Les financiers de Daech

Par Kamel Moulfi – Incroyable mais vrai : la France est le principal bailleur de fonds du groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique, estime le quotidien Le Figaro qui rapporte l’accusation portée contre ce pays par Obama «glissée» dans un entretien qu’il vient d’accorder au New York Times. «Les Français payent des rançons aux terroristes», assure le président américain qui ne croit pas François Hollande quand il affirme le contraire. Comme par hasard, cette déclaration est tombée au moment où le chef d'état-major de l'armée française se trouvait à Alger. Les hôtes algériens de l'officier supérieur français font-ils le même reproche à leur invité dont le pays combat le terrorisme d'une main et le nourrit de l'autre ? Selon le Figaro, la France a même été gratifiée par le New York Times du titre peu glorieux de «championne» du paiement des rançons à Al-Qaïda. Le quotidien américain, visiblement très bien informé, fait le compte de ce que la France a donné aux terroristes en échange de la libération de ses ressortissants qui avaient été pris en otages : au total 67,6 millions de dollars depuis 2008, plus que la moitié des 125 millions de dollars que les enlèvements auraient rapportés aux groupes terroristes. Il y a plus que de l’inconséquence dans ce comportement. Et en France, la classe politique fait comme si de rien n’était. Les députés français vont débattre aujourd’hui à l'Assemblée nationale d’un «projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme», qui, dit-on, fait consensus. Y aura-t-il un député pour proposer que ce projet tienne compte de la résolution votée par l’ONU en février dernier demandant aux Etats de ne pas verser de rançon à des groupes terroristes pour libérer des otages ? C’est à ne rien comprendre : le projet de loi veut «conjurer la menace représentée par les filières de djihadistes qui impliquent des Français», mais ces mêmes filières sont financées par un budget alimenté par la France à travers le paiement de rançons. Le problème est simple : quand un groupe terroriste a besoin d’argent pour engager un djihadiste français, il prend en otage un autre français puis le libère en échange du paiement d’une rançon qu’il utilisera pour ce recrutement. En paroles, la France dit combattre Daech et, en cachette, finance ce groupe terroriste. C’est tellement simple qu’il faut se poser la question s’il n’y a pas autre chose ignorée par les observateurs crédules.
K. M.
 

Comment (32)

    Ahmed/Anonyme
    16 septembre 2014 - 9 h 28 min

    Mais une fois en Syrie, ils
    Mais une fois en Syrie, ils deviendront « opposition démocratique en Syrie » qu’il faudra aider selon la déclaration de Paris contenant 10 points où la Syrie est complètement exclue.




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    16 septembre 2014 - 9 h 20 min

    Raisonnablement que dire de
    Raisonnablement que dire de ces américains qui annoncent à l’avance, de plusieurs semaines,à son « ennemi » Daech qu’il compte le bombarder prochainement?
    En clair, « Repliez-vous vers la Syrie qui est le lieu des combats programmés et non l’Irak »
    – La déclaration d’Obama posant l’hypothèse qu’il compte aussi les bombarder, sans passer par le CS, en Syrie est une hypocrisie, car sachant bien qu’elle sera rejeté
    – Passer par le CS anéantirait les calculs et les prétentions des EU qui sont de maintenir une force terroriste d’instabilité dans la région




    0



    0
    le chameau regerde pas sa bosse
    16 septembre 2014 - 8 h 57 min

    et en Algérie qui a financer
    et en Algérie qui a financer les terroriste ya si Kamel daeche si t’in produit purement américain comme ebola .h1n1.el quaida dont il ont le remède lorsque il veule tu sais un avion russe su-24 a fait virer 22 haut gradé de paltagone potine (argaz )comme on dit en kabyle.nous les arabs hypocrite leur but et salir islam mais dieu le conservera j’ausqua le jugement dernier.




    0



    0
    Dakichia
    15 septembre 2014 - 22 h 59 min

    L’article est bon, mais il
    L’article est bon, mais il manque une troisième dimension. Je m’explique simplement par l’histoire du vitrier qui cherche à poser plus de vitres. Il engage des jihadistes qui vont casser les vitres; puis ce même vitrier s’improvise policier pour faire semblant d’arrêter les coupables et s’impose à remplacer les vitres avant l’hivers. C’est toute l’histoire de maintenir discrètement ces jihadistes cachés pour casser d’autres vitres. En conclusion tu me paies ce que je t’achète.
    Important : Mes vidéos youtube sont ouvertes aux commentaires. Je vous rappelle que cet espace à vocation à partager vos avis sur mes contenus et à débattre, mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.
    Je vous rappelle également que vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette,charte de bonne conduite des acteurs de l’Internet, qu’ils
    soient utilisateurs professionnels ou particuliers.
    La Chaine Dakichia se réserve le droit de refuser ou de retirer certains commentaires.
    Bonne écoute et bonne discussion ! http://youtu.be/uB55-Caw4Nk?list=UUlQ7Vp7g6zPlL21ayqb6HpA

    http://youtu.be/8OE1OwPcSDw Le Professeur Canadien sur Da3ach




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 21 h 13 min

    INFORMATION
    _____
    Les dessous

    INFORMATION
    _____

    Les dessous du tir des deux missiles en Méditerranée
    .
    Une source diplomatique éminente a révélé que « la
    guerre américaine contre la Syrie a commencé et a terminé au moment du tir des deux missiles balistiques qui sont tombés dans la mer » ! Selon le quotidien libanais assafir, citant cette haute source, « les deux missiles ont été lancés par les forces américaines d’une base militaire de l’OTAN en Espagne.
    Ils ont été détectés par les radars russes immédiatement. Les batteries de défense russe les ont confrontés. Un missile a explosé en l’air alors que l’autre a été dérouté et est tombé ensuite en mer ».

