La terre [en] a tremblé

Par Kamel Moulfi – La preuve que l’annonce de la candidature de Bouteflika à un quatrième mandat présidentiel a fait l’effet d’un séisme, c’est le tremblement de terre qui s’est produit, hier, vers 20h30, en plein journal télévisé, quelques heures après la déclaration de Sellal faite dans la matinée à Oran. La secousse a été diversement ressentie, a-t-on précisé, voire pas du tout, selon la proximité de l’épicentre. Le parallèle est saisissant avec la candidature du Président, qui, elle aussi, a eu un accueil modulé en fonction de la distance de chacun avec l’événement, exprimant toutes les nuances comprises entre les deux réactions extrêmes : l’indignation et l’indifférence. D’un côté, l'amère déception de ceux qui voient s’éteindre l’illusion d’une compétition électorale ouverte y compris à l’intérieur du système ; de l’autre côté, la maigre consolation de ceux qui ont la satisfaction d’avoir eu raison de ne pas y croire. Tout s’est passé comme dans un film, jusqu’aux figurants de luxe que sont les deux vedettes de l’écran, l’Américain Arnold Schwarzenegger et le Français Nicolas Hulot qui étaient présents à Oran pour la Conférence africaine sur l’économie verte, et qui ont été témoins de cet événement capital dans l’actualité politique algérienne. Il faut reconnaître que le contexte a été minutieusement choisi. Le suspense sur l’intention électorale du Président ayant été rompu la veille de la tripartite, le patronat est poussé à se prononcer pour compléter l’image consensuelle que le pouvoir veut donner à la candidature de Bouteflika. Le FCE qui traînait les pieds pour rejoindre l’alliance informelle déjà constituée par des partis politiques, des syndicats et des organisations de toutes natures, sera bien gêné s’il préfère garder le silence. Son appui au président-candidat semble tellement acquis qu’il ne surprendra personne. Mais si le FCE opte pour la neutralité, sa position ressemblerait à la réplique d’un séisme. La première, puisque, généralement, il y en a plusieurs.
K. M.

Comment (15)

    chemlal
    23 février 2014 - 21 h 01 min

    Bouteflika ou son clan,
    Bouteflika ou son clan, profitant du vide politique, laissé par une bande de calculateurs, chacun tirant »la couverture de son coté » agissant individuellement ou par groupuscule, attirée par la luxure, aggravant les divisions entre les citoyens d’ un même peuple. Chacun se sentant investi d’une mission divine et seul capable de remettre de l’ordre dans la maison Algérie, voila pourquoi cette secte de malheur a de beaux jours devant elle.Alors qu »il existe une constitution qui est claire dans
    son article sur « l’état l’empêchement  » Ou sont nos juristes, ou sont nos politiques, comment Bouteflika a fait main basse, sur le conseil constitutionnel, la justice, l’A P N, le Sénat et neutralisé l’ A N P,c’est impensable que ça nous arrive, alors qu’il y a quelques années, nous étions considéré comme les meilleurs dans le monde arabe, réduit a faire la courbette a un président malade.




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2014 - 16 h 26 min

    Cher ahmed,
    Pourriez vous me

    Cher ahmed,

    Pourriez vous me donner des arguments en faveur ou en défaveur d’un vote pour bouteflika ? Je parle d’arguments objectifs et honnètes. merci pour votre contribution, car j’avoue ne plus rien comprendre ou du moins si, la fin de l’Algerie comme état nation…Mais peut être je me trompe ?




    0



    0
    ahmed
    23 février 2014 - 14 h 10 min

    Le tremblement de terre a été
    Le tremblement de terre a été ressenti par ceux qui craignait sa candidature. Je ne pense pas à la majorité du peuple. Pourquoi trembler devant une « annonce » de candidature alors que c’est le peuple qui normalement choisi; non? Vous craignez que le peuple le choisissent?
    .
    Deux 02 cas se présentent:
    .
    1/ Vous croyez au vote et donc vous craignez que le peuple le choisissent contrairement à votre souhait. Dans ce cas vous êtes très loin des valeurs démocratique.
    2/ Vous ne croyez pas au vote (mais à la fraude). Vous auriez souhaité que l’on fraude pour votre candidat.




    0



    0
    Zeghmot
    23 février 2014 - 10 h 29 min

    Sellal, Ghoul, Sidi
    Sellal, Ghoul, Sidi said,Hanoun, Saadani et leurs employeurs redront, plus tot que tard, des comptes a Dieu et au peuple algerien pour le mal qu’ils font subir a l’Algerie. Ce n’est qu’une question de temps et de circonstances.




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2014 - 10 h 26 min

    c’est un signe; comprenons le
    c’est un signe; comprenons le comme on veut mais ce qui est certain c’est que la situation du pays et sa gouvernance actuelle et à venir est grave: Hogra,Passion,Vengeance,Corruption,Détournement,Sectarisme,Exclusion,Monarchisme,Autoritarisme,putch permanent, Dépenses inconsidérées, gaspillage criminel ,sournoiserie, hypocrisie ,
    Arrogance, Aucun scrupule
    qu’attendre de ces mercenaires protégés par Fafa qui veut mettre à genoux le pays qu’elle a « perdu » un 62?




