Grand homme en baudruche

Par R. Mahmoudi – Mouloud Hamrouche a parlé comme un philosophe plutôt que comme un homme politique, censé apporter des réponses claires et pratiques à une situation donnée, par des initiatives qui puissent aider à faire la décantation, à contrebalancer le rapport des forces aujourd’hui favorable aux tenants de l’ordre établi, qui entendent se maintenir au pouvoir à n’importe quel prix. Or, le combat démocratique a besoin d’hommes d’action, pas de théoriciens. Beaucoup d’Algériens ont dû s’apercevoir, depuis sa conférence à l’hôtel Safir, à Alger, que celui qu’on nous présentait comme étant le cavalier de la démocratie et des réformes ne pouvait finalement être qu’un bon idéologue, un bon tribun. En prodiguant ses recettes, bonnes ou vieillottes, sur le changement démocratique et en rechignant, encore une fois, à assumer sa responsabilité historique à un moment où des pans entiers de la classe politique et de la société civile l’ont pressenti pour être leur porte-étendard à la prochaine bataille électorale, Hamrouche ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qu’il dit vouloir combattre. Car en refusant d’affronter Bouteflika dans cette conjoncture où le pouvoir est, comme il le dit lui-même, à bout de souffle, Hamrouche lui laisse le champ libre et accrédite indirectement la thèse de ceux qui répètent, depuis quelques mois déjà, que Bouteflika et son entourage ont réussi à accaparer tous les leviers du pouvoir, à commencer par celui qui organise la fraude électorale, ajoutant ainsi au défaitisme ambiant qui profitera à tous les prédateurs du quatrième mandat qui découvrent, en la personne de Mouloud Hamrouche, un allié objectif inespéré.
R. M.

Comment (22)

    ahmed
    1 mars 2014 - 10 h 20 min

    Ces articles de DER SPIEGEL
    Ces articles de DER SPIEGEL sont dépassé. Ils datent de plus de 35 ans!!!




    0



    0
    qu'importe
    1 mars 2014 - 3 h 48 min

    Heureusement que le web est
    Heureusement que le web est là pour permettre à un gros paquet de détraqués de s’épancher




    0



    0
    ahmed
    28 février 2014 - 21 h 30 min

    Par Allain Jules
    .
    BEREZINA.

    Par Allain Jules
    .
    BEREZINA. Crimée: quand les putschistes et usurpateurs de Kiev font appel à l’Otan
    .
    KIEV, Ukraine – Stupeur et tremblements. Les putassiers de Kiev sont servis. A trop tirer sur la corde, juste pour s’asseoir à la place du calife, sans toutefois mesurer l’ampleur de la tâche, comprennent aujourd’hui que, gouverner, n’est pas un jeu. Ce n’est pas parce qu’on pense remplacer un imbécile -Viktor Ianoukovitch-, qu’on peut se mesurer à la Russie, en usant de tous les subterfuges mensongers imaginables et inimaginables.
    Nul ne sait ce que le président légitime de l’Ukraine, Viktor Ianoukovitch, qui répondra aux journalistes dès 14h heure française (dans quelques minutes), dira. mais, les cris d’orfraie des serviles de Kiev, leur jouera des tours, ad vitam aeternam. Plus obséquieux que ces clowns, tu meurs ! Maintenant que les aéroports de Simferopol et Sebastopol sont sous contrôle des Criméens, Kiev dénonce la Russie. Il suffit de voir les photos des milices pour comprendre que la Russie n’a rien à voir. Maintenant, on se demande bien où vont atterrir les avions des ennemis de la Crimée. Ce qui est sûr, les apprentis sorciers de Kiev ne savaient visiblement qu’ils étaient manipulés. On voit mal l’Otan s’engager dans une aventure aussi risquée que de tenter d’intervenir en Crimée. Le drapeau « jaune-belu encore pour combien de temps ? Car l’étendard russe « blanc-bleu » s’installe peu à peu partout en Crimée et dans le sud-est de l’Ukraine. Les autorités criméennes reconnaissent un seul président, Ianoukovitch…Tremblez, fossoyeurs de l’Ukraine ! Si vous faites votre démocratie à la criée, comme on l’a vu à la télé, avec la rue qui gouverne, sachez que vous avez vous creusé votre propre tombe….




