La bombe ethnique

Par R. Mahmoudi – Qui, en dehors des lobbies magouilleurs liés aux plans de reconfiguration du monde arabe, ont intérêt à «ethniciser» les conflits sociaux et politiques en Algérie dans la conjoncture actuelle ? Nul ne pouvait douter que des responsables haut placés de l’Etat algérien puissent s’y hasarder, sciemment ou maladroitement, sachant à quel point le système politique algérien, forgé dans le jacobinisme le plus imperméable, était prompt à jeter de l’opprobre sur la moindre allusion à une préférence régionale ou tribale. Nul ne pouvait admettre qu’un tel système, parce que ses intérêts sont aujourd’hui menacés, puisse passer, avec une telle audace, d’un déni intégral de l’identité plurielle de l’Algérie à une segmentation méthodique de toutes ses composantes. Le discours ethniciste était resté l’apanage de la «multitude», autorisé dans des espaces clos comme les stades. Or, depuis quelque temps, on assiste à un phénomène nouveau : le discours marginal envahit l’espace public, d’habitude réservé aux politiques. On ne se soucie guère, par exemple, de la montée en puissance d’un mouvement autonomiste en Kabylie, non agréé, mais tout de même toléré par les autorités, ni de la résurgence, à Ghardaïa, de vieux démons entre une communauté désignée comme minoritaire, les Mozabites, et une tribu se définissant avant tout comme arabe, les Chaâmba, ni des manifestations autorisées et décrites comme une action citoyenne de citoyens à Batna brandissant des banderoles et des drapeaux affichant leur fierté d’appartenir à une communauté chaouie dite «refoulée», sans parler de la «question targuie» qui pose un vrai problème d’ordre géopolitique à l’Algérie. Une nouvelle terminologie est née, tellement banalisée dans les médias et dans les discours politiques qu’il faut s’attendre, au rythme où vont les choses, à la multiplication des revendications communautaristes. Ce sera, alors, le prélude à la dislocation de l’Etat-nation qui sera la porte ouverte au «printemps arabe».
R. M.

Comment (21)

    saadi elbachir
    23 mars 2014 - 11 h 12 min

    c’est à dessein que l’on
    c’est à dessein que l’on « ethnicise » c’est pour une diversion , eviter le danger d’une seule ethnie amazigh ou berbere qui changerait completement la configuration de la societé algerie ou la factice majorité deviendra reellement minorité d’ à peine 04% sur les 36 millions




    0



    0
    samir
    22 mars 2014 - 20 h 41 min

    Pourquoi cette élection sera
    Pourquoi cette élection sera différente ? (selon ma perception)

    Il y a des changements majeures dans l’histoires des nations, dont les premices sont imperceptibles. l’Algerie est à l’aube d’un de chagement de ce type.

    On dit que les peuples ont souvent un sixieme sens, pour pressentir le passage d’une ere à une autre, c’est ce qu’on appellent le « bon sens populaire ». Evidemment nous pouvons aussi citer plein de pages de l’histoire oû les peuples n’ont rien vu venir. Vaste sujet en fait.

    Pour ce qui nous concerne, je pense que l’election du 17 Avril sera marqué par une surprise majeure pour les raisons suivantes:

    1/ L’emergence des TV privés Algérienne.

    2/ La généralisation de l’acces à l’internet à l’ensemble du territoire national.

    3/ La présence concrete de de leadeurs d’opinions en dehors de l’architecture institutionnelle.

    Voyons voir le détails de ces raisons:
    http://arabies.over-blog.com/




    0



    0
    Peuple
    22 mars 2014 - 20 h 23 min

    Le conflit entre Mzab et
    Le conflit entre Mzab et chaamba est, comme beaucoup d’autres conflits dans d’autres régions, un ancien conflit tribal.Ces conflits on été crée pendant l’ère coloniale par les Gaids et le Bachaghas sous les ordres des colonisateurs, en utilisant les prétextes de l’honneur et la terre, les deux choses les plus valeureuses aux algériens.Malheureusement,l’histoire n’a pas été enseignée aux jeunes générations qui, sous l’influence des manipulateurs, ne comprennent pas ce qui se passe.Les opportunistes politiques, sans fondements idéologiques,veulent recréer les problèmes régionaux et tribaux.Une attitude soutenue et encouragée par UNE PERSONNE, qui ne connait dans sa vie que la ruse et la malice.