    Et la source d’ajouter : « Le communiqué publié par le ministère russe de la défense sur la détection de deux missiles balistiques lancés en direction de la Méditerranée a négligé de souligner deux informations : le lieu du tir des missiles, et leur interception ».
    Pourquoi ? Parce qu’immédiatement après cette opération militaire, la direction des renseignements russes a contacté les renseignements américains pour les informer que « frapper Damas équivaut à frapper Moscou et nous avons omis la phrase de l’interception des deux missiles du communiqué que nous avons publié pour sauvegarder les relations bilatérales et pour ne pas provoquer plus d’escalade. Pour cette raison, vous devez revoir rapidement votre politique et vos intentions envers la crise syrienne et vous devez réaliser qu’il vous est impossible d’éliminer notre présence en Méditerranée ».

    « Cette confrontation directe non annoncée entre Moscou et Washington a augmenté la confusion de l’administration d’Obama qui est devenue plus convaincue que la partie russe est prête à aller jusqu’à la fin en ce qui concerne la cause syrienne, et a montré que seule une initiative russe pourra sauver la face de l’administration US et que la volonté de la
    Russie décidera de la paix ou de la guerre en Syrie ».

    La même source a poursuivi : « Après qu’Israël a démenti sa connaissance au sujet du tir des missiles dans son premier communiqué, Washington a demandé de Tel Aviv de revendiquer les tirs des missiles pour la sauver de cette position, surtout que ce tir était le signal de lancement de l’offensive
    contre la Syrie. Il était prévu que le Président américain participe au sommet du G-20 pour mener des négociations sur le sort du président syrien Bachar el-Assad ».

    « Après la confrontation balistique entre les Etats-Unis et la Russie, Moscou a augmenté ses experts militaires en Syrie, et a multiplié ses pièces militaires et ses navires pour renforcer sa présence militaire en Méditerranée, et a choisi d’annoncer son initiative sur la fin de l’offensive contre la Syrie après le sommet du G-20. Cette décision a été prise suite à des réunions avec la partie syrienne qui a donné son accord sur la proposition russe de placer les armes chimiques sous contrôle international et d’adhérer à la convention de la non-prolifération d’armes chimiques ».

    « Les premiers résultats de la confrontation balistique
    américano-russe furent le vote de la chambre des communes britannique sur le refus de participer à la guerre en Syrie, une décision qui a été suivie par des positions eurpéennes, notamment la position de la chancelière allemande Angela
    Merkel », a encore révélé ladite source.

    source: assafir
    Selon Al-Manar (Liban)




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 20 h 52 min

    Les probabilités d’agression
    Les probabilités d’agression contre la Syrie
    Par Ghaleb Kandil
    ______

    Nombreux sont les partisans de la Résistance qui éprouvent une inquiétude légitime face aux manœuvres des États-Unis avançant sous le masque de la lutte contre le terrorisme après des années passées à monter et à entretenir, financièrement et logistiquement, des réseaux terroristes dans le but de frapper puis d’abattre l’État syrien.

    Toutes les marionnettes locales des agences de renseignement occidentales et des milliards de dollars ont été mis à la disposition du duo terroriste international, David Petraeus et Bandar bin Sultan, pour mener campagne contre la Syrie.

    Il n’empêche que ces deux éminentes personnalités du « Renseignement occidental et du Tiers Monde », ont perdu leur pari et ont fini par être congédiées en raison du fiasco de toutes leurs tentatives devant la solidité de l’État, du Peuple, de l’Armée nationale et de son commandant en chef, le Président résistant Bachar al-Assad.

    Mais voilà qu’on se demande, à nouveau, si l’Empire américain vaincu et sa pupille saoudienne, menacée par le « cataclysme daechien » [de l’EIIL en arabe], ne vont pas user de leur guerre contre le terrorisme pour couvrir leur agression contre la Syrie, les raids de l’aviation US sur des positions de l’Armée nationale syrienne facilitant le déploiement des groupes terroristes sur le terrain ; ceux qui seront entraînés en Arabie saoudite [1], plus ceux déjà entraînés en Jordanie [2] ayant reçu pour mission de se répartir sur la bande frontalière jouxtant le Golan et les fermes de Chebaa sous commandement des agents du renseignement sionistes [3].

