Pas clair du tout !

Bou révélation
L'ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika. D. R.

Par M. Aït Amara – La révélation du journaliste et traducteur Abdelaziz Boubakir relance les interrogations sur les choix de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika liés à sa carrière politique. En laissant entendre qu’Ahmed-Taleb Ibrahimi a refusé de se porter candidat à la présidentielle de 2014 avec l’assurance de remporter le scrutin, l’auteur des mémoires de l’ex-président Chadli Bendjedid signifie qu’Abdelaziz Bouteflika voulait se retirer il y a cinq ans et qu’il ne comptait pas rempiler en raison de sa maladie handicapante.

Si le Président démissionnaire avait émis le vœu de se retirer en 2014 déjà, qui alors l’en a dissuadé et l’a poussé à briguer un cinquième qui l’aura poussé vers la porte de sortie de cette façon déshonorante ?

Abdelaziz Bouteflika avait bien précisé dans sa lettre de démission qu’il n’avait pas envisagé de se présenter à sa propre succession, sans s’étaler sur le sujet et sans donner plus de précisions sur ce qui, pourtant, paraît être la clé de voûte de l’embrouillamini politique actuel. Lui a-t-on forcé la main pour qu’il reste au pouvoir ? Si oui, qui a jugé qu’il ne devait pas lâcher les commandes en dépit du rejet de la population et des doutes de plusieurs personnalités qui appelaient à «libérer le Président-otage des mains de ses ravisseurs» ?

Autant de questions dans ce contexte complexe où la crise politique est loin d’avoir été réglée et où tout n’a pas encore été dit et révélé.

Il faudra sans doute relire la lettre de démission d’Abdelaziz Bouteflika en s’appesantissant sur des passages qui pourraient renfermer des messages codés et des non-dits insinués en filigrane pour saisir des nuances qui nous auraient échappé.

M. A.-A.

Comment (36)

    kad
    14 mai 2019 - 19 h 05 min

    En tout cas, si Bouteflika était conscient et son avidité du pouvoir l’a vaincu. Il doit le regretter déjà car il n’aura pas eu le plaisir d’inaugurer l’aéroport et la grande mosquée d’Alger, choses auxquelles il tenait beaucoup. Il aura perdu également des obsèques nationales. Par contre, s’il était inconscient et son propre frère l’a mener à la situation présente, ce frère le regrettera toute sa vie et comme bonus il endossera la damnation de son frère dans l’au-delà. Ne dit-on pas chez nous ettma3 eifessed ettba3.

    Rayah
    9 mai 2019 - 11 h 39 min

    ‘ Pas tout a fait clair ‘. Rien n’est clair dans notre pays, il y a le pouvoir derriere le pouvoir, les decideurs qui travaillent dans l’ombre, derriere les rideaux, seuls capables de designer le President de leur choix, seuls capables de creer des milliardaires (Haddad, Rebrab et autres ) qui leur permettent de s’enrichir sans lever le doigt. Ces memes decideurs avaient fait appel apres la decennie noire a Bouteflika a deux reprises et il n’avait accepte finalement la Presidence qu’apres avoir impose des conditions , entre autres , le controle de l’armee. Bouteflika alors en bonne sante , avait accompli un bon travail pendant les deux premiers mandats, il avait malgre l’opposition de traitres autour de lui , decide de payer la dette exterieure, il avait egalement envoye a la retraite de grosses tetes de l’armee, des veritables warlords. Le plan a long terme etait d’eliminer les Caids dans notre pays , helas la maladie avait fait son apparition juste a la fin du 2e mandat et depuis c’etait le declin de l’autorite de Bouteflika car les hyenes ,prets a exploiter la situation , commencaient deja a gouverner en maitres absolus, les conditions n’avaient plus d’effet. La responsabilite de maintenir le President apres le 2e mandat revient egalement a sa famille , je pense pour permettre au malade de poursuivre le traitement ( excessivement cher ) a l’etranger. A chacun son gain . Bouteflika est un veritable algerien, il a rejoint le maquis a l’adolescence et a passe tout sa vie au service de son pays. Je n’oublierai jamais sa glorieuse decision d’envoyer vingt mille algeriens a Khartoum pour soutenir l’EN face a l’agression lache des hooligans egyptiens. Chirac apres sa derniere visite dans notre pays avait declare ‘ Je ne sais toujours pas qui vraiment gouverne l’Algerie ‘ .

