Ministre de quoi ?

Par Kamel Moulfi – Le quotidien arabophone à la solde des Frères musulmans égyptiens Echorouk rapporte, dans une interview avec l'obscurantiste Hamadache, que ce dernier aurait reçu une proposition du pouvoir de devenir ministre au lendemain de sa sortie de prison en 2003 mais qu'il aurait refusé, préférant la «voix d'Allah». Vrai ou faux ? Rien ne permet de croire ce qu’a écrit Echorouk qui confère la qualité de «cheikh» à un extrémiste qui appelle au crime. Et si c’était vrai, ministre de quoi ? Cette proposition alléchante lui aurait donc été faite bien avant l’ordonnance sur la réconciliation nationale qui a été promulguée en février 2006. Voilà un individu dont deux ministres, au moins, trouvent ses propos inadmissibles, et un troisième semble compter sur la justice pour le faire taire, qui se fait interviewer publiquement comme si de rien n’était. D’ailleurs, qu’est-ce qui pourrait l’empêcher d’occuper la scène médiatique ? Il bénéficie d’un contexte qui a permis à l'«Armée islamique du salut» (AIS) d’organiser une «université d'été», quelque part dans la nature, dans les montagnes de Jijel, sans autorisation légale, comme l’a affirmé son chef, Madani Mezrag, qui n’a pas manqué de signaler que toutes les institutions officielles étaient au courant de ce fait. La vidéo de cette rencontre a révélé que Mezrag s’est même permis d’évoquer ses rapports avec le pouvoir et annoncer qu’il se prépare à lancer un parti dont il est sûr qu’il aura l'agrément légal. Cette assurance vient-elle de sa participation aux consultations menées par Ahmed Ouyahia autour de la révision constitutionnelle ? Y aurait-il des dispositions envisagées dans ce sens ? Si tel était le cas, on comprend que toutes les audaces soient permises aux obscurantistes du type Hamadache. L’obstacle érigé par la loi qui interdit aux anciens responsables du FIS de revenir dans le paysage politique ne serait donc que de pure forme ?
K. M.
 

Comment (17)

    Algerien et fier de l`etre
    3 janvier 2015 - 21 h 39 min

    Je pensais qu`un Journal
    Je pensais qu`un Journal comme Echourouk garderait son standing et sa ligne éditorial,après la mort de son créateur – allah yarhamou,ce n`est,malheureusement,pas le cas.
    La stratégie du Journal,ne s`éloigne pas beaucoup de son rival,pas Elkhabar,mais l`autre torchon qui se nomme ennahar.




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 20 h 53 min

    La TV ou radio qui sert de
    La TV ou radio qui sert de tribune à un tel individu est passible de sanctions pénales.




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 20 h 52 min

    la loi n’est pas appliquée
    la loi n’est pas appliquée dans ce pays et c’est ainsi qu’une guerre civile ou des foyers de guerre civile sont annoncés ou entretenus. Un appel public au meurtre est pénalement répréhensible par au moins de  » ans de prison ferme. Une nation ne peut exister et se pérenniser que si la loi est appliquée à tous sans distinction aucune.




    0



    0
    BISON
    3 janvier 2015 - 20 h 08 min

    ça m’étonnerait pas que
    ça m’étonnerait pas que fakhamatouhou lui redonne sa chance et au autres d’ailleurs, comme il est entrain de les remettre, les freros, en scelle! c’est pour ça qu’ils montrent de plus en plus de zele, ils se sentent rassurés ou du moins pas inquiétés!

    en plus avec la crise qui s’annonce, les freros ont amassé un butin de guerre et un bon pactole, sans compter leurs infiltrés, pour tenir le siège de l’algerie! les freros préfèrent les crises pour achever les proies fragiles au lieu de courir derrière les bien portantes au mieux ils reviennent bredouille au pire ils reviennent avec des lambeaux de barbes en moins!!
    ils ont retenu la leçon d’autant plus que nos fréros nationaux sont les seuls qui restent bien portant du moins en afrique (après la débandade des egyptiens, tunisiens, les lybiens, les marocains sur le grille du rois), et donc tous les espoirs de la confrérie mondiale repose sur leurs épaules et ne faut pas qu’ils ratent la fenêtre de tir, peut etre la dernière!

    si fakhamatouhou doit quitter la scène il doit s’assurer qu’après lui sera le chaos , pour le regretter!!

    quant à Zeroual, il n’avait pas clos le dossier du Fis bien contraire on l’avait obligé de quitter la scène pour justement le clore!