    La réponse, évidente et immédiate, est que toutes les sottises sont envisageables de la part des puissances coloniales et des forces réactionnaires inféodées à l’Occident lorsqu’elles sont confrontées au désespoir et à la défaite. Par conséquent, la première chose à faire est de nous préparer au pire. Et c’est ce qui a toujours figuré à l’ordre du jour pour la Direction syrienne et ses Forces armées, tout comme cela est toujours pris en compte par l’Axe de Résistance et ses alliés en Russie, en Chine, en Inde et dans la plupart des Pays du BRICS.

    En effet, une telle aventure stupide et potentiellement très dangereuse est rendue d’autant plus probable que les circonstances et les raisons qui ont obligé Obama à annuler l’agression, dont il a menacé la Syrie l’année dernière, sont encore plus pesantes aujourd’hui ; les capacités de défense de l’Armée nationale syrienne s’étant renforcées dans tous les domaines notamment celui de la défense aérienne, de l’aveu même du chef d’état-major des armées des États-Unis, le Général Martin Dempsey, et le partenariat ainsi que la coopération dans le domaine militaire entre la République arabe syrienne, la Fédération de Russie et l’Iran étant passés à un niveau supérieur.

    La Russie, qui avait adressé son message désapprobateur en interceptant les missiles dirigés contre la Syrie en Septembre 2013 [4], a aujourd’hui des raisons supplémentaires qui l’inciteraient à lancer des messages plus forts et plus sévères ; l’affrontement américano-russe en Ukraine et la série de sanctions occidentales à son encontre l’ayant rendue encore plus convaincue de la justesse de la vision syrienne concernant la mentalité colonialiste des USA et de l’OTAN, une mentalité qui menace le monde entier ! Quant à l’Iran, sa position est toujours aussi claire à l’égard de la Syrie considérée comme la première forteresse de défense d’un Moyen-Orient libre !

    Ce n’est pas par hasard que le « cirque US » à Jeddah [5] a coïncidé avec l’annonce du décuplement des échanges russo-iraniens et avec la volonté déclarée de Moscou de pousser la stratégie de développement de l’Organisation de coopération de Shangai [OCS] jusqu’à en faire une alliance internationale d’entraide [6] dans tous les domaines et, particulièrement, avec l’Iran. Par ailleurs, une même grille de lecture doit être appliquée aux communiqués publiés par la Russie, la Chine et l’Iran [7] : un avertissement nettement suffisant contre toute attaque à la souveraineté des États ; sous-entendue, la souveraineté de la République arabe syrienne.

    Des prises de position qui doivent se traduire effectivement sur le terrain syrien, le système de coopération militaire et sécuritaire avec les alliés de la Syrie pouvant être activé et développé au moment opportun. Ceci nous paraît indispensable pour dissuader les USA de cesser leur brutalité orgiaque contre un État qui se bat contre le terrorisme, seul, et à la place de ses alliés et de ses ennemis à la fois !

    Ceci dit, et en prévision d’une agression idiote quand même, il est nécessaire de rappeler la déclaration du ministre syrien, M. Walid Mouallem, se résumant à dire que toute opération aérienne sur le territoire syrien, sans coordination préalable avec le gouvernement syrien, sera considérée comme une agression nécessitant une réponse défensive légitime [8].

    Les États-Unis dans leur prétendue guerre contre le terrorisme, qu’ils ont couvé pour frapper la Syrie, ont choisi de continuer à entrainer, à armer et à financer encore plus de groupes terroristes pour la démolir et l’empêcher de se récupérer. Ils habillent leurs agents et leurs mercenaires de mille masques, avec la collaboration des gouvernements turc, qatari et saoudien embourbés dans le terrorisme takfiriste jusque par-dessus la tête. Ce qui confirme que « l’alliance de Jeddah » n’a pas pour but d’endiguer le terrorisme ou de l’anéantir, mais de le réemployer ! D’ailleurs, les dérobades turques [9] et les réticences britannique et allemande sont venues compléter l’image floutée de la situation.

    Certes, la visite de M. Staffan de Mistura [nouvel émissaire de l’ONU pour la Syrie] à Damas et sa rencontre avec le Président Bachar al-Assad mettant l’accent sur la priorité de la lutte contre le terrorisme, parallèlement avec la tenue de la conférence carnavalesque de Jeddah, a suggéré à beaucoup d’observateurs que les États-Unis tentaient de rassurer Damas. Certains vont même jusqu’à croire qu’ils se sont enfin décidés à dompter leurs agents avant de modifier leur langage envers l’État syrien.

    Mais l’Histoire nous pousse à toujours tenir compte des mauvaises intentions US et à nous comporter sur cette base en premier lieu. Et si jamais il fallait serrer des mains et sourire, il n’est pas interdit de montrer ses crocs, comme la Syrie sait le faire face au loup américain et à ses hyènes régionaux, quand il le faut !