    0



    0
    ahmed
    28 février 2014 - 21 h 25 min

    Kissinger : « Poutine pense
    Kissinger : « Poutine pense que l’Ukraine est une répétition de ce que nous aimerions faire à Moscou »
    .
    Le politologue et diplomate américain Henry Kissinger a donné une interview à CNN le 1er Février 2014, dans laquelle il affirmait que les événements en Ukraine avaient été très nerveusement perçus à Moscou et que Vladimir Poutine est convaincu qu’il s’agit d’une répétition générale de ce que les Etats-Unis aimeraient faire en Russie.
    .
    SUIVI DE CE CURIEUX COMMENTAIRE:
    En voila un qui fait partie de la tete du serpent…
    Un sacré palmarès pour cette pourriture sataniste:
    membre du conseil des 9, membre du comité des 300, membre de la trilatérale, membre du council of foreign relation, membre de la cia, membre du majestic12, membre du bilderberg, membre du bohemian groove
    et j’en oublie…
    Cette pourriture est un criminel de guerre à l’origine de millions de morts d’etres humains dans la fabrication de « false flags » ayant amenés la guerre du Vietnam.
    Il fut à l’origine de l’accession au pouvoir d’Augusto Pinochet, son grand ami…
    En 1974, il encourage la dépopulation par le biais de l’administration « food and drugs ».
    C’est un des pires sataniste pédophile illuminati ayant sacrifié rituellement à tour de bras dans leurs cérémonies démoniaques.
    Il a traficoté au sein du gouvernement secret majestic 12 avec les aliens extra terrestres…
    Il est un instigateur des « black programs » de la cia avec la mise au point du contrôle mental mk ultra de brice taylor et arizona wilder…
    Il ordonne aux présidents des états unis.
    Si il existe une personnification des démons sur terre, il fait partie du top 5.




    0



    0
    ahmed
    28 février 2014 - 21 h 03 min

    LU (Posté par
    LU (Posté par Phoenix)
    _____________

    CES TERRORISTES FASCISTES DE L’UKRAINE, PAYÉS ET LÂCHÉS COMME DES BÊTES SAUVAGES PAR L’OCCIDENT NAZI-SIONISTE SUR LE PEUPLE D’UKRAINE EN LE TERRORISANT, POUR S’EMPARER DE SON TERRITOIRE ET Y S’INSTALLER L’OTAN AUX PORTES DE LA RUSSIE, VIA L’UE SON SOUS-TRAITANT TRAÎTRE À TOUS LES PAYS MEMBRES ET PEUPLES D’EUROPE !
    En regardant cette terrible vidéo sur les simples voyageurs de bus tous sortis sur la route par les fascistes pour y être battus, frappés, terrorisés et humiliés par des brutes fascistes mis en places par les Nazi-Sionistes de l’Occident, de la nouvelle terreur Hitlérienne fasciste installée par nos Démoncrates Nazi-Sionistes en Ukraine, par un vrai Putsch armé de terroristes mercenaires à la solde de l’Occident Nazi-Sionisé, comme les wahhabites terroristes mercenaires, requalifiés en doux « révolutionnaires » par les mêmes maîtres qui tirent les ficelles, est immonde, intenable à regarder et hier soir j’avais déjà maté de telles scènes de la nouvelle Démoncratie fasciste terroriste de mercenaires,installés nouvellement en Ukraine…
    Hitler n’a pas fait mieux !
    J’ai reçu ces infos via un abonnement d’infos des Etats unis par mail, où tous les jours depuis longtemps je reçois leurs bulletins et infos…
    Ce qui suit est doublement intéressant, car montre comment le nouveau « Pouvoir » de la terreur installé en Ukraine par nos Démoncrates Occidentaux sans scrupules, est formé de vrai terroristes, ayant une expérience de la terreur AL CIA DA depuis longtemps, utilisés par ces mêmes Démoncrates comme instruments de terreur sur les populations des pays à abattre car convoités…
    Ici on montre le terroriste mercenaire fasciste Uktrainien Alexander Muzychko, un ancien mercenaire qui a combattu en Tchétchénie, et actuel leader du groupe nationaliste ultra connu comme le secteur droit. Il montre sa façon de traiter avec les autorités restantes légales et même celles de la Justice . Muzychko fait irruption dans le bureau d’un procureur dans le centre de l’Ukraine et a attaqué un employé tout en demandant à voir le procureur, qui n’était pas là. Il a alors commencé à terroriser les membres du personnel, agressé l’un d’eux et en menaçant de l’ attacher et faire glisser le sortir, je le cite perso :, «comme un animal»
    C’est ainsi que le nouveau gouvernement en Ukraine procède avec le pouvoir destitué « d’opposants » !
    __________

