Al-Qaïda enlève, Areva paye !

Par Kamel Moulfi – Ainsi, celui qui est présenté comme le dernier otage français dans le monde a été libéré hier. Qui faut-il remercier ? Pour le savoir, l’otage, lui-même, livre une piste à travers l’itinéraire qu’il a suivi avant de prendre l’avion pour rentrer dans son pays après sa libération. C’est un détail, peut-être, mais c’est sans doute là que se trouve la bonne explication : sur le chemin du retour, Serge Lazarevic a emprunté la «porte» nigérienne, c’est par là que les otages français du Sahel sont récupérés. La raison ? Toute simple : Areva ! C'est elle qui paye ! Les médias français qui se sont interrogés sur ce qui a été donné en échange de l’otage, ne sont pas dupes : il y a eu versement d’une rançon, non pas directement – encore une fois, l’hypocrisie –, mais par un tiers qui est, à n’en pas douter, Areva. Les officiels français reconnaissent qu’il y a eu négociation. Sur quoi ? Le groupe qui détenait Serge Lazarevic avait montré sa détermination en assassinant d’autres otages français, indiquant en même temps le prix qu’il fallait payer pour obtenir la libération de l’otage encore vivant. C’est maintenant une évidence, les groupes terroristes ont besoin d’argent pour financer leurs actes criminels et le moyen qu’ils utilisent pour s’en procurer est l’enlèvement de ressortissants de pays qui acceptent de payer des rançons. C’est le cas de la France. On ne change pas cette formule en trois temps qui «réussit» : Al-Qaïda enlève, Areva paye, Al-Qaïda libère ! Comment peut-on prétendre lutter efficacement contre le terrorisme et contribuer au financement des groupes terroristes en leur payant une rançon pour obtenir la libération d’otages ? Il y a là, quelque part, une flagrante hypocrisie. L’annonce de la libération de l’otage français a été faite, pratiquement, au moment où, à Oran, à l’occasion de la 2e session du Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, l'Algérie réitérait son appel pour l'interdiction de paiement de rançons, considéré comme ressources financières pour le terrorisme international et le trafic de drogue. Un prêche dans le désert.
K. M.
 

Comment (15)

    Ahmed/RAIS/Anonyme
    11 décembre 2014 - 18 h 46 min

    Comme prévu, voici les 1er
    Comme prévu, voici les 1er sites qui ont relayés l’article de M. Moulfi :
    ____

    https://www.google.com/search?q=Al-Qa%C3%AFda+enl%C3%A8ve%2C+Areva+paye+!+&ie=utf-8&oe=utf-8#q=Al-Qa%C3%AFda+enl%C3%A8ve,+Areva+paye+!&tbs=qdr:d&filter=0




    0



    0
    lyes Oukane
    11 décembre 2014 - 7 h 38 min

    D’après les médias maliens et
    D’après les médias maliens et le Malien de la rue ,il y a eu échange de plusieurs chefs terros plus quelques millions contre la libération du sulfureux otage Français .

    le Mali n’ayant pas le choix puisqu’il ne fait qu’exécuter les ordres de maman fafa




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    11 décembre 2014 - 0 h 07 min

    VRAIMENT « la dernière fois »
    VRAIMENT « la dernière fois » (dixit Hollande)??
    Par ces attitudes illégales,condamnables et exécrables,la France est en plein, dans l’engrenage infernal. C’est la “boîte à Pandore” des terroristes!
    LE MEILLEUR exemple est bien l’Algérie!




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    11 décembre 2014 - 0 h 00 min

    LES RARES prises d’otages ont
    LES RARES prises d’otages ont toujours échoué en Algérie. Le dernier est cet exécrable complot de Tiguentourine que beaucoup d’ennemis espéraient qu’il allait mettre à genou l’Algérie avec son intransigeance de ne jamais céder devant les ignobles méthodes.
    LA TACTIQUE algérienne face aux preneurs d’otages est la « reddition ou la mort ! ». Seuls réponses pour se préserver ! Cela coûte au début, mais c’est très dissuasif !




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    10 décembre 2014 - 22 h 05 min

    Je vais faire relayer cet
    Je vais faire relayer cet article, de M Moulfi, par plusieurs sites.




