L’argent et le civisme

Par Kamel Moulfi – A la fin de leur séjour estival passé dans notre pays, les commentaires des enfants de ce que l’on appelle la «communauté nationale à l’étranger» ne sont pas agréables à écouter. Les vérités qu’ils lancent en repartant n’ont rien de flatteur pour leurs compatriotes qui habitent en Algérie, du simple citoyen au plus haut responsable. Il suffit d’entendre ces adolescents dire qu’ils n’ont pas envie de revenir le prochain été, pour comprendre ce qu’ils ressentent. L’obstacle n’est pas le prix du billet qui décourage leurs parents ; eux sont choqués par le niveau médiocre de la qualité de la vie qui contraste très fortement avec ce qu’ils connaissent dans le pays d’exil que leurs parents ont choisi quand il a fallu fuir le terrorisme, à l’époque de la décennie sanglante, mais aussi pour que leurs enfants aient un meilleur environnement pour s’épanouir. Ce qui rend les jeunes émigrés réticents à passer les vacances dans le pays d’origine, c’est, par exemple, le fossé constaté dans les services publics auxquels font le plus appel les estivants : transport, eau, hygiène… La gestion locale, le plus souvent très approximative et improvisée, excluant les élites, conduit à des résultats catastrophiques que les Algériens, résidents nationaux, ont fini par intégrer dans leur mode de vie ; la saleté et le bruit ont été banalisés, et l’exigence du confort et de la tranquillité a pratiquement disparu chez beaucoup d’entre nous. Le plan quinquennal 2015-2019 annoncé lors du dernier Conseil des ministres prévoit une enveloppe financière qui donne le vertige : 262,5 milliards de dollars. Aura-t-il plus d’impacts sur la vie de tous les jours que les plans précédents tout aussi généreusement dotés ? Que dire de la violence ? Les adolescents qui sont à l’étranger et ne viennent en Algérie que pour les vacances ne trouvent pas «normal» le comportement incivique durement sanctionné à l’étranger mais étonnamment toléré en Algérie. Nous savons tous maintenant que l’incivisme favorise la violence. Que peut-on faire avec 262,5 milliards de dollars pour ramener le civisme qui manque dans le pays ?
K. M.
 

Comment (13)

    mellah hocine
    5 septembre 2014 - 21 h 44 min

    Messieurs, sachez que la
    Messieurs, sachez que la vérité sort de la bouche d’un enfant.
    En effet, notre vaste pays, cinq fois la France, a un beau soleil, des conditions géographiques exceptionnelles: SAHARA -MONTAGNES- MER. Un trésor quoi! provoquant la jalousie d’un certain nombre de pays qui n’ont pas un tiers de ces conditions.
    Mais, mais ce trésor est bafoué, bâclé, et sali par une société qui ne vit pas, mais une société dégradée et dégradante.
    La vision de l’ETAT sur cet état catastrophique est une vision réductrice d’un espace malsain pour l’offrir ainsi à ce peuple malade psychologiquement.
    Cet état des lieux est encore détruit et dégradé par ceux qui sont sensés le protéger.
    La société Algérienne, se sentant abandonnée par ses gouvernants, détruisent et abandonne à son tour ce que l’Etat lui a offert: les espaces verts, les routes, les trottoirs et ainsi de suite.
    – Le peuple Algérien crache sur son pays,
    – Le peuple Algérien salit son pays,
    ………
    -Le peuple Algérien vocifère sur son pays ,
    – Le peuple Algérien jette ses poubelle partout sur son pays,
    – Le peuple Algérien n’aime plus son pays, pour aller en HARRAG.
    Mais le peuple Algérien n’aime pas son pays tel qu’il a été offert par son ETAT. Mais le peuple Algérien aime son pays , le pays de ses parents et grands parents.




    0



    0
    Zohra
    5 septembre 2014 - 21 h 14 min

    J’espère que l’auteur
    J’espère que l’auteur plaisante: la france symbolise le civisme et l’Algérie le incivisme? Drôle de comparaison. J’ai rarement vu une saleté, de bruit et d’incivisme comme dans les grandes villes de france. Cauchemardesque.

    Par rapport à l’Algérie je trouve que ça dépend des régions. Moi personnellement (et toutes les personnes que je connais et qui ont visités l’Algérie) je trouve les régions de l’est très belles, propres et calme. Les plages sont partiellement paradisiaques.

    En tout cas l’article n’est pas objectif.