    Kurt Nimmo (Infowars.com)
    Février 27, 2014
    Les banquiers et les apparatchiks de l’UE contrôlent maintenant l’Ukraine par leurs mandataires fascistes ont un enfant d’affiche pour le mouvement – Alexander Muzychko. Le voyou Muzychko été filmé sur bande plus tôt cette semaine l’exercice de sa version de la discipline: la brutalité et l’humiliation envers un homme qui travaille pour le bureau du procureur de l’Ukraine. Pas en mesure de terroriser le procureur, qui n’était pas dans le bureau, la fusée dragueur secteur droit agressé son personnel.
    «Comme un animal ‘: vidéo qui se propage de façon virale du militant nationaliste d’Ukraine qui attaque le procureur
    (Je dirais plutôt : Un terroriste mercenaire fasciste AL CIA DA Nazi-SIONISTE et non un militant nationaliste
    d’Ukraine, car il a déjà combattu les Russes comme mercenaire en Tchétchénie dans les années 1991, possiblement en Libye et Syrie depuis 2011 etc… C’est plus que probable que ces brutes fascistes, mais avant tout des types dérangés et pathologiques, comme le terroriste wahhabite qui a mangé le foie et le coeur d’un soldat de l’AAS capturé et massacré comme une bête, par une bête sauvage et un monstre utilisé par les Monstres nazi-Sionistes pour terroriser les populations, ainsi que la défense des pays agressés…)
    Le comportement est identique à celui utilisé par les chemises brunes d’Hitler contre leur opposition politique. On peut se demander combien de temps il faudra avant que des corps flottent dans la rivière Dniepr et les camps de concentration regorgent d’ennemis politiques.
    Muzychko était un mercenaire qui s’est battu contre la Russie en Tchétchénie. Il est l’actuel leader du secteur droit, le groupe ultra-nationaliste et fasciste qui a aidé violemment à renverser le gouvernement en Ukraine et instituer le régime actuel.
    Cet article a été publié: le jeudi 27 Février 2014, au 11h51
    Voilà ce que certains médias alternatifs américains pensent des éventements en Ukraine…
    Ils ne sont pas moins informés que nous et je pense quasi que ils ont encore une certaine liberté d’expression qui en Europe n’existe plus, aussi non c’est comme pour Dieudonné M’Bala M’Bala toute la machine d’Etat lancée contre vous comme un rouleau compresseur et tous les corps constitués y passent, de l’Injustice qui est aplatie au pouvoir, devenue juste un bureau qui avalise les décisions ordonnées par le vrai pouvoir Nazi-Sioniste en place…
    C’est ces mêmes pouvoirs qui ont fait le coup en Ukraine et fait couler le sang des innocent…
    Il est grand temps que les peuples d’Occident se soulèvent avant qu’il ne soit trop tard, si il n’est pas déjà ici trop tard…
    Nous regarderons après vers la Russie comme vers un havre de paix et de prospérité de nos Camps de Concentration Fema Nazi-Sioniste et ce partout où ces monstres seront encore au pouvoir…
    600 existent déjà aux Etats Unis et j’ai une carte Google sur ça, mise en ligne par un patriote américain, ou 2 même : Un prêtre et un militaire…
    Gérard Depardieu et d’autres que je connais qui se sont installés en Russie étaient finalement visionnaires…et ont choisi le bon côté de l’Histoire et pas celui des tortionnaires et Tyrans qui nous gouvernent
    Tempore cognoscemus – Qui vivra verra
    Phoenix




    0



    0
    ahmed
    28 février 2014 - 20 h 34 min

    Ukraine : le passé très
    Ukraine : le passé très trouble de Ioulia Timochenko
    __________

    LU SUR « Le Point.fr »le 27/02/2014
    .
    Dès 1997, la justice suisse est alertée par d’étranges mouvements de fonds diligentés par Ioulia Timochenko, la future égérie de la révolution Orange
    Diplômée d’économie de la faculté de Dnipropetrovsk (la troisième ville d’Ukraine), Ioulia Timochenko n’a pas mis longtemps à assimiler toutes les subtilités de la finance internationale. Un an après l’indépendance du pays, elle crée à Chypre, le 8 octobre 1992, la société Somolli Enterprises, qui va rapidement accueillir 140 millions de dollars.
    La manne provient de United Energy Systems of Ukraine, une compagnie justement dirigée par Ioulia Timochenko qui achète du gaz à la Russie et le distribue dans la région de Dnipropetrovsk. Elle a été placée à ce poste stratégique par Pavel Lazarenko, ministre de l’Énergie, puis Premier ministre de l’Ukraine en 1996-1997. « Dans les demandes d’entraide judiciaire envoyées dès mars 1997 par Kiev à Berne, elle est même présentée comme sa maîtresse », se souvient un magistrat suisse.
    .
    Arrêté avec un passeport panaméen
    Ioulia Timochenko, la trentaine, est alors brune, sans ses tresses typiques. « Elle a été relookée depuis par des conseillers occidentaux, sans doute des Américains, pour jouer les paysannes ukrainiennes », constate Emilia Nazarenko, correspondante à Genève………….
    .
    9 ans de prison pour blanchiment
    SUITE ………………………..
    http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-le-passe-tres-trouble-de-ioulia-timochenko-27-02-2014-1796103_24.php#xtor=CS1-31




    0



    0
    ahmed
    28 février 2014 - 19 h 30 min

    by Anonyme (non vérifié) |
    by Anonyme (non vérifié) | 28. February 2014 – 19:59
    .
    Nos gouvernants actuels représentent bien une force, un courant qui leur permet de diriger le pays et chacun sera jugé sur ses actions. Il serait, toutefois, naïf de penser que rien n’a été fait en matière de réformes et de développement, comme il serait inconséquent de croire que les choses vont mal dans le sens, souvent sournois, où le veulent certains.

