Saïdani insulte les martyrs

Par M. Aït Amara – Contrairement aux autres partis qui ont eu à dénoncer l’assassinat du Français Hervé Gourdel à travers des communiqués de presse et des déclarations publiques, c’est par le biais d’une lettre à la cajolerie douteuse que le secrétaire général du FLN a décidé de s’adresser à la France pour lui présenter ses condoléances et celles de [son] parti. Dans son courrier à l’ambassadeur de France à Alger, Amar Saïdani souligne que si «le récent assassinat en Algérie du citoyen français (…) a jeté émoi, révulsion et consternation dans l’opinion publique algérienne», lui et le FLN sont encore plus émus, plus révulsés et plus consternés que le reste des Algériens. Amar Saïdani prend le soin, dans sa missive trop polie pour être honnête, comme dit l’adage, d’engager toute la direction du parti dans sa courbette. Bien qu’il ait lui-même signé la lettre – vite relayée par son site de prédilection –, c’est «au nom de la présidence, du secrétariat général et du bureau politique» et, donc, de l’ensemble des militants, qu’il exprime sa condamnation «avec la plus grande énergie» de «cet acte odieux, lâche et répugnant qui trahit, une fois de plus, la barbarie et la honteuse inhumanité des terroristes qui l’ont commis». Comble de l’ironie, Amar Saïdani s’arroge le droit de parler au nom de l’Etat, puisqu’il promet à l’ambassadeur de France que «cet acte révoltant (…) ne restera pas impuni» et que «l’Algérie (…) traquera implacablement les groupes criminels» et «poursuivra sans relâche aux côtés de la communauté internationale sa lutte contre cette pandémie». Ce qu’il faut noter surtout, dans le message d’Amar Saïdani à Bernard Emié, par-delà les formules d'usage requises dans ce genre de correspondances, c’est moins la réaction indignée suite à l’exécution d’un otage par des terroristes, qu’un acte d’allégeance que le secrétaire général du FLN renouvelle aux autorités françaises depuis que celles-ci lui ont établi une carte de résidence et permis d’acquérir des biens immobiliers dans les quartiers les plus cossus de Paris. Que le sieur Saïdani se mette ainsi à plat ventre devant ses maîtres, grand bien lui fasse. Mais de là à engager le Front de libération nationale dans sa prosternation pour la France, il y a là comme une insolence envers nos martyrs qui ont fondé ce parti aux destinées duquel, par accident de l’histoire, il préside indûment un demi-siècle après l’indépendance, signe de déclin et de défaite.
M. A.-A.

Lire la lettre d’Amar Saïdani

Comment (41)

    Docteur Farouk HAMZA
    6 octobre 2014 - 19 h 59 min

    @
    @ Zohra
    @Anonyme
    Permettez-moi avant tout de vous souhaiter AID MOUBAREK à vous deux ainsi qu’à tous les musulmans de la planète et que le Seigneur vous bénisse tous.
    Ah! si Jeunesse savait! Vous écriviez que Monsieur SAIDANI est né en Tunisie, serait-il suffisant de lui renier sa nationalité algérienne pour autant? Sachez mes jeunes amis que durant la guerre de libération nationale, nombreux, des milliers d’algériens en particulier ceux résidant dans les régions frontalières de notre vaste pays, étaient contraints, sous la pression de l’armée françaises qui les harcelait jour et nuit, de fuir et de s’infiltrer chez nos voisins notamment en Tunisie et au Maroc pour ne citer que ces deux pays frères qui nous ont aidés durant les moments difficiles. Ainsi de nombreux algériens sont nés à l’étranger par la faute du colonialisme français, comme des parias! Voyez-vous, vous ignorez votre Histoire et celle de votre pays et cela n’est certainement pas de votre faute mais plutôt de la notre, nous les aînés, nous n’avons pas su ou pu vous transmettre cette glorieuse Histoire et aujourd’hui vous vous débattez dans les malentendus, les informations fragmentaires et erronées.Le lieu de naissance n’est pas un argument valable sinon tous les criminels de l’OAS prétendraient à la nationalité algérienne ! que né-ni! Que les Chaulet, que Monseigneur DUVAL…ne seraient pas algériens!!! Revoyaient sereinement l’Histoire de grande nation et vous allez être fiers et agréablement surpris des glorieuses épopées de cette Algérie!
    Vous écriviez et vous vous demandez comment je « puisse défendre un corrompu qui a violé toutes les lois et celles de l’honneur » ? Encore une fois de plus vous vous érigez en un véritable procureur de la république et votre réquisitoire est tout à fait erroné parce que vous n’avez ni les compétences, ni les attributions d’un procureur qui SEUL peut ouvrir une information judiciaire et éventuellement inculpé le citoyen en question. voyez-vous mes chers amis vous êtes lin du compte d’un débat de haut niveau et de qualité. En écrivant ce commentaire en vérité je m’adresse beaucoup plus aux lecteurs qui ont la curiosité de vouloir découvrir les vérités et non perdre leur temps à lire des insanités que vous savez étaler impudiquement sur la toile sans le sens des convenances et de la courtoisie la plus élémentaire. La qualité d’un débat, digne de ce nom, est exempt d’insulte et de manque de respect surtout quand nous ne partageons pas les mêmes options ceci n’exclut absolument pas la contradiction qui devrait enrichir les échanges d’idée et les préciser.