    2
    4
    ANONYME 1
    9 mai 2019 - 9 h 46 min

    Cette question il faut la poser à ceux qui sont actuellement en prison.
    Ils sont les seuls avec les Haddad, Kouninef et autres tapis dans l’ombre à tirer profit.
    Et les sociétés françaises ou autres de même ont tiré profit de l’inexpérience de ces nouveaux riches inexpérimentés dans les affaires internationales qui se sont fait arnaquer et plumer par des spécialistes qui guettaient de l’étranger.
    La preuve un Tahkout qui importait des Ibiza toutes blanches, jamais o n’na vu une Ibiza d’une autre couleur, n’est ce pas une arnaque que d’imposer une couleur à un importateur, qui prend et se tait.
    Des voitures qui n’ont aucune protection du bas de caisse sous le moteur aucune tôle renforcée pour protéger les moteurs des cailloux et pierres éjectés par les pneus quand la voiture roule. Ils ont mit juste une tôle en plastic. Qui va se casser au premier choc léger. N’est ce pas aussi une arnaque ici aussi.
    Et la liste est longue, des entrepreneurs turcs qui ont arnaqués ces nouveaux riches avec qui ils sont en affaire, et par là le trésor algérien.
    Ils n’ont pas travaillé en veillant à défendre ces richesses et protéger le pays, ils se sont servis comme dans une curée à outrance et dilapidant aux 4 vents à travers le monde.
    Et c’est le pourquoi de ces sociétés étrangères qui s’inquiètent car ils ont trouvé la vache à traire par ces temps de crise que traverse l’Europe.

    4
    1
    226
    9 mai 2019 - 4 h 30 min

    Tout est claire.on sait qui sont derrieres.et ce Brahimi c’est un p… comme tout le reste.il essaye de brouiller les cartes,nous donner de fausses directions,mais son tour viendra.Vigilance.On ira juaq’au bout pour finir l’Independance de notre pays l’Algerie.

    6
    2
    HECHAICHI
    9 mai 2019 - 0 h 00 min

    رد من مواطن على إفتتاحية مجلة الجيش.
    لماذا أرغمت قيادة الأركان بوتفليقة على الإستقالة ولماذا ألغيت الإنتخابات الرئاسية، أليس إستجابة لمطالب الشعب ، ولماذا أكدتم منذ البداية أن الجيش يرافق الحراك ولكن لماذا تتمسكون بالحل الدستوري لأزمة سياسية بدعوى عدم ممارسة السياسة.
    أمن أجل إتاحة الفرصة لرموز النظام لكي تفرض علينا « بوتفليقة » جديدا ، في 4 جويلية ، ليبدأ عهدات لاتننهي وتبقى الأمور على حالها، رغم أن جميع الخبراء (احمد بن بيتور كمثال) يقولون أننا مقبلون على أخطر مرحلة (إحتمال إلإفلاس)، بعد سنة أول اقل ، في تاريخ الجزائر المعاصر .
    إن البلاد تمر بمنعطف تاريخي : جمهورية الشرعية الثورية هرمت وهي تعيش في أيامها الأخيرة ، وستزول لأن هذا أحد قوانين التاريخ، مع الإعتراف بأنها قدمت الكثير لهذا الوطن و قوة الجيش الوطني الشعبي،الثالث عربيا، خير مثال على ذلك.
    ولكن في المقابل ، لم تتمكن جميع الأنظمة ألأفلانية التي توالت على الحكم ، منذ الإستقلال، من ألإنتقال بالجزائر من إقتصاد الريع البترولي إلى اقتصاد منتج بل بالعكس جعلت من الجزائريين شعبا مسعفا يعيش عالة على الإستيراد.
    ما الضرر في اللجوء إلى مرحلة إنتقالية قصيرة برئاسة شخصية توافقية أو حتى بقيادة سيادة الفريق رئيس الأركان . المرحلة الإنتقالية لا مناص منها، أولا لتهدئة النفوس لأنها ستأكد للجزائريين رحيل رموز النظام الحالي بشرط حل أحزاب التحالف الرئاسي . وثانيا لخلق الظروف الملائمة لإجراء إنتخابات رئاسية بمترشحين من جيل ما بعد الإستقلال ، تكون فيها المنافسة بين البرامج السياسية وخاصة الإقتصادية المبنية على أسس علمية لا على شعارات جوفاء ولغة الخشب و التي يجب أن تقترح الحلول الناجعة للأزمة المتعددة الجوانب التي تتخبط فيها البلاد، ونكون بذلك دخلنا في مرحلة الجمهورية الثانية ذات الشرعية الديموقراطية لبناء جزائر جديدة على أساس اقتصاد منتج.
    إننا، فقط، نريد القطيعة مع النظام الفاسد والمفسد وخاصة الفاشل.
    أهذا مطلب تعجيزي أو مؤامرة ؟ أ أنا بوق ؟ أ أنا من الشرذمة ؟

