Infanticide

Par Kamel Moulfi – L'Occident veut tuer un monstre qu'il a lui-même enfanté. Ce sont ses médias qui le disent en nous apprenant qu’en Grande-Bretagne, le Premier ministre Cameron est décidé à affronter la menace djihadiste dans les rues de ses villes, et qu’en France deux des candidats au djihad ont été arrêtés. Les pays occidentaux cherchent maintenant à empêcher des terroristes qu’ils ont armés de retourner ces armes contre eux. A la va-vite, comme s’il y avait le feu, Cameron se met à la répression des apprentis djihadistes, que son pays a longtemps couvés, voire choyés, et Hollande à la chasse aux recruteurs, alors que le gouvernement français arme les terroristes en Syrie depuis 2011 et leur envoie des instructeurs pour «renverser le régime de Damas». Savent-ils que les groupes islamistes qui sèment la terreur en Irak et en Syrie considèrent que le soutien que leur ont apporté les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France est conjoncturel et que s’ils l’acceptent c’est plus par ruse guerrière que par convergence réelle ? Les dirigeants occidentaux se rendent compte aujourd’hui que le retour de flamme est inévitable. Ils en ont été avertis, mais aveuglés par la fixation sur leurs intérêts économiques et prétendument géostratégiques, ils n’ont pas voulu modifier leur politique antiterroriste. Leur opinion publique, intoxiquée par la propagande véhiculée par les discours des dirigeants, n’a pas été suffisamment vigilante pour exiger que la lutte antiterroriste soit plus conséquente et dépouillée de ses contradictions dont les effets mettent en danger actuellement la sécurité de la population dans ces pays. Est-il encore temps pour localiser le «virus» terroriste qui mine les sociétés occidentales, puis l’extirper et le détruire définitivement ? Rien n’exclut que de jeunes candidats au suicide, qui sont nés et ont grandi dans les agglomérations des pays occidentaux, et nourris par des discours de haine, choisissent l’attentat à l’explosif pour passer à l’acte dès que les circonstances les y pousseront. Dans les conditions actuelles où le terrorisme tentaculaire a pris une dimension planétaire – comme le reconnaît John Kerry à travers sa demande de coalition mondiale pour le combattre – la paix est une et indivisible. On ne peut pas jeter de l’huile sur le feu en Irak, en Syrie, en Libye ou ailleurs sans s’attendre à voir ensuite l’incendie brûler sa maison.
K. M.
 

Comment (7)

    Espoir
    2 septembre 2014 - 23 h 26 min

    Salam,
    @ El Amana
    Un

    Salam,
    @ El Amana

    Un journaliste Libanais avait rapporté ces propos de Sarko, lors d’une conférence.

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/09/13/2589154_sarkozy-l-algerie-dans-un-an-l-iran-dans-trois.html

    Les Qataris n’avaient-ils pas menacés le ministre des AE algérien, réunion de la ligue arabe concernant la Libye.
    L’Algérie est dans le viseur, le gouvernement ne doit pas l’ignorer, ce là expliquerais pourquoi Alger travaille énormément avec hollande.




    0



    0
    El Amana
    2 septembre 2014 - 7 h 28 min

    Aujourd’hui tout le monde
    Aujourd’hui tout le monde s’accorde a dire que s’il y’a une réelle et directe menace contre l’Algérie, elle ne viendrait ni des sionistes d’Israel ( trop occupés au Moyen Orient) ni des impérialistes US (ont trop d’interets économiques et sécuritaires avec l’Algérie) mais elle viendrait plutot de la prédatrice famille allaouite allochtone et de sa protectrice la france néo-coloniale

    Celui qui n’a pas compris cette évidence c’est qu’il ne veu pas voir les choses en face.




    0



    0
    Jafnouhou
    1 septembre 2014 - 19 h 31 min

    C’est encore une fois,
    C’est encore une fois, l’histoire du monstre Frankenstein qui se retourne contre ses créateurs




    0



    0
    Rouichedz
    1 septembre 2014 - 18 h 52 min

    De toutes les manieres DAECH
    De toutes les manieres DAECH finira tot ou tard par faire imploser l’ensemble de principales villes de l’Europe, des USA, de la Turquie et des monarchies arabes féodales (pays du Golfe, Jordanie-Maroc) dans un feu d’artifice plus grandiose et plus spectaculaire que celui du fameux 11 septembre 2001.

    On en reparlera tres prochainement et les peuples des pays comme la Syrie, l’Irak, l’Algérie, la Tunise,l’Egypte, la Lybie et le Liban vont pouvoir apprécier le principe de l’ARROSEUR-ARROSE a sa juste valeur.




