Le BHL égyptien

Par Karim Bouali – Plus dure sera la chute, dit l’adage. A force de vouloir monter trop haut, on finit par se découvrir le postérieur, tranche l’autre. Ahmed Mansour, le persévérant marionnettiste d’Al-Jazeera, celui qui fait frissonner les personnalités arabes qui font trembler leurs peuples, a fini dans le caniveau. En Egypte, son pays d’origine qu’il a œuvré comme un forçat à offrir aux islamistes dont il fait partie, ses biens ont été saisis et une lourde peine de prison a été prononcée contre lui. C’est à peine s’il n’a pas échappé à la pendaison, contrairement à ses mentors, condamnés à mort à la pelle par une justice égyptienne dont les aiguilles sont réglées sur le palais d’Héliopolis, envoyant en prison pêle-mêle l’ancien président déchu Hosni Moubarak, son successeur Mohamed Morsi arrivé au pouvoir par un soulèvement populaire et, paradoxalement, aux ordres du chef de l’Etat actuel qui a éjecté les Frères musulmans en faisant sortir dans la rue 30 millions d’Egyptiens pour crier leur colère contre la trahison du nouveau raïs. Dans un message artificieux, la voix de son maître jure qu’il ne se lassera pas de «présenter la vérité aux gens et de répandre la conscience parmi eux car telle est [ma] mission dans la vie». Ahmed Mansour se voit ainsi prophète en son pays, détenteur d’un message divin qu’il œuvre à propager. Dans une langue coranique, le Messie auto-annoncé promet de «désigner les injustes, (de) révéler leurs crimes et (de) libérer les opprimés de l’arbitraire». Ahmed Mansour, l’imposteur, l’agent du Mossad, veut convertir sa trahison envers son peuple et sa nation en sacerdoce. Il feint d’oublier, lui qui a mis le feu dans son propre pays pour le désintégrer et faciliter sa mise au pas par Israël et fragiliser ainsi la cause palestinienne, que les Arabes dont il a cherché, raconte-t-il, à affranchir de la dictature meurent par centaines de milliers. Il feint d’ignorer que si les guerres civiles au déclenchement desquelles il a contribué avec empressement en Syrie, en Libye et au Yémen ne cessent pas dans les mois à venir, ces trois pays seront rayés de la carte du monde arabe. Cette version arabisante du sioniste Bernard-Henri Lévy, ce renégat qui a fait fortune par le mensonge et le bourrage, a les mains maculées du sang des victimes sauvagement égorgées par les terroristes de Daech dont il ne diffère que par l’accoutrement.
K. B.

Comment (13)

    Anonymepatriotedu sud
    30 octobre 2014 - 3 h 14 min

    Que de zèle que de zèle, si
    Que de zèle que de zèle, si on vous lit le maréchal d’opérette sissi aurait sauvé l’Égypte du chaos.C’est vrai que les différents fakhamatou qui se sont succédés à la t^te de ce grand pays en avaient fait un modèle de développement!!!!(…) Ahmed Mansour et eljazeera sont responsables du virus ébola, du réchauffement climatique, de l’état de santé de fakhamatou, de la collaboration de l’Algérie avec l’OTAN, de l’ouverture d’une antenne de la CIA et du FBI à Alger.




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    29 octobre 2014 - 22 h 02 min

    BHL a, en tous les cas, bien
    BHL a, en tous les cas, bien manipulé la plupart de nos intellectuels et de nos médias. Ils ont bien relayé ses thèses sans s’en apercevoir ! Chapeau pour lui qui défend bien les siens; contrairement à nos idiots!

    Certains médias, analystes et journalistes arabes, dont algériens, n’ont pas eu le niveau nécessaire, la dignité et le sérieux pour contrer les thèses moribondes de l’occident. Nous avons bien suivi leurs articles depuis l’agression de la Libye par l’Otan. Ils étaient bien pro-Otan, pro Qatar, pro Arabie Saoudite dans l’entreprise contre la libye, l’Irak, la Syrie . Ils avaient bien appuyé ceux qu’ils affublent de «thouars»(révolutionnaires).