    0



    0
    Anonyme
    4 octobre 2014 - 3 h 07 min

    @ Zohra
    @Anonyme

    @ Zohra
    @Anonyme
    Permettez-moi avant tout de vous souhaiter AID MOUBAREK à vous deux ainsi qu’à tous les musulmans de la planète et que le Seigneur vous bénisse tous.
    Ah! si Jeunesse savait! Vous écriviez que Monsieur SAIDANI est né en Tunisie, serait-il suffisant de lui renier sa nationalité algérienne pour autant? Sachez mes jeunes amis que durant la guerre de libération nationale, nombreux, des milliers d’algériens en particulier ceux résidant dans les régions frontalières de notre vaste pays, étaient contraints, sous la pression de l’armée françaises qui les harcelait jour et nuit, de fuir et de s’infiltrer chez nos voisins notamment en Tunisie et au Maroc pour ne citer que ces deux pays frères qui nous ont aidés durant les moments difficiles. Ainsi de nombreux algériens sont nés à l’étranger par la faute du colonialisme français, comme des parias! Voyez-vous, vous ignorez votre Histoire et celle de votre pays et cela n’est certainement pas de votre faute mais plutôt de la notre, nous les aînés, nous n’avons pas su ou pu vous transmettre cette glorieuse Histoire et aujourd’hui vous vous débattez dans les malentendus, les informations fragmentaires et erronées.Le lieu de naissance n’est pas un argument valable sinon tous les criminels de l’OAS prétendraient à la nationalité algérienne ! que né-ni! Que les Chaulet, que Monseigneur DUVAL…ne seraient pas algériens!!! Revoyaient sereinement l’Histoire de grande nation et vous allez être fiers et agréablement surpris des glorieuses épopées de cette Algérie!
    Vous écriviez et vous vous demandez comment je « puisse défendre un corrompu qui a violé toutes les lois et celles de l’honneur » ? Encore une fois de plus vous vous érigez en un véritable procureur de la république et votre réquisitoire est tout à fait erroné parce que vous n’avez ni les compétences, ni les attributions d’un procureur qui SEUL peut ouvrir une information judiciaire et éventuellement inculpé le citoyen en question. voyez-vous mes chers amis vous êtes lin du compte d’un débat de haut niveau et de qualité. En écrivant ce commentaire en vérité je m’adresse beaucoup plus aux lecteurs qui ont la curiosité de vouloir découvrir les vérités et non perdre leur temps à lire des insanités que vous savez étaler impudiquement sur la toile sans le sens des convenances et de la courtoisie la plus élémentaire. La qualité d’un débat, digne de ce nom, est exempt d’insulte et de manque de respect surtout quand nous ne partageons pas les mêmes options ceci n’exclut absolument pas la contradiction qui devrait enrichir les échanges d’idée et les préciser.




