Le FIS comme épouvantail

Par Meriem Sassi – Prenant prétexte de l’offense faite au prophète Mohammed (QSSSL) par le journal français Charlie Hebdo, les islamistes algériens se sont emparés hier de la rue, à Alger, pour glorifier les actes terroristes commis à Paris par les frères Kouachi. Un prétexte qui a permis aux adeptes d’Ali Belhadj de scander, comme dans les funestes années quatre-vingt-dix, des slogans à la gloire du FIS dissous, élevant haut et fort une protestation qui replonge le peuple algérien dans des souvenirs douloureux. Des souvenirs qui ressurgissent pour rappeler la violence qui a décimé des dizaines de milliers de nos compatriotes et qui a failli emporter l’Etat algérien dans son sillage sanglant. Face aux scènes qui se sont jouées hier, sur le fameux tracé des marches du FIS dissous où résonne encore le bruit des lugubres démonstrations de force des Afghans algériens, la menace que l’on croyait à jamais écartée a encore une fois été brandie au nez et à la barbe des autorités qui ont pourtant l’habitude de contrer toutes les manifestations des démocrates, alors qu’elles ont, cette fois-ci, toléré l’action et se sont contentées de l’encadrer, reflétant ainsi leur totale démission face à leurs responsabilités. C’est ainsi que la capitale a vécu à nouveau, malgré elle, des scènes dont les auteurs furent des centaines d’islamistes qui ont scandé dans une marche à l’issue de la prière du vendredi, des slogans réclamant un «Etat islamique». Ils brandiront même le «drapeau» du mouvement terroriste Daech devant l’APN sur le fronton duquel ils sont parvenus à l’accrocher. Un désastre permis par le laxisme du pouvoir en place, plus préoccupé par son maintien que par le devenir du pays. Hier, les flash-back du terrorisme ne se sont pas uniquement manifestés dans la rue ; ils ont été diffusés aussi par la Télévision publique qui, à vingt heures, nous a servi les images d’un terroriste capturé en total look afghan, tout droit sorti de nos pires cauchemars. Simple coïncidence ou scénario catastrophe destiné à nous faire peur ?
M. S.

Lire aussi : Profitant de la démission totale du pouvoir en place : les islamistes seuls sur le terrain à Alger

Comment (31)

    Safiya
    18 janvier 2015 - 15 h 34 min

    @ Lyes Oukane
    A toi frangin

    @ Lyes Oukane

    A toi frangin !

    J’ai essayé de te répondre plus tôt en vain, « erreur 502 » avec l’impossibilité d’accéder au site.

    Y’a comme des vents mauvais qui se remettent à souffler.. D’ailleurs ce Hammadache, n’est-ce pas sur « fèces » de bouc qu’il a « pondu » sa fetwa contre ce gars (qui est loin d’être ma tasse de thé) ? M’enfin, au pays des boutesrika, le journaliste free lance ou le gars qui donne à voir les agissements des brebis galeuses qui sévissent au sein des forces de l’ordre ou le caricaturiste (celui du journal « La Voix de l’Oranie pour l’exemple) est vite interpellé et jugé, par contre un obscurantiste autoproclamé savant qui veut nous renvoyer à l’âge de pierre peut, en toute impunité,appeler au meurtre…

    D’autre part, j’ai lu, sur je ne sais plus quel quotidien national en ligne, que l’ENTV ouvre un boulevard au Ali Benhadj et consorts. Tout un poème !

    Ta gamine a 8 ans déjà ! Le temps est vite passé entre Algérie1 et Algérie Patriotique. Fais-lui un gros câlin de ma part ainsi qu’à ton autre enfant. Mes amitiés à ta femme.

    Une grosse bise pour toi. @ bientôt !




    0



    0
    Lyes Oukane
    18 janvier 2015 - 9 h 47 min

    Bonjour Safiya ,
    eh oui

    Bonjour Safiya ,

    eh oui ,c’est comme ça .Rappelle-toi , Durant les manifestations pacifiques contre le quatrième mandat la police est sortie en nombre ( 30.000 )et elle a su se montrer  » dissuasive  » .

    Il y’a moins d’un mois ,Hammadache  » préconisait  » la mort de Kamel Daoud ,pourtant ,son bouquin était d’abord paru en Algérie ,un an auparavant et la Tv nationale en avait fait la promotion …

    Bon ,je dois aller faire mon marché avec ma princesse ( elle a 8 ans ) .

    @ plus




    0



    0
    Anonyme
    18 janvier 2015 - 8 h 28 min

    Les amis et les protégés de

    Les amis et les protégés de la Rahma de Bouteflika sont en marche. Ils ont une mission bien précise:

    faire peur au peuple !!

    Message aux observateurs internationaux:

    Si vous voulez éradiquer le terrorisme religieux, commencez par destituer les dirigeants des pays arabo-musulmans. Ce sont la varie machine à production de ces monstres humains.




    0



    0
    Safiya
    18 janvier 2015 - 2 h 14 min

    Il y a de quoi être
    Il y a de quoi être inquiet… les islamistes peuvent manifester comme bon leur semble par contre les manifestants contre l’exploitation du gaz de schiste étaient, eux, embarqués manu militari au fur et à mesure de leur arrivée sur les lieux de la manif, procédé qui empêche et la manifestation et, surtout, que d’autres citoyens s’y joignent. Autrement dit : tuer dans l’oeuf !




    0



    0
    Anonyme
    17 janvier 2015 - 22 h 25 min

    De la bouche même de Holland
    De la bouche même de Holland en 2008, «les gouvernements inventent le terrorisme»
    Il ne serait pas étonnant que lui même et la DST française ne sont pas étranger à ce qui c’est passé en France histoire de faire oublier sa politique désastreuse et son manque de popularité en France.

    http://www.dailymotion.com/video/x81fnm_pour-hollande-le-gouvernement-inven_news




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    17 janvier 2015 - 20 h 48 min

    Repérer, ficher, filmer aussi
    Repérer, ficher, filmer aussi sont les plus simples choses que font les services de sécurité dans toutes circonstances en Algérie et dans le monde. Les commanditaires ne s’affichent pas avec les manifestants, mais ils sont tous connus et surveillés; parfois utilisés pour les besoins des « services » dans la lutte contre manipulation et la subversion…Ne vous en faites pas, nos services de contre espionnage font du « bon boulot » pour notre pays! Des pays importants reconnaissent leurs compétences et leur dextérité.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.