Le roi et ses fous

Par R. Mahmoudi – Les Marocains rêvent toujours d’une Union maghrébine, mais au détriment de la cause sahraouie. Ils ne savent pas que tous leurs appels pour une réconciliation durable avec l’Algérie, qui passerait, selon eux, par la réouverture des frontières, resteront vains tant que cette pierre angulaire dans la construction du Grand Maghreb qu’est la question sahraouie n’est pas résolue. C’est ce qui ressort de la dernière intervention de la ministre déléguée marocaine auprès du ministre des Affaires étrangères au Parlement de son pays. Elle demande à l’Algérie d’«assumer son rôle principal», dit-elle, dans le conflit sahraoui, tout en l’accusant d’entraver le processus de reconstruction de l’Union du Maghreb arabe. Cette énième sortie d’un responsable marocain contre l’Algérie confirme au moins deux choses importantes : d’abord, que le Palais n’a pas l’intention de cesser ni même de tempérer sa campagne d’hostilité contre l’Algérie, même après le comportement minable de son ministre des Affaires étrangères Mourad Mezouar ; ensuite, que Rabat avoue que rien ne peut se faire au Maghreb sans son voisin de l’est. Ce qui explique cette frénésie, à la limite de la névrose, dans les manœuvres et la provocation qui tient lieu de stratégie. Cette déclaration de la ministre déléguée donne un avant-goût de ce que sera le prochain discours du roi, à l’occasion de la fête du Trône, attendu dans moins d’une semaine. C’est devenu une rengaine pathétique dans les discours de Mohammed VI : à chaque supplique pour réclamer notamment la réouverture de la frontière terrestre au nom de la fraternité maghrébine et du bon voisinage succède une déclaration de guerre. Dans son dernier discours, le souverain alaouite a accusé nommément l’Algérie – ce qui devait bien susciter une réaction d’Alger – de «chercher à torpiller l’initiative d’autonomie» marocaine que son gouvernement veut imposer en dehors du cadre onusien. Pour lui, la résistance du Front Polisario et les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ne sont que le reflet de manipulations et de manœuvres tissées par une Algérie «viscéralement anti-marocaine». Avec son ton alarmiste, à la fois menaçant et implorant, ce discours ne vise qu’une seule chose : accentuer la pression et le jeu des chantages au sujet du Sahara Occidental, qui demeure la clé de voûte de la politique étrangère du Makhzen.
R. M.

Comment (42)

    Anonymus
    29 juillet 2014 - 19 h 12 min

    Bachar El-Assad : « si
    Bachar El-Assad : « si c’était un vrai printemps, il aurait commencé dans les pays de l’arriération représentés par les monarchies féodales du Golfe, de la Jordanie et du Maroc ».
    Discours historique du président syrien à l’occasion de sa réélection, dans lequel il ne s’adresse pas uniquement aux Syriens mais à l’ensemble des pays de la région MENA. Un discours qui restera dans les annales, par sa lucidité, par son courage, par son patriotisme, par sa détermination d’écraser la vermine islamo-atlantiste, et par sa profondeur visionnaire. Faisant allusion aux monarchies arabes féodales du Golfe, de la Jordanie et du Maroc, Bachar a dit à son peuple héroïque : « Vous êtes les mieux placés pour enseigner à ces inféodés serviles de la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord les concepts de souveraineté, de détermination, de défi et de dignité qu’ils ignorent. Vous êtes les mieux placés pour leur donner des leçons de démocratie et leur enseigner comment les peuples participent aux décisions et aux destins des nations. À vous de leur faire découvrir ce qu’ils n’ont jamais connu des élections, de la liberté, des droits, de l’État, et de la civilisation, car ils ne sont familiers que de l’oppression, de l’extrémisme, de la soumission, de l’humiliation, et de l’exportation du terrorisme ». Et aux maîtres des roitelets du Golfe, de la Jordanie et du Maroc, il a lancé : « L’Occident colonial est toujours colonialiste. Sa nature profonde n’a pas changé, même si ses méthodes sont différentes ».




    0



    0
    Mokhtar
    26 juillet 2014 - 0 h 04 min

    Nonobstant le fait d’avoir
    Nonobstant le fait d’avoir fait du Marocain et de la Maro-caine une Risée Universelle(prostitution-drogue-soumission- analphabétisme….), le roitelet a réussi l’exploit de doubler l’endettement des Marocains en dix ans alors qu’en meme temps il a triplé sa fortune personnelle pour en faire la 7eme mondiale (voir l’article sur le propagandiste du makhnez ma360).