    0



    0
    Anonyme
    3 octobre 2014 - 13 h 27 min

    Zohra je suis entièrement
    Zohra je suis entièrement d’accord avec vous. Ce m F H..où j’en sais pas quoi ? Je crois qu’il a beaucoup de choses à cacher? , sa m’étonnerait fort qu’il soit un vrai algérien ou un algérien tout court..et je peu dire qu’il a les mêmes origines qui le Chow-Chow Saïdani




    0



    0
    Zohra
    2 octobre 2014 - 22 h 55 min

    @M Farouk Hamza:
    Ce saadani

    @M Farouk Hamza:
    Ce saadani est né en tunisie, à tunis.
    Je ne comprends pas comment vous pouvez défendre un corrompu qui a violé toutes les lois matérielles et celles de l’honneur. En plus vous associez un homme qui compte parmi les nouveau harka à nos nobles Chouhadas et moudjahidines, c’est scandaleux.
    Votre discours est un discours incompréhensible pour moi. Cet homme est seulement une honte pour l’Algérie.




    0



    0
    Docteur Farouk HAMZA
    2 octobre 2014 - 15 h 22 min

    @ Zohra (non vérifié) | 2.
    @ Zohra (non vérifié) | 2. octobre 2014 – 9:54
    @Anonyme, 16h02: je suis d’accord avec vous, ce tunisien saadani doit être déchiré de la nationalité algérienne (après avoir passé par la justice). Mais au vu qu’il est protégé par un groupe de harka qui prennent sa défense, on peut attendre… »

    Que les lecteurs me pardonnent de revenir et de commenter les affirmations de certains internautes. Les réseaux sociaux sont une bénédiction pour les échanges des citoyens de toute la planète. ainsi quand nous écrivons une contribution celle-ci est sensée être lue par un grand nombre de personnes de nationalités différentes. Il est sage de manipuler les mots avec une certaine précaution, une certaine diplomatie afin de ne pas heurter les sensibilités des uns et des autres.
    Ce préambule me sert à dénoncer les extrapolations faciles et nuisibles pour nous et pour les tiers. Les deux internautes Zohra et anonyme s’arroge le droit d’affirmer que Monsieur SAIDANI n’est pas algérien et qu’il possède la nationalité tunisienne ! Je me demande sur quels fondements, sur quels arguments se sont-ils basés pour écrire des « bêtises » pareilles ? Etudier la biographie de cette personnalité et vous allez vous rendre compte que Monsieur SAIDANI est un citoyen algérien à part entière, qu’il appartient à cette Algérie Profonde, à cette noble et généreuse région du Sud Est Algérien à savoir Le Souf dont le chef lieu est EL-OUED (39). Cette région est connue par son passé révolutionnaire et a contribué grandement au soutien logistique de la guerre d’indépendance de 1954 à 1962. Tous les MOUDJAHIDOUNES savent ce qu’est OUED-SOUF et Monsieur SAIDANI appartient à cette noble ville frontalière et a, comme tous les résidents de cette grande ville commerciale, un accent qui rappelle celui de nos frères tunisiens. est-ce pour autant qu’il est de nationalité tunisienne ? Non bien ^sur ! ! ! J’ai déjà entendu ce son de cloche pour d’autres hauts responsables. c’est allez vite en besogne dans le chemin de l’extrapolation et de la diffamation.
    Docteur Farouk HAMZA




    0



    0
    Zohra
    2 octobre 2014 - 8 h 54 min

    @Anonyme, 16h02: je suis
    @Anonyme, 16h02: je suis d’accord avec vous, ce tunisien saadani doit être déchiré de la nationalité algérienne (après avoir passé par la justice). Mais au vu qu’il est protégé par un groupe de harka qui prennent sa défense, on peut attendre…




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2014 - 8 h 41 min

    J EN suis sur que saidani n a
    J EN suis sur que saidani n a pas arrêté de chialer a chaudes larmes depuis (le pauvre)




    0



    0
      Terri
      4 novembre 2016 - 6 h 25 min

      Saïdani insulte les martyrs | Algérie Patriotique
      What’s up colleagues, how is all, and what you wish for to say about this paragraph, in my view its
      genuinely amazing in support of me.

