Remords

Par Meriem Sassi – La récente sortie médiatique de Louisa Hanoune relance le débat politique sur la démocratisation du pays et la libération de la parole de l’initiative politique pour redonner au peuple ses droits entiers et légitimes. La première responsable du Parti des travailleurs qui a pourtant soutenu le Président pour son fatidique quatrième mandat semble subitement découvrir que les belles promesses n’ont pas été tenues et que «le système du parti unique (…) est toujours en place». Pour Louisa Hanoune visiblement désenchantée, le mal est de plus en plus profond et les plaies s’accumulent au détriment du peuple et aux dépens des richesses du pays accaparées par des clans mafieux qui prospèrent à l’ombre du pouvoir politique, consolidé par le quatrième mandat et renforcé par l’incapacité de Bouteflika à gérer les affaires du pays. «Les institutions sont obsolètes, gangrenées par la corruption, les détournements de fonds et biens publics sont une menace de la mafia. Tous les nouveaux riches qu’on voit autour de nous ont fait leur beurre à la faveur du système du parti unique et, après, ils ont profité des privatisations, du plan d’ajustement structurel et même du terrorisme.» Des vérités que Hanoune assène en rappelant que «pendant que les Algériennes et les Algériens mouraient, que l’Etat concentrait son action dans la lutte contre le terrorisme, certains ont amassé des fortunes colossales avec la politique de bazardisation de l’économie et des soutiens à l’intérieur des institutions». Hanoune, qui constate «le délitement de l’Etat algérien à cause de la jonction violente entre les institutions de la République et les nouveaux riches», appelle le Président à respecter ses engagements politiques. Un appel qui restera certainement sans écho, tant il est évident que les tenants du pouvoir politique et économique ont scellé un deal où il n’y a aucune place pour la parole libre et la démocratie. A moins d’un miracle.
M. S.
 

Comment (17)

    Realisme
    21 février 2015 - 12 h 41 min

    Par ALI (non vérifié) | 21.
    Par ALI (non vérifié) | 21. février 2015 – 10:46

    J’ai donné assez d’explication (cela demeure mon avis bien sure) sur l’Échec consommé de la Présidence de Bouteflika,un Echec totale,si on exclu quelques réalisations ratées (autoroute,habitat)..Néanmoins et a sa décharge,il faut reconnaître qu’il n’a pas bénéficier d’un environnement socio-politique qui aurait favoriser l’application d’une politique moderne et réaliste…le personnel politique d’obédience baatho-islamiste dominait et domine jusqu’a present le paysage politique Algerien,une population fanatisée,sans repaires idéologique et politique,et qui dansait au discours du premier charlatan islamiste venu.. et qui voulait tout,maintenant sans participer,et a moindre effort..que pouvait-il faire avec cet entourage???..et je suis convaincu,vue que Bouteflika est connu comme un fetard,ex buveurs,play-boy, c’est ce reniement qui a causé sa maladie.et il faut aussi se rappeler que ce système existe depuis 1962 et non en 1999..et Ni Bouteflika,ni Georges washington,ni Degaulle,ni Napoleon,ne pourront rien changer,tant que ce peuple demeure sous l’influence de n’importe quel charlatan islamiste,et a qui,il suffit d’un discours d’un obscur barbu fanatique,pour le voir danser et jubiler…L’Ecole Algerienne sort chaque année des milliers d’integristes..donc ce ne sera pas demain la sortie du tunnel




    0



    0
    ALI
    21 février 2015 - 9 h 46 min

    Par Realisme (non vérifié) |
    Par Realisme (non vérifié) | 20. février 2015 – 20:15

    Si je comprends bien pour vous le roi est bon, c’est la faute au méchants visirs et au peuple inculte. Il faut rappeler que Bouteflika est arrivé au pouvoir en 99 grace à un deal conclu avec le pouvoir réel de l’époque : Belkheir, Lamari et compagnie. Ensuite il a tout fait pour se maintenir (viol de la constitution en 2008). Tout le monde connait le caractère autocratique et narcissique du bonhomme, il ne sert à rien de le présenter comme une victime du sysème car il est l’architecte du système. La vraie victime ,c’est le peuple Algérien dans le sens ou Bouteflika l’a privé de son élite nationaliste, compétente et désintéressée. Celle-ci a été complètement marginalisée, au profit d’une faune de courtisans prédateurs sans foi ni loi et qui est entrain de mener le pays vers le précipice.
    Publiez s’il vous plait