    Ils étaient bien, subséquemment, avec ce que fomentait ce sinistre philosophe du Mal Bernard-Henry Lévy, ce notoire sioniste Franco-israélien. Ils reprenaient comme des perroquets, par tendance, revanche, incompétence, corruption ou félonie, les informations des agences internationales sans en faire une petite analyse pour en voir les conséquences géostratégiques. La plupart de ces analystes avaient une tendance « islamistes » des choses sans se rendre compte qu’il suivait une stratégie américano-sioniste qui consistait à détruire les musulmans par leur religion et leurs hommes. L’association internationale des FM (de Kardhaoui) qui a montré son vrai visage, dans ce désordre arabe, en était un instrument financé par le Qatar et sa chaine dont fait partie ce Mansour.
    Nos « intellectuels » et nos médias ont pris fait et cause pour les thèses Occidentales dans la déstabilisation de certains États arabes soit faute de vision politique lucide ou incompétence soit pour cause de corruption et fourberie.




    0



    0
    Algerien et fier de l`etre
    29 octobre 2014 - 21 h 08 min

    C`est un article que les
    C`est un article que les journalistes de l`Entv se doivent de lire et mediter.Les orphelins de l`orpheline,selon un article d`un de nos quotidiens en langue francaise commencent a se plaindre de leur Etat et de la stagnation de leur boite a cirer les bottes.




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    29 octobre 2014 - 20 h 34 min

    Ouafa Hamidi, l’ex-épouse
    Ouafa Hamidi, l’ex-épouse marocaine du journaliste d’Al Jazeera Ahmed Mansour, révèle sa « face cachée »
    ___

    Lemag : Dans un entretien accordé au magazine Al Ahram Al Arabi, la journaliste marocaine, Ouafa Hamidi, a évoqué son mariage avec le journaliste égyptien à Al Jazeera, Ahmed Mansour; un mariage qui n’a pas dépassé les 5 mois.
    La journaliste marocaine assure qu’Ahmed Mansour l’a insultée et a insulté le peuple marocain et ce lors d’une discussion, à un aéroport Turc. La discussion a viré aux insultes, avec violence, proférées par le journaliste à son égart et à l’égart du peuple marocain.
    .
    Ouafa Hamidi dénonce « l’hypocrisie » du journaliste qui l’obligeait, selon ses dires, à mettre le voile en Egypte et au Qatar, alors qu’en Europe, elle pouvait même être en maillot de bain sur la plage.
    .
    La journaliste a également montré « son grand rôle » dans l’arrivée des Frères Musulmans au pouvoir en Egypte, selon ses dires, pointant du doigt ses relations avec les dirigeants du Qatar.
    .
    Par ailleurs, la journaliste raconte(*) ses « malheurs » pendant un mariage qui a duré cinq mois. Ahmed Mansour n’avait pas hésité à la laisser à l’aéroport d’Istanbul, seule et sans billets ni bagages. Il l’avait également accusée de l’avoir « arnaqué », la menaçant de prison à plusieurs reprises
    .
    http://www.lemag.ma/Ouafa-Hamidi-l-ex-epouse-marocaine-du-journaliste-d-Al-Jazeera-Ahmed-Mansour-revele-sa-face-cachee_a70778.html




    0



    0
    ibne KHALDOUN
    29 octobre 2014 - 20 h 21 min

    IL A FAIT DU MAL CE MANSOUR
    IL A FAIT DU MAL CE MANSOUR BHL JAZERA :Satan sioniste n’aura jamais pue faire mieux:on a été aveuglé par ce nouvel langage qui nous a ensorcelé …mais nous sommes innocent car nous ignorant que la télé était une arme de guerre comme le kif du marok…..




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    29 octobre 2014 - 20 h 11 min

    Le BHL égyptien?
    Pas d’accord

    Le BHL égyptien?
    Pas d’accord avec cette comparaison.
    BHL est patriote. Il défend son pays :Israel! Il ne lui est pas traitre contrairement à ce Mansour qui veut détruire le sien l’Egypte et les autres pays arabes progressistes!
    Ce sont Mansour et ses semblables qui suivent le projet israélien de BHL consistant à soulever les pays arabes pour les déstabiliser dans l’intérêt d’Israël
    Les journalistes arabes,dans leur majorités,ne sont que des maillons – cupides, opportunistes, non patriotes et fourbes – de cette chaine de propagande occidentalo-monarquo-sioniste




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    29 octobre 2014 - 19 h 30 min

    Ouafa Hamidi, l’ex-épouse
    Ouafa Hamidi, l’ex-épouse marocaine du journaliste d’Al Jazeera Ahmed Mansour, révèle sa « face cachée »
    ___