    الشرذمة التي تتكلم عنها مجلة حقيقة وهي ، في نظري، فلول FIS و انفصاليو MAK.
    تأكدت يوم 03/05/2019 من أن الحراك يمكن يأخذ منحى كارثيا .
    أولا سيستغله إسلاميو FIS الذين بداوا يعودون بقوة ، خاصة في هذه الجمعة، بعد « مسيرة » الجنازة التي اعادت لهم الروح ورفعت من معنوياتهم: أزدادت أعدادهم وشعاراتهم ولافتاتهم وظهر مؤطرون لمجموعاتهم. ونحن نعرف نتائج إستغلالهم لإنتفاضة 5 اكتوبر 88 : 10سنوات إرهاب و 20 سنة نظام فاسد .ثانيا سيستغله إنفصاليو MAK الذين تمكنوا من فرض مسيرة موازية في العاصمة ،منذ الساعات الأولى إلى منتصف النهارمن كل جمعة ،بأعلامهم ولافتاتهم وشعاراتهم ولكم أن تتخيلوا انتائج. وأنا، كمواطن، أحمل قيادةالجيش المسؤولية واطالبهم بالإستجابة ،قبل فوات لأوان ، لمطالب الشعب ب « تصحيح ثوري » والمرور إلى فترة انتقالية قصيرة .

    3
    7
      Anonyme
      9 mai 2019 - 6 h 48 min

      Je ne pense pas qu’un militaire à la tête de l’Etat soit une bonne et sage décision même pour un mois. Je ne dévalorise pas le rôle important qu’il joue mais j’estime à chacun son domaine et missions

      6
      1
    Histoire
    8 mai 2019 - 21 h 05 min

    Et pourtant nos vrais combattants nous ont prévenus ne jamais donner le pouvoir à Bouteflika, y compris l’héro de la révolution le défunt Ait Ahmed, mais comme le pouvoir à été confisqué par les ex collabos du colonialisme ont fait le contraire et nous sommes entrain de payé une lourde facture, les Bouteflika est une malédiction et des portes malheurs la où ils passent même l’herbe ne pousse plus

    7
    4
    Antisioniste
    8 mai 2019 - 16 h 29 min

    Les procès et les enquêtes sur ce genre de sujet prennent beaucoup de temps, et ils/elles doivent être faites, mais aujourd’hui et maintenant il nous faut nous concentrer sur les priorités beaucoup plus urgentes.

    19
    El Vérité
    8 mai 2019 - 12 h 15 min

    Soyez juste et ne pas essayez d’innocenté l’un des plus grand menteur et magouilleur de la planète;un malade du pouvoir;parfois il se prend pour Pharaon,l’autre foi pour le Roi d’Espagne Franco;l’autre pour le Roi Hassan II;arrétez de falsifié à nouveau l’histoire de ce pays;rappelez vous de la note des services secrets Français,quant ils disent de lui;qu’il a la corruption et les affaires louches dans ses gènes;la preuve nous sommes devenu le pays le plus corrompus de la planète,le plus traitres;le plus laches;ou personne n’oserait s’attaquer à des destructeurs de leur propre nation

    27
    23
    Digage!
    8 mai 2019 - 11 h 21 min

    Arrêtons de tourner autour du pot.
    Le Pouvoir Profond a toujours été aux mains des Généraux et de l’Armée (avec sa branche politique DRS).
    Le Président, le Gouvernement, le Parlement, les partis etc. ne sont que des vitrines civiles.
    Si Bouteflika a empilé les mandats, c’est grâce à la protection de Gaid Salah qui a veillé sur le Clan.
    Derrière chaque clan, derrière chaque « hommes d’affaires », il y a un Général ou un clan de Généraux.
    L’Armée tient ce pays depuis l’indépendance et même avant.
    Le VRAI combat est d’arracher ce pouvoir à l’Armée, il faut donc passer le temps nécéssaire à marcher et marcher jusqu’à l’obtention d’un retour définitif des militaires dans leur caserne, sous la direction d’un Civil Élu démocratiquement et pas imposé par l’armée comme ce Taleb Ibrahimi dont on commence à chauffer le siège de la présidence pour ses vieux os.