    0



    0
    Etat de Droit
    3 janvier 2015 - 17 h 24 min

    Madani Mezrag, qui a déjà
    Madani Mezrag, qui a déjà parlé du ramassis de gueux qu’il appelle « AIS », comme s’il s’agissait d’une armée conventionnelle, veut continuer d’oublier que c’est un gibier de potence et qu’en tant quel tel, son sort est scellé en ce qu’il doit justement finir tôt ou tard au gibet de potence. Mais comme il y a de la pourriture au pouvoir qui se permet de qualifier cette vermine verte (*) de partenaire, et qu’il bénéficie jusque là de l’audience scandaleuse que lui confèrent deux chaines considérées comme les porte-voix attitrés du terrorisme islamiste, on peut dire qu’il est encore en sursis. Toutefois viendra le jour où, en dépit de ses soutiens quels qu’ils soient -et quelque soit la puissance dont ces soutiens croient pouvoir jouir aujourd’hui- il paiera très cher pour tous les crimes inoubliables et imprescriptibles qu’il a commis –dont celui du jeune appelé du service national- crimes dont il s’est même glorifié devant des médias nationaux, archives écrites et audiovisuelles bien conservées à l’appui ; archives que les justes de ce pays ressortiront le moment voulu, lorsque l’Etat de droit y aura enfin (re)trouvé droit de cité.
    (*) Les dictionnaires définissent le terme vermine comme suit : -Au premier degré : « Insecte parasitaire de l’homme et de l’animal » -Au deuxième degré : « être vil, néfaste, inutile. Canaille »




    0



    0
    idir
    3 janvier 2015 - 15 h 33 min

    J’ai lu ce titre sur
    J’ai lu ce titre sur ec-chourok mais je dois avouer que la photo qui illustrait l’article a provoqué chez moi la nausée si bien que je n’ai pas pu ou voulu lire l’article en question.
    Il faudra qu’un jour le Ministre de la communication s’explique sur le silence complice de l’Etat à l’endroit de ec-chourouk et An-nahar, deux media qui tels des sorciers font bouillir une marmite à la mixture assassine..
    il est vrai que la presse francophone est d’une frilosite morbide oubliant les sacrifices à l’origine de sa création. La nature ayant horreur du vide ce qui devait arriver arriva..




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 15 h 04 min

    Ministre du terrorisme et de
    Ministre du terrorisme et de la «vertu» criminelle islamiste à l’image de cet horrible individu qui aurait du croupir derrière les barreaux et non en liberté. La Tunisie de Esebssi et l’ÉEgypte de El Sissi, ne les fait pas reculer, ils rêvent toujours de prendre le pouvoir et l’argent qui va avec. Ces terroristes dont les actes horribles seront marqués dans l’histoire sombre de l’humanité à jamais comme une des pires périodes sanglante qu’est vécue l’Algérie, après la sombre nuit coloniale dévastatrice.




    0



    0
    kahina
    3 janvier 2015 - 14 h 35 min

    Tout simplement:
    Ministre

    Tout simplement:

    Ministre des criminels et des sanguinaires, juste comme le ministre des trabendistes, ministre des harkis, ministre du pétrole, ministre du couffin, ministre de la danse égyptienne, ministre des déchets chinois et turcs, et sans oublier le ministre des aliments et des vaches importés.

    C’est ça l’innovation qui caractérise l’intelligence du clan Bouteflika.




