Après moi le déluge

Par Kamel Moulfi – Hier soir, alors que les bureaux de vote venaient à peine de fermer et que les dépouillements n’avaient même pas commencé en certains endroits, en tout cas très loin d’être terminés, le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, s’est lancé, comme c’est devenu une habitude chez lui, dans une provocation délibérée en livrant des chiffres gonflés à outrance en faveur de son candidat, Bouteflika. Amar Saïdani n’a pas hésité à balancer des pourcentages exagérés et fantaisistes comme s’il oubliait qu’ils allaient être démentis par les résultats, certainement «plus réalistes», même s’ils resteront entachés de fraude, que donnera le ministère de l’Intérieur. Qu’est-ce qui explique ce comportement du secrétaire général du FLN ? Ignore-t-il les circonstances de cette élection présidentielle précédée d’une campagne qui s’est terminée dans un climat très tendu ? Inévitablement, le scrutin n’a pas pu se dérouler dans la sérénité comme le voulaient les électeurs bien qu’ils n’y croyaient pas tellement, en prenant connaissance du dispositif de sécurité impressionnant mis en place, déjà la veille du jeudi 17 avril, pour sécuriser les opérations électorales. De nombreux incidents ont émaillé la journée de vote ça et là, dégénérant parfois en affrontements violents. Beaucoup, parmi ceux qui ont décidé de boycotter les urnes, particulièrement les jeunes, ne se sont pas contentés de s’abstenir d’aller aux bureaux de vote, ils ont manifesté dans la rue leur hostilité au scrutin provoquant des heurts avec les forces de l’ordre qui les ont réprimés. Avec une abstention aussi massive et la suspicion de fraude sur les suffrages exprimés, Amar Saïdani devrait plutôt adopter un profil bas et attendre que la cuisine électorale habituelle produise les chiffres «convenables». Il doit surtout ranger ses attitudes provocatrices parce que la situation, très sensible, impose la plus grande prudence et la plus grande retenue. A moins qu’il ne cherche à donner du crédit aux rumeurs alarmistes sur l’après 17-avril ?
K. M.

Comment (18)

    Anonyme
    18 avril 2014 - 23 h 19 min

    L’Algérie va bien,le peuple
    L’Algérie va bien,le peuple va bien (relativement),les élections ont été faites dans le calme ,malgré quelques rares incidents bien manipulés,cela va sans dire,alors que dire de toutes ces voix qui viennent clamer,au nom du peuple (sic) et sans son autorisation,que tout est fraude,noir,etc…?De quel droit parlent elles en mon nom ? au nom du peuple ? les ai-je autorisé ?
    De quoi se mêlent-elles si j’accepte que mon président soit sur une chaise roulante,qu’il continu à gouverner même paraplégique ?
    Pourquoi m’insultent elles en insinuant que je suis bête,ignare,etc…parce que j’ai voté A.Bouteflika ? me connaissent-elles?…Alors?
    Et si chacun faisait ses devoirs envers l’Algérie,au lieu de vouloir lui mettre le nez dans la fiente (je parle de ces voix discordantes),parce qu’en parlant de malversations,vols,fraudes,etc…c’est comme si cela sortait de la bouche de pseudo saints qui ne feraient pas pire s’ils trouvaient l’occasion,non? Alors…? Vive Bouteflika,même sur un cercueil,c’est mon choix et vous n’avez pas a vous y mêler.




    0



    0
    chaoui67
    18 avril 2014 - 19 h 09 min

    le roi est mort ! vive le roi
    le roi est mort ! vive le roi ! … le plus important est la paix, puis le changement dans la paix. si un jour on doit se battre violemment, ce sera plus jamais entre nous.
    je pense que Boutef va passer la main avant la fin de son mandat, gardons notre sang froid, l’opposition doit s’organiser, faire son boulot pour proposer un projet concret et convaincant pour l’avenir.




    0



    0
    mellah hocine
    18 avril 2014 - 17 h 51 min

    Détrompez-vous, le résultat,
    Détrompez-vous, le résultat, même gonflé, est là, implacable:
    réellement BOUTEFLIKA n’a obtenu que 38 % des inscrits.
    Refaisons le calcul: taux de participation 51%
    BOUTEFLIKA a obtenu 81.7% des participants (51.7%) soit 42 % des inscrits, mais avec 3% de bulletins nuls, il n’a obtenu que 38 % des inscrits ou encore 16% de la population algérienne.BONNE CHANCE




    0



    0
    Abdelkader Khouya
    18 avril 2014 - 14 h 44 min

    Mission accomplie. Ce …
    Mission accomplie. Ce … Saadani vient de sauver ses appartements parisiens et d’ailleurs, ses 300 Millions d’euro placés en France… etc…. tec… Tout cela, grâce à son receleur de patron, qui a su acheter les millions de voix à la troupe Sellalo-hilalienne & ses affidés Benyounes-Ghoul, pour se faire ‘réélire’.Il a le droit de pavoiser, de danser du ventre -il en a le bide) le gros drabki…! Cela se passe dans un pays où les gens ne pensent qu’à se gaver, voler, truander… il est dans son terreau, le fumier.




