Au pays du racisme

Par Kamel Moulfi – Les manifestations d’Américains contre le racisme aux Etats-Unis se multiplient. En cause, le comportement de la police responsable de meurtres de jeunes Noirs, mais aussi le parti pris de la justice qui passe l’éponge sur ces crimes. Il ne s’agit pas de bavures passagères ou de cas isolés de dépassements, dont les auteurs seraient des policiers qui abusent de leurs pouvoirs. Le fond du problème est bien la discrimination raciale qui règne aux Etats-Unis et sa conséquence première, l'absence des droits de l'Homme et d’une justice indépendante dans ce pays. Sinon, comment expliquer que les policiers blancs responsables de la mort de Noirs non armés ne soient pas inquiétés. Les images montrées par les chaînes de télévision, et qui ont fait le tour du monde, indiquent une forte détermination des populations noires à résister. Les Afro-Américains sont les laissés-pour-compte d’une société où le racisme apparaît comme une plaie toujours ouverte. La preuve : les inégalités sociales en matière de revenus, d'emploi, d'éducation, de santé, les frappent de plein fouet. Ils sont soumis systématiquement aux fouilles et souvent aux arrestations et détentions illégales. Cette situation qui a été confirmée par la mort du jeune Noir, âgé de 18 ans, non armé, tué par un policier blanc dans le comté de Ferguson dans l'Etat du Missouri en août dernier, a suscité émotion et indignation chez la masse des gens honnêtes dans le monde. L’opinion publique internationale a réagi en condamnant les pratiques raciales de la police américaine. Jusqu’au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, lui-même, qui a appelé à protéger les droits des manifestants aux Etats-Unis et à veiller à ce que les droits de réunion pacifique et la liberté d'expression soient protégés dans ce pays. Aux dernières nouvelles, la police américaine a récidivé : Antonio Martin, jeune homme noir de 18 ans, a été tué par un policier blanc mardi 23 décembre, dans la banlieue de Saint Louis, dans le Missouri, toujours. Il aurait pu être sauvé, mais c’était un Afro-Américain et les secours ont tardé. Cela s’est passé aux Etats-Unis, en fin d’année 2014.
K. M.
 

Comment (4)

    Lahouaria
    26 décembre 2014 - 14 h 55 min

    Snif, moi qui voulais aller
    Snif, moi qui voulais aller immigrer en Amérique du Nord, vous m’avez fait peur 🙁




    0



    0
    Le naïf
    26 décembre 2014 - 13 h 14 min

    Enfin la révolution
    Enfin la révolution multicolore aux Usa pointe à l’horizon. C’est une bonne nouvelle. Le mur qui sépare les blancs, et les autres black, yellow, red, Métis and other prouve depuis l’invasion de l’Amérique des peaux rouge par des crickets blancs venus de toute l’Europe que les feux allumés par l’organisation terroriste KKK (Ku Klux Klan) se propageront bientôt aux Usa, et les véritables américains propriétaires de cette terre spoliée retrouveront enfin leur liberté, et chasseront certainement ces hors-la-loi de leurs pays.
    Cela parait pour certain inimaginable. Rien n’est impossible dans ce bas monde. Lorsque des bandits sanguinaires atteindront le paroxysme de leurs génocides – faut-il rappeller qu’il y a eu plus de 25 millions d’assassinats d’indiens par les hommes blancs-, la loi physique démontre qu’il ne reste à ces charognards que de péricliter automatiquement pour retrouver leur équilibre. Le bien a toujours gagné le mal. Et comme on dit l’Etat de l’injustice ne dure qu’une heure, et l’Etat des droits et de la justice dure jusqu’au jour de la résurrection.




    0



    0
    Anonyme
    26 décembre 2014 - 11 h 19 min

    L’état américain est
    L’état américain est terroriste sa terreur dépasse les frontières des USA pays prétendument «démocratique» un état criminel qui assassine des peuples entiers : l’Irak, le Vietnam, l’Amérique Latine dans les années 80, en Afrique, partout dans le monde l’Amérique tue, l’Amérique détruit, sème la désolation, soit directement soit par mercenaires interposés, et cet état terroriste prétend donner des leçons aux autres. Les Usa sont aussi le bras armé du sionisme. Ils sont une plaie pour toute l’humanité et non pas une civilisation ou un état avancé, c’est un état criminel qui sème les guerres dans plusieurs pays, la violence américaine dépasse les frontières des USA malheureusement, les USA sont des parias dans le monde, ils ont crée l’islamisme DEASH, El Quaida, Boko haram, ils sont créateur de l’islamisme politique barbare avec leurs alliés saoudiens..Avant cela ils ont détruit l’Amérique Latine en faisant la guerre au «communisme» maintenant c’est le monde musulman qui paie cher la terreur siono américaine avec leur bras armé islamosaoudien financier et pourvoyeur du terrorisme.




    0



    0
    Sprinkler
    26 décembre 2014 - 11 h 01 min

    Le  » rêve américain « , tout
    Le  » rêve américain « , tout un cauchemar…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.