    0



    0
    Peuple
    22 mars 2014 - 18 h 12 min

    A mon jeune age dans les
    A mon jeune age dans les années 60s, j’entendais parler de conflit entre Chaambas et mizab. C’est d’ailleurs un conflit entre Arouchs, comme celui qui existait entre soummaa et ouled ziane dans la région de Biskra. Il n’a rien de politique ou religieux. Les opportunistes politiques d’aujourd’hui veulent nous faire avaler l’idée d’un problème ethnique, religieux ou politique dans cette région. Grâce à la sagesse du pouvoir et l’autorité que l’état avait dans le temps, sous les règnes du défunt et unique président de l’Algérie,HOUARI BOUMEDIENE,ce genre de conflits on été maitrisé. Nous voulons un pouvoir juste et équitable envers tous les Algériens sans exception.




    0



    0
    citoyen
    22 mars 2014 - 17 h 07 min

    devant dieu, chacun de nous
    devant dieu, chacun de nous en tant que musulman répondra par ses faits et non par son origine ethnique




    0



    0
    elkhayam
    22 mars 2014 - 14 h 17 min

    Par Laetizia (non vérifié) |
    Par Laetizia (non vérifié) | 22. mars 2014 – 14:32
    Si tu es vraiment sincère dans tes écris, je crois que la lueur d’espoir si infime soit-elle existe encore. L’espoir de cette Algérie qui saura prendre son histoire sans complexe devant les pétrodollars saoudiens et qataris. Ces bédouins qui façonnent et nous écrivent notre histoire juste parce qu’ils sont riches matériellement mais pauvre historiquement. Algériens que nous sommes avec tout le respect des autres autres peuples nous ne pouvons faire partie du HAREM saoudien ni qataris.




    0



    0
    Mokrane
    22 mars 2014 - 13 h 56 min

    La bombe ethnique !!!!
    Le 1er

    La bombe ethnique !!!!

    Le 1er benefiaire serait tres certainement Homomo6 avec la complaisance passive de ses sujets du Clan d’oujda. Sinon comment expliquer
    1/- le volume de tonnage de Hashich que le Makhnez deverse chaque annee en Algerie pour notre jeunesse ?
    2/-les 450.000 agents du Predateur se trouvant actuellement en Algerie en situation irreguliere au vu et au su de nos autorites ?
    3/-l’acharnement de la presse progagandiste du roitelet dans sa campagne quotidienne de denigrement contre l’Algerie ?

    Enfin suffisamment d’indices pour me conforter dans mes conclusions.




    0



    0
    elkhayam
    22 mars 2014 - 13 h 37 min

    Regardez cette vidéo une très
    Regardez cette vidéo une très belle leçons qui devrait inspirer nos dirigeants islamo-baathiste.
    https://www.youtube.com/watch?v=iINL-0Z8WSI