    0



    0
    ammmar
    5 septembre 2014 - 19 h 08 min

    le civisme est l’element
    le civisme est l’element fondamental dans la construction d’une societé et c’est le probleme majeur qui empeche tout l’ensemble dans notre pays de bien fonctionner,ou des disfonctionnements en chaine se font visiblement voir et auxquels les solutions deviennent de plus en plus difficiles a trouver,compliquant davantage nos affaires internes et creant par la meme occasion un malaise societal demoralisant ou la serenité d’antan commence par nous faire defaut,c’est tout a fait logique et previsible dans une situation comme la notre ou notre vecu educationnel depuis l’independance,sensé etre etudié,progressif et rigoureusement controlé en tenant compte de notre nature d’ex colonisé pendant treslongtemps et d’illetré dans notre majorité,au lieu d’en tenir compte de tt ceci meme en brusquant parfois les choses pour le bien de tous ,les responsables de l’epoque sont passé carrement a la seduction du peuple en le gatant d’une maniere hypocrite tout en brulant des etapes entieres dans l’operation de sa canalisation et surtout son education,nous etions 8 millions a l’epoque facillement gerable en puisant dans la caisse et nous voila 40 millions habitués au regime de la facilité ou le contenu de la caisse suffit plus et avec notre mentalité,nous sommes face au mur dans une impasse totale ou personne au monde n’arrivera a nous gerer,nous sommes les eternels mecontents ou seul compte le droit,faut nous reapprendre a connaitre nos devoirs et comment les assumer, une operation tres complexe necessitant de la clairvoyance,de l’honneteté et du courage surtout de la part de tous et recommencer notre ecole a partir de zero ou la democratie doit etre banni ou mise en veille du moins et seule l’armée et la loi martiale qui sont dans la mesure de redresser une situation impossible et avec la< benediction de nous tous




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    5 septembre 2014 - 17 h 11 min

    À qui la faute ? D’abord a
    À qui la faute ? D’abord a une présidence qui a mortifié voir zombifié le citoyen algérien . On a laissé s’installer la peur, le désordre, l’impunité avec comme seul horizon perpétuer la caste de suceur de sang qui sont en poste en Algérie. C’est la faillite d’un État portant en lui les germes de la destruction de notre pays. Le peuple algérien ne produit rien de positif, car idéologiquement mort et n’ayant que seul horizon faire du fric en construisant autour de lui un océan d’ordure comme rempart a la modernisation et au bon sens.
    Je crois que le peuple a besoin d’une révision, mais cela ne s’impose pas, mais on peut y contribuer. L’algérien doit pouvoir se regardez dans une glace et s’interroger sur son rôle positif ou négatif dans la société algérienne. Il doit surmonter s’il aime son pays ces pulsions et également l’attrait d’un monde qui lui sourit pour mieux l’asservir. L’éducation nationale a également une énorme responsabilité dans ce désastre programmée de la jeunesse algérienne.
    Je dirais que l’incivisme, le désordre, le chaos « organisé et contrôlé  » est voulu par une politique mondiale de fabrique de crétin à grande échelle.
    Aujourd’hui paraître, c’est exister dans la consommation, c’est pouvoir dire, j’existe, car je ne pense plus ou alors on pense à ma place. La défiguration du tissu social est du en grande partie à ces « classes bourgeoise paysanne »(notamment créer de toute pièce pour élargir l’assiette, mais également les larbins du système ) venues en nombre dans les grandes villes pendant la décennie noire.C’est elle qui va remplacer l’ancienne bourgeoisie algéroise en fuite ou en exil et de ce fait créer une classe moyennes -dont le petit peuple regarde avec admiration et envie – qui a les codes culturel d’une modernité et mais qui n’a pas oublier les pratique roturières d’un passé pas très lointain.




    0



    0
    Anonyme
    5 septembre 2014 - 14 h 07 min

    Donc si je comprends bien,
    Donc si je comprends bien,

    TOUS les algériens (à passeports multiples) vivant à l’étranger sont civilisés.
    et
    TOUS les algériens vivant en Algérie sont des sauvages.

    Merci pour cet articles!!!!!!




    0



    0
    karimdjazair
    5 septembre 2014 - 13 h 54 min

    Vous me donnez une raison de
    Vous me donnez une raison de plus de prévoir un voyage dans ce pays, qu est la Malaisie. C est vrai c est loin, mais apparemment çà vaut le coup.