    Petite erreur: il s’agit de mon commentaire « ahmed »




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2014 - 19 h 26 min

    il faut se serrer les coudes.
    il faut se serrer les coudes.




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2014 - 18 h 59 min

    Nos gouvernants actuels
    Nos gouvernants actuels représentent bien une force, un courant qui leur permet de diriger le pays et chacun sera jugé sur ses actions. Il serait, toutefois, naïf de penser que rien n’a été fait en matière de réformes et de développement, comme il serait inconséquent de croire que les choses vont mal dans le sens, souvent sournois, où le veulent certains.
    Pour nous, simples citoyens, la meilleure politique est celle qui nous permet de vivre correctement dans un pays de liberté et de justice. Quand chacun de nous ne sent pas cela c’est qu’il y a carence des gouvernants ou incompétence !
    Nous devons donc nous méfier en restant vigilants, nous préserver des manipulations et de ne croire qu’à ce que nous voyons et constatons dans l’amélioration de notre vie quotidienne et non au discours ou à ce que l’on peut nous raconter ou nous fait croire. Il s’agit d’abord d’intérêts entre clans
    Briser ce système infernal qui s’appuie sur des organisations parasitaires et des associations «satellites» gâtées que l’on dévoie de leurs missions n’est pas chose aisée sans une puissance à même de changer les rapports de force.
    L’une de ces forces est l’élite compétente patriote, progressiste qui aspire aux changements de l’État dans ses fondements et non l’élite produite par le régime rentier dite « khobziste». L’élite et la compétence sont le salut de tous les pays qui aspirent à la science, à l’indépendance, au bien-être et à la dignité.
    Il n’y a pas d’autres moyens! Les exemples dans le monde sont légions. Les pays développés actuels, «maitres du monde», le sont devenus par leurs élites éclairées qui ont embrassé la science et la technologie. L’Iran est-il entré dans la cour des grands grâce à ses forces propres en particulier à ses compétences qu’il a bien considéré à leur juste valeur par suite aux 30 années d’embargo !




    0



    0
    raselkhit
    28 février 2014 - 14 h 43 min

    Dieu merci Hamrouche nous a
    Dieu merci Hamrouche nous a lâché les baskets .Sinon que pouvait nous proposer cet Homme de San Egidio Encore une fois une alliance avec les intégristes du FIS . Ou bien la faillite à laquelle il a mené le pays lorsqu’il était chef de gouvernement avec tout ce que le pays a subi de menaces et d ‘humiliations et doit -on oublier que cette politique nous a donné la décennie noire




    0



    0
    21/23
    28 février 2014 - 14 h 23 min

    @Allel …Allel puis je dire
    @Allel …Allel puis je dire quelque chose ,un voyou si tu assayes de le raisonner il te pendra pour un faible ça peut aller dans les guissas mon ami tous les voyous notoires Baltaguis très dangereux sont avec said bouteflika la main d’or …puis jinsiste et repete que ces bandits peuvent te « piquer » sec mais toi tu peux pas le faire car tu es une âme sensible et alors trouve autre chose car le psychiatre pose des diagnostic c’est pas un malfrats ok ? Ordonnes (ordonnance) n’a t-il pas dit que boutef crèvera sur le koursi pour les gens qui ont de la mémoire ( sans être raciste ) c’est les kabyles qui sont toujours à l’avant garde et ce sont eux qui reçoivent la pierre oui le caillou …interpelles benbitour avec un second
    Pour dénoncer et marcher ….,,,se retrouver à la grande poste tel ou tel jour et tu verras essayes également avec djzballah l’homme de l’ombre ! Ouf ! Bref




    0



    0
    21/23
    28 février 2014 - 14 h 09 min

    Alors ça va bien cher coco
    Alors ça va bien cher coco attends toi que SADI descend demain au 1 er mai et sur tu viennes retour de vitesse figurante avec vos khobzistes du quartier car rien dans le « caillou » tu prends donc tes amis Baltaguis pour jeter la pierre sur le docteur vous êtes une race rare mais c’est inouï incroyable alors
    Lèves les mains zid les pieds Tabess et attends enduré car ce peuple n’a ce qu’il mérite oui mérite fakakir et les Zamar et TOU et tout c bon mon cher satisfait?
    On mérite ces dirigeants ce monsieur qui agoni bess sellal point barre moi j’attends imperturbable le tsunami céleste oui céleste !