    0



    0
    Laetizia
    22 mars 2014 - 13 h 32 min

    @ Mère-patrie &
    @ Mère-patrie & elkhayam,
    Vous nous donnez à lire, tour à tour avec lucidité et brio, des formulations de cette hécatombe qui sont tout à fait complémentaires et d’une grande justesse.
    L’Etat Nation et son recul sous les coups de boutoirs dus à l’ascension des plus médiocres et à la complaisance (ou la lâcheté) avec les intégristes qui détiennent aujourd’hui des postes de responsabilité (ceux là même qui méprisent notre culture ancestrale et qui puisent leur doctrine destructrice chez des Etats ennemis, chose impensable dans des pays qui se respectent !). L’Algérie est foulée au pied par des pseudo élus qui ne font pas leur travail, qui se positionnent comme étrangers à notre pays, qui tentent par tous les moyens (intimidation religieuse compris) d’imposer une « culture » étrangère à notre peuple durement éprouvé après sa sortie de la nuit coloniale.
    Les revendications régionales légitimes, pour du travail, un meilleur avenir, la reconnaissance de la culture Amazir, ont bel et bien été instrumentalisées pour masquer leurs défaillances sur tous les domaines de la gestion/gouvernance. En lieu et place d’être fascinés et émerveillés par la survivance/vivacité de notre substrat numide, un nombre de plus en plus important de nos « concitoyens » tentent de le détruire ou l’ont perdu de vue pour d’autres horizons.
    Ainsi l’indifférence de certains, leur nonchalance menace gravement notre patrimoine.
    Ça me rappelle ce que Charles Quint disait à ceux qui ont transformé certains vestiges andalous, à peu de choses près, vous avez détruit ce qu’on voit nulle part pour construire ce qu’on voit partout !
    Il faut une réforme de fond et il faudra pour y arriver en passer entre autres remaniements musclés par la suppression des intégristes. L’Algérie aux Algériens !




    0



    0
    djudjarez
    22 mars 2014 - 12 h 43 min

    La Nation arabe (et
    La Nation arabe (et islamique) n’existe pas et toutes analyses de l’Afrique du nord à travers se prisme idéologique crée par de vrais géostrateges des anciens empires coloniaux et repris par les illettrés qui se sont accaparé de l’Algerie qui eux n’ont aucune ambitions geostrategique pour la civilisation de l’Afrique du Nord est voué à l’échèque.




    0



    0
    citoyen karim
    22 mars 2014 - 11 h 20 min

    Le monde est entré dans un
    Le monde est entré dans un tumulte annonciateur d’un ordre planétaire nouveau qui n’a d’autre voie que celle caractérisée par le Droit et l’Equité. Ce n’est pas une prémonition mais la réalité évidente d’une vérité implacable…pour ceux qui voient du moins.
    Comme pour le bronze et l’imprimerie à leurs débuts, les nouvelles technologies sont en train de bouleverser toute notre façon de penser et des pans entiers de concepts, certains millénaires, s’effondrent par l’avènement brutal d’un monde devenu hyper complexe par des ‘politiques’ –ruses- menées par les locomotives successives de la géopolitique mondiale.
    La stabilité de notre monde est intrinsèquement liée à la Responsabilité dans la gestion des affaires de chaque Etat du monde.
    Les aventuriers en politique, où qu’ils soient, sont une très grande calamité à la stabilité de la planète Terre.
    C’est parce que les peuples, des pays classés derniers dans l’indice du développement, sont mal gouvernés, qui fait confronter ceux en tête du peloton aux graves conséquences qui ne sont, malheureusement, qu’à leurs débuts.
    Qu’es ce qui fait fonctionner l’infiniment grand si ce n’est l’infiniment petit.




    0



    0
    elkhayam
    22 mars 2014 - 10 h 31 min

    Par Amokrane (non vérifié) |
    Par Amokrane (non vérifié) | 22. mars 2014 – 10:08
    Ce drapeau amazigh même les libyens l’agitent c’est comme le drapeau vert des islamistes ça prouve que le sentiment national a volé en éclat.Les martyrs se sont sacrifiés pour des prunes.




    0



    0
    00213
    22 mars 2014 - 10 h 28 min

    La bombe qui va décomposé
    La bombe qui va décomposé l’Algérie n’est pas ethnique.
    Ces conflits ethniques ne sont qu’une étape parmi tant d’autres, résultant d’une gestion catastrophique du pays.
    On pourrait s’attarder à écrire 40 pages de commentaires pour décrire aux gens ce que tout le monde sait en réalité sur la situation du pays.
    Mais je pense que l’Affaire Bendifallah Lahlou représente au mieux toute l’ambiguïté d’une institution qui veut honnêtement protéger la nation, mais en protégeant avant tout ses intérêts personnels.
    C’est incompatible et c’est la cause d’une autodestruction assurée.
    Nous ne sommes plus au début des années 90 et la-haut ils ont du mal à comprendre que la prise d’Alger est dorénavant prioritaire aux yeux du bloc impérialiste.
    Reprendre les mêmes anciens schémas dans un environnement totalement différent, c’est comme vouloir faire une course de Formule 1 avec des chevaux.
    On perd à tous les coups même si on a l’impression de monter le meilleur canasson !