    0



    0
    ALI
    21 février 2015 - 8 h 11 min

    Par Realisme (non vérifié) |
    Par Realisme (non vérifié) | 20. février 2015 – 20:15

    Si je comprends bien pour vous le roi est bon, c’est la faute au méchants visirs et au peuple inculte. Il faut rappeler que Bouteflika est arrivé au pouvoir en 99 grace à un deal conclu avec le pouvoir réel de l’époque et qu’ensuite il a tout fait pour se maintenir (viol de la constitution en 2008). Tout le monde connait la mentalité du bonhomme, ca ne sert à rien le présenter comme une victime du système car il est l’architecte du système. La vraie victime c’est le peuple Algérien dans le sens ou Bouteflika l’a privé de sa locomotive en marginalisant son élite, la vraie : nationaliste, compétente et désintéressée.




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2015 - 21 h 26 min

    La récente volte face de
    La récente volte face de Louiza Hanoun,ne relance pas le débat politique,mais fait connaître au peuple et aux autres décideurs intéressés,qu`elle et son parti ne soutiennent plus les partisans de la gouvernance actuelle.
    Madame Hanoun s`aperçoit tardivement que les promesses du Président de la République n`ont pas eues un début d`exécution sur le terrain et que le soucis des uns,celui de ceux qui veulent un essor de notre industrie et de notre système d`éducation, n`est pas celui des autres,ceux qui font tout pour réussir a maintenir un statut-quo et souhaitent plus de privilèges pour pouvoir bénéficier légalement,outre-mer de la rente constituée dûment et indûment.
    Aux prochaines élections,Madame Hanoun constatera a ses dépens qu`elle et son parti ne sont cotes par le peuple qui vote et laisses a la vindicte des urnes par les distributeurs de pourcentages officiels.




    0



    0
    Realisme
    20 février 2015 - 19 h 15 min

    Par Ahmed/Rais/Anonyme (non
    Par Ahmed/Rais/Anonyme (non vérifié) | 20. février 2015 – 19:40

    J’espère seulement que certains arrivent a comprendre,qu’une personne seule a l’exemple de Boutef,qui est demeurée hors du système pendant des décennies,sans appuies politico-techniques solides,entourés de chacals avides et affamés,prêts a mettre le feu a la maison a la moindre occasion,et ils ont les moyens…un système éducatifs et une université sensée produire des elites et qui ne produit que des zombies islamistes,fermés sur eux-mêmes et sur l’universalité (que veut Bouteflika),qui renie la science et accepte le charlatanisme..ne peut absolument rien faire a part tenir les équilibres et éviter au pays un nouveau bain de sang et une disparition…il l’a payer de sa santé!

    Je precise que je suis totalement contre le mode de gouvernance actuel,malgé les efforts de Sellal d’effacer les nombreux passages du chef démagogue et l’initiateur de la plus cruelle bureaucratie en Algerie,ouyahia..Mais il ne faut pas tout mettre sur le Dos du seul Bouteflika..car nombres de ces decisions et celles de sellal sont bloquées par les dechets d’ouyahia incrusté dans l’administrations et agissent comme une machine bureaucratique qu’il a pris soin de mettre en place et a son service!




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2015 - 18 h 56 min

    Remords (?!)
    Quels

    Remords (?!)
    Quels remords?
    C’est comme le titre de l’article précédent que la SG qu’elle n’a pas prononcé du tout dans son interview!
    Elle n’a jamais dit qu’elle « regrette d’avoir servi de lièvre à Bouteflika »




    0



    0
    Ahmed/Rais/Anonyme
    20 février 2015 - 18 h 40 min

    Realisme (non vérifié) | 20.
    Realisme (non vérifié) | 20. février 2015 – 18:43

    « …il fait avec ce qu’il a trouvé,un peuple fanatisé,qui croit plus les charlatans islamistes,que les profs d’université,et des elites corrompus et sans aucune valeure technique ou professionnelle..et quels que soient les pouvoirs que lui confère la constitution,il ne peut rien changer,car les interets des tenants de ce systeme,sont nombreux,et les privileges trés grands,au point,ou,si Bouteflika touche a eux, ils seront capable de destabiliser le pays en entier… »
    __

    Exactement!
    La majorité ici sont idiots. D’ailleurs ils ne comprendront même pas ce que tu dis! Normal, ils vivent dans un trou à l’étranger après avoir fui, par lâcheté, l’Algérie. Les voilà qu’ils sortent – jaloux que l’Algérie s’en sorte en exterminant le terrorisme – avec plus de muscles dans la langue que dans les bras à donner des leçons à leurs maitres algériens qui crachent sur leur espèce!