    0



    0
    Anti Boutelika
    28 février 2014 - 13 h 46 min
    Rouichedz
    28 février 2014 - 11 h 27 min

    @by Anonyme (non vérifié) |
    @by Anonyme (non vérifié) | 28. February 2014 – 11:42

    A vous lire on croirait qu’il y’a une difference entre ce Monsieur, le verreux Clan d’Oujda et toute la Mafia politico-financiere qui gravite autour.
    On peut avoir un esprit simple mais aussi simpliste que cela




    0



    0
    ayessh
    28 février 2014 - 11 h 07 min

    le drame est de considérer
    le drame est de considérer que le problème relève de Tel ou Tel autre…..Chacun se débine à sa façon.Hamrouche,Said Sadi,Djaballah,Ghozali,Benbitour,etc ..toutes les personnalités influentes de la société,les hommes de culture ,des sciences,du sport,de l’art,tous les présidents de partis toutes tendances confondues,tous les candidats patriotes ,tous les directeurs des organes de presse sans exception,tous les patriotes du pays sont à présent interpellés par l’histoire pour aller concrètement sur le terrain et faire barrage pacifiquement à la mascarade programmée.C’est terminé ces leçons de choses à partir des salons des grands hôtels ou des salles de rédaction..l’heure est la mobilisation .Unissons nous pour montrer au monde que nous sommes conscients ,démocrates ,pacifiques ,braves et courageux…la peur doit changer de camp et vite..Vous avez un devoir moral de protéger le peuple qui attend et espère vivre sa vie de citoyen digne et fier..




    0



    0
    Boudiaf
    28 février 2014 - 11 h 03 min

    L Algérie prend le même

    L Algérie prend le même chemin que l’Iran

    Rapport sur un ambitieux programme algérien d’industrialisation et ses risques

    Deux tiers des Algériens n ont pas d emplois stables, l ecart entre les riches et les pauvres augmente, les réserves de pétrole diminuent. Après une industrialisation sans précédent, avec laquelle Houari Boumédiène voulais faire de l Algérie le «numéro un des pays en voie de développement », même un effondrement du pays n’est plus exclu.

    Président Boumedienne n’était pas encore mort, mais les médias algériens avaient deja célébré ses mérites: «Houari créa l’Algérie moderne », a rappelé Radio Alger en Décembre ses auditeurs, « il nous a aujourd’hui fait sortir de l’obscurité d’hier vers la lumiere du soleil. »

    « El Moudjahid » (Les combattants de la liberté), le plus grand quotidien de l’Algérie, est allé plus loin: «Notre grand chef vous a apporté le bonheur et la prospérité – que vous n’oublierez jamais. »

    Sans doute, le grand chef n avait rien d autre dans l’esprit que le bonheur et la prospérité de son pays, quand il a pris le pouvoir il ya de cela 13 ans. Il disait à l’époque: «Dans dix ans, nous serons numéro un des pays en voie de développement ».

    Le numéro un des pays en voie de développement qui est l’Algérie, se retrouve aujourd’hui dans l’industrialisation forcée du pays: l Algerie, le deuxième plus grand pays en Afrique investit 48% de son PIB (produit intérieur brut), bien plus que toute autre nation dans le tiers monde – dans les usines électroniques et automobiles, les installations pétrolières et gazières, les ports et voies de circulation. Les voitures traversent aujourd’hui le désert du Sahara sur des milliers de kilomètres de routes asphaltées de premiere qualite jusqu au sud a Tamanrasset.

    Néanmoins, l’un des leaders historiques de l’Algérie, qui vit en exil au Maroc, Mohammed Boudiaf (appelé « l’Incorruptible ») et ancien compagnon de Boumedienne prédit que L Algerie deviendra comme l Iran, Il disait : « L Algérie a pris le même chemin que l’Iran et il ya risque et danger que ca deviendra bien pire. »

    Comme en Iran, la tempête de la modernite en Algérie à détruit des structures vielles de centaines d annees. Pendant les dix dernières années, la moitié de la population rurale a quité son sol pour former le prolétariat des villes. La capitale, Alger, construite pour 700 000 habitants, compte maintenant plus de deux millions d’habitants.

    Parce que la population a doublé au cours des 20 dernières années, 50% des Algériens ont moins de 17 ans aujourd’hui – 13 personnes en moyenne partagent un appartement..

    Conséquence de l’explosion démographique et l’exode rural: Malgré l’industrialisation intense un tier des Algériens adultes sont au chômage, un deusieme tier est au chômage partiel,. C est pour cette raison que environ 800 000 Algériens gagnent donc leur gagne-pain en France, quelque 200 000 en Italie.

    Comme en Iran capitaliste, la croissance rapide en Algérie socialiste, n a fait que quelques gens riches d une facon provocatrice. Sur les hauteurs de la capital, surgirent quelque villas de luxe, alors que les bidonvilles menacaient d’étouffer la capitale.