    0



    0
    Anonymus
    25 juillet 2014 - 18 h 33 min

    LE DEBUT DE RETOUR DE SYRIE
    LE DEBUT DE RETOUR DE SYRIE DES 8.000 TERRORISTES MAROCAINS POUR ETSBLIR UN EMIRAT AU MAROC ET RENVOYER LA PREDATRICE FRAMILLE ALLAOUITE ET ALLOCHTONE.

    Oussama Chaara, 13 ans et djihadiste en Syrie, est de retour au Maroc (Bladinet 25 juillet 2014).

    Le départ d’Oussama Charaa, le plus jeune djihadiste marocain en Syrie avait soulevé beaucoup d’interrogations.Aujourd’hui, c’est en toute discrétion que le jeune garçon serait revenu au Maroc, il y a à peine une dizaine de jours pour se mettre a la dispostion du reseau takfirste au Maroc.

    Oussama Charaa était parti en Syrie pour rejoindre son père, Mehdi Charaa, chef d’une brigade de combattants dans le nord de la Syrie. Mais les divisions entre les combattants et sur-tout la montée en puissance de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (dorénavant Etat Islamique), dans la région, auraient précipité le retour de nombreux djihadistes marocains.

    D’après le journal Akhbar Al Yaoum, Oussama est rentré il y a une dizaine de jours, seul, via l’aéroport Casablancais Mohammed V. De son côté le journal Al Massae, qui cite une connaissance de la famille, avance que la maman d’Oussama ainsi que sa sœur sont revenues de Syrie avec lui.

    Près de 8000 djihadistes marocains se trouvent actuellement en Syrie

    Le retour de la famille ne signifie pas forcément le retour du père. Toujours d’après la même source, le père ainsi que son frère, Yassine Charaa, seraient toujours dans les combats en Syrie. D’autres sources avancent même la capture de Mehdi Charaa ou même sa mort. Mais cette information en contredit une autre, celle qui avait fait état en mai dernier de la capture du père, avec l’aide des services secrets français, et sa livraison aux autorités marocaines.

    Il y a une dizaine de jours, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad, avait évalué le nombre de djihadistes marocains entre 2600 et 3200. A peu près la moitié serait partie directement du Maroc, d’autres, et c’est ce qui inquiète les pays européens, sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et seraient partis directement d’Europe pour rallier la Syrie via La Turquie.

    D’autre part, parmi les Marocains se trouvant actuellement en Syrie, on ne trouve pas que de simples exécutants. Parmi eux, il y a également de hauts responsables : des émirs (militaire et finance), des magistrats religieux et même la fameuse veuve noire, Fatiha Mejjati, qui fait partie de la section médias de l’organisation.




    0



    0
    Anonymus
    24 juillet 2014 - 9 h 34 min

    La FAO met le Maroc en garde
    La FAO met le Maroc en garde contre de possibles émeutes de la faim similaires a celles de 1981(Bladinet 17 mai 2014).

    L’organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) vient de mettre en garde le Maroc contre les risques de manifestations sociales contre la faim, en raison de l’envolée brutale des prix des produits alimentaires de base opérée par le Gouvernement de Monsieur Benkirane.

    Les experts de la FAO indiquent dans un rapport publié la semaine dernière, que l’indice du prix des céréales a bondi de 12% en un mois, atteignant 213 points, soit 10% de moins que le record enregistré en février 2013.

    Depuis la mi-juin, les bourses des matières agricoles s’enflamment en raison de la sécheresse qui sévit aux Etats-Unis, et de la baisse de 25% des récoltes en Russie. En plus des céréales, les prix du sucre, des huiles, de la viande et des produits laitiers ont marqué une hausse de 6% en juin. Seul le prix du riz n’a pas changé en raison des bonnes récoltes.

    La FAO se montre très pessimiste dans son rapport, brossant un tableau sombres de l’économie mondiale dans les prochains mois, en prédisant une vague de protestations sociales particuierement au Maroc, en Egypte, en Tunisie et dans les pays du Sahel.




    0



    0
    Sidali
    24 juillet 2014 - 8 h 47 min

    @Par ammmar (non vérifié) |
    @Par ammmar (non vérifié) | 24. juillet 2014 – 2:51

    Effectivement puisque il n’ya pas de problemes entre le peuple algérien et le peuple marocain mais plutot un grave probleme entre le peuple algérien et le Makhnez et la predatrice famille allaouite allochtone qui n’ont jamais raté l’occasion pour poignarder l’Algerie (1956-1963-1975-1994 et le 1er Nov 2013)a chaque fois qu’elle a le dos tourné et donc a juré de ne plus faire confiance a ces traitres.




