Place aux soucis quotidiens

Par Kamel Moulfi – Ces dernières semaines, tout dans l’actualité a contribué à faire oublier aux Algériens leurs préoccupations sociales pourtant pressantes comme le logement, l’emploi, le pouvoir d’achat, l’école… Les informations qui ont focalisé l’intérêt des médias ont été même suffisamment dramatiques pour rendre indécente l’idée de penser aux problèmes domestiques quotidiens. Sur la scène internationale, c’est la guerre déclenchée par l’entité sioniste contre Ghaza, depuis plus de trois semaines, avec son lot de morts qui dépassent maintenant le millier, et dans notre proximité, le gros fait divers, intervenu plus récemment, constitué par l’accident du vol d’Air Algérie Ouagadougou-Alger, qui a pris lui aussi une dimension internationale du fait des nombreuses nationalités des passagers et des membres l’équipage, dont aucun n’a malheureusement survécu. La trêve sociale avait déjà commencé avec la Coupe du monde, qui a retenu l’attention de toute la population tant que les Verts étaient dans la course, puis ensuite le Ramadhan, mois propice à la léthargie et entièrement tourné vers la consommation. Les autorités ont eu un répit dont ils avaient certainement besoin, mais rien n’indique qu’il a été mis à profit pour le règlement des problèmes, il n’a servi qu’à reporter les échéances cruciales et à les repousser vers la rentrée qui se profile déjà avec la fin du Ramadhan. Une fois les fêtes de l’Aïd passées, le pays retrouvera son contexte habituel de pré-rentrée. Le ton est donné par l’information sur le limogeage du président-directeur général de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, dans des conditions d’opacité qui ont facilité le développement des rumeurs autour de ce fait, notamment sur les causes qui seraient liées à la baisse de performances de cette entreprise qui pourvoit, faut-il le rappeler, à tous nos besoins. On pense immédiatement à la dépendance aux recettes de ventes des hydrocarbures et au retard pris par la mise en place de l’économie hors hydrocarbures qui reste à l’état de slogan. Un coup d’œil aux dernières statistiques du commerce extérieur suffit à rappeler le caractère urgent de cette alternative. Et s’il fallait un argument massue supplémentaire : les prévisions de récolte céréalière en forte baisse cette année.
K. M.
 

Comment (11)

    AURES 40
    28 juillet 2014 - 2 h 41 min

    —YAOURT – 20:30 — LES
    —YAOURT – 20:30 — LES INTRRNAUTES SUR CE SITE NE SONT PAS COMPETANTS A TE SOIGNER TU PRESENTES AU MOINS 3 TYPES DE SYMPTOMES : DENI DE FAITS HISTORIQUES , ISLAMOPHOBIE PRONONCÉE ET PARANOIA MORBIDE, SEUL UN PSYCHIATRE CHEVRONÉ POURRAIT TE … COMPRENDRE RABI YECHFIKFF




    0



    0
    AURES 40
    28 juillet 2014 - 0 h 20 min

    @YAOURT 20:30 — TU ES
    @YAOURT 20:30 — TU ES PERIMÉ TA PLACE ET AUX ORDURES




    0



    0
    Laetizia
    27 juillet 2014 - 21 h 40 min

    Aïd Mabrouk à vous tous
    Aïd Mabrouk à vous tous journalistes et fidèles commentateurs d’AP!




    0



    0
    JUGURTHA
    27 juillet 2014 - 19 h 30 min

    CAR LA GRANDE MAJORITÉ DU
    CAR LA GRANDE MAJORITÉ DU PEUPLE ALGÉRIEN N’A PAS CONNU L’OCCUPATION ET LA GUERRE DE LIBÉRATION . CE QUE GAZA SUBIT , NOUS AVONS SUBIT 100 fois PLUS EN KABYLIE SURTOUT PENDANT L’OPERATION JUMELLES DES PARAS FRANÇAIS .
    CE FUT TERRIBLE . DONC NOUS COMPRENONS LA SOUFRANCE DU PEUPLE PALESTINEN.
    LES GENS DU POUVOIR ET LES ISLAMO-SALAFISTES-TERRORISTES N’ONT PAS CONNU ÇA . ILS NE PEUVENT COMPRENDRE. LEUR QUOTIDIEN : c’est le BAZAR et remplr son ventre.
    À CHAQUE FOIS QUE JE REGARDE LES PHOTOS DES ENFANTS PALESTINIENS MASSACRES , CELA ME REPLONGE DANS MON ENFANCE.
    Je ne sais si les internautes peuvent comprendre ?
    AMAZIGH POUR L’ÉTERNITÉ .