    Les hauts fonctionnaires ont souvent plusieurs maisons de campagne et payent des loyers souvent dans les 3000 deutschemark par mois – soit trois fois le salaire d’un travailleur qualifié, et six fois plus que le salaire minimum. Un des meilleurs amis Boumedienne, Messaoud Zeghar, construit près de la ville de Sétif une villa pour trois millions de marks. Les nouveaux riches paient pour les limousine Mercedes et BMW, jusqu’à 90 000 marks.

    « Après la guerre d’indépendance », le secrétaire général adjoint au ministère des Affaires étrangères, Idris Jazairi declare, « nous avons fait des combattants de la liberté, des petits capitalistes. »

    Contrairement à l’Iran, l Algerie ne dispose pas des meme moyens financiers pour la construction du pays. L Iran a environ deux fois plus de résidents, mais dix fois plus de réserves de pétrole que l’Algérie. A ce rythme – un taux d’environ 54 millions de tonnes par an – dans 20 ans au maximum, les réserves de pétrole de l’État algerien seront épuisé. Le pétrole apporte a ce pays actuellement plus de 95% des recettes d’exportation, et c est grace a lui seulement que Algérie a pue jusqu’ici payé sa rapide industrialisation.

    Le calcul des Algériens était simple: avant la fin des réserves de pétrole (l an 2000), le pays doit avoir mis en place une industrie puissante, dont les exportations vont compenser la perte de change et forment la base économique d’un Etat moderne.

    Une cinquantaine de sociétés industrielles etatique qui sont active dans les secteurs clés devaient être le moteur du développement. La plus grande était la Sonatrach Petroleum avec 85 000 employés, dans laquelle l’Etat mis près de la moitié de tous les fonds destinés à l’industrie.

    Près de la ville de province de Constantine, L Algérie a construit la première usine de fer et d’acier du Maghreb. Des Experts ouest-allemands et japonais sont déjà en train de construire une deuxième avec une production annuelle prévue de 800 000 tonnes.

    Mais les nouvelles usines n’ont pas fait le bonheur des algeriens, parce que l’acier se vend difficilement en ce moment. « Que voulez-vous faire avec tout cet acier plus tard, » se demande un

    Expert allemand en Algerie. Même dans le meilleur des cas, le marche local algerien peut accueillir au maximum de 60% de la production national. Mais parce que les coûts de production sont beaucoup plus élevés que les prix du marché mondial, l’Algérie ne peut pas exporter le reste sans faire de grandes pertes.

    Des erreurs similaires ont fait les planificateurs dans d’autres domaines. Le groupe Sonic etatique qui était près de la ville provinciale de Mostaganem a fait construire une usine de papier. Comme matiere premiere, les Algériens voulaient utiliser une herbe qui été dans le passé recolté par les habitants de la region et vendus à des usines européennes.

    Malheureusement, apres la construction de l’usine, il n’y avait plus de travailleurs locaux. La cause principale etait – entre autre – la construction d une usine de raffinage de sucre de canne dans la région. De toute facon, les deux usines n’auraient pas pu travaillé en meme temp, car dans ce cas l’eau potable de toute la ville de Mostaganem aurait été utilisé. Apres cette constatation, les planificateurs ont finit par comprendre et ont décidé de construire le barrage de Chélif.

    On peut rendre le manque de planification responsable de l exploitation mediocre (environ 30%) de la capacité de l’industrie algérienne. Mais le vrais coupable est principalement le manque de travailleurs qualifiés.

    Lorsque le Groupe Sonacome etatique voulait construire une usine de tracteurs, il manquait 35 ingénieurs, 300 maitres et 1500 travailleurs. «Pour trouver de ingénieurs, je suis aller voir à la Sonatrach et la compagnie d’acier. Tous deux avaient déjà tout pris», se rappelle le Directeur général de Auto Motor Company Sonacomee. « Dans toute l’Algérie, j’ai enfin trouvé trois ingénieurs. »

    À plusieurs reprises, L etat Algérien – avec peu de succès – essaya de récupérer des compatriotes instruits de l’Europe ou espèra voir les étrangers qu ilsavait dans le pays realiser des miracles. Ainsi, on demanda aux Allemands de former 10 000 soudeurs, un nombre qui depasse le nombre qui a été formés dans l’ensemble de l’Allemagne.

    Le manque de travailleurs qualifiés a pour conséquence que, par exemple dans l’industrie métallurgique, le temps de travail effectif est seulement de trois heures par jour. Parce qu’elles ne sont pas entretenus et exploités correctement, les machines en Algerie ont une courte duree de vie qui represente seulement la moitié de vie que dans le pays d origine. Sur les 323 locomotives électriques de la RDA, qui transportent les trains de minerai lourds, seulement 20 sont opérationnel a ce jour.