    0



    0
    ADERBAL
    5 septembre 2014 - 13 h 53 min

    OUF ! C’EST RASSURANT ,SI UNE
    OUF ! C’EST RASSURANT ,SI UNE PARTIE DES JEUNES DE LA COMMUNAUTÉ CONSTATE QUE L’AUTRE PARTIE EST INCIVIQUE ET VIOLENTE C’EST QUE LE PROBLÈME N’EST PAS GÉNÉTIQUE C’EST DÉJÀ CA…




    0



    0
    Lyes Oukane
    5 septembre 2014 - 13 h 35 min

    @ Abdel
    Bonjour ,je ne sais à

    @ Abdel

    Bonjour ,je ne sais à quel pays asiatique tu fais allusion mais ,dès que j’ai fini de lire ton commentaire ,j’ai pensé à la Malaisie .

    J’ai eu la chance de visiter bien des pays sur tous les continents .L’Europe de l’ouest reste à mes yeux la plus avancée en tout mais quand il s’agit de pays musulmans ,pour moi , la Malaisie vient en tête et de loin .

    Un peuple travailleur et souriant ,d’une politesse inimaginable ,appliquant les préceptes d’un islam tolérant et sans concessions . Un peuple éduqué socialement ,scolairement . Bref ,j’en étais jaloux .

    Pourtant ,ce pays n’a pas les ressources de notre pays et encore moins celles des bédouins du golfe .

    Pour ceux qui en ont les moyens ,je vous conseille de le visiter et vous comprendrez de quoi je parle . Vous comprendrez que nous sommes à des années lumières de les rattraper .
    En un mot ,c’est le japon mais avec des musulmans , le soleil en plus et des plages de rêves .




    0



    0
    karimdjazair
    5 septembre 2014 - 13 h 20 min

    On a besoin d argent pour
    On a besoin d argent pour developper le pays, on va quand meme pas cracher dans la soupe, hamdoulAh que nous avons encore les moyens.

    Mais comme le dit Abdel, ce n est pas seulement l argent qui transforme une société, c est aussi les mentalités, l éducation, le respect d autrui, l interet général, la rigueur, le serieux, l honneteté, les compétences…

    Il faut pas généraliser non plus, tous les gosses ne sont pas mécontents d avoir visité leur pays, et auront apprécié le climat le dépaysement, meme si le confort n est pas toujours au rendez vous.




    0



    0
    selecto
    5 septembre 2014 - 13 h 13 min

    @Par ABDEL (non vérifié) | 5.
    @Par ABDEL (non vérifié) | 5. septembre 2014 – 12:50

    Le pays où si un citoyen ou un touriste jette un papier ou un chewing-gum par terre risque une amende c’est Singapour, je connais bien ce pays et les pays qui l’entourent.




    0



    0
    Vu de Marseille
    5 septembre 2014 - 12 h 23 min

    Saleté partout, incivilité et
    Saleté partout, incivilité et violence dans les rapports quotidiens, bagarres pour prendre un bus, vol de sable des plages, irrespect du code de la route et routes extrêmement dangereuses, mocheté des villes, parking squattés par des malfrats, douanes voleuses, flics corrompus, administration véreuse et incompétente, irrespect de la nature…..voilà en résumé des vacances au bled.
    Et dire que je dois y retourner pffffffffffffffffffffff dégoûtage !!

    Y aura-t-il assez de milliards de dinars ou de dollars pour améliorer la situation.
    Je ne le crois pas, l’argent ne peut changer les mentalités et la manière d’être.
    Et puisqu’il paraît que le système éducatif c’est 0 pointé ca risque pas de s’améliorer.
    C’est dans les gênes, y’a qu’à voir comment se comportent les compatriotes ici, surtout les fraîchement arrivés ……ils nous font la honte.
    Je m’excuse auprès des Algériens et des Algériennes qui ne se reconnaissent pas dans ces propos, heureusement il y en a, mais noyés dans la masse on ne les voit pas.




    0



    0
    ABDEL
    5 septembre 2014 - 11 h 50 min

    ce n’est pas a coups de
    ce n’est pas a coups de milliards,qu’on va transformer une societe façonnée par un systeme qui perdure,c’est plus un problème de mentalité et d’éducation! , prenons éxemple sur la suisse ou bien ce petit pays d ‘asie, (dont j’ai oublié le nom) ou un citoyen qui jette un chewing-gum ou un papier par terre,risque la prison!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    5 septembre 2014 - 11 h 35 min

    Plus de 700 milliards de
    Plus de 700 milliards de dollars d’investis depuis 15 ans (enfin officiellement ) et le résultat est là implacable,tout a échoué alors ce n’est pas 262 mds de plus qui changeront quoi que ce soit et le pire c’est que j’ai l’impression qu’on a raté le coach et que l’on ne se relevera plus jamais




    0



    0

Les commentaires sont fermés.