    0



    0
    ODE
    20 février 2015 - 18 h 28 min

    hi hi sacrée tata la
    hi hi sacrée tata la girouette hanoun!

    elle me donne envie de fredonner le refrain issu d’une chanson

    interprété par jacque detronc (l’opportuniste)!…

     » je tourne ma veste, tourne ma veste…toujour du bon coté »




    0



    0
    Ahmed/Rais/Anonyme
    20 février 2015 - 18 h 26 min

    Elle n’a, en tous les cas pas
    Elle n’a, en tous les cas pas du tout dit, qu’elle « regrettait d’avoir servi de lièvre à Bouteflika » comme affirmé dans le titre d’un article sur ce site.
    Nous avons lu son interview elle n’a rien dit de cela!
    __

    EN FAIT
    .
    C’EST PARCE QUE BENFLIS BOUTEFLIKA deux caciques du FLN issues et ayant géré le même système avaient créé une bipolarisation en y mettant de gros moyens que n’ont pas les autres candidats.
    .
    BOUTEFLIKA surement avec les moyens du FLN et surement avec l’aide de l’Administration !
    .
    BENFLIS c’est bien ces nouveaux riches dont parle Hanoune et que rapporte l’article : Une formidable campagne (Jet privé etc.) alors qu’il n’a pas de parti !
    AU REGARD de cette bipolarisation forcenée et les dangers que présentait BENFLIS, le PEUPLE a préféré voter en masse BOUTEFLIKA.
    .
    LE PEUPLE A CONCENTRE son vote sur BOUTEFLIKA en sanctionnant BENFLIS qui voulait réhabiliter le FIS, qui voulait rendre l’ascenseur à ces riches, qui voulait, qui voulait…. Tous les algériens savaient parfaitement que ces élections allaient se jouer entre Bouteflika et Benflis pour 2 projets antinomiques. Celui de Bouteflika était le plus réaliste et le moins dangereux pour l’Algérie.
    .
    LES 105 200 VOIX DU PT correspondaient au nombre de ses militants inscrits. Mêmes les sympathisants du PT ont préféré, pour ces élections, porter leurs voix sur Bouteflika. C’est vérifié !
    .
    LE VOTE était reconnu parfaitement correct par les observateurs et tous les concurrents sauf Benflis qui, se sachant perdant, avait annoncé, avant le dépouillement, qu’il était gagnant ! N’est-ce pas stupide ?




    0



    0
    Realisme
    20 février 2015 - 17 h 43 min

    Par Kahina (non vérifié) |
    Par Kahina (non vérifié) | 20. février 2015 – 15:05

    Non ce n’est ni le debut,ni le commencement d’une quelconque fin..Bouteflika a lui seul,ne fait,ni le regime,ni le systeme,il fait avec ce qu’il a trouvé,un peuple fanatisé,qui croit plus les charlatans islamistes,que les profs d’université,et des elites corrompus et sans aucune valeure technique ou professionnelle..et quels que soient les pouvoirs que lui confère la constitution,il ne peut rien changer,car les interets des tenants de ce systeme,sont nombreux,et les privileges trés grands,au point,ou,si Bouteflika touche a eux, ils seront capable de destabiliser le pays en entier,et ce peuple qui manque cruellement de conscience nationale et nationaliste,ne lui sera d’aucune aide..et pour un observateur avertis,meme si bouteflika vient a disparaître (comme nous disparaîtront tous et toutes un jour)rien ne risque de changer..et si il y aura changement,cela pourrait etre bien plus pire,que les pires ennemies de Bouteflika viendront a le regretter..retenez bien ça!