    Le tramway d’Alger a été retiré du service et mis à la ferraille . Boumédiène disait souvent: « Devons-nous accepter passivement comme une fatalité qu un Bus ne peut servir que six mois? »

    En plus du manque de compétences, le pays manque de volonté et motivation. Boumedienne disait a ses compatriotes : « Vous travaillez sans joie » et « Non seulement vous ne voulez pas prendre de decision et respnsabilite mais en plus vous bloquez la production. »

    Bien qu il ne restait qu un seul et dernier sillon a suivre pour finir la recolte, un conducteur d’une moissonneuse-soviétique, qui avait récolté sur un champ de blé à Blida au sud de la capitale pendant six heures sur un grand terrain, a éteint le moteur et a sauté depuis le siège du conducteur en disant. « Inchalah, fin de service, il est exactement cinq heure, demain est un autre jour. »

    Le champ de blé appartenait à l’une des 9000 fermes d’Etat qui gèrent un total de 3,5 millions d’hectares – autant que les 750 000 agriculteurs privés. Mais bien que les fermes d’Etat avaitent recu les meilleur terres des colons Français, elles etaient incapables de fournir suffisamment de nourriture a l Algérie: Alors que les Français récolté 20 millions de quintaux de blé au cours des cinq dernières années de leur epoque, les Algériens aujourd’hui n arrivent pas à 18 millions.

    L Algerie, qui etait l’ancien grenier du blé de l’Empire romain et plus tard celui de la France doit maintenant non seulement importer le blé, mais aussi la viande du mouton traditionnel. 21% de ses recettes d’exportation sont consacré à acheter de la nourriture du peuple algerien.

    « La réforme agraire, c est bien», dit un étudiant agricole algerien, «très bon meme. Mais avant, c etait beaucoup mieux. »

    Seuls les aliments de base sont subventionnés par l’Etat, mais de nombreux aliments sont plus chers qu’en Europe. Ainsi coûte un kilo de viande de mouton plus de 16 deutschemark sur le marché libre, un kilo de tomates locales 3 deutschemark.

    Les prix élevés s expliquent essentiellement par la faible production mais aussi la contribution des commercants. Ainsi, la part des commercants d’environ 35% en 1962 est passé à actuellement environ 65% – le résultat d’une bureaucratie lente (a l image du bloc de Est), parce que le commerce de détail est maintenant dans les mains du privé.

    Par contre, le marché noir fonctionne parfaitement. Parce que le temps d’attente pour l aquisition d une voiture neuve est de sept ans, les voitures d occasions sont vendus au noire après seulement quelques centaines de kilomètres – grace aux annonces dans le journal du parti « El Moudjahid -. « Même les engrais et les aliments pour animaux, nous ne reçoivent que les prix du marché noir», se plaint l’agronome d’une ferme de l’Etat.

    Le régime algerien avait plus de succès dans l education des Algériens que dans l’économie/. 70% de tous les enfants de moins de 16 ans visite une école aujourd’hui – un record pour les pays en voie de développement – où ils apprennent le français « obligatoirement » comme langue étrangère.

    L’élite algérienne, en majorite formé en France, bien que capable, ne represente qu une mince couche dans la societe. Elle a finit par adopté un caractère français, celui de « refouler la mauvaise situation » par des espoires d un meilleur et brillant avenir – des fois avec succès.

    Lorsque les planificateurs algeriens avaient compris qu ils ne peuvent pas financer leur industrialisation avec l argent du pétrole, ils ont alors misé sur un produit, qui est disponible en Algérie plus que chez n’importe quel autre pays arabe: le gaz naturel. Environ 3,5 milliards de mètres cubes de gaz se cachent dans les sédiments du Sahara.

    Mais la production de gaz et de liquéfaction en particulier, et le transport sont beaucoup plus compliquée que la production de pétrole: Grâce à des pipelines, le gaz est pompé vers la côte et il est liquéfié par la suite dans un processus technique complexe. A Arzeu les Algériens ont construit la plus grande usine de GTL dans le monde. Il ya presque un an, les premiers exports de GNL algérien ont été exportés – destination États-Unis.

    Les États-Unis sont sur le point de devenir le plus important client de l’Algérie pour le gaz naturel. Nomalement, à la mi- des années quatre-vingt, l Algerie va exporter par an la moitie de sa production (35 milliards de mètres cubes) aux États-Unis, dont les importations de gaz naturel serait alors venu en grande partie de l’Algérie. C’est pourquoi l’administration Carter a tenté d’empêcher d’autres contrats avec les algeriens parce que les USA ne voulaient pas être dépendant d un pays qui etait politiquement lié aux russes.

    Ainsi et parce que les partenaires américains ne peuvent plus accéder au marche de gaz Algerien, des sociétés européennes ont récemment obtenu des contrats supplémentaires de GNL. En ce moment, des ingénieurs d’Europe construisent les premiers gazoduc, qui vont relier L Algerie via la Tunisie et la Méditerranée avec l’Italie. De là, ils fourniront plus tard a l’Europe centrale le gaz. Capacité: douze milliards de mètres cubes par an.