    45
    27
    Zaatar
    8 mai 2019 - 10 h 59 min

    Pas clair du tout effectivement. Attendons la cour des comptes qu’elle puisse rouvrir le dossier de la gestion occulte des devises au niveau du ministère des Affaires étrangères entre 1965 et 1978.
    Dans son arrêt définitif du 8 août 1983, la Cour des comptes donnait son verdict : Monsieur Bouteflika a pratiqué à des fins frauduleuses une opération non conforme aux dispositions légales et réglementaires, commettant de ce fait des infractions prévues et punies par la loi. La Cour des comptes évaluait à plus de 6 milliards de centimes (à l’époque) (quelques centaines de milliards de centimes actuels) le montant dont Bouteflika restait redevable auprès du Trésor.

    26
    38
      Abou Stroff
      8 mai 2019 - 15 h 55 min

      et j’ajoute qu’il n’a pas remboursé la totalité de ce qu’il a piqué aux ambassades.
      conclusion imparable: boutef devrait croupir en prison jusqu’à ce qu’il paie ses dettes envers l’Etat algérien

      19
      17
        Zaatar
        8 mai 2019 - 17 h 58 min

        Cher Abou Stroff je te salue,

        Il y en a qui ne sont pas d’accord. Ils pensent que c’est bouteflika le protecteur et que Gaid Salah est le sauveur. Certains pensent même que le pouvoir chez nous est civil et que nous sommes une république démocratique et….et…populaire.
        Enfin, c’est peut-être l’entourage du président qui est responsable, ceux qui sont manipulés par les sionistes et qui activaient pour un cinquième mandat. Notre monde n’est pas prêt de naître l’ami.

        12
        10
          Abou Stroff
          9 mai 2019 - 10 h 32 min

          le nombre de « dislikes » que nous recevons montre clairement que nous sommes à côté de la plaque. moralité de l’histoire: vivement que l’ascenseur spatial intégré au sein du grand minaret de la grande mosquée de l’ex-fakhamaouhou soit opérationnel pour que nous puissions partir vers d’autres cieux.

          6
          1
          Zaatar
          9 mai 2019 - 13 h 05 min

          Cher Abou Stroff je te salue,

          Et tu penses vraiment qu’on aura le privilège de bénéficier des 72 houris?

    Vangelis
    8 mai 2019 - 10 h 55 min

    L’ex fakhamatouhoum était inconscient des la portée de  » actes « . En fait il n’en avait pas du tout vu son état à la suite d’un AVC qui comme chacun sait ne pardonne pas et souvent vous casse un individu qui devient un légume. C’est ce que l’ex était.

    De fait, son entourage immédiat avec la complicité des médecins qui délivraient des attestations de complaisance sur l’état de santé de l’ex, et de quelques énergumènes avides de pouvoir et d’argent, du genre Ouyahia, Ghoul, Benyounès et autres cireurs de pompes du même acabit, tous ont tenté de tromper les algériens en cachant l’état de santé réel de celui derrière lequel il s’abritent. Le tous regroupe donc tous le régime, incluant le détenteur du pouvoir qui est l’armée qui, là aussi comme chacun sait, fait et défait les pontes de régime à tous les niveaux.

    L’Algérie est en fait une dictature militaire qui ne veut pas le reconnaitre en se cachant derrière un prétendu pouvoir civil. Des clans s’entredéchirent pour ce pouvoir que chacun veut à sa botte. Et G.S fait un nettoyage en profondeur afin d’écarter ceux qui sont susceptibles de lui entraver sa route, non pas de devenir président mais pour conserver et superviser les mannes de la rente. Le pouvoir c’est l’argent, dit-on. C’est bien la réalité.

    41
    27
      Zaatar
      8 mai 2019 - 11 h 04 min

      @Vangelis,
      Entièrement d’accord avec toi, à ceci près, l’ex président malgré son avc avait tous ses esprits. Maintenant il ne pouvait effectivement tout contrôler et c’est cette faille qui a été utilisé par le énergumènes que tu décris si bien pour tromper les algériens.

      21
      29
    karimdz
    8 mai 2019 - 9 h 05 min

    Il faut pas chercher midi quatorze heures, c est son frère Said avec la complicité notamment d Ould Yahia qui se sont substitués au président malade.