    0



    0
    Anonyme
    18 avril 2014 - 14 h 28 min

    Hé, il faut vous réveiller,
    Hé, il faut vous réveiller, Boute… n’est pas Eseinoward les jours à venir seront dur, un malade ne peut pas diriger un pays….




    0



    0
    Anonyme
    18 avril 2014 - 13 h 18 min

    Beaucoup de femmes ont voté
    Beaucoup de femmes ont voté pour Bouteflika « parce qu’il faisait pitié sur une chaise roulante ».
    Le vote a-t-il vraiment une signification chez nous ???
    En 15 ans de règne le clan Boutef a complètement laminé la logique et le bon sens dans l’Algérie profonde.
    Ceux qui ont voté Boutef, hormis les profiteurs de la rente et les corrupteurs-corrompus que le statu quo arrange, réfléchissent-ils encore ?
    Un changement ne pourra pas se faire par les voies démocratiques traditionnelles en Algérie où l’absurdité dans les esprits a atteint un seuil incroyable, à moins de revenir aux deux collèges électoraux.




    0



    0
    Anonyme
    18 avril 2014 - 12 h 39 min

    Hier, Bouteflika était venu
    Hier, Bouteflika était venu présenter aux algériens le prince héritier, son petit neveu. Les algériens n’ont que ce qu’il méritent. Dans moins de dix ans, ils vont s’entremanger. Elfakakir n’aura plus rien à distribuer. Le danseur du ventre s’est servi, l’argent est dans les banques suisses.




    0



    0
    lamine
    18 avril 2014 - 10 h 57 min

    Et vous aurez sans doute
    Et vous aurez sans doute remarqué que maintenant, les gens pour serrer la main de boutef, cloué dans sa chaise roulante, devront se prosterner pour arriver à son niveau; la monarchie est en marche!




    0



    0
    selecto
    18 avril 2014 - 9 h 14 min

    Bonjour Kamel,
    Ainsi va

    Bonjour Kamel,

    Ainsi va l’Algérie et le prochain président c’est Said et après lui se sera le petit garçon qui accompagnait le fauteuil, c’était un massage pour nous que l’Algérie est dorénavant un royaume, à moins que d’ici là…




    0



    0
    Antisioniste
    18 avril 2014 - 8 h 55 min

    Salamou 3alikoum
    Après une

    Salamou 3alikoum

    Après une nuit de sommeil très perturber, je me suis lever et j’ai pris un café en réfléchissant à ce qui s’est passé la veille.
    Je ne me fais aucune illusion quant aux résultats qu’ils vont nous balancer sans sourciller cet après-midi, mais je me permets quelques réflexions concernant cette mascarade, et sa finalité dont personne ne peut prévoir comment elle va se terminer.
    Hier soir, on nous a pissé dessus avec arrogance sans même essayer de nous faire croire qu’il pleut, je vous prie de me passer l’expression car cela est un constat que personne ne peut nier.
    Avec tous mes respects, mais personnellement je me fiche de la personne de Monsieur Benflis que j’ai soutenu et pour lequel j’ai voté, et qui est certainement le vainqueur de cette élection quoique puisse déblatérer les sous fifres de la mafia qui veut nous tenir encore pour cinq autres années en otage/esclavage.
    Pour moi ce n’est pas une question de personne, mais de système, de dignité, d’honneur, et d’avenir.
    La corruption dont tout le monde parle n’est pas simplement une corruption liée à l’argent et autres bien matériels etc… Elle a atteint les consciences et les âmes même d’une bonne partie de ce que nous somme forcé d’appeler des citoyens/citoyennes. La participation massive et active de ses derniers/dernières hier soir a cette mascarade, et fort probablement aujourd’hui, en est un exemple édifiant.
    À ce niveau/stade la, le sevrage est non seulement extrêmement difficile, mais presque impossible. Car le/les sujets a/ont atteint le summum de la corruption, tel un cancer généralisé qu’aucune thérapie ne peut en venir à bout.
    Nous somme devant un véritable dilemme, auquel viens s’’ajouter notre presque complète ignorance de la position et de ce que pense de tous cela nos élites militaire patriote et honnête au sein de notre ANP tout corps confondu.
    Pourtant une solution de sortie de cette crise qu’on nous a imposée DOIT être trouvée et appliquer au plus VITE! Sinon l’avenir de notre pays et notre peuple est non seulement très incertain, mais ouvert à tous les scénarios dont je n’exclus aucun, du pire au plus pire.