      Feel free to surf to my page Text Captcha Decoder




      0



      0
    Patrouille à l'est
    2 octobre 2014 - 7 h 34 min

    Boumedienne cet homme d’acier
    Boumedienne cet homme d’acier qui a dit toujours fafa restera notre ennemi jusqu’à yewm lquiyama notre ennemi d hier et d aujourd’hui et boumedienne n’aurait jamais accepté cette vermine qui a détourné des milliards et des milliards argent du peuple algérien …tu ne les emportera pas au paradis ya harki !




    0



    0
    banouhilal
    2 octobre 2014 - 4 h 44 min

    ET BENFLIS VOUS L’AVEZ
    ET BENFLIS VOUS L’AVEZ OUBLIE? Les courbettes de Saidani valent autant que celle de l’ancien Chef du gouvernement et ancien candidat et futur candidiat à la présidence dans un article que vous avez vous-meme publié et dans lequel ses propos obséquieux condamnait l’ASSASSINAT sans preuve du français, alors que meme que son corps n’ait pas encore été retrouvé. En réalité, cet assassinat obscure et bizarre, donne une occasion gratuite à ces prétendus responsables politiques pour aller se mettre sous les bottes françaises car ils savent tous qu’ils ne pèsent que dalle devant le peuple algérien qu’ils ont ignoré et méprisé pour leurs bienfaits personnels.




    0



    0
    Anonyme
    2 octobre 2014 - 0 h 43 min

    Mon cher compatriote SELECTO,
    Mon cher compatriote SELECTO, je suis à fond ave toi




    0



    0
    S.S.A
    1 octobre 2014 - 23 h 35 min

    Assalam ou3laykoum, Azul,
    A

    Assalam ou3laykoum, Azul,
    A Kahina (non vérifié) | 1. octobre 2014 – 13:24

    :). Sourire. Attention, il a ses disciples, ici, qui viennent chanter sa complainte et lui faire tirer la sérénade, eh oui, on ne peut se refaire. Sacrée danse que voilà, genre derviche-tourneur, Mon Dieu, mais où sont les Faiseurs de Soins psychiatriques?!
    Tanemirth. Assalam ou3laykoum.




    0



    0
    Algerien et fier de l`etre
    1 octobre 2014 - 22 h 10 min

    M.Saadani a une carte de
    M.Saadani a une carte de résident permanent et une qualification de VIP,afin que les services de sécurité français ne l`enquiquine pas trop et doivent se mettre a sa disposition en cas de besoin.
    M.Saadani,selon Mondafrique possèdent des biens et une société immobilière que gèrent ses enfants en France.
    M.Saadani fait l`objet d`une plainte en justice déposée contre lui par un Algérien qui a tente d`être candidat aux présidentielles d`avril 2o14.
    Selon Mondafrique,M.Saadani aurait été entendu dernièrement par un juge d`instruction Français,il a donc un procès en cours contre lui en France.
    Malgré tout ça,je dois dire que M.Saadani fait du bon travail au Fln.J`espère qu`il aura suffisamment de temps pour terminer le nettoyage du vieux parti.
    Vous voyez que M.Saadani a beaucoup de mérite en ecartant Belkhadem etCie. Il a du bon sens et sait voir de quel cote vient l`orage.