    0



    0
    Laetizia
    20 février 2015 - 14 h 42 min

     » redonner au peuple ses
     » redonner au peuple ses droits entiers et légitimes »
    vous parlez d’un peuple d’ignares à 90% (surtout ceux qui ont été à l’école benbouzid) et d’assistés, vous voulez leur donner les clés de la maison ? avez vous toutes vos facultés mentales?
    ce n’est pas au peuple qu’il faut donner plus de droit, le peuple il faut le mettre face à ses devoirs de peuple: le travail et la quête de l’éducation , par contre il faut donner ses droits à l’élite, intègre et patriote! arrêtez votre populisme!




    0



    0
    Kahina
    20 février 2015 - 14 h 05 min

    à mon avis, puisque tata

    à mon avis, puisque tata Louisa commence à tirer sur son protégé, c’est que l’état de santé de ce dernier s’est encore détérioré. Autrement dit: C’est le début de la fin.




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2015 - 13 h 39 min

    « A moins d’un miracle  »
    il

    « A moins d’un miracle  »
    il suffit d’une volonté partagée par ces Algériens patriotes ,altruistes ,compétents ,engagés et toujours liés aux principes du premier novembre ;
    il n’y a pas plus faibles ,poltrons et sans dignité que ceux qui ont trahi ,détourné l’argent du peuple ,corrompu tout ce qu’il pouvaient :les jouisseurs qui s’accrochent à la dolce vitae quelque soit le « prix » ;
    ils ont réussi la prouesse de ne plus croire qu’ en le POUVOIR.
    malheur aux vaincus ! fafa n’y pourra rien.




    0



    0
    Le Patriote
    20 février 2015 - 13 h 06 min

    Tata Louisa n’a pas osé dire
    Tata Louisa n’a pas osé dire que le pouvoir a glissé des mains du Clan dit BTS(Batna-Tebessa-Souk Ahras, entre 1962 jusqu’au la fin des années 80 soit l’époque du plan de destructuration du FMI – vers un autre pouvoir d’un meme systeme en place et qui est le Clan KO (Kabylo-Oujda).

    Le 1er était caraterisé par sa soif du pouvoir exclusif mais tres peu corrupteur de alors que chez le 2eme se caracterisé par sa verocite predatrice qui me laisse penser que la mafia italienne aurait interet a retourner a l’école.

    Un citoyen patriote de pere en fils et dont la reflexion necessite peut etre un travail de recherche et d’investigation approfondis avant que ca ne soit trop tard pour notre pays.




    0



    0
    Alilou
    20 février 2015 - 13 h 06 min

    Plutôt lâcheté car elle
    Plutôt lâcheté car elle n’assume pas ses choix intéressés.
    Maintenant que le vieux est moribond, les lâches qui le servaient sortent leurs poignards.
    Les exemples de Hannoune vont hélas se multiplier ces prochains jours !




    0



    0
    New kid
    20 février 2015 - 12 h 26 min

    Les dinosaures ont marqué
    Les dinosaures ont marqué cette terre arrosée du sang de 1.5 million de chahids, Par la confiscation des libertés, par la dilapidation de nos richesses. Le système unique a favorisé un ministre à voler plusieurs milliards en tant que président, a son retour quel sera la fracturation ?
    Tata Louisa regrette, mais à qui la faute| ? Pour un leader de parti son jugement et cent fois moins brouillé que celui de mon âne qui démontre l’intérêt à défendre mes moutons.
    Le clan a droit à une médaille d’or pour l’invention de la voyoucratie !
    Ce clan prénommé « les daltons » à plusieurs reprises, n’est en réalité que l’extension de la main de l’étranger laquelle pour une enveloppe indéterminée, renouvelle fauteuils, et soins de Grace.
    Pourquoi aujourd’hui le terrorisme montre-t-il le bout de son nez ?
    Ce pouvoir machiavélique a toujours gardé ce squelette pour faire peur au chaab aux moments voulus.
    La nouvelle bourgeoisie est née et possède des tours d’ivoires, au-devant du nez de tata Louisa qui n’a vu que du feu !




    0



    0
    RAMO
    20 février 2015 - 11 h 32 min

    MIRACLE? QUI A DIT
    MIRACLE? QUI A DIT MIRACLE
    DITE PLUTOT DESOLATION L’AVENIR EST SOMBRE POUR CE PAYS YA PAS D’AUTRE MOT POUR DEFINIR CELA; ET QUAND IL SERA TROP TARD LES REMORDS NE SERVIRONS A RIEN.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.