    0



    0
    tahia el djazair
    3 janvier 2015 - 14 h 28 min

    les intellectuels algériens
    les intellectuels algériens ne se sont pas posés la question que parmi toutes les nations du monde , notre pays , actuellement , est le seul qui soit si subjugué par le charlatanisme wahabiste et sa terreur … malgré que cette idéologie monarchiste féodale esclavagiste a ruiné le pays , méprise sa révolution , renie sa nationalité , a été la cause de 200 000 morts , autant de blessés , de viols de femmes , de destructions , il se trouve que l’état et le peuple en Algérie sont fascinés par cette idéologie , tout juste parce qu’ elle leur parle d’Islam … comment s’étonner ensuite que l’on ouvre à cette idéologie des journaux , des télevisions , que l’on invité ses propagandistes (appelés choyoukhs) comme si c’étaient des dieux , on est arrivé même à offrir , en p à l’un d’entre eux ,un vieillard égyptien libidineux meprisant et méprisable , non seulement des milliers de dollars mais encore une jeune Djaria ) … Il fut un temps , en 90 , où les algériens avaient plus peur de dire le moindre mot sur chouyoukhs wahabistes ou n’importe quel voyou du Fis que d’insulter Dieu lui-même . … Ali Belhadj était considéré comme un dieu par des millions d’algériens et lui-même déclarait publiquement qu’il est l’élève du saoudien Ben El Baz … jusqu’à aujourd’hui des millions d’algériens wahabisés croient que l’islam se réduit à Ibn Taymia , Abdelwahab et El Albani ou Hassan El Bana ou n’importe quel propagandiste du Golfe et d’Afghanistan , ils méprisent tout ce qui vient d’Algérie , Ibn badis , l’Emir Abdelkader …Jusqu’à aujourd’hui le wahabisme continue à fasciner les algériens , à engloutir des régions entières , à ruiner le pays et à le mener vers l’arriération , le terrorisme , le mensonge , la violence et le crime , malgré que ses rois , ses chouyoukhs , ses mercenaires et ses banques sont démasqués comme les pires ennemis des musulmans , malgré que son alliance notoire avec l’empire américain et le sionisme international … Pourquoi cette fascination du wahabisme sur l’Algérie comme nul autre pays au monde ???? les intellectuels (s’il en existe encore ) ne se posent pas cette question parce qu’ils ont peur de la réponse … la réponse c’est le sentiment de CULPABILITE des algériens, leur reniement de la NATION ALGERIENNE et leur PARESSE spirituelle , intellectuelle et nationale et surtout leur amour du vol , de la ruse et du piston tribal et familial sur lesquels jouent les wahabistes et leur implacable terreur … le sentiment de culpabilité des algériens et leur idolâtrie des charlatans et leur détestation du travail et de la discipline et de tous ceux qui parmi leurs compatriotes qui les appellent à ces valeurs qui entrave leur bigoterie et leur paresse … depuis la mort de Ben Badis , les algériens détestent la science , les livres et l’instruction pour la Rokia et la propagande wahabiste … depuis la mort de de l’Emir Abelkader , les algériens détestent la foi , la spiritualité et l’amour divin pour la bigoterie , la terreur wahabiste et la haine de l’humain … Depuis la mort de Abane Ramdane , de Ben Boulaid , de Boudiaf et de BenMhidi , les algériens se sont mis à détester l’esprit patriotique , le sentiment nationaliste , le concept libérateur de la nation algérienne , la citoyenneté , la dignité et l’honneur , pour se mettre à courir derrière le califat des tueurs wahabiste , à aimer être des mercenaires pour le compte des monarchies pétrolières , à adorer leur état d’esclavage au nom de l’Islam , à jouir de leur peur contre leur liberté …Depuis la mort de Boumediene les algériens détestent leur état national , leur souveraineté et leur indépendance pour aimer livrer leur pays comme une province au premier roitelet ou émir wahabiste qui la rattache à son Harem … c’est cette culture du vol , de la corruption et de la paresse dans l’état et dans le peuple qui font le succès du wahabisme au nom de la religion … C’est le sentiment de déchéance , de culpabilité et de canaillerie qui poussent une nation à son reniement , à sa démence et à son amour de la terreur et de la servitude