    0



    0
    Abou Stroff
    18 avril 2014 - 8 h 33 min

    la scène où notre bienaimé
    la scène où notre bienaimé fakhamatouhou national votant ou étant aidé pour voter est une scène pathétique, grotesque et cocasse à la fois. la scène dénote simplement que le système rentier dont kouider el mali est le parrain a effectivement réduit la majorité des algériens à des tubes digestifs ambulants. quoi de plus normal qu’un peuple réduit à un ensemble de tubes digestifs ambulants et amorphes soit dirigé par une momie flanquée d’une cour qui lui sert de serpillère? moralité de l’histoire: les peuples n’ont que les dirigeants qu’ils méritent, et la majorité des algériens méritent qu’elle soit dirigés comme elle l’est depuis des décennies. le reste, tout le reste n’est que prose insipide pour handicapés mentaux.




    0



    0
    Jafnouhou
    18 avril 2014 - 8 h 22 min

    Le chien remue toujours la
    Le chien remue toujours la queue, aboie et saute de plaisir de quand son maître abat un perdreau. Si Saadani avait fait campagne pour être lui-même élu président, on comprendrait sa joie démesurée et infinie. Mais lui, adore son maître et adore son statut de larbin, et de voleur (300 millions d’euros planqués en France. Il est heureux parce que son maître « a gagné ».Il est aussi aux anges parce qu’il ne risque aucune poursuite et aucune condamnation maintenant. Tant pas pour l’Algérie. Minable.




    0



    0
    Anonyme
    18 avril 2014 - 7 h 39 min

    Personnellement j’ai voté, je
    Personnellement j’ai voté, je suis jeune et je l’ai fait. Je pense tout simplement que j’ai le devoir de le faire. Je vais même vous dire : je n’ai pas voté pour Bouteflika car j’estime qu’il n’est pas en mesure de gouverner un pays. Je n’ai pas voté pour Benflis pour une phrase qu’il a prononcée à savoir la réhabilitation de l’ex-FIS. J’ai donc voté pour celui dont je ne me rappelle même pas le nom, un certain Bélaid.Je suis restée en dernier pour assister au dépouillement et sur la tête de ma mère qu’il n’y avait aucune fraude : Boutef était en tête, benflis le suivait très loin derrière et les autres ont récolté des miettes, il y a un candidat qui n’a récolté aucune voix. Dans notre ville, les élections se sont passées très sereinement, c’est vrai qu’il y avait des policiers mais tout s’est très bien passé et même si ce n’est pas la grande affluence, il y avait quand même du monde. Hier soir, alors que les bureaux de vote venaient à peine de fermer et que les dépouillements étaient très loin d’être terminés un type disait : « A Tlemcen on a bourré les urnes, on a ajouté 1000voix. » ya nass, un peu de retenue ! On dénonce quand ça se passe mal mais c’est bien de dire quand tout se passe bien aussi.




    0



    0
    00213
    18 avril 2014 - 7 h 17 min

    C’est juste une élection
    C’est juste une élection africaine sans plus ni moins.
    .
    Hier soir le prix de la harga à partir de El Kala monté à 60 millions et à Aïn el Karma 45 millions.
    Le visa schengen-harrag s’échange à 100 millions !
    Nos anciens se sont tués pour sortir les français.
    Nos jeunes se tuent pour les rejoindre.
    .
    Tahia Djazaïr ?