    0



    0
    Docteur Farouk HAMZA
    1 octobre 2014 - 21 h 04 min

    Je n’ai pas apprécié le titre
    Je n’ai pas apprécié le titre de cet article de Monsieur AIT AMARA « Saïdani insulte les martyrs ». Non seulement, il est provocateur mais pourrait être assimilé à de la diffamation. Quant à la vie privée de Monsieur SAIDANI aurait été, moralement et du point du vue de l’éthique journalistique, écartée d’un débat qui n’aurait pas du être et qui ne fait pas partie du sujet de l’assassinat de Feu GOURDEL sur notre sol. Il y a un volonté affichée de nuire à Monsieur SAIDANI qui est qu’on le veuille le secrétaire général du Front de Libération Nationale en exercice. Le FLN n’est pas mort comme prétendent certains détracteurs stériles et sans projet pour le peuple algérien. Il participe à la gestion du pays en fournissant des cadres de grande qualité et haut niveau. Il n’a jamais refusé de collaborer avec toute les bonnes volontés algériennes comme le RND. Ce parti est conscient de ses responsabilités historiques et continue à œuvrer pour le bien de la nation algérienne et pour son émancipation au niveau internationale. Son Histoire dans le chemin du militantisme est exemplaire et représente un modèle international reconnu par toute la communauté internationale.L’Histoire du FLN est intimement liée à L’HISTOIRE GLORIEUSE de l’Algérie et à la fidélité éternelle à nos CHOUHADAS, ALLAH YARHAMHOUM.




    0



    0
    Docteur Farouk HAMZA
    1 octobre 2014 - 20 h 17 min

    Monsieur SAIDANI a réagit en
    Monsieur SAIDANI a réagit en fin diplomate devant cet odieux assassinat et je partage totalement son point de vue. en effet je me suis prononcé sur cet horrible événement le 26 septembre 2014 en écrivant ceci, n’en déplaise à certains qui veulent envenimer éternellement nos relations avec le peuple français:

     » L’assassinat d’Hervé GOURDEL ne peut pas me laisser indifférent. Il réveille en moi toute la souffrance qu’a enduré le peuple algérien durant des siècles ! Hervé GOURDEL est devenu un des nôtres que la bêtise humaine a sacrifiés. Rien ne justifie la mort d’un homme ! L’Algérie souffre encore mais elle est digne comme la Famille de Hervé. L’Algérie essuie ses larmes mais ne se laisse jamais atteindre par les atrocités de ces criminels impitoyables. Comme les moines de TIBHIRINE, eux aussi lâchement assassinés, comme tant d’algériens emportés par la terreur et par l’obscurantisme depuis 1992, comme tant d’innocents dépecés par le montre du terrorisme aveugle qui continue, comme un cancer, à nous faire souffrir en égorgeant nos enfants et nos amis. Aujourd’hui encore, je pleure l’innocent, l’agneau sacrifié sur ma noble terre, hospitalière et accueillante ! Hospitalière ? Accueillante ? Que dis-je ? Le terrorisme, ce mal sans nom, veut nous couper du monde, veut nous isoler du monde civilisé, veut nous rendre pestiféré pour mieux nous engloutir dans labîme d’où on ne revient jamais ! Eh ! Bien, je dis NON ! Nous sommes TOUS, nous algériens, nobles et fiers, Nous disons NON au dicta des criminels ! Nous sommes tous des Hervé GOURDEL et si ces criminels ont pu atteindre un de nos frères, ils ne pourrons jamais atteindre l’Algérie, ils ne pourront jamais atteindre son hospitalité et sa fierté. Oui, j’ai du chagrin et je ne le cache pas, oui j’ai pleuré Hervé et je ne le nie pas, mais jamais je ne me laisserai entraîner dans le sillage de la haine, dans le sillage de la violence. Je serais cependant toujours du côté du juste, du faible, du malheureux. Ton sacrifice, Frère Hervé sellera la fraternité entre nos deux pays, entre nos deux nations, dans la douleur certes mais cette souffrance partagée est un véritable ciment dans l’adversité. Paix à ton âme mon Frère Hervé GOURDEL ! Tu fais désormais partie de nos martyres et tu vivras parmi nous pour l’éternité. »




    0



    0
    New kid
    1 octobre 2014 - 19 h 48 min

    Le cirque Amar est en
    Le cirque Amar est en tournée. Mais ce monsieur ne fait pas rire son audience, il fait plutôt peur avec sa tranche ! Donc Il ne peut être ni clown, ni trapéziste ou jongleur en fait dans ce cirque il n’a pas de place. Sa place réelle est comme darbouka ambulante.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.