    Au debut des années quatre-vingt, l’exportation de gaz naturel va dépasser pour la première fois l’exportation de pétrole et va rapporter au pays environ 20 milliards de deutschemark. Mais pour arriver la, l Algérie doit investir beaucoup d argent dans la production et donc s’endetter lourdement.

    Déjà maintenant, 20% des recettes algeriennes vont au service de la dette, dans quelques années, ca sera 25% . En 1985 la dette va atteindre 40 milliards de deutschemark.

    Néanmoins l Algérie est considere comme etat solvable. Etre le 28 Novembre et le 2 Décembre de l’année dernière, les banques occidentales ont accordé à l’entreprise d’Etat Sonatrach des prêts de plus de deux milliards de dollars, qui est équivalant à environ un tiers des recettes d’exportation actuelles de l’Algérie.

    Si tout va bien, cet ‘État du Maghreb peut payer les milliards de dettes. Mais la rapidité avec laquelle un État apparemment prospère peut se transformer en un pays en crise, montre la Perse. En Algérie, bien que y a pas de mollahs qui menacent de détruire l’Etat, mais il y a des dirigeants de syndicaux résolus.

    Ainsi ces derniers mois, à plusieurs reprises, vacillait des grèves sauvages, bien que les syndicats fonctionnent d après le modèle de l’Est. Les Docker du port ont cessé le travail, des professeurs et des enseignants ont fait la greve, les cheminots paralysés pendant 48 heures la circulation à travers le pays. Ils peuvent demain paralysé tout le pays, explique le chef de l’opposition Boudiaf, « un signal est suffisant « .

    Le gouvernement a tenté d’apaiser les mécontents par des mesures incitatives et annonca la construction « accéléré » de, 100 000 foyers et l amélioration de la production alimentaire. On se demande si les plans peuvent être mis en œuvre assez rapidement.

    En outre, le pays est encore politiquement instable. L Autocrate Boumédiène a pu au fil du temp reduire massivement le pouvoir du FLN jusqu’à maintenant. Mais cette année, et depuis 1964, le premier congrès de ce parti sera tenu. Ce congrès ne va certainement pas apporter la démocratie a L Algerie, mais il va créer des institutions solides.

    DER SPIEGEL 15.01.1979

    Tous droits réservés

    http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-40351336.html




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2014 - 10 h 42 min

    que peut on contre un clan
    que peut on contre un clan qui:
    *corrompt tous ceux qui ont une capacité de nuisance
    *viole la constitution avec la bénédiction de ceux qui sont censés la défendre
    *est près à provoquer une guerre civile pour défendre son « butin » et bénéficier de l’impunité
    *s’accroche au pouvoir obsessionnellement
    le peuple a suffisamment payé pour avoir sanctionné par le vote le pouvoir qui a mal vécu cette épreuve et qui ne cesse de se venger;
    ceux qui ont fait appel à ce clan assument seuls la responsabilité de ce désastre :Allah, l’Histoire et les Chouhadas JUGERONT.




    0



    0
    Ahmed
    28 février 2014 - 9 h 47 min

    Quand on n’a pas les moyens
    Quand on n’a pas les moyens de sa politique (si elle existe) on fait avec la boulitik de ses moyens




    0



    0
    ALLEL
    28 février 2014 - 8 h 19 min

    L’ALGERIE A BESOIN DE VRAIS
    L’ALGERIE A BESOIN DE VRAIS HOMMES D’ETAT POUR FAIRE LE CONTRE-POIDS AU MAFIEU CLAN D’OUDJA ET CERTAINEMENT PAS D’UN EX PORTEUR DE PARAPLUIES MEME SI NOUS SOMMES ENCORE EN HIVERS




    0



    0
    Mokhtar
    28 février 2014 - 8 h 12 min

    Que peut-on attendre de
    Que peut-on attendre de quelqu’un qui n’a su faire qu’une chose dans sa vie, PORTER LE PARAPLUIE meme si je sais qu’il n’y a pas de sous-métier.
    Ne dit-on pas qu’on ne peut faire une operation chirurgicale à Coeur ouvert avec des agebts de services ?




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2014 - 8 h 10 min

    le clan de boutef est une
    le clan de boutef est une punition divine pour un peuple qui ne respecte meme pas un passage piéton!!!!




    0



    0
    21/23
    28 février 2014 - 6 h 54 min

    Mouloud hamrouche avait
    Mouloud hamrouche avait intérêt à se taire un homme qui attendait le feu vert de l’armée et non les voix du peuple ! Quelle misère ! il voulait tout simple ment la continuité ,purée ! Quelle chiffe ! Sauvée le peuple des griffes des agents double mossad et DDT /fafa vil d’œil te voilà aux commandes un Tamaa ne peut pas aller très loin car c’est la conviction d’un changement et le soutient i ndefectible du peuples Qui peut réellement amener une véritable stabilité. !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.