    0



    0
    AnonymeZeghmot
    23 février 2014 - 10 h 23 min

    Meme L’annonce s’est produite
    Meme L’annonce s’est produite dans l’illegalite par un monsieur tenu, en principe, a la stricte neutralite puisque chef de l’Executif(!er ministre0 et president de la commission preparatoire de la presidentielle. Ce monsieur et son chef oasent meme se projeter dans l’avenir et nous parler de projets et de stabilite douiullette a l’abri de la rente petroliere. prennent pour un tube digestif et de transit intestinal, sans plus. Dawlet Miki, vous dites? Allons, allons, un peu de respect pour la petite et sympathique souris Mickey Mouse!Ca ne se passera pas comme ca Ils se trompent et le peuple revolutionnaire d’Ukraine vient de se debarasser de son dictateur Yanukovich. La lecon est retenue.Et le peuple Alkgerien, alors?




    0



    0
    Kabylie-mon-amour
    23 février 2014 - 10 h 18 min

    La majorité du peuple est
    La majorité du peuple est occupée aux petits larcins et a la haute voltige ! Mafia en tout genre ceux qui volent le sable et ceux qui détournent les carburants etc donc le peuple a des chats a goûter et pi ci rien 4 eme noubas ! Peuple o peuple virtuose Tabess et ne dit pas « ehh » endure ou bien entre dans le milieu pourri d’Airbus qui t’emmener a a Hongkong. Et tu verras te tes propres yeux l inimaginable marbre avec sa façade et sa clientèle de marque car l’Algérie m’appartient c’est pas a toi ,vas te casser !Mazal zouboul kathira lorsque le pétrole fera une tout petite chute ! Houlalala même El Sissi sera emporté par l’ouragan c’est promis missieux Tabess o peuple en minus-cul mazal on te poussera a chier de la BOUSE ! Ah ça le truc de la vache tu arriveras et enduré encore un peu un Pti chouiya et ce qui ne devrait pas arrivé ArriverA  » la promesse « du licoude » il feront de nous comme au CHEM  » souriya »Allahouma ester hadha lbalad…




    0



    0
    mouna
    23 février 2014 - 9 h 29 min

    nous n’avons plus à faire
    nous n’avons plus à faire avec tab-jnanou mais maintenant c’est kh**-jnanou, ça va sentir mauvais pour l’Algérie




    0



    0
    Rascasse
    23 février 2014 - 8 h 31 min

    4degres ouf inchalah yaura
    4degres ouf inchalah yaura pas de 7 eme mandat si non imaginé un 7 degrés sur rechta???




    0



    0
    Anonyme
    23 février 2014 - 8 h 03 min

    l’Algerie ne porte t’elle
    l’Algerie ne porte t’elle aucun cicéron?!
    que des katalina?




    0



    0
    Kabylie-mon-amour
    23 février 2014 - 8 h 02 min

    Allahou a3lam aya min Allah !
    Allahou a3lam aya min Allah !




    0



    0
    Algérien
    23 février 2014 - 7 h 45 min

    La parole revient en principe
    La parole revient en principe à la majorité du peuple qui, encore une fois, par son indifférence et/ou son immaturité politique, voire un suivisme étonnant, va cautionner l’absurdité.
    Voter pour un président impotent ou accepter par son indifférence et son silence le maintien au pouvoir d’un homme qui est dans l’incapacité de dire un mot est hélas une spécificité typiquement algérienne.
    L’histoire de l’Algérie montre que les réactions à l’arbitraire sont toujours le fait d’un groupe de patriotes décidés et pas celui d’une révolte populaire globale spontanée.
    Les gouvernants actuels connaissent bien la psychologie de leur peuple.
    Bouteflika va passer avec un score confortable.
    Tout lui a été préparé pour arriver à ce résultat, à commencer par la fraude massive qui se profile et personne ne réagira comme il se doit, les uns profitant de la situation de continuité et les autres s’occupant de leurs problèmes quotidiens.
    Il n’y a que Dieu qui peut entraver ce processus honteux et humiliant qui va faire de l’Algérien la risée du monde entier plaçant son pays en tête des républiques dites bananières.




    0



    0
    MARTEAU -PIQUEUR
    23 février 2014 - 7 h 44 min

    Au lieu d’une réplique de
    Au lieu d’une réplique de pseudos « capitaines de l’Industrie » Algériens , pourquoi pas une réplique à l’Ukrainienne ? Et bien Non ! car la préférence va au SOFT pltôt qu’au HARD .La preuve : on préfère exhiber Madame Halima CHADLI qui a introduit frauduleusement 4 cartons de cigarettes électroniques(!) , que fermer les yeux sur les GROS TRAFICS quotidiens dans lesquels sont impliqués de « grosses huiles » locales .




    0



    0
    hakim
    23 février 2014 - 6 h 57 min

    c est seulement un coup de
    c est seulement un coup de force de pérenniser un pouvoir qui ne veut surtout pas d un etat de droit et tout le monde sait pourquoi mais il s enlise et il finira tres tres tres mal ;;;;
    Le president bouteflika notre héros des annees 1970 ET DES ANNEES 19999 ?CE GRAND STRATÈGE DIPLOMATE QUI FIT NOTRE FIERTE FINIRA DANS LES SABLES MOUVANTS DE L HISTOIRE … C EST LA MALEDITION DES PEUPLES …C EST DOMMAGE VRAIMENT DOMMAGE




    0



    0
    elkhayam
    23 février 2014 - 6 h 14 min

    Les islamistes à l’affût
    Les islamistes à l’affût comme des charognards vont encore crier  » au ghadab Allah » et exploiter ce phénomène naturel pour véhiculer leur propagandes inquisitrices et abrutir le peuple plus qu’il ne l’est. Ils vont faire le lien entre la magnitude 4.5 sur l’échelle Richter et le quatrième mandat de Bouteflika et le virgule 5 pour Saadani. Comme si Allah n’avait rien d’autres à faire que de soucier des élections en Algérie.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.