Duel à distance

Par R. Mahmoudi – Réunis mardi soir, les membres de la Coordination pour les libertés et la transition démocratique (CLTD), élargie à d’autres personnalités de l’opposition, se disent déterminés à poursuivre leurs actions de vulgarisation de leur démarche, tout en réclamant, avec plus d’insistance, la tenue d’une élection présidentielle anticipée. L’objectif essentiel de cette réunion, qui coïncide avec des consultations intenses au sein du camp rival – pro-présidentiel –, est de donner la réplique à la dernière sortie du FLN qui, à travers sa rencontre avec le MPA d’Amara Benyounès, tente de se remettre en scène dans la perspective d’approfondir l’initiative lancée par le FFS, rejetée globalement et dans le détail par les partis de la CLTD, et peut-être même de lui suppléer. La célérité et la vigueur avec laquelle les opposants au quatrième mandat ont réagi à cette tentative de l’ex-parti unique de caporaliser les consultations politiques pour un «nouveau consensus» illustrent cette crainte chez les partis composant la CLTD de voir l’initiative du FFS faire des émules dans la classe politique, au point de parasiter et rendre illisible leur projet de la transition démocratique qui, malgré tout le volontarisme de ses promoteurs, peine à trouver un ancrage réel dans la société. D’où cette volonté de couper rapidement l’herbe sous les pieds des partisans de Bouteflika qui tentent de se constituer en bloc, en insistant sur l’impératif d’une élection présidentielle anticipée. Une réponse claire au secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, qui, à l’issue de sa rencontre avec Amara Benyounès, avait posé «la légitimité du chef de l’Etat» comme une «ligne rouge». On se souvient que les membres de la CLTD s’étaient, une première fois, réunis en urgence, il y a deux semaines, pour discuter de la proposition du FFS dont une délégation venait de rencontrer la direction du MSP, avant de trancher sur une position commune. Ce n’est sans doute pas un hasard si cette seconde réunion d’urgence a été tenue au siège du MSP, où Abderrazak Mokri a une nouvelle fois réussi, en véritable chef de file de la coordination, de mener les débats et d’y imprimer jusque son style.
R. M.

Comment (11)

    Anonyme
    19 novembre 2014 - 21 h 16 min

    « rejetée globalement et dans
    « rejetée globalement et dans le détail par les partis de la CLTD »

    Cela me rappelle étrangement un certain rejet global et
    dans le détail du contrat de Rome par le pouvoir et ces mêmes partis.
    La capacité pratique d’une mise en place de leur proposition semble invraisemblable, tant la méthodologie d’approche d’un règlement pacifique de la crise est irréalisable et va au delà des espérances de la société.
    C’est en fait vrai, car la composante de cette amalgame de personnes est loin , très loin de la réalité du terrain.
    Ils demandent une élection présidentielle anticipée, mais comment faire et comment aller vers cette élection ?
    Contrairement à la démarche du FFS qui se couronnera par l’élection d’une assemblée constituante qui sortira de la conférence de consensus national.




    0



    0
    Anonyme
    19 novembre 2014 - 20 h 19 min

    Anonyme (non vérifié) | 19.
    Anonyme (non vérifié) | 19. novembre 2014 – 15:23
    ____

    La majorité du peuple a bien voté pour Bouteflika ! Il sait où est l’intérêt de son pays. Certains se croient plus éveillés que lui en disant qu’il a fait le mauvais choix ou qu’il est victime de la fraude !
    Le vote a été des plus démocratiques. Il n’y a pas eu de « fraude massives ». C’est faux. Le monde était témoins par ses observateurs et journalistes. Il n’y a que toi et tes semblables qui etes aveugle car des frustrés et des ratés !
    J’ai assisté (volontairement) au dépouillement dans un centre de vote important et je témoigne que j’ai vu 5, 10 jusqu’à 15 bulletins « Bouteflika » pour voir 1 à 4 « Benflis » ou un autre candidat. Je n’ai pas voté « Bouteflika ». Un parent et un ami m’ont rapporté la même situation dans les centres où ils ont été affectés (eux pour des raisons partisanes).
    Alors ? Que certains se la boucle