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    10 décembre 2014 - 21 h 16 min

    LU
    ________________
    Israël:

    LU
    ________________

    Israël: la facture est salée
    le 09 octobre, 2014
    par Nico Ramirez
    .
    Le sioniste ayant bombardé tout l’été, se trouva fort dépourvu, quand la bise fut venue ! La guerre aux Palestiniens, c’est bien gentil, mais ça coûte du pognon, rien n’est gratuit dans ce monde, pas même la haine. À l’heure de régler la douloureuse, le client s’aperçoit qu’il lui manque le sou. Le gouvernement israélien – la fine équipe de Tel-Aviv – vient ainsi d’annoncer un très important plan de privatisation des principales entreprises publiques du pays.
    Gros serrage de ceinture en perspective et houmous rationné pour tous, Israël doit réaliser plus de trois milliards d’euros d’économies afin de réduire la dette et compenser les pertes suscitées par la blitzkrieg aoûtienne du Reichsmarschall Netanyahu et de son Oberleutnant Lieberman.
    Une cure d’austérité avait déjà été annoncée il y a quelques semaines, promettant une baisse de budget dans chaque ministère, à l’exception bien sûr de celui de la Défense, sinon ce ne serait pas drôle. L’Éducation, les Affaires sociales, et la Santé sont dans la ligne de mire des coupes budgétaires. De nombreux projets nationaux ont été gelés et le gouvernement planche sur la création de nouveaux impôts.
    Les grandes entreprises publiques sont donc à vendre, comme la compagnie d’électricité ou la société de chemins de fer. Vente partielle car l’État entend y conserver des parts. Mais par exemple les ports d’Ashdod et Haïfa devraient être intégralement cédés.
    Question privatisation, Netanyahu sait y faire, lui l’ancien ministre des Finances très au fait des circuits de l’argent. Mais à n’en pas douter, le plan du gouvernement israélien aura son lot de mécontents, avec les syndicats des services publics en première ligne. Dès l’annonce du projet de privatisation du port d’Haïfa, les employés ont fait grève, avant de se voir ordonner un retour illico au boulot par un tribunal. Plus que jamais, en Israël, la question sociale est une roquette tirée de l’intérieur.
    http://diktacratie.com/israel-la-facture-est-salee/




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    10 décembre 2014 - 20 h 10 min

    RAPPEL d’un article de
    RAPPEL d’un article de Djerrad Amar qui date 3 mars 2010 publié par « Liberté », repris par plusieurs sites.(A LIRE)

    __________

    Lutte contre le terrorisme : Les bourdes françaises !