    0



    0
    New Kid
    27 juillet 2014 - 19 h 03 min

    Les avions tombent du ciel
    Les avions tombent du ciel comme des mouches, les obus pleuvent sur des enfants à Gaza. Les arabes s’entretuent et ignore la menace de la descendance d’Abraham (L’unique !). Les califats sont à la mode comme les nouveaux habits de L’aïd.
    Grace à Dieu, Algérie patriotique nous ouvrent ses portes pour y déverser nos sottises du jour.
    Les couffins remplis pour certains, alors que d’autres remplissent les « Coffins », ainsi va la vie dans cet enfer qu’est devenue l’hémisphère sud.
    C’est à se demander ce que « Jeha » ferai ou dirai aux soumis ?




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    27 juillet 2014 - 17 h 37 min

    Tout le monde sait enfin les
    Tout le monde sait enfin les hommes de bon sens qu’il faut changer radicalement de politique dans ce pays ma foi personne n’écoute tout le monde s’en fout. Les Algériens oublient une chose personne ne bougera pour eux si par malheur, ce pays s’effondre comme la Libye. L’Algérien est un capitaliste, mais il va en payer le prix et concernant même son identité, sa culture et son honneur. Viens un temps où ils vendront père et mère pour un bout de pain.




    0



    0
    PROPOSALX
    27 juillet 2014 - 16 h 11 min

    —– KAHINA ET QUELQUES
    —– KAHINA ET QUELQUES AUTRES —- EL HAMDOULILLAH VIVE L’ ALGERIE LI MA CH’BA3CHE TETARTAGUE KERCHOU .NAKLOU FEL GHELA WEN SEBBOU FEL MELLA INGRATITUDE QUAND TU NOUS TIENS !




    0



    0
    New Kid
    27 juillet 2014 - 15 h 19 min

    @KAHINA
    Ahaq baba francois

    @KAHINA
    Ahaq baba francois 3andak haq bzaf




    0



    0
    Kahina
    27 juillet 2014 - 11 h 43 min

    Le message du pouvoir au
    Le message du pouvoir au peuple:

    Soyez heureux et dites EL-HAMDOU-LILLAH car vous êtes encore en vie et vous respirez. Regardez les morts à GAZA…

    Le pouvoir doit savoir qu’il a déjà rendu le peuple un mort vivant, juste comme son président…




    0



    0
    selecto
    27 juillet 2014 - 11 h 41 min

     » Et s’il fallait un argument
     » Et s’il fallait un argument massue supplémentaire : les prévisions de récolte céréalière en forte baisse cette année. »

    C’est les exportateurs Français qui vont se frotter les mains comme d’habitude car comme par hasard malgré qu’il se trouve d’autres fournisseurs de blé mois cher c’est les fournisseurs Français qui monopolisent le marché algérien, pourquoi ? la question reste posée.




    0



    0
    New Kid
    27 juillet 2014 - 11 h 18 min

    Il ne faut pas grand-chose
    Il ne faut pas grand-chose pour distraire les algériens, Nos comédiens le savent très bien. Le cirque Amar continue sa tournée, avec ou sans l’article 81 ou al akhir !
    Des Invalides, du Val de Grace, les dossiers chauds seront étudiés et les feuilles de routes « dispatched » aux intéressés. La léthargie due surtout à la canicule et l’ardeur de la société à produire durant ce mois de ramadhan qui comme une tablette géante écrase le pouvoir et la volonté.
    Les salafistes se rebiffent et montre leur nez à la surprise de tous. Avec le coronavirus des hadjis, la syphilis des « nikahettes », la santé sera le suket de discussions à venir.
    En fermant les portes, l’hospitalité disparaitra d’un trait. Le président et son frère en vacances prolongées, le Joker de Sellal sera le bouffon de la rentrée.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.