    0



    0
    00213
    19 novembre 2014 - 19 h 03 min

    C.L.T.D. , F.F.S. , M.P.A. ,
    C.L.T.D. , F.F.S. , M.P.A. , F.T.E.O.P. ou même Y.L.T.D.H.R.P.M.L.N.S.Q.Z.Z.O.P.
    Leur truc ça ne prendra pas, car ils ont pas compris que ce n’est pas eux qu’il faut changer c’est ce qu’ils ont fait de l’algérien.
    .
    Il y a quelque mois j’observais un débat politique télévisé dans un café bondé et ce qui m’a choqué c’est que tout le monde parler de la voiture d’un fils d’un des politiciens interviewé, ils se sont attardés sur la coupe des costumes qu’ils portés et ont débattu avec véhémence sur leurs salaires probables.
    Mais a aucun moment les discours prononcés ont effleuré l’esprit de la cinquantaine de personne qui été présente.
    .
    J’ai compris que l’algérien s’est adapté à la chaine alimentaire construite par nos élites :
    Les lions mangent, les hyènes récupèrent les cadavres et les vautours prennent ce qu’ils restent.
    Le vautour de la populace algérienne comprend parfaitement ce qui se passe autour de lui mais il est aseptisé et on a fait de lui une personne sans idéal, sans conscience, sans courage, sans valeur, sans identité.
    Si demain Netanyahu prend le pouvoir en Algérie, le peuple entier se réveillera contre lui mais si dans les 24 heures il donne une villa et une voiture à chaque algérien, ils seront capable de l’ovationner jusqu’à sa mort.
    Voila le piètre résultat de plusieurs décennies de décadence.




    0



    0
    Mére-patrie
    19 novembre 2014 - 17 h 48 min

    Une opposition qui cherche à
    Une opposition qui cherche à grande peine mais toujours sans succès à faire appliquer un seul et un seul article de la constitution, comment ces membres, individuellement ou ensemble, peuvent-ils demain – après l’ère de M. Bouteflika – risquer de promettre à leurs électeurs l’application de toute la loi fondamentale du pays.




    0



    0
    Anonyme
    19 novembre 2014 - 14 h 45 min

    la CNL TD avance doucement
    la CNL TD avance doucement mais efficacement ;
    la mise en quarantaine du clan devrait se poursuivre pour l’isoler davantage et le montrer à l’étranger :
    ce pouvoir ne craint que fafa et les usa ;
    l’absence réelle du président imposé par la force ,la fraude et la corruption ne peut indéfiniment cachée au peuple et certainement pas aux étrangers qui disposent de son dossier médical ;
    le « cabinet noir » qui gère actuellement le pays sera bien obligé de se présenter au peuple et à son opposition ,enfin unie , et aux étrangers ou disparaitre en attendant les actions de Justice qui seront entamées dès la normalisation de la situation du pays ;




    0



    0
    Anonyme
    19 novembre 2014 - 14 h 23 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 19. novembre 2014 – 14:43

    Parlons-nous du même pays. « Démocratiquement », vous me faites rire. Vous avez déjà commencé à falsifier l’histoire. Nous étions aussi vivants le jour des élections.
    Le pauvre peuple n’a jamais rien élu.




    0



    0
    Anonyme
    19 novembre 2014 - 13 h 58 min

    Mohand (non vérifié) | 19.
    Mohand (non vérifié) | 19. novembre 2014 – 13:10
    __

    Toi et tes semblables depuis l’étranger qui nous expliquez ce que nous sommes en oubliant ce que vous êtes devenus dans ces pays
    Nous depuis l’Algérie qui ne cessons de vous expliquer que nous sommes mieux que vous chez nous que vous chez les autres!




    0



    0
    Anonyme
    19 novembre 2014 - 13 h 43 min

    Pour l’instant c’est le
    Pour l’instant c’est le peuple qui l’a élu démocratiquement avec une majorité confortable …sur une chaise roulante!




    0



    0
    Anonyme
    19 novembre 2014 - 13 h 41 min

    « …tout en réclamant, avec
    « …tout en réclamant, avec plus d’insistance, la tenue d’une élection présidentielle anticipée.. »
    _

    Anticipée oui; lorsque le poste sera vacant. Lorsque le Président décèdera! (selon la Constitution)




    0



    0
    Mohand
    19 novembre 2014 - 12 h 10 min

    La grande hérésie est
    La grande hérésie est justement de considérer que ce que dit ce Saadani a du sens. Son nouveau statut de porte parole du Président est aussi puerile que le reste… Donc sur les 40 millions d’Algériens le clan a choisi ce nul , ça veut tout dire. J’espère bien que d’ici cette fin d’année les Algériens à Paris nous feront un petit résumé …
    Pour avoir voix au chapitre il doit d’abord s’expliquer sur les casseroles qu’il traine et qui font de plus en plus du bruit en Algérie et à l’étranger.
    Le reste c’est du cinéma et ce film a une fin cela va de soit.
    Pensez vous qu’ils puissent continuer encore longtemps à abuser du peuple et user sans gène de tout le pays? je ne le pense pas car tout a une fin et la leur est proche.




    0



    0
    qu'importe
    19 novembre 2014 - 8 h 06 min

    La CLTD ressemble de plus en
    La CLTD ressemble de plus en plus à un nid de vipères , ça une opposition capable de gagner des élections libres et honnêtes ? Le pouvoir peut continuer comme bon lui semble ,il n’a vraiment aucune crainte de ce coté




    0



    0

Les commentaires sont fermés.