    69
    24
    TARZAN
    8 mai 2019 - 9 h 01 min

    j’ai fait le même constat! et je pense que la main d’israel et du mossad n’est pas étrangère au maintien de bouteflika depuis 2014. bouteflika est le dernier ennemi juré des israéliens. celui qui a fait rentrer la cause palestinienne et arafat à l’ONU, alors que tous les pays arabes n’osaient pas le faire par leur lâcheté légendaire. israel voulait faire payer à bouteflika ses décisions qui déjouaient toutes les basses manoeuvres sionistes. bouteflika est un génie de la politique et de la diplomatie, ils n’ont pas réussi à l’avoir sur ce terrain. quand il a eu son avc, le voilà devenu faible, handicapé voire peut être inconscient et c’était l’occasion pour le mossad de se venger. ils ont manipulé ses proches pour le maintenir au pouvoir. ses proches sont tombés dans le piège (le pouvoir rend fou, il parait). israel voulait voir bouteflika finir comme un odieux personnage de l’histoire algérienne et mondiale. la france (rappelez vous le tweet de valls, les articles des journaux français et uniquement français, qui ridiculisent bouteflika et par ricochet les algériens qui acceptent un tel président malade), enclenchait le travail de sape dans les esprits des algériens; mais les algériens dans leur majorité ne sont pas tombés dans leur piège car les gens scandaient « non au cinquième mandat » et contre le système qui avait maintenu bouteflika au pouvoir comme une marionnette, malgré lui et presque à son « insu’ . je n’ai jamais entendu dans les marches des slogan anti bouteflika. par ailleurs, il est injuste de juger Bouteflika depuis 2014, ou de dénigrer le travail très important qu’il a fait pour redresser l’algérie qui était inexistante dans l’échiquier international après la décennie noire. aujourd’hui nous sommes le pays pivot pas seulement au maghreb mais en afrique tout entière. mais parler de bouteflika aujourd’hui n’est pas politiquement correct mais quand les choses se calment et l’algérie serait plus stable, alors on rétablira les mérites de bouteflika. mais moi personnellement je me refuse de le condamner car j’estime qu’il a fait un excellent travail de reconstruction de l’algérie sur tous les plans et jeme refuse de tomber dans le piège des sionistes. lisait d’où viennent les critiques sur Bouteflika et vous verrez les choses plus clairement! mais il faut impérativement trouver celui ou ceux qui ont poussé boutfelika à rester au pouvoir car c’est eux les vrais ennemis de l’algérie!

    68
    34
      TARZAN
      8 mai 2019 - 9 h 23 min

      j’ai oublié à la fin: …il faut impérativement trouver celui ou ceux qui ont poussé bouteflika à rester au pouvoir car c’est eux les vrais ennemis de l’algérie! et de bouteflika lui même et de son honneur!

      56
      17
        ZORO
        8 mai 2019 - 19 h 21 min

        TARZAN tu t affichais sur ce site un inconditionnel de chakib et Bouteflika voila que tu changes de ton pour essayer de l innocenter ou de le victimiser a partir de 2014 .Moi je n ai rien contre Bouteflika jai meme vote pour lui pour les 2 premiers mandats mais quand dans toutes ses facultes mentales il a change la constitution pour perdurer je demeure convaincu qu il est le premier responsable de l etat deplorable du pays .Entre nous TARZAN ce qui arrive a bouteflika c est a cause des zaouiates qui l ont encensé et qui aujourd hui l abandonnent lachement a son sort.
        SIGNEZORO….Z….

        5
        1
          Blakel
          9 mai 2019 - 5 h 26 min

          Bien dit, señor ZORO, même si je suis en désaccord avec vous sur certains sujets, vous me paraissez en général sincère. Pas comme cet hypocrite de TARZAN, défenseur zélé de Chakib Khelil et des américains, et qui essaye de profiter de la moindre occasion pour innocenter son fakhamatouhou.

          Zaatar
          9 mai 2019 - 6 h 42 min

          @Zoro,
          On a déjà été d’accord au moins une fois je crois cher Don Diego, eh bien en voilà une autre. Ravi de te lire en tous les cas.

          2
          1
      karimdz
      8 mai 2019 - 10 h 08 min

      C est une analyse pertinente de ta part. Isra tell est notre ennemi déclaré par rapport à notre soutien à la cause palestinienne, parce que le peuple algérien est profondément anti sioniste mais aussi parce lors d un des conflits israélo arabe les avions algériens ont été les seuls capables à frapper en isra hell

      Il est navrant de constater que des algériens qui
      gravitaient autour du président et plus grave son propre frere Said, ont mené le pays à la dérive à la faveur de l accident cérébral du président qui n était plus que l ombre de lui même.