    Ghaleb Kandil

    12/09/2014

    Source : New orient news

    http://www.neworientnews.com/news/fullnews.php?news_id=143988

    Traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca




    0



    0
    le Naïf
    15 septembre 2014 - 20 h 43 min

    Ne soyons pas dupes ! Si les

    Ne soyons pas dupes ! Si les français font bailler Daech à coup de millions de dollars, les américains eux leur offrent gîte et couvert. Savez-vous que le bureau du républicain John McCain le père spirituel de Daech est situé dans une aile secrète du siège de la CIA hautement gardée. Est-il possible de lutter contre le terrorisme en le créant ou admettons en s’alliant avec ses innombrables hydres à multiples têtes chacune.
    Les officiels américains et leurs agents européens – inutile de citer leurs valets arabes – sont moins que rien dès lors qu’il s’agit de respecter son prochain. Ils sont nés des hors la loi. Ils n’ont jamais été capables d’honorer leur engagement au moins une fois dans leur vie envers les règles et les lois internationales. Ils sont les conducteurs d’ânes de la justice et des droits de l’homme. Ils sont aussi les muletiers de la démocratie. Ils subsistent grâce à la chair humaine comme des cannibales ou à défaut comme des vampires suçant le sang des peuples sans défense.
    Leur impétuosité et arrogance leurs font croire que les richesses du monde entier leur appartiennent. Dieu, disent-ils s’est trompé en les répartissant à travers les pays du monde. C’est ainsi qu’ils s’octroient tous les droits et les non-droits de les récupérer par n’importe quel moyen où qu’elles se trouvent contre la volonté de leurs propriétaires légitimes. Les victimes furent généralement les pays faibles. Mais voilà qu’aujourd’hui ces américains et leurs agents européens tentent de jouer une partie de domino sur le derrière de l’ours Russe, et le panda chinois. Vont-ils cette fois-ci gagner la partie ou se mordre les doigts ?
    Les experts de la Cia, en collaboration avec le Mossad et Le Secret Intelligence Service (SIS) de sa majesté la reine d’Angleterre, ou le caniche fidèle aux israéliens, ont échafaudé quatre principaux objectifs pour la mission de leurs terroristes de l’Etat Islamique Atlantiste :
    1) Salir l’image de la religion musulmane et des musulmans par la diffusion à travers les médias des images perverses montrant la perpétration de crimes sauvages et inhumains sans parler des exécutions, viols et persécutions.
    (Faut-il rappeler que les exécutions récentes par Daech d’américains et d’anglais, n’est qu’une mise en scène hollywoodienne dont seuls les naïfs y croient à leur exactitude).
    2) Semer les divisions, les hostilités et les conflits entre les musulmans.
    3) Créer un courant extrémiste sanguinaire capable de s’opposer à toutes les forces quelles qu’elles soient anti-israélo-anglo-saxonnes telles aujourd’hui cette multitude d’organisations terroristes à leur tête Daech ou l’Etat islamique atlantiste.
    (La Russie et la Chines ne sont-elles pas menacées elles aussi par les hordes terroristes atlantistes.
    4) Préparer la plateforme nécessaire pour intervenir et disposer, comme bon leur semble ; et fournir ainsi le prétexte d’une présence militaire permanente d’occupation israélo-anglo-saxonne à travers le monde, du monde arabe y compris le Maghreb arabe sans oublier bien sûr les pays qui englobent l’Union eurasiatique.




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 20 h 40 min

    Hillary Clinton: « Nous avons
    Hillary Clinton: « Nous avons crée al-Quaida. »
    VIDEO:
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=e3plxzmH6Kg




    0



    0
    mouradaliliAnonyme
    15 septembre 2014 - 20 h 29 min

    @ Abou Stroff du 15-09-2014
    @ Abou Stroff du 15-09-2014 14:34
    Votre analyse est très pertinente ,mais il me semble qu’il faut rappeler que le DAECH à l’instar d’El Qaida et de toutes les organisations terroristes subversives sont la création de l’administration américaine et de ses alliés .Notamment les pays du golf.Par ailleurs,rappelons-nous que lors des massacres perpétrés en Algérie par les fous du FIS,les chefs terroristes revendiquaient les assassinats de femmes ,d’enfants et tous leurs méfaits à partir des capitales de pays soit-disant démocratiques et des droits de l’homme:
    Anouar Heddam de Washington DC,Rabah Kebir de Berlin,D’hina de Geneve et j’en passe.Les droits d’asile ont été accordés aux assassins du GIA,de l’AIS et du GSPC dans presque tous les pays occidentaux.
    Je trouve en outre tout de même étrange que malgré les aveux de Mme Hillarie Clinton sur l’implication de l’administration américaine dans la création de DAECH et de toutes les organisations terroristes
    à travers le monde,l’on continue de croire aux boniments d’un Obama
    ou d’un Hollande.




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 19 h 13 min

    En effet,de parfaits zombis.
    En effet,de parfaits zombis. De la chaire à canon.
    Incapable de comprendre ces « oulémas » (savants) saoudiens et autres manipulateurs qui les ont recruté « religieusement » par dizaines de milliers pour faire le « djihad » de l’Otan’ viennent de faire un virage de 180° en les condamnant « religieusement » aussi, maintenant, pour les intérêts, comme toujours, des monarques, des Etats-Unis et leurs sionistes.
    Plus ils en crèvent et plus le monde arabe et musulmans visé se portera mieux et plus les monarchies rétrogrades et corrompues se sentiront menacées!!
    Qu’ils crèvent donc ici et en enfer!!