    Lorsque l’Algérie luttait “mordicus” contre le terrorisme, le monde occidental avait une conception bien particulière de ce phénomène. Il a fallu qu’il soit touché dans sa chair pour qu’il daigne réagir en y mettant tous les moyens humains, matériels et juridiques pour le combattre.
    .
    L’espace dit “Schengen”, en Europe, est un des dispositifs pour y faire face. Une coordination internationale, qui s’avérait indispensable, a été mise en place et tous les pays y contribuent selon leurs moyens ou capacités. Pendant que ce monde enregistre des succès — avec à sa tête les États-Unis dont on sait qu’il est l’un des pays l’ayant engendré avec sa politique abjecte toujours arrogante et hégémonique — voilà que la France, ce pays outragé et ‘mis à genoux’ par les nazis, mais qu’un certain De Gaule aidé par les alliés ont rendu la dignité se permet, maintenant par on sait quelle “piqûre de mouche” ou accident dans son histoire gouvernementale, de bafouer en foulant au pied tout ce qui a été érigé jusque-là — certainement avec beaucoup d’intelligence, de difficultés et de sacrifices — au nom d’un principe des droits de l’homme ou humaniste bien étrange et troublant. Elle était, pourtant, l’une des chantres dans cette lutte ! Par son exécrable pression sur le Mali, en Afrique comme toujours, pour faire libérer un citoyen français pris en otage (dont on se demande comment il se trouvait là sachant l’insécurité qui y règne) en échange de la libération de terroristes (dont 2 Algériens), en plus du paiement d’une rançon, la France ne peut s’attendre qu’à payer, à l’avenir, plus cher sa pseudo action humanitaire. Après tout, que valent quatre terroristes africains devant un citoyen européen/français dans la mesure où les méfaits qu’ils commettront se dérouleront chez eux a-t-elle dû se convaincre ! Surtout s’ils sont encore pays liges ou dépendants. Cette conception chauvine, égoïste, voire raciste, de la ‘chose terroriste’ aura ses conséquences que l’esprit étriqué de ses dirigeants ne peut encore percevoir. Alors que toute concession même humanitaire dans cette lutte est toujours perçue comme une impuissance au demeurant, comme preuve de l’approche du but, ce qui encourage à redoubler les attaques, elle vient, par ce geste volontaire, d’ouvrir le “boîte à Pandore” en entrant, en plein, dans l’engrenage infernal que seul Dieu peut arrêter ! C’est l’Algérie qui le dit car, par son expérience, aucun pays ne peut l’égaler en matière de lutte antiterroriste. La France doit bien savoir qu’un ou deux terroristes dans la ville peuvent provoquer des dégâts incommensurables qui exigent une mobilisation de moyens parfois démesurés pour les neutraliser ! Qu’en pensent les USA ? Cette France là, impénitente, n’en est pas à sa première ineptie, notamment dans l’affaire de l’Arch de Zoé où elle a fait libérer, par des pressions sur le Tchad, des trafiquants d’enfants, ou bien l’affaire dite des ‘infirmières bulgares’ ou encore l’affaire du Rwanda avec sa “grave erreur d’appréciation” et enfin avec les successifs ‘incidents’ récents qu’elle a montés contre l’Algérie. Le Maghreb et plus encore le Mali subiront aussi les conséquences de cette libération. Il s’agit bien d’un acte de faiblesse, particulièrement grave, de la part de cette France qui donne, ainsi en effet, toute la latitude aux terroristes d’en user et d’en abuser pour s’enrichir et/ou financer d’autres actions. Elle doit donc en assumer toutes les conséquences ! “Tu l’as fait avec tes mains (entendre enfoncer le clou), tu l’arracheras avec tes dents”, dit une maxime algérienne (ou maghrébine). La politique extérieure française, actuelle, ne nous semble pas aussi engagée et cohérente que celle de tradition. Dommage pour la France et également pour l’Algérie et son projet d’amitié qu’elle voulait sincère et durable. Ce n’est pas encore ce que nous souhaitons. Espérons-le, peut-être, quand la génération colonialiste aura disparu avec son rêve du “paradis perdu”.




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2014 - 19 h 48 min

    FOUTU pour la France et les
    FOUTU pour la France et les français
    _

    Les terrorises du monde savent maintenant où trouver de l’argent et comment! Ce sont les Français qui seront exposés le plus aux kidnapping!
    Ils disent que c’est le dernier et la dernière fois! Mensonges!
    La France ne s’en sortira plus jamais!
    Un cercle infernal!




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2014 - 18 h 11 min

    ce qui est sur c’est que les
    ce qui est sur c’est que les algériens ne seront pas pris en otage ainsi et c’est mieux d’une pierre deux coups




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2014 - 17 h 41 min

    La France a détruit la Libye
    La France a détruit la Libye créer le terrorisme dans le Sahel pour se maintenir dans la région du Sahel, grâce à ses alliés terroristes auxquels la France paie des rançons, les terroristes se sont renforcés, et ont permis à leur alliée la France de se redéployer au Sahel, alors que cette région commençait grâce aux investissements libyens chinois de se départir de la France, la France ne la pas pris, elle a semé la chaos en Libye causé un coup d’état envers le régime légitime du Mali élu démocratiquement, ce qui a crée le chaos au Mali, un régime malien démocratiquement élu avant qu’il ne se fasse renverser par les mercenaires maliens au service de la France. La France post coloniale sionisée reste un danger pour toute la région, il faut la chasser de la région, et ce n’est pas les terroriste d’Aqmi alliés de la France qui va le faire, puisqu’ils sont les alliés stratégiques de la France.