    0



    0
    Abou Stroff
    22 mars 2014 - 10 h 06 min

    la marabunta qui nous
    la marabunta qui nous gouverne active, consciemment ou inconsciemment, en faveur d’un projet cher à l’impérialisme en général et au sionisme, particulier. le projet transparait dans le « plan yinon » et se résume en une phrase: la pérennité de l’entité sioniste, basée sur la religion, est garanti par le dépeçage de tous ses états voisins (et par ricochet, de tous les états dits arabes) sur des bases ethniques et/ou religieuses. en effet, l’entité sioniste, entité raciste, par excellence, a intérêt à ce que les états de tous ses voisins (jusqu’à l’atlantique) soit basés sur l’ethnie ou sur la religion pour que cette entité n’apparaisse pas comme une excentricité remarquable (l’entité sioniste entourée d’Etats laïcs où toutes les religions auront droit de cité, serait synonyme de mort certaine pour l’entité sioniste d’une part et pour les états arriérés « arabes » d’autre part). en outre, l’impérialisme a intérêt à ce que les pays dits arabes, en général et les pays pétroliers, en particulier soient réduits à de petites entités à la merci du capital financier mondial, fraction dominante du moment du capital mondial. le projet impérialo-sioniste est de fait porté par tous les régimes dits arabes puisque ces derniers développent, dans leur pratique et leur discours, le point de vue « ethnique » ou le point de vue religieux, discours qui siéent le mieux aux intérêts de l’impérialisme et du sionisme. moralité de l’histoire: la marabunta qui nous gouverne n’a aucun intérêt à cerner la crise algérienne, en général et les crises régionales en particulier pour les dépasser, car, la marabunta qui nous gouverne et les pratiques et discours qu’elle produit sont la cause principale de toutes les crises. pour dépasser les crises qui secouent la société la société algérienne, la condition nécessaire mais non suffisante est la neutralisation de la marabunta qui nous gouverne et nous empêche d’accéder au statut de citoyens.




    0



    0
    Amokrane
    22 mars 2014 - 9 h 08 min

    avant l’arrivée de Boutef au
    avant l’arrivée de Boutef au pouvoir, le soit-disant drapeau « amazigh » était quasi-inexistant dans le pays, même durant les émeutes de Kabylie en 2001, pratiquement personne ne brandissait ce drapeau, c’était l’emblème national qui était utilisé par les manifestants.

    13 ans plus tard, le drapeau dit « amazigh » est partout, en Kabylie bien sur, et même dans les meetings des différents partis politiques, dans les stades, même à Ghardaia, dans les Aurès, etc.

    ce régime a réussi à faire ce que ni la colonisation ni la guerre civile n’a réussi, tuer le sentiment national chez les gens, les dégouter définitivement de leur pays. et les pousser à chercher une identité autre.

    l’heure est grave, et c’est par la faute de ce clan d’Oujda, qui a tout fait pour qu’on en arrive là.