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2014 - 6 h 11 min

    « Les fous du Roi » ou « le Roi
    « Les fous du Roi » ou « le Roi fou » (mad king). On pense directement à King Lear ou plus terre-à-terre à « Ubu Roi ».
    telle est la caractéristique de ce royaume de pacotille




    0



    0
    ammmar
    24 juillet 2014 - 1 h 51 min

    AVEC CE DEMONIAQUE VOISIN
    AVEC CE DEMONIAQUE VOISIN RIEN NE VA ,le makhzen et l’algerie toute entiere sont depuis longtemps sur deux paralleles qui se rencontreront jamais,seul un big bang est dans la mesure de casser cette logique et le reste tt le monde peut l’imaginer et ceci les marocains doivent le savoir et l’assumer surtout du moment qu’ils sont pas impliqué par les algeriens dans cette equation dont ils detiennent eux seuls la cle de sa resolution s’ils tiennent vraiement a vivre dans l’harmonie et l’integration avec nous les algeriens pour de bon,alors qu’ils bougent et font disparaitre ce maudit royaume qui n’oeuvre que dans le sens opposé des interets des marocains> eux meme et de ceux de toute la region et du monde arabe dans sa totalité,un makhzen au service de l’imperialo_sionisme qui a tres longtemps sevit doit disparaitre le plus tot sera le mieux,trop de temps perdu et le compte a rebours est deja declenché ,marocains reveillez vous avant q ce ne soit trop tard pour vous avant tt,quand a nopus,sommes des habitués aux sacrifices,cette guerre terrible pointe deja son nez et ce statut quo ereintant doit plus durer




    0



    0
    Akram
    23 juillet 2014 - 23 h 26 min

    MAROC ==> SOUMISSION AUX
    MAROC ==> SOUMISSION AUX IMPERIALO-SIONISTES + DROGUE + FLEAUX SOCIAUX….

    EN PLUS BIENTÔT AVEC LE RETOUR DES MILLIERS DE TERRORISTES SALAFISTES MAROCAINS, CE PAYS DEVIENDRA UN VERITABLE COUPE-GORGE.

    JE ME DEMANDE A QUOI SERT UNE « UMA » AVEC UNE TELLE EQUATION???




    0



    0
    Iam-Youare-Heis
    23 juillet 2014 - 22 h 57 min

    @ Par mellah hocine (non
    @ Par mellah hocine (non vérifié) | 23. juillet 2014 – 18:49
    Chatranj.
    l’échéphile amateur que je suis apprécie votre commentaire. mais je ne peux m’empêcher d’ajouter que le roi est défendu par la Reine. Dans le cas du Maroc, la reine est représentée par la France. En Face de lui le rôle du Roi est tenu par le peuple Algérien et la Reine est personnifiée par la glorieuse Algérie. Alors l’échec est mat est prononcé à chaque fois en faveur de l’Algérie, mais le Maroc, mauvais perdant, passe son temps à tricher et à suborner (vainement) les arbitres




    0



    0
    Iam-Youare-Heis
    23 juillet 2014 - 22 h 50 min

    La fête du Trône. Depuis
    La fête du Trône. Depuis l’année dernière cette fête est associée de façon irréversible et honteuse dans la mémoire collective du peuple marocain. A l’occasion donc de la fête du trône de 2013 le roitelet Homo6 avait gracié, libéré et autorisé le même jour le pédophile espagnol Galban condamné à 30 ans de prison (il venait de n’en purger qu’une année) pour avoir violé 13 enfants marocains. La grâce, qui intervint lors de la visite du roi espagnol Juan Carlos, donna lieu à des manifestations de réprobation durement réprimées. Ce triste, sinistre anniversaire doit faire l’objet de sit-in pour se souvenir de la forfaiture du roi et de son cabinet. Alors cette sortie de cette larbin-ministre n’est en fait qu’une énième manoeuvre de diversion




    0



    0
    Mouradz
    23 juillet 2014 - 22 h 38 min

    Le paradoxe du Makhnez et de
    Le paradoxe du Makhnez et de son prédateur. D’un coté il a fait du Maroc le premier partenaire commercial de « l’Entité Sioniste » dans toute la région MENA (Middle East and North Africa) et de l’aute coté Ghaza ils versent des larmes de crocodile sur les massacres du peuple palestinien.

    D;ailleurs, personne n’ignore aujourd’hui que les lobbies qui se mobilisent pour le plus pour défendre le Maroc dans la question du Sahara Occidental sont composés essentiellement de membres d’organisations juives les plus extrémistes et anti-arabes qui soit. Nombreux d’entre eux ont été décorés par le roitelet Med VI.

    Tout le monde sait que ce qui se passe aujourd’hui à Ghaza embarrasse au plus haut point le roitelet et son gouvernement de Benkiki tellement il est connue leur complicité avec le réseau sioniste dans le monde entier, et en particulier aux Etats-Unis d’Amérique.

