ce n’est pas pour les fonds car nous les possédons.
    Ce n’est pas pour le volet technique car ils ne maitrisent pas cette technologie.
    Ce n’est pas pour les « facilitations » administratives car le projet est chez nous et principalement pour nous.
    Ce n’est pas non plus pour les apports structurels car le minerai et l’énergie sont disponibles sur place.
    .
    C’est pourquoi il est choquant de partager nos dividendes sur un tel projet avec un partenaire qui ne nous apporte aucun avantage.
    On enlève encore une part de la maigre assiette du citoyen pour remplir encore plus les tajines en or de ces vautours.
    Deux solutions s’imposent donc, soit c’est une belle enveloppe (ou plutôt une grosse valise) qui a été glissé à un haut décisionnaire ou soit cette alliance entre dans des considérations diplomatiques dont peu de personnes disposent les tenants et les aboutissants.
    .
    Hormis l’aspect financier c’est un magnifique projet qui créera de l’emploi, qui assurera un rôle formateur, qui baissera nos factures d’importations, qui sera une passerelle sur plusieurs domaines industriels étroitement liés et qui permettra à long terme l’exportation sur les marchés africains et méditerranéen.
    En espérant juste que le recrutement soit à la hauteur et qu’on ne retrouve pas par exemple le fils du maire de Bellara…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.