    0



    0
    00213
    1 septembre 2014 - 18 h 34 min

    Cela ressemble à un
    Cela ressemble à un retournement mais c’est juste un virage en S.
    Les dirigeants du bloc impérialiste n’ont aucun scrupule à sacrifier des millions de vies quitte à détruire les fondements de leur propre nation afin de remplir l’objectif pour lequel ils ont été engagé et placé.
    .
    J’ai comme beaucoup d’observateurs douté d’une possible mutation des doctrines qui animent l’appétit grandissant de ces diables.
    Mais il en ait rien !
    C’est juste un habile ajustement au développement des différents théâtres de conflits sur la planète.
    Les larbins africains et arabes sont au centre de la machine à cash qui finance l’hégémonie américano-sioniste, c’est pourquoi il faut de temps à autre les ménagés pour leur donner l’illusion qu’ils ont un minimum de marge de manœuvre indépendante, alors qu’ils continuent à parfaitement s’adapter aux plans préétablis (souvent sans le savoir).
    .
    Aujourd’hui il est indéniable que le meilleur indicateur qui peut clairement statuer sur la sincérité de tel pays à coopérer contre les fléaux qui traversent le monde ou sur le degré de souveraineté d’un autre, est l’évaluation de ses relations avec Israel (et par la même occasion l’état de santé d’Israël).
    On ne parle pas des discours bidons à la sauce Erdogan ou de communiqué laconique de la part de l’Égypte qui condamnent l’annexion de 400 hectares en Palestine.
    Alors que l’un comme l’autre continuent à avoir des relations d’une profondeur insoupçonnée.
    Les informations sont dures à trouver étant donner l’intox organisé par Tel-Aviv et distillée à travers leurs sayanims qui agissent avec dextérité sur une grande majorité des services de renseignements et des outils médiatiques du monde entier.
    .
    Cependant l’analyse de l’actualité récente autour de l’entité sioniste et une réflexion transversale sur les liens avec les grandes problématiques mondiales confirment que les changements opérés sont tolérés et inscrits dans des agendas prédéfinis.
    Si on peut sentir l’émergence de débats (et peut être bientôt d’opposition) au sein des états-majors qui prennent progressivement la place des larges consensus, cela ne peut être encore considéré comme un changement de cap stratégique indépendant du joug d’Israël.
    « …par la ruse tu vaincras… »




    0



    0
    elkhayam
    1 septembre 2014 - 17 h 10 min

    Ils ont créé avec leurs
    Ils ont créé avec leurs bédouins roitelets les « moudjahidines afghans » pour combattre l’URSS à leur place qui se sont retournés contre eux et poussant leur délire schizophrène jusqu’à vouloir islamiser l’Europe et l’Amérique. Ils se sont brûlés les doigts mais persistent dans leur inconscience et leurs vils calculs machiavéliques, à dompter la bête immonde de l’islamisme et la mettre à leurs services, mais ils se trompent sur la vrai nature de ce monstre conçut par des professeurs fous dans leurs laboratoires.




    0



    0
    mellah hocine
    1 septembre 2014 - 11 h 05 min

    Situatio prévisible d’une
    Situatio prévisible d’une politique Américaine et Europeenne aveugle.Le retour du boomrang est inévitable de ces contrées géographiques, où les dictatures ont déjà enfanté des extrémistes islamistes. Les USA et l’Europe n’ont, en fait, que libérer ces energumènes en leur offrant tous les moyens militaires de luttes aveugles.
    Dans certains cas, et dans certains pays, leurs habiles combines fonctionnent – mais dans d’autres cas et dans d’autres Etats les machinations subtiles de ces mêmes personnes se terminent inéluctablement par un fiasco. Combien d’argent et d’efforts l’Occident a-t-il investi dans la « restructuration » de l’Afghanistan! Tout ça pour mener à un fiasco. L’Irak? Encore plus cuisant. La Libye? Pas mieux.
    D’ailleurs, au coeur même de l’Europe,le problème Ukrainien est la résultantede tous effets destructifs de nations en PAIX.
    Quant à la question de savoir qui combat et de quel côté, il a été noté la présence d’un grand nombre de volontaires de différents pays étrangers chez tous les belligérants.
    En Ukraine,tout comme dans le reste des pays à « démocratiser » le rôle des conseillers et des instructeurs américains dans l’organisation des opérations terroristes,est éminement importante.
    La RUSSIE, à sa tête Vladimir Poutine, un ancien du KGB a compris cette machination, a compris la naissance de ce monstre Méphistophélès qu’il est urgent de combattre.
    De par sa position, la Russie a bien voulu s’épargner d’une gangrène à ses portes et éviter à l’Europe une décrépitude politique et économique.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.