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 18 h 50 min

    Article repris par plusieurs
    Article repris par plusieurs sites




    0



    0
    karimdjazair
    15 septembre 2014 - 18 h 24 min

    C est bien la France qui a
    C est bien la France qui a favorisé le developpement du terrorisme au sahel en détruisant l etat lybien, et qu y a t il d étonnant dans le versement de rancons à ces terroristes, c est une forme maquillée de soutien financier pour ne pas éveiller les soupçons.

    Ceci dit, obama n est pas mieux, n a t il pas créé et armé l EIL pour servir d épouvantail et pretexe à des interventions américaines au moyen orient…




    0



    0
    Anonyme
    15 septembre 2014 - 18 h 19 min

    Tout a fait d accord avec
    Tout a fait d accord avec vous Kahina, le projet du grand moyen orient de bush est entrain de se finaliser, irak, syrie , maghreb etc…..




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    15 septembre 2014 - 17 h 20 min

    Les financiers de Daech
    On

    Les financiers de Daech

    On avait des doutes et l’algérie savait très bien que la France payer des rançons. Sachez également que ce pays, le Maroc et d’autre ont leur groupe terroriste qui sous-traite leur action.Mohamed Merrad lui même l’a confirmé son agent Français qui s’appelait Hassan (pas un nom vraiment algérien)lui a demandé de partir en Algerie rejoindre les maquis . Dire qu’on nous a emmerdés en nous soupçonnant honteusement d’avoir des liens avec ces groupes terroristes et aujourd’hui, on le sait la sécurité Algérienne a certes noyauté des groupes, mais jamais au grand dam jamais nous les avons poussés au crime bien au contraire, on a discuté avec ceux qui avaient pris le mauvais chemin tout en étant ferme sur nos valeurs que nous ne défendons pas depuis 2001, mais depuis 92. Tout le monde soutient les terroristes, c’est une politique mondiale sponsorisée par l’occident pourquoi croyez-vous qu’on nous emmerde si ce n’est que nous ne marchons pas dans la combine. De toute façon, les groupes terroristes qui essayent de prendre racine chez nous leur tentative est vouée à l’échec, car on a miné tout le terrain et puis les Algériens, on eut leur dose pendant la décennie noire
    Moi-même en France si je sais quelque chose, je le rapporte aux autorités compétentes Algériennes et je ne suis pas le seul.
    Je comprends également la réticence des patriotes Algérien de se mouiller et de salir leur âme car il faut vraiment être naïve pour croire qu’on ne se salit pas les mains dans ce genre de boulot .
    Un patriote retraité touche 120 euros par mois alors qu’un repenti qui se rend hérite d’un milliard de dinars et s’il meurt au combat sa famille reçoit 1 milliard 700 millions.Comment voulez-vous gagner cette guerre si ceux qui s’engage dans la lutte n’ont pas le respect qu’on leur doit . Certains tangos ont des maisons (plusieurs) et sans acte.
    Le tango Algérien avec Bouteflika a décroché la timbale.
    C’est homme est un problème car c’est bien lui qui a ouvert dans toute la société algérienne ce climat de peur et d’insécurité mais plus grave l’état d’esprit d’impunité qui s’est emparé de l’âme des algériens
    Tout cela est de sa faute et nous allons le payer très chère, car personne n’a eu le courage de l’arrêter dans sa folie de destruction de notre pays. John Fitzgerald Kennedy lui a payé pour s’être trop approcher des affaires qu’il ne maîtrisait pas. Attention, je ne dis pas qu’un Lee Harvey Oswald Algérien serait la solution, mais que si un jour trois coups de feu retentissent sur le boulevard Boulevard Ernesto Che Guevara, je ne blâmerais pas l’auteur de cet acte
    On paye la disparition de l’Etat algérien profond .




    0



    0
    elkhayam
    15 septembre 2014 - 17 h 12 min

    Qatar et L’Arabie saoudite
    Qatar et L’Arabie saoudite financent ces groupes sataniques à coup de millions de dollars sans prise d’otages




    0



    0
    MACIZEL
    15 septembre 2014 - 15 h 59 min

    Le DAI3SH a bien été
    Le DAI3SH a bien été infiltrer par l’armée de Saddam Hussein, voila pourquoi les occidentaux ont font dans leur FROCS, sinon au départ, les islamistes téléguidés par les occidentaux voulaient juste prendre la partie nord orientale de la Syrie pour asphyxier Bachar.

    par contre pour ce qui est du financement, les plus gros pourvoyeurs sont toujours les même, le PETRODOLLARS des pays du GOLF, KSA, QATAR, KWT, sinon la France s’autofinance ses espions détenues par des geôliers Français, Nemmouche et Cie.