    0



    0
    Lemdigouti
    18 avril 2014 - 7 h 03 min

    Le comportement de ce voyou
    Le comportement de ce voyou est sans équivoque : il contribue à la pollution de l’atmosphère dans l’intérêt bien compris de ses « maîtres » qui l’ont tiré de leur chapeau à l’occasion de ce cirque appelé élection présidentielle.
    Pour les besoins de leur sale cause, ils ont même utilisé la justice, cette justice aux ordres (un tribunal de premier instance qui s’impose à une COUR au sommet de la hiérarchie judiciaire ….Comme si un chef de daira remettait en cause la décision du chef de gouvernement).
    A qui profite le crime ??? La justice étant aux ordres il faut remonter au Ministre de la justice Tayeb LOUH.
    Ce Tayeb Louh a succédé à Oulid Bladou un certain Tayeb Bélaiz lui même spécialiste de la justice dite de nuit.
    Il faut aussi veiller à ne pas oublier le chef d’orchestre qui règle lui même tous les instruments. Derrière un rideau, dans l’opacité la plus complète et au nom d’un Président complètement hors circuit, hors tout, le roi autoproclamé décide de tout : le nommé par décret NON PUBLIABLE.
    Comme par exemple hier …en lâchant dans les rues les hordes de voyous abonnés aux galeries de supporters des clubs algérois pour chanter, crier et danser dans les rues.
    Il n’y avait aucun algérois sorti de son plein gré pour fêter la victoire d’un paralysé, cloué sur un fauteuil roulant : ils n’y avait que des baltaguias (recrutés et comme à l’image du Drabki Saïdani) dont les recruteurs se tenaient cachés. Avec l’argent sale distribué avec largesse, les poches pleines ceux qui manifestaient leurs joies ne sont que des figurants dans leur rôle : à l’identique …tel Amar Saïdani qui se drape dans l’emblème national pour faire plus solennel, plus réel convaincu lui même qu’il ne s’agit d’un travestissement pour la galerie, pour les médias d’ici et de la bas.
    Le but de ce triste individu n’est un secret pour personne : ceux qui l’utilisent savent qu’il traîne de grandes casseroles ; il lui a certainement permis se s’enrichir davantage sur le compte « Algérie » ouvert à toutes les prédations car participer à l’intronisation d’un malade jeté à la face du monde faisant de nous la risée de la planète…introniser un paralytique touché par un Avc cela coûte cher, très très cher.
    L’argument fallacieux de la stabilité et du khorti tombe de lui même ; inutile d’en parler ou de développer ce sujet.
    Il faut plutôt parler de l’exercice du pouvoir, de son ivresse, des avantages immédiats qui en sont tirés à tous points de vue, de la position dominante d’une caste régionaliste et abjecte… le tout avec un marionnettiste détenteur de pouvoirs absolus….qui n’a aucune prérogative constitutionnelle, légale et qui a la fin pourra dire ..je ne suis responsable de rien car de responsabilité …je n’en ai point.
    LE CLAN MENÉ PAR UNE PERSONNE QUI A PU DIRIGER LE PAYS EN L’ABSENCE D’UN PRÉSIDENT MÉDICALEMENT EN SITUATION D’EMPÊCHEMENT LÉGAL, QUI A PU IMPOSER SA CANDIDATURE, QUI A FAIT LA CAMPAGNE ÉLECTORALE EN SES LIEUX ET PLACE, QUI N’HÉSITE PAS UNE SECONDE A UTILISER UNE IMAGE DÉGRADÉE ET DÉGRADANTE, QUI PROCLAME LES RÉSULTATS AVANT TERME…CE CLAN ET CETTE PERSONNE COMPOSERONT AVEC LE DIABLE POUR MENER A TERME LEUR DICTAT SUR LE PAYS, SUR SES INSTITUTIONS ET SURTOUT SUR SES RICHESSES.




    0



    0
    horr2000
    18 avril 2014 - 7 h 00 min

    le salut de l’Algerie est
    le salut de l’Algerie est aujourd’hui entre les mains de l’Ex President Liamine Zeroual seul a même de federer l’espace d’une transition, toute les energies.Alors nous tous qui sommes au bord de l’explosion et qui refoulant difficilement notre rage, lui demandons de faire un appel aujourd’hui a toute la nation pour rejeter ces resultats et ne pas reconnaitre cette momie comme président. Mon Général vous avez une page blanche , mettez votre nom en premier. L’encre est indélibile.




    0



    0
    Patrouille à l'est
    18 avril 2014 - 6 h 41 min

    Il senfiche éperdument ton
    Il senfiche éperdument ton amar Saaidani zizi la mafia du leur de vache continuera a sucer et a d’ecremer et le sable du sebaou prendra toujours la route et les barrages de la honte de Tadmait de tizi
    ( deux barrages a 5o mètres d’intervalles ) si Mustapha .. On dit sue le terro est éradiquer et l’état d’exception persiste …laissez nous rouler prenez ce pays de grâce libérez la route au moins et haddad
    Ne répare pas ton autoroute yek y’a monsieur goudron ! Ouf un peu d’air c tout on est vaincu vous êtes les meilleurs les plus forts les plus tenaces les plus gaspilleurs 74 milliards pour la campagne mais … C’est bon .. Jet d’éponge !




    0



    0
    louizette
    18 avril 2014 - 6 h 23 min

    Pyromane qui cherche à
    Pyromane qui cherche à assurer ses arrières même au prix du sang. Monsieur Ouyahia, j avais beaucoup d estime pour vous.je croyais que vous a aviez l Algérie à coeur. Comment avez pu nous faire cela!?
    Honte à vous tous.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.