    Lemag : Dans un entretien accordé au magazine Al Ahram Al Arabi, la journaliste marocaine, Ouafa Hamidi, a évoqué son mariage avec le journaliste égyptien à Al Jazeera, Ahmed Mansour; un mariage qui n’a pas dépassé les 5 mois.
    La journaliste marocaine assure qu’Ahmed Mansour l’a insultée et a insulté le peuple marocain et ce lors d’une discussion, à un aéroport Turc. La discussion a viré aux insultes, avec violence, proférées par le journaliste à son égart et à l’égart du peuple marocain.
    .
    Ouafa Hamidi dénonce « l’hypocrisie » du journaliste qui l’obligeait, selon ses dires, à mettre le voile en Egypte et au Qatar, alors qu’en Europe, elle pouvait même être en maillot de bain sur la plage.
    .
    La journaliste a également montré « son grand rôle » dans l’arrivée des Frères Musulmans au pouvoir en Egypte, selon ses dires, pointant du doigt ses relations avec les dirigeants du Qatar.
    .
    Par ailleurs, la journaliste raconte(*) ses « malheurs » pendant un mariage qui a duré cinq mois. Ahmed Mansour n’avait pas hésité à la laisser à l’aéroport d’Istanbul, seule et sans billets ni bagages. Il l’avait également accusée de l’avoir « arnaqué », la menaçant de prison à plusieurs reprises
    ________________
    وفاء الحميدي طليقة مذيع الجزيرة أحمد منصور تفضحه على الملا (*)
    نشرت جريدة « الأهرام المصرية » حواراً مع زوجة « أحمد منصور » الاعلامي بقناة « الجزيرة » المحسوب على الاخوان المسلمون، و هي المغربي « وفاء الحميدي »، قالت فيه أشياء خطيرة عن المغرب والمغاربة وما قاله « منصور ».

    شهرة المرء محسوبة عليه ، وعلاقة المرأة بالمشاهير جزء لا يتجزأ

    SUITE

    http://www.albaladeyes.com/worldnews/38631-%D9%88%D9%81%D8%A7%D8%A1-%D8%A7%D9%84%D8%AD%D9%85%D9%8A%D8%AF%D9%8A-%D8%B7%D9%84%D9%8A%D9%82%D8%A9-%D9%85%D8%B0%D9%8A%D8%B9-%D8%A7%D9%84%D8%AC%D8%B2%D9%8A%D8%B1%D8%A9-%D8%A3%D8%AD%D9%85%D8%AF-%D9%85%D9%86%D8%B5%D9%88%D8%B1-%D8%AA%D9%81%D8%B6%D8%AD%D9%87-%D8%B9%D9%84%D9%89-%D8%A7%D9%84%D9%85%D9%84%D8%A7/




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    29 octobre 2014 - 19 h 09 min

    Le journaliste d’Al-Jazeera
    Le journaliste d’Al-Jazeera Ahmed Mansour appelle à tuer les militaires et les policiers en Egypte
    Article | 28. février 2014 – 13:07
    _____

    En plus d’être spécialiste de la désinformation dirigée contre les pays arabes pour les déstabiliser, Ahmed Mansour d’Al-Jazeera, la chaîne d’information qatarie, manipulée par les Frères musulmans, vient de confirmer sa véritable nature de terroriste. Sur le site officiel de l’organisation islamiste, «ikhwanonline», il a écrit un long article dans lequel il appelle ses acolytes en Egypte à tuer les policiers et les soldats, tout comme ses semblables du FIS l’ont fait au début des années 90 en Algérie. Il les encourage à «cibler» les officiers de police au cours des manifestations de rues pour les empêcher de faire leur travail de maintien de l’ordre. Il est allé jusqu’à qualifier les actes criminels commis par les islamistes en Egypte de gestes héroïques qui n’auraient rien à voir, selon lui, avec la désobéissance civile ou avec le terrorisme. La similitude avec ce qui s’est passé en Algérie est frappante. On se rappelle comment les complices du terrorisme cherchaient à le légitimer à tout prix en le considérant même comme un «mouvement de résistance» contre le pouvoir. C’est le même scénario en Egypte, sauf que l’appel au meurtre émane ouvertement d’une personne qui se prétend journaliste, mais dont la mission réelle est de tenter de manipuler les catégories les plus vulnérables des peuples arabes pour les amener à s’engager dans le terrorisme contre leurs concitoyens qui sont dans les services de sécurité et dans l’armée. Tout comme ses semblables en Algérie appelaient les partenaires étrangers à l’étranglement de l’économie algérienne en supprimant leurs crédits et leurs échanges commerciaux, le terroriste Ahmed Mansour souhaite l’effondrement de l’économie égyptienne à travers particulièrement le tarissement des rentrées financières extérieures générées par l’activité touristique. Alors que plusieurs de ses confrères égyptiens, qui étaient journalistes dans la chaîne qatarie, révoltés par la guerre médiatique menée par Al-Jazeera contre les pays arabes, ont démissionné, Ahmed Mansour s’obstine dans un comportement criminel et antinational qui est, en fait, un trait commun aux terroristes qui œuvrent dans la région comme le montre l’exemple de notre pays.
    Kamel Moulfi (Algérie Patriotique)




