Le permis de tuer de l’ONU

Par Khider Cherif – C’est aujourd’hui que le Conseil de sécurité de l’ONU doit se prononcer sur un projet de résolution appuyant une initiative onusienne visant à relancer les négociations entre le Front Polisario et le Maroc en vue du règlement du conflit du Sahara Occidental vieux de plus d’une quarantaine d’années. Tel qu’il est actuellement formulé, ce projet de résolution est plus de nature à aggraver le problème qu’à le résoudre. Par rapport à toutes les résolutions adoptées jusque-là sur le conflit, il constitue une sérieuse régression.

Outre de faire étrangement la part belle au Maroc, cette résolution met une pression terrible sur le Front Polisario, duquel il est exigé de se retirer immédiatement et sans conditions de Guerguerat et évacuer complètement le contexte qui a conditionné l’occupation par l’Armée sahraouie de libération de cette localité tampon entre le Sahara Occidental et la Mauritanie. En parallèle, il n’est absolument rien demandé au Maroc qui occupe illégalement ce pays depuis 1975, malmène la Minurso et viole régulièrement l’accord de cessez-le-feu de 1991 qui devait déboucher sur l’organisation d’un référendum d’autodétermination. Autant dire que l’ONU se fait là la complice d’une injustice des plus flagrantes.

Si cette résolution inique passe en l’état, Antonio Guterres devra assumer les conséquences qui en découleront, car il est peu probable que les Sahraouis, qui ont déjà fait beaucoup de concessions et consentis à jouer le jeu de la paix, alors qu’ils avaient tout à gagner à poursuivre la lutte armée, acceptent de se faire une nouvelle fois humilier et duper. Ils ont déjà trop donné et trop attendu.

En ignorant sciemment aussi toutes les batailles juridiques gagnées par le Front Polisario contre le Maroc, dont la dernière, l’une des plus cinglantes, remonte à peine au mois de décembre dernier (Cour européenne de justice), et en occultant les graves violations des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés, le projet de résolution sur lequel planche actuellement le Conseil de sécurité de l’ONU est un permis de tuer… un blanc-seing donné au Maroc pour poursuivre sa colonisation. Il n’est absolument pas une lueur d’espoir pour les Sahraouis, comme le prétend Antonio Guterres. Au contraire, elle les persuade un peu plus que leur liberté ne pourra s’arracher que par les armes. Si le son des kalachnikovs se fait à nouveau entendre dans la région, ce sera bien à cause de l’ONU.

K. C.

Comment (9)

    Bouabsa
    28 avril 2017 - 15 h 46 min

    SOUTIEN INCONDIONNEL
    Les Algériens, qui ont toujours soutenus les causes justes, comme celle du peuple palestinien, n’accepteront jamais qu’à leurs frontières, un pays belliqueux et expansionniste comme le Maroc, s’attaque directement à un peuple beaucoup plus faible, en l’occurrence le peuple Sahraoui, sans venir en aide à ce dernier. Si les SAHRAOUIS se décideront un jour de se révolter par les armes contre l’occupant, ils trouveront à leur côté des dizaines de milliers d’Algériens. Et si le Maroc voudrait en faire une guerre régionale ouverte, l’Algérie est prête pour crever l’abcès. Ce conflit a trop duré et les Marocains ne sont prêts à faire la paix, car derrière ils ne font qu’obéir aux Français et Israéliens.




    0



    0
    Nasser
    28 avril 2017 - 13 h 37 min

    ONU vous dites?????
    si cette résolution devait être approuvée, alors ça équivaudrait à une déclaration de guerre et le peuple sahara oui n’ aurait pas d’ autre choix que prendre les armes, et le, SG de l’ ONU en sera tenu pour responsable




    0



    0
    Mazouzi
    28 avril 2017 - 11 h 55 min

    la francette
    L’incompréhensible, l’étonnant, l’inacceptable et j’en passe et des meilleurs, comment un pays libre -l’Algérie- ou « Pas libre!!! », dites-le moi s’il vous plait, accepte de cette France des réalisations de casseroles chez nous et nous pompe au maximum, alors que de l’autre côté de la frontière, elle réalise des projets pérennes et solides. Non seulement, elle
    fait son beurre chez nous et elle b…..la laitière ce qui lui procure de la jouissance, de l’autre côté elle bloque toutes les
    résolutions concernant le Sahara Occidentale que notre pays soutient.
    Ou notre politique étrangère et sous tutelle ou la peur d’un conflit avec les narco-trafiquants est grande, donnez-nous
    au moins une explication à cette forme d’autruche acquise par nos responsables.
    PS. avec une canne, une tire boulette et un vieux fusil nos valeureux on sorti la 3ème puissance mondiale de chez nous, aujourd’hui avec les moyens ultra-moderne on a peur des hachachines?




    0



    0
    Boumediene
    27 avril 2017 - 21 h 42 min

    l’ONU EST ET A TOUJOURS ÉTÉ
    l’ONU EST ET A TOUJOURS ÉTÉ SOUS LA BOTTE DES SATANISTES C’EST LEUR MACHIN




    0



    0
    amel
    27 avril 2017 - 19 h 52 min

    Il est clair que le but est
    Il est clair que le but est d’embraser la région. L’algérie est visée et le maroc et la rasd seront sacrifiés et utilisés pour réaliser ce but.




    0



    0
    kader
    27 avril 2017 - 13 h 19 min

    Ce SG est trop faible pour
    Ce SG est trop faible pour diriger une telle institution
    Le Maroc aide cet encouragé par la France est entrain de vouloir faire pression sur le POLISARIO mais tout ça va encore faire empirer la situation




    0



    0
    Alilapointe59
    27 avril 2017 - 11 h 59 min

    Au pied du mur
    Les sahraouis n’ont plus le choix de déclarer la guerre au maroc et la France, pour reprendre leurs terres. L’ONU est une institution de merde, au lieu d’éviter un bain de sang, non ils préfèrent la provoquer. Vous savez ce qui vous reste à faire les sarahouis, ne compté surtout pas à l’Algérie. Nous ont s’occupera de c marocain plus tard. À mon avis les sarahouis le savait déjà la preuve ils ont employé une armée sur le terrain, j’espère que bonobo6 rejoindra bientôt sont FDP de père et grand père en enfer…




    0



    0
    Felfel Har
    27 avril 2017 - 11 h 43 min

    L’ONU piétine la Justice.
    Ceux qui s’attendaient à l’ONU défendre les Sahraouis sont déçus et fâchés contre celui qui promettait de réformer l’institution internationale en vue de promouvoir plus de justice pour avoir la paix partout dans le monde. L’ONU est devenu un club de riches(comme l’Arabie Maudite qui parvient à se faire élire dans deux organisations de défense de droits de l’homme et des femmes grâce à des votes de pays européens achetés) et de puissances militaires (désirant régenter le monde) et les principes universels de liberté, de justice et d’émancipation sont abandonnés à la porte de son siège à New York. Les premiers à violer ces principes sont ceux-là mêmes qui se permettent de nous donner des leçons de démocratie et de droits de l’homme. Hypocrites! Il appartient aux Sahraouis de forcer leur destin en reprenant les armes, seul language que comprennent le Maroc et ses protecteurs.




    0



    0
      Felfel Har
      27 avril 2017 - 11 h 59 min

      Erratum
      Lire: « Ceux qui s’attendaient à voir l’ONU…… » Mea culpa!




      0



      0

Les commentaires sont fermés.