Le Portugal veut attirer les investisseurs algériens

Le vice-Premier ministre du Portugal, Paulo Portas, en visite à Alger dans le cadre de la tenue de la 4e réunion du Groupe de travail économique algéro-portugais a appelé, aujourd’hui mercredi, les entrepreneurs algériens à investir au Portugal. Il a précisé qu’ils pourront y bénéficier de «mesures avantageuses dont une baisse d’impôts et un permis de résidence» spécifique ouvrant droit à un statut privilégié. «Ceux qui choisiront le Portugal auront droit à un traitement de faveur», a déclaré le vice-Premier ministre portugais, qui, en plus des investissements productifs, souhaite voir les Algériens investir dans l’immobilier. «Pour tout achat immobilier de plus de 500 000 euros», les Algériens «pourront bénéficier d’un permis de résident très avantageux.» Il a réitéré son message à plusieurs reprises à l’adresse des hommes d’affaires prenant part au Forum d’hommes d’affaires algérien portugais qui se tient à l’hôtel El-Aurassi, affirmant : «Nous voulons plus d’entreprises portugaises en Algérie mais également beaucoup d’entreprises algériennes chez nous.» Le vice-Premier ministre portugais a précisé que les mesures d’encouragement aux investissements étrangers au Portugal font partie d’une réforme récente des lois du travail. Celles-ci, selon les termes utilisés par Paulo Portas, «sont devenues plus amicales pour les investisseurs et il faut que les entreprises algériennes le sachent et profitent d’un climat extrêmement favorable et d’une politique fiscale pro-entreprises». Il a, par ailleurs, vanté la stabilité de l’Algérie en déclarant notamment : «Je reconnais la stabilité politique de l’Algérie dans la région», estimant qu’il y a aussi beaucoup de facteurs qui contribuent à la solidité des relations de bonne d’entente sans faille entre les deux pays. Sans le dire expressément, Paulo Portas fera le parallèle entre les relations algéro-françaises compliquées à cause du passé historique commun, en déclarant notamment que «dans les relations algéro-portugaises, il n’y a ni nuages ni fantômes», ce qui ouvre la voie à la consolidation des échanges. Paulo Portas a dressé un tableau de la situation économique de son pays, affirmant que le Portugal a redressé la barre à deux mois de la fin du plan de sauvetage auquel il a été soumis. «Après trois ans très difficiles, le Portugal atteint, en 2013, un taux de croissance plus haut que la moyenne des pays européens», affirme le vice-Premier ministre qui met en relief le rôle joué par les entreprises portugaises exportatrices dans la sortie de crise qui se profile, selon lui, pour le Portugal. Il précisera que «l’Algérie a constitué ces dernières années un des sept marchés les plus importants pour les exportations portugaises». Il est à noter, selon les chiffres communiqués par Paulo Portas, que le Portugal a exporté pour 529 millions d’euros vers l’Algérie en 2013, en hausse de 23,7% par rapport à 2012.
Meriem Sassi
 

Commentaires

    Lahmar
    18 octobre 2016 - 21 h 53 min

    C’est une déclaration qui
    C’est une déclaration qui solidifie les relations algéro-portugaises, qui ne cessent de s’améliorer. les jeunes algériens supportent l’équipe du Portugal qui a gagnée la coupe du monde avec son Christiano Ronaldo, je souhaite vivement venir au Portugal avec mes deux enfants de 17 et 19 ans et mon épouse. pour y vivre et travailler la terre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.