    0



    0
    Anonyme
    15 septembre 2014 - 15 h 38 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 15. septembre 2014 – 14:35

    D’après plusieurs sources fiables, votre famille prend part aussi à la cotisation




    0



    0
    Anonyme
    15 septembre 2014 - 15 h 11 min

    LU
    ___
    Traduction des

    LU
    ___

    Traduction des messages à l’intention de l’EI, de la langue satano-sioniste à la langue normale : « dépêchez-vous de rejoindre l’est de la Syrie, il ne vous reste plus que quelques jours après que nous ayions fini notre cinéma diplomatique-tic-tic ». « Reprenez les boussoles qui vous ont été fournies à votre création et stoppez vos dérives irakiennes qui n’étaient au programme ».

    D’ailleurs on voit mal ces barbares attendre gentiment, casquette EI sur le front, qu’on les bombarde. Même à pieds ou en rampant, depuis le 11/09, ils ont eu le temps de faire une centaine de km vers l’ouest. Puis un accord avec les barbares homologués kasher et un énième changement d’appellation les kashérisera pour la suite de leurs crimes.




    0



    0
    Anonyme
    15 septembre 2014 - 14 h 56 min

    Rouichedz (non vérifié) | 15.
    Rouichedz (non vérifié) | 15. septembre 2014 – 15:25
    __

    Qu’est-ce qui t’arrive Rouiched?




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    15 septembre 2014 - 14 h 33 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 15. septembre 2014 – 14:35

    Un esclave du roitelet M6 en mission de grenouillage pour ses maitres du Makhnez ?

    Oui le peuple algerien doit aider le peuple frere du SAHARA OCCIDENTAL pour se liberer du colonialisme du Mongolien et de ses sbires du Makhnez.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    15 septembre 2014 - 14 h 31 min

    Tous les algériens savent
    Tous les algériens savent qu’il n’ya pas plus traitres que les francais si on exclut l’entité sioniste bien entendu.

    Ce que le pouvoir d’Alger n’arrive pas a comprendre puisque il continue a offrir chaque année environ 20 Milliards d’Euros de quincaillerie a une économie francaise en pleine récession.




    0



    0
    Rouichedz
    15 septembre 2014 - 14 h 25 min

    Selon le New York Times, la
    Selon le New York Times, la France serait le premier bailleur de fonds d’Al-Qaïda !

    Pour le quotidien américain, la France aurait versé depuis 2008 plus de 58,1 millions de dollars à Al-QaÏda pour libérer ses ressortissants pris en otages, ce qui a provoqué la colère de Barack Hussein Obama dans une récente interview au New York Times. Et si nos confrères américains se trompaient ? Et si la France se faisait payer ces rançons par le Qatar, dont la générosité n’a d’égale que sa proximité avec les groupes islamo-terroristes, y compris celui d’Al-Qaïda ? Et si les rapports entre Al-Qaïda et Al-Qatar étaient plus structurelles que ce qu’on croyait ?

    Après l’assassinat de trois otages anglo-saxons par l’État islamique en moins d’un mois, l’accusation portée contre la France revient de plus belle. «Les Français payent des rançons aux terroristes», assure Barack Obama. Cette saillie du président américain contre Paris était glissée dans un long entretien accordé au New York Times, où il s’explique sur sa stratégie pour combattre l’État islamique. L’interview a été publiée le 13 septembre, avant que la vidéo de l’assassinat de David Haines n’ait été mise en ligne.

    Le quotidien américain décrit l’irritation de Barack Obama quand il aborde le sujet épineux des rançons. «Le président français, François Hollande, dit que son pays ne paye pas de rançons aux terroristes, alors qu’en réalité, il le fait.» À l’opposé, les États-Unis ne «payent pas» de rançon, assure-t-il, ce qui fait que les ressortissants américains sont moins fréquemment pris en otages.

    Les États-Unis n’ont jamais caché leur intransigeance sur le non-paiement des rançons. La famille de James Foley, le premier otage exécuté par les islamistes de l’EI, a récemment accusé l’Administration américaine de les avoir dissuadés de payer une rançon. Un militaire du Conseil de sécurité nationale les aurait avertis à plusieurs reprises qu’ils risquaient des poursuites au pénal en cas de paiement d’une rançon pour la libération de leur fils. La famille aurait également été informée qu’aucun échange de prisonnier ou aucune opération militaire ne serait lancée pour tenter de le récupérer. Pourtant, le Pentagone a révélé peut de temps après son exécution qu’une opération avait été menée pour libérer des Américains, dont James Foley, retenus en Syrie par l’État islamique. Mais elle s’était soldée par un échec, car les otages n’étaient pas présents dans le lieu où les services de renseignement américains les pensaient cachés.