      Comme je l ai toujours dit, le président Abdekaziz Bouteflika a été le président qui a vraiement transformé le pays. Il doit pouvoir rester chez lui en paix avec le respect qui lui est du.

      43
      29
        Anonyme
        8 mai 2019 - 11 h 15 min

        Tu veux parler du respect des capos au capo de tutti capi !
        Un respect qui quelque fois s’exprime à coups de pruneaux dans le buffet!

        17
        21
          karimdz
          8 mai 2019 - 19 h 20 min

          Sois pas jaloux, tu seras un jour capocuoco, mais fais attention, c est ramadan, les pruneaux c est pour le ftour…

          2
          4
      Zaatar
      8 mai 2019 - 10 h 19 min

      @Tarzan,
      En fait, ce que tu nous dis, c’est que Bouteflika était un génie de la politique avant son AVC au point de déjouer les complots à l’international, et juste après son AVC, il est redevenu un simple d’esprit au point de devenir un jouet entre les mains de ses proches, mais surtout, une marionnette aux mains de l’étranger? et que cela a duré plus de 5 ans… ma foi.

      25
      28
      Abou Stroff
      8 mai 2019 - 16 h 00 min

      si nous suivons cette logique, alors, il nous faut conclure que tous ceux qui réclamaient un cinquième mandat pour boutef sont directement ou indirectement des agents de l’entité sioniste. remarquons que parmi les laudateurs de fakhamatouhou, il y avait non seulement les chyatines traditionnels (ghoul, benyounès, ould abbès, ouyahia, bouchareb, etc. ) mais aussi et surtout gaïd salah. quelqu’un oserait il mettre en doute le patriotisme du général?

      8
      8
    Zaatar
    8 mai 2019 - 8 h 42 min

    Comme si on venait de découvrir quelque chose d’extraordinaire. Depuis 1962 que le pays roule ainsi sous la chape de H’mida et on est encore à s’interroger qui décide de quoi dans le labyrinthe politique. Tout le monde sait que c’est l’ANP qui a fait et défait tous les présidents qu’a connu le pays et on est encore en phase de se demander ce qui nous arrive ou à déchiffrer le scénario que l’on vient de vivre. On l’a toujours dit, H’mida a plus d’un tour dans son sac, et H’mida on ne le verra jamais et le peuple sera à chaque fois le Dindon de la farce jusqu’à dans un siècle et demi à deux… je reviens alors à mon axiome de prédilection que j’ai toujours proféré ici et ailleurs. Soit la rente se tarie et alors il y aura révolte, soit on attendra un siècle et demi à deux pour constater la révolte et renverser H’mida.

    29
    49
      anonyme
      8 mai 2019 - 11 h 56 min

      @zaatar l anp va te dégager de ap

      15
      11
        Zaatar
        8 mai 2019 - 12 h 05 min

        si c’est parce que je dis la vérité (qui est dite partout d’ailleurs je ne fais rien de mieux) alors ça ne fait rien…

        14
        11
          Anonyme
          8 mai 2019 - 15 h 55 min

          ya si Zaater, à partir de quel grade à l´ANP, on doit etre initié pour faire partie du système hmida. Explique nous!

          12
          4
          Zaatar
          8 mai 2019 - 17 h 50 min

          A partir de l’assimile et du simple djoundi je crois. Il faudrait également savoir utiliser le siminov, le klash et le RPG7. Y a aussi qu’il faut savoir-faire les divers gestes du militaire, le salut bien sûr, l’isti3dad, ouadh3iyet el betta, mounbatihen….etc. avec ça tu flirt directement avec h’mida.

          7
          3
    Anonyme
    8 mai 2019 - 8 h 40 min

    Il est clair et logique maintenant que Abedelaziz Bouteflika était otage des gloutons qui l´entouraient et qui ne voulaient pas lacher leur proie: l´Algérie.
    Je ne peux imaginer un homme d´un caractére aussi fier que l´ex-président Bouteflika aurait accepté toutes les himiliations qu´il a subies de son propre gré!

    50
    15
      Réponse
      8 mai 2019 - 8 h 45 min

      Il faut juger les preneurs d’otages.

      19
      7
      Anonyme
      8 mai 2019 - 9 h 05 min

      Tu permets que je complète ton commentaire,:
      = Il est clair et logique maintenant que Abedelaziz Bouteflika était otage des gloutons QU’IL A RAMENÉ S, INSTALLÉS, GAVÉS, qui l´entouraient et qui ne voulaient pas lacher le….

      20
      41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.