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 13 h 51 min

    pour rester au pouvoir le
    pour rester au pouvoir le clan est prêt à tout y compris le viol de la charte sur la réconciliation;
    n’a t il pas violé toutes les autres lois dont la constitution?
    dans leurs accords « secrets » (on peut prévoir n’importe quoi quand il s’agit de la décennie noire ),il y aurait peut être un délai pour l’application de certaines clauses des accords ;




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 13 h 35 min

    @ S.S.A 3 jan 13:38
    t’existe

    @ S.S.A 3 jan 13:38
    t’existe toujours toi hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
    le plus grand délire de l’algerie c’est toi loooooooooooooool




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 13 h 21 min

    ya walid mazal tu crois au « 
    ya walid mazal tu crois au  » papa noel » ton algerie est belle et bien foutue car les boutef mafia de louest ont bousille le pays de Didouche de Krim et Abane…il te reste que les yeux pour pleurer ya walid …




    0



    0
    Abou Stroff
    3 janvier 2015 - 13 h 01 min

    « Mezrag s’est même permis
    « Mezrag s’est même permis d’évoquer ses rapports avec le pouvoir et annoncer qu’il se prépare à lancer un parti dont il est sûr qu’il aura l’agrément légal. » dixit K. M.. et bien moua, je crois le sieur mezrag. en effet:
    primo, les militants purs et durs du FIS jurent par tous les saints que mezrag est un agent du pouvoir. il est donc tout à fait plausible d’avancer que la marabunta qui nous gouverne est en train de construire Son parti islamiste puisque les partis croupions qui sont le hamas, le taj, etc. ne représentent plus que des coquilles vides.
    deuxio, l’islamisme est l’idéologie la plus appropriée pour un système basé sur la distribution de la rente (les algériens ne sont ils pas tous frères en religion?) et sur la prédation (n’est ce pas le Bon Dieu qui enrichit qui il veut?). les rentiers du système qui monopolisent et distribuent la rente et les islamistes qui récupèrent la rente à travers le commerce formel et informel ne peuvent que s’allier pour perpétuer le système, n’est ce pas?
    tertio, l’islamisme est l’allié objectif et subjectif de l’impérialisme et du sionisme. la marabunta qui nous gouverne enveloppé dans la gangue islamiste constituera un allié incontestable et irrécusable de l’impérialisme et du sionisme.
    quatro, je défie quiconque de m’infirmer les points que je viens de mentionner.




    0



    0
    S.S.A
    3 janvier 2015 - 12 h 38 min

    Assalam Ou3laykoum,
    Assalam Ou3laykoum, Azul,
    .
    Quoi! C’est quoi ce délire, Zeroual avait clos le dossier du Fis et on veut le ré-ouvrir.
    Tanemirth. Assalam ou3laykoum.




    0



    0
    Walid
    3 janvier 2015 - 12 h 34 min

    En Algérie il n’y a de place
    En Algérie il n’y a de place ni pour les islamistes, ni pour les extrémistes Athées ni pour ceux qui se prenaient pour telle famille, ni à un pouvoir totalitaire . Seule la démocratie, le respect et la considération pour tous les Algériens, sans tribalisme, ni régionalisme ,ni sectaire ni Amar Bouzouar.




    0



    0
    Rida
    3 janvier 2015 - 12 h 31 min

    Apparement il y aussi des
    Apparement il y aussi des sites d infos a la solde des freros et surtout a la solde de la Maffia au pouvoir !




    0



    0
    Anonyme
    3 janvier 2015 - 11 h 23 min

    Plus il raconte des
    Plus il raconte des inepties,plus on parle de lui,il veut se faire un nom sur la scène politique et il arrive malheureusement puisque beauciup de médias reprennent ses idioties.
    Il veut destabiliser les gens,essayons de ne pas lui accorder plus d importance que ça ainsi qu à ce journal à sensation qui ne mesure pas les effets d annonce de ce farfelu d hamadache.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.