    A contrario, la France a récemment été pointée du doigt par le New York Times comme la «championne» du paiement des rançons à Al-Qaïda. Bien qu’elle se défende de payer quoi que ce soit, le quotidien américain estimait cet été que la France avait versé 58,1 millions de dollars depuis 2008 pour libérer ses ressortissants retenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique. Ce qui en fait le principal bailleur de fonds de ce groupe terroriste, dont les enlèvements d’otages leur auraient rapporté au moins 125 millions de dollars sur la même période. Mais la part payée par la France pourrait être encore plus élevée, dans la mesure où le quotidien américain mentionne également une rançon de 9,5 millions de dollars pour libérer trois ressortissants français, sans avoir établi qui l’avait payée.




    0



    0
    Kahina
    15 septembre 2014 - 13 h 37 min

    À mon avis, les journalistes

    À mon avis, les journalistes ( le deux Américains et le Britannoque)ont été exécutés sous les ordres de la CIA et les Mossades pour légitimer leur intervention en Syrie via l’IRAK




    0



    0
    Anonyme
    15 septembre 2014 - 13 h 35 min

    C’est avec le budget de
    C’est avec le budget de l’état algérien que l’administration du Polisario prend en charge toutes les dépenses de son organisation, selon plusieurs sources.




    0



    0
    Abou Stroff
    15 septembre 2014 - 13 h 34 min

    « En paroles, la France dit
    « En paroles, la France dit combattre Daech et, en cachette, finance ce groupe terroriste. C’est tellement simple qu’il faut se poser la question s’il n’y a pas autre chose ignorée par les observateurs crédules. » dixit K. M.. avec toute la modestie qui m’étouffe, je vis insérer ce questionnement dans une problématique plus vaste qui représenterait le tout au sein duquel s’insère des parties: je pense que les puissances impérialistes et l’entité sioniste ont décidé de dépecer tous les pays dits arabes de l’atlantique au golfe sur une base religieuse et/ou ethnique. si cette proposition est valide, alors les atermoiements, les tergiversations et les contradictions apparentes ne sont que des tactiques conjoncturelles et transitoires au service de l’objectif stratégique qui est le dépeçage ci-dessus mentionné. en d’autres termes, fafa finance les groupes terroristes, les yankees tancent fafa qui paient les rançons aux kidnappeurs, l’entité sioniste rase ghaza de la carte, daech joue le repoussoir, les kurdes sont en train d’ériger leur Etat, la libye sombre dans le chaos, l’algérie est dirigée par un grabataire (qui délègue ses pouvoirs à un clown) plus proche de la mort que de la vie, l’égypte tourne en rond, la syrie est déjà quasiment dépecée, etc… tout cela demeurerait incompréhensible s’il n’était pas intégré dans un tout plus vaste qui est le processus de dépeçage. moralité de l’histoire: les peuples dits arabes sont, pour le moment, endormis (grâce à cheikh chemsou d’ennahar TV et d’autres énergumènes de son acabit?) et lorsqu’ils se réveilleront, il sera peut être trop tard.




    0



    0
    00213
    15 septembre 2014 - 13 h 08 min

    Certes l’argent est le nerf
    Certes l’argent est le nerf de la guerre mais pour qu’il y est financement physique il faut déjà passé par la conceptualisation du mouvement.
    La France (et bien d’autres encore) ne fait que matérialiser l’aide pendant que d’autre abreuvent d’essence spirituelle.
    .
    Regardez moi tous ces oulémas saoudiens qui du jour au lendemain ont fait volteface en condamnant l’EIIL alors qu’ils ont poussé des dizaines de milliers de leurs étudiants étrangers en théologie à aller garnir les rangs du jihad de l’OTAN.
    De parfait zombies qui à défaut d’aller combattre, répandent l’idéologie saoudienne (loin d’être islamique) à travers les communautés musulmanes du monde entier.
    .
    J’en ai eu la preuve il y a quelque temps lorsqu’un ami d’enfance (ayant étudié 3 ans à Médine) et moi débattions fermement sur l’attitude face à cette énième supercherie sioniste, lui étant persuadé que ce califat est une bénédiction divine.
    Et là tout d’un coup il change pathétiquement de position après avoir consulté les dernières fatwas de ses cheikhs.
    Certes le Prophète Mohamed (sws) a mis en garde les musulmans de critiquer les savants de l’islam mais il a d’autant plus mis en garde contre les savants de la fin des temps qui seront un plus grand danger pour l’islam que l’Antéchrist lui-même.
    .
    Cet article met en évidence une étape cruciale du terrorisme mais il est important de souligner qu’elle fait partie d’un long processus.
    Avant d’en arriver là il y a une première étape qui consiste à créer les conditions pour pousser la masse à se réfugier dans l’extrémisme au travers de la corruption et de l’incompétence dans la gouvernance.
    Ensuite il y a une deuxième étape qui repose sur l’endoctrinement religieux afin de mettre en place une base réceptive aux discours propagandistes.
    Puis vient seulement le soutien financier.
    Se concentrer sur la troisième étape ne doit pas occulter que sans les deux premières cette dernière n’existerait pas.
    C’est pourquoi j’ai toujours dit que des forces diverses et indépendantes s’allient parfois involontairement pour alimenter le terrorisme mais chacune à sa manière.
    A l’image de ces rançons versées ou d’un ex-ministre qui va pistonné son enfant inapte ou s’octroyé des privilèges indument.
    Dans un cas comme dans l’autre ils œuvrent à apporter leur pierre à l’édifice d’une des trois étapes citées précédemment.