    0



    0
    Mouloudeen
    29 octobre 2014 - 16 h 04 min

    Quid de Khadija Benguenna and
    Quid de Khadija Benguenna and Co ?




    0



    0
    selma
    29 octobre 2014 - 15 h 07 min

    les Mansour sont partout et
    les Mansour sont partout et toujours au service du sionisme et de leurs anthropophages du Golfe et de Turquie
    Si la Tunisie n’avait pas Merzouki, si la Libye n’avait pas Abdeljalil, si l’Irak n’avait pas El Maliki, si la Syrie n’avait pas Ghalioun, les printemps macabres du philosophe du luciférisme BHL et de son Belzébuth Sarkozy n’auraient pas eu lieu
    Comme stratégie de diversion il n’y avait pas mieux: détruire les pays arabes qui présentent un risque pour l’occupation israélienne et permettre à l’opinion internationale de tirer un trait sur le drame palestinien
    Un occident en pleine déconfiture économique perfusé grâce aux pétrodollars des traîtres « arabo-musulmans » et dont il s’accommode aisément de monarchies perverses




    0



    0
    dalhocine
    29 octobre 2014 - 12 h 53 min

    Un article qui ne s’appuis
    Un article qui ne s’appuis sur aucun sens d’objectivité seulement parce que les nouveaux dictateurs d’Égypte élimine tout ce qui lutte contre leur dictature militaire.
    condamner un journaliste c est la hantise et vous l’êtes. parce que dans ce cas pourquoi en 1992-1996 quand le GIA visait les journalistes vous aviez crier en ne tue pas quelqu’un parce qu’il s’exprime un journaliste ou autre et maintenant en reviens a la case de départ et vous un entrain de justifier les condamnation de paroles.
    Quelle honte venant justement d’un journaliste et La liberté d’expression devrait être sacrée peut importe les circonstances.
    Arrêter vos mensonges comme: « sortir dans la rue 30 millions d’Égyptiens », « faciliter sa mise au pas par Israël et fragiliser ainsi la cause palestinienne » vous étiez ou en juillet 2014 quand les militaires égyptiens et leurs journalistes aidaient les israéliens pour tuer les ghazaoui.
    Quelques précisions:
    je condamne les crimes des GIA peut importe les victimes
    Moubarak n’est pas en prison et lui il a le droit a la parole télévisée au tribunal, Morsi non qui a été kidnappé.




    0



    0
    New kid
    29 octobre 2014 - 11 h 24 min

    Ce lugubre personnage sorti
    Ce lugubre personnage sorti de sa pyramide s’est trompée d’adresse. Le messie tant attendu par les youpins, contredit le travesti de ce descendant Ismaël. Peut-être que l’eau de source du désert est-elle devenue 100% alcoolique proof




    0



    0
    Abou Stroff
    29 octobre 2014 - 10 h 41 min

    « ce renégat qui a fait
    « ce renégat qui a fait fortune par le mensonge et le bourrage, a les mains maculées du sang des victimes sauvagement égorgées par les terroristes de Daech dont il ne diffère que par l’accoutrement. » dixit K. B. il ne reste aux patriotes vivant dans les différents pays « arabes » qu’à espérer que le sieur mansour rencontre un djinn maléfique qui lui lira ses droits avant de l’envoyer ad patres. comme les djinns maléfiques sont nombreux, par les temps qui courent, il y a une forte probabilité que si mansour nous quitte dans le futur proche.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.