    0



    0
    Mère-patrie
    22 mars 2014 - 9 h 08 min

    C’est le seul coup de grâce
    C’est le seul coup de grâce que peut prétendre assener, la mafia interne en accord avec la mafia externe, non pas seulement à la stabilité et à la sécurité de l’Algérie mais à l’Algérie toute entière en tant que pays connue depuis belle lurette unie dans l’adversité.
    Il ne reste plus que cela !
    Tout algérien digne de ce nom candidat ou pas à la magistrature suprême ou autres responsabilités nationales, s’il ne fait pas de ce phénomène son cheval de bataille de tous les jours, en ces mauvais et dangereux temps qui courent, soit qu’il ignore totalement sa gravité mortelle ou qu’il en est lui aussi victime ; bien entendu des plans machiavéliques des destructeurs de l’Algérie.
    il est absolument vital aujourd’hui de choisir avant qu’il ne soit trop tard pour tout le monde quel que soit le rang social qu’il occupe, je dis bien de choisir – comme l’a dit le combattant algérien de pure souche M. AMIRET Slimane: je disais donc, choisir : « ENTRE L’ALGÉRIE Ou la Démocratie ».
    Le temps n’est plus aux chamaillades. Il s’agit de l’intérêt et de l’avenir de notre pays à tous, y compris nos familles, nos enfants, et de ses richesses que leurs prédateurs conspirent depuis longtemps pour s’en emparer et faire des algériens dans leur propre pays des esclaves.




    0



    0
    elkhayam
    22 mars 2014 - 8 h 54 min

    Par leurs maladresses et
    Par leurs maladresses et leurs tares congénitales les dirigeants depuis 1962 n’ont pas su forger un sentiment national ou chaque algérien s’y identifie. De leurs tours d’ivoire et au gré de leurs humeurs, ils ont arabisé, islamisé,zawouié,saoudisé,qatarisé…L’identité algérienne a été servit à toutes les sauces sauf à celle de son authenticité. A chaque fois qu’une région se soulevait pour des revendications à caractères sociopolitiques, ils atomisaient ces revendications d’ethnicité, de briseuses de ramadhans, de sécessionnistes ou d’autres idioties et jetaient en pâture telle région à la vindicte populaire. C’est comme l’histoire de ce berger farceur qui criait à chaque fois au loup et quand son entourage accourait, il se mettait à rire et leur disait je vous ais eu. Mais le jour ou vraiment le loup est apparu il a eu beau crier personne ne s’en soucia croyant encore à une farce de l’inconscient berger farceur.




    0



    0
    Anonyme
    22 mars 2014 - 8 h 30 min

    Incroyable,chez mr RM la
    Incroyable,chez mr RM la revendication identitaire est synonyme de division et de danger pour la nation.

    Sachez mr qu’on n’est manipulé par personne et que l’Algerie se fera avec nous ou cogitera dans ses malheurs jusqu’à sa dislocation




    0



    0
    Anonyme
    22 mars 2014 - 8 h 21 min

    La bombe ethnique!!!!
    Il y a

    La bombe ethnique!!!!

    Il y a des gens qui veulent rallumer le rêve d’un Printemps arabe en Algérie. Certains veulent s’en servir pour obtenir le départ du système. Pas pour le changer réellement, mais pour leurs intérêts personnels.»

    ll sont toujours la depuis les années 90.




    0



    0
    selecto
    22 mars 2014 - 7 h 59 min

    Ces salopards sont prêt à
    Ces salopards sont prêt à provoquer une guerre civile pour sauver leurs têtes car il faut bien comprendre que le départ de Bouteflika sera synonyme de leurs incarcération ou fuite à l’étranger.




    0



    0
    Patrouille à l'est
    22 mars 2014 - 7 h 39 min

    Le clan d’oujda a réuni tous
    Le clan d’oujda a réuni tous les ingrédients pour faire de l’Algérie un printemps arabe bessif lui ou c’est l’enfer telle est le situation actuelle car ils se sont tellement perpétrés dans des affaires puantes oui odeurs putrides qu’ils ne lâcheront jzmais et qu’ils crèveront comme Néron dans le brasier .!
    Ce n’est pas uniquement ces Zamar qui veulent se mettre boutesrika comme bouclier pour 5 autres années mais énormément de grosses bedaines qui vivent actuellement la peur eu ventre …beaucoup de casquettes et dealers ( pétards) beaucoup de maquereaux dans l’import /import TOU. Cette junte eu pouvoir qui ont ruine et sucer sans payer un roupis au retour ( ni taxe ni impôt ) société de khorti ecran
    Un pays en carton ( cartoon )




    0



    0

Les commentaires sont fermés.