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 12 h 40 min

    Qui participe à la coalition
    Qui participe à la coalition internationale contre Daech ?
    Ceux qui l’ont créé et non ceux qui le combattent




    0



    0
    Kahina
    15 septembre 2014 - 11 h 35 min

    Sarkozy e Hollande sont deux

    Sarkozy e Hollande sont deux présidents « loser », sans vision sans nouvelles idées, complexés…sont devenus présidents juste pour se venger de la vie qui ne les a pas gâtés pendant leur enfance. La rage de côtoyer les grands de ce monde est leur seul but pendant leur mandat. ils ont enfoncé la France dans le sable mouvant qui va finir par l’enterrer dans le cimetière des pays sous développés.
    Pour camoufler leur échec au niveau socio-économique, Sarkozy et Hollande se sont investis dans la libération des soi-disant otages, quitte à dialoguer avec les terroristes…Tout est bon pour gagner un peu de crédibilité auprès de l’opinion public Français. Les élections obligent….

    En plus, le mafiosi et le raté de Sarkozy compte reprendre la présidence…Pense-t-il vraiment qu’il est intelligent?? Si sa femme Carla le lui dit…?




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 11 h 19 min

    Laurent Fabius se nomme en
    Laurent Fabius se nomme en fait « Abou Fabius Al Farranssi » idéologue de l’organisation terroriste Al-Nosra qui « fait du bon boulot » en Syrie




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 11 h 13 min

    Je vous recommande un
    Je vous recommande un excellent article de Serge Charbonneau intitulé «James Foley – La découverte « soudaine » de l’atrocité !
    .
    mercredi 3 septembre 2014
    Avant-propos :
    Il y a les mots de cet article qui tentent de bien vous décrire cette situation qui prévaut depuis quatre ans, mais il y a surtout les nombreux liens qui vous prouvent que ces mots reposent sur des bases vérifiables.
    La lecture de ce texte peut-être intéressante et instructive, mais la visite des liens est essentielle pour mettre en place les morceaux de cet horrible casse-tête des atrocités mondiales installées par les hypocrites qui nous gouvernent et passées sous silence par les non moins hypocrites qui nous désinforment.
    Vous êtes donc encouragés non seulement à lire le texte, mais surtout à visiter les nombreux liens. Vous aurez alors une information pouvant alimenter votre réflexion pour sûrement un bon moment.
    Merci.
    Serge Charbonneau
    _

    James Foley– La découverte « soudaine » de l’atrocité!
    Depuis quelques jours, le monde entier a « soudainement » découvert l’atrocité. Tous nos grands médias nous ont fait découvrir que l’on pouvait « décapiter » des gens à froid avec un couteau de cuisine.
    Bien sûr, une telle « découverte » a de quoi faire tourner de l’œil même les cœurs les plus solides.
    Il est étrange tout de même qu’il ait fallu quatre ans à nos journalistes officiels pour faire enfin cette découverte ! Depuis quatre ans que ce type d’atrocités est dénoncé avec ardeur par plusieurs journalistes alternatifs.
    SUITE……………………..
    http://azouzimedblog.wordpress.com/2014/09/15/james-foley-la-decouverte-soudaine-de-latrocite/




    0



    0
    Ahmed/Anonyme
    15 septembre 2014 - 10 h 56 min

    LU (sur un site
    LU (sur un site Français)
    ___

    « Il n’y a pas de temps à perdre » face à Daesh (Etat islamique); « Nous devons tout faire contre l’embrigadement de nos jeunes ». C’est ce que nous pouvons retenir du discours de François Hollande lundi à Paris, lors de l’ouverture de la Conférence de paix en Irak. Il s’adresse à qui, à Fabius, aux médias, à lui ? Probablement, car, nous avions dénoncé ces monstres pendant que, eux, qui lancent aujourd’hui des cris d’orfraie les armaient et finançaient en Syrie pour faire tomber le Gouvernement Assad…pardon, le « régime » Assad. Hollande a persisté et signé en parlant de l’appui à tous prix aux combattants démocratiques. Encore ce genre d’oxymores aussi ridicules que pathétiques. .
    .
    Le 12 décembre 2012, à Marrakech, Laurent Fabius critiquait la décision des États-Unis de placer le Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaida, sur leur liste des organisations terroristes, estimant qu’en Syrie Al-Nosra « fait du bon boulot ».Il était même allé plus loin en souhaitant que Bachar al-Assad ne soit plus de ce monde. C’était en Turquie. Comment voulez-vous que des jeunes, qui voient un ministre de la République, appuyé qui plus est par la presse mainstream, ne soient pas attirés par le djihad ?……….




    0



    0
    berbericus
    15 septembre 2014 - 9 h 47 min

    d’abord lesdits terroristes
    d’abord lesdits terroristes ne sont que des mercenaires et les soi-disant rançons sont des financements à peine voilés.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.