    Par contre ce que tout le monde n’arrive pas a comprendre c’est bien la naiveté et la passivité du peuple marocain dont l’image dégagée aujourd’hui se résume pour son économie a la Prostitution et a la Drogue alors que pour sa citoyenneté elle reste circonscrite a son état de soumission devenue presque endogene.

    Oh peuple Amazigh du Maroc réveille-toi pour prendre en main ton destin et surtout recouvrir ta dignité.




    0



    0
    Anonyme
    23 juillet 2014 - 19 h 01 min

    Par Anonymes (non vérifié) |
    Par Anonymes (non vérifié) | 23. juillet 2014 – 17:11
    Il ne faut croire à ce que racontent les torchons marocains, il y a une arrière pensée pour faire endosser l’occupation du sahara Occidental par le Maroc. Le Maroc est le principal pourvoyeurs de drogue, du terrorisme dans le Sahel et même en Irak, en Syrie, en Libye et ailleurs, pour détruire les autres pays, ces terroristes marocains sont programmés par le mekhzène, pour détruire la Syrie, d’autres pays, et certainement il y aura tentative d’infiltration marocaine (les terroristes revenus de Syrie), sur le territoire algérien, le mekhzène travaille à cela avec les sionistes.




    0



    0
    Laetizia
    23 juillet 2014 - 18 h 59 min

    Encore un tour de vis et nous
    Encore un tour de vis et nous les feront échec et mat inchallah!




    0



    0
    mellah hocine
    23 juillet 2014 - 17 h 49 min

    Comme dans les jeux d’échecs,
    Comme dans les jeux d’échecs, le ROI avance, recule, se déplace de droite à gauche ou de gauche à droite , mais d’une seule case.
    Quant à ses Fous, ils vont en diagonale.
    L’Algérie, n’est pas à une case du Roi , ni sur une des diagonales des Fous, alors jouez comme vous le voulez, il n’y aura pas d’echec, ni echec et mat.




    0



    0
    Reda
    23 juillet 2014 - 16 h 34 min

    Ghardaïa est devenu la ville
    Ghardaïa est devenu la ville de la peur parce que la drogue du Maroc vers le Sahel y passe .

    Hé oui, son unique tort est d’être sur la route de la drogue marocaine vers le Sahel et que le pouvoir semble etre impuissant face a cette situation d’autant plus que parait-il, sur les 450.000 clandestins marocains se trouvant en Algerie, environ 10.000 vivent dans la vellee du M’Zab au vu et au su de tout le monde avec leur trafic narcotque.




    0



    0
    Anonymes
    23 juillet 2014 - 16 h 11 min

    La France appelle ses
    La France appelle ses ressortissants à être vigilants au Maroc

    La France a appelé ses ressortissants « résidant ou désirant se rendre au Maroc (…) a quitter le Royaume ou à faire preuve d’une tres grande vigilance et de respecter strictement les consignes de sécurité », tout en evitant les déplacements à travers le Royaume, indique le Quai d’Orsay dans un communiqué rappelant que le Maroc vient de décréter l’état d’alerte maximale, pour faire face à d’iminentes attaques terroristes coincident avec les retour de Syrie et d’Irak des 8.000 djihadistes marocains.




    0



    0
    Keltoum
    23 juillet 2014 - 16 h 06 min

    Ghaza : Les larmes de
    Ghaza : Les larmes de crocodile du roi du Maroc.

    Les relations politiques et commerciales entre le Maroc et l’Etat hébreu ne sont plus un secret. Personne n’ignore non plus que les lobbies qui se mobilisent pour défendre le Maroc dans la question du Sahara Occidental sont composés essentiellement de membres d’organisations juives les plus extrémistes et anti-arabes qui soit. Nombreux d’entre eux ont été décorés par le roi Mohammed VI.

    Par conséquent, ce qui se passe aujourd’hui à Ghaza embarrasse au plus haut point le roi et le gouvernement marocains tellement est bien connue leur complicité avec le réseau sioniste dans le monde entier, et en particulier aux Etats-Unis d’Amérique.

    C’est la raison pour laquelle le Maroc multiplie les communiqués tantôt sur le « message de condoléance et compassion » adressé par le roi Mohammed VI « au Président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, suite à l’agression israélienne continue contre la bande de Gaza qui a fait des centaines de martyrs parmi les civils palestiniens sans défense », tantôt sur l’entretien téléphonique entre le souverain marocain et le Président Mahmoud Abbas sur « la situation tragique à Gaza ».

    Le président du Comité Al-Qods, qui n’a jamais rien fait ni pour Al-Qods ni pour le peuple palestinien est gêné par la violence de l’offensive israélienne contre les ghazaouis.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.