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2014 - 16 h 56 min

    La France est l’allié des
    La France est l’allié des terroristes qui sévissent au Sahel, elle finance le terrorisme via les rançons, voilà l’hypocrisie de la France qui détruit la Libye, déstabilise le Mali la France = terrorisme au Sahel en Libye et même l’affaire de Tinguentourine a été fomentée par la France, sinon comment expliquer que les terroristes qui ont pris en otage le site gazier d’In Amenais ne se sont pas attaqués aux entreprises française dans le même endroit? il y a une volonté de la France de nourrir le terrorisme, de l’aggraver en payant les rançons ce qui exacerbe le terrorisme au sahel. La France finance le terrorisme via les otages français et le crapaud du Niger qui nous envoie toute sa misère est complice de ce terrorisme et de la France. Le Niger nous envoie ses mendiants par milliers et met l’uranium nigériens au service de la France, autrement dit la misère pour l’Algérie et les richesses pour la France.




    0



    0
    ammmar
    10 décembre 2014 - 16 h 05 min

    cette nebuleuse terroriste
    cette nebuleuse terroriste gerer comme il se doit,cette armée paralélle occulte qui n’obeit aussi qu’a des ordres occultes et contrairement aux armées regulieres qu’on gere dans une transparence plus ou moins relative,tels que l’acheminement des materiels,la logistique et subsistance par exemple et les bilans attribués periodiquement aussi,mais dans l’accomplissement de leurs missions de vocation,elles guerroient et frappent de front et de jour,meme si le facteur surprise reste un element de taille dans l’elaboration de leurs plans,le terrorisme petit a petit est devenu une machine mondialisé,huilé et fonctionne comme sur des roulette tt comme ces armées traditionnelles,seulement, l’occultisme est la base fondamentale devenant une loi sacré sur laquelle est construit et geré tout l’edifice criminel,pas facile et c’est pas donné a n’importe d’inventer une telle machine a tuer calibrées uniquement sur des cibles triées et de choix là ou les enjeux financiers et geostrategiques sont vitaux pour l’occident et israel et L ARABO_MUSULMAN SPECIFIQUE POUR EUX EST TOUT DESIGNE,car les traitres bedouins du golf et la monarchie aalaouite du maroc les harkis des temps nouveaux sont leurs alliés qui leur ouvrent grandes les caisses pour les uns et pour l’autre,le maroc,c’est le bordel qui offre de la chair fraiche pour se regenerer les melons pourvu qu’on (…) convenablement leurs freres,donc,cette armee parallele meme certe elle est crée et gerée par ceux que tout le monde connait desormais a besoin de finances et c’est a travers ces tours de passe passe ,les rançons qu’on facilite et attribuent sous couvert d’humanisme rentre dans le cadre de cet auto_financement de la nebuleuse commandée sans oublier les autres canaux pas moins rentables et qui versent dans la meme caisse de gestion du terrorisme universel,dont le banditisme a travers le trafique d’arme et la drogue surtout tout azimuth,a titre d’exemple,comment ferment ils leurs yeux sur le maroc,le plus grand producteur de drogue au monde,AYA LKHAOUA ARRETONS DE PLEURNICHER,SERRONS NOS CEINTURE,MAIS SURTOUT TENONS NOUS DEBOUT,CE N4EST QUE LE DEBUT DE LA TORNADE




    0



    0
    New kid
    10 décembre 2014 - 13 h 45 min

    Areva paye, non pas pour
    Areva paye, non pas pour faire relâcher un otage, mais pour être dans le « good books » d’ Aqmi , d’Al-Qaïda et de toute leur famille de sanglier !




    0



    0
    karimdjazair
    10 décembre 2014 - 13 h 03 min

    Tout est clair, la France
    Tout est clair, la France finance le terrorisme !




    0



    0
    Kahina
    10 décembre 2014 - 12 h 41 min

    Hollande en quête des points

    Hollande en quête des points positifs pour son bilan désastreux, est prêt à négocier avec n’importe quel terroriste pour augmenter sa côte de popularité en chute libre.
    Avec le payement des rançons, les présidents français espèrent quelques points misérables qui feront oublier, pour quelques jours, la décadence de leur gestion des affaires du pays.

    D’autre part, la France ne paye que ses alliés naturels au sahel ( AQMI). D’une pierre deux coups.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.