La vie privée menacée

Par Kamel Moulfi – L’attaque contre le musée du Bardo, mercredi dernier à Tunis, revendiquée par Daech, a renforcé la crainte d’attentats dans d’autres pays de la région, y compris en Europe et notamment en France, au moment où, dans ce dernier pays, une nouvelle loi antiterroriste relative au renseignement est en préparation. En France, le premier impact de cette action criminelle est d’avoir accrédité l’idée de l’urgence, donc faire l’économie d’un débat, pour adopter la loi sur le renseignement. La tentation de restreindre les libertés et de «fouiller» dans la vie privée des gens, en contrôlant leurs communications et leurs déplacements pour assurer la sécurité, qui ressort nettement du projet de loi, a choqué une grande partie de l’opinion publique en France. Ceux qui s’opposent à cette démarche craignent qu’elle ne se transforme en engrenage qui aura pour résultat, avec la mise au second plan de la justice, d’instaurer une plus étroite surveillance d’une catégorie de Français, facilitée par des pouvoirs plus étendus accordés à la police, sans pour étant résoudre le problème de sécurité, c'est-à-dire empêcher des actions terroristes. La première cible de la nouvelle loi française est Internet, considéré, et ce n’est pas faux, comme un moyen parmi les plus importants de radicalisation, de recrutement puis d’incitation à l’acte terroriste, parmi les jeunes «vulnérables» et «insuffisamment protégés» contre les opérations de fanatisation. Selon le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, «90% de ceux qui basculent dans des activités terroristes au sein de l'Union européenne le font après avoir fréquenté Internet». C’était le motif de sa rencontre aux Etats-Unis, au début de ce mois, avec les représentants d'Apple, Google, Facebook, Twitter et Microsoft. Certes, les rédacteurs du projet de loi prennent la précaution de préciser que les dispositions restrictives des libertés ne sont appliquées que «pour les seuls besoins de la prévention du terrorisme». Mais la prévention devrait aller plus loin, à la source, par la lutte, notamment, contre l’islamophobie qui créé, par réaction, un terrain favorable à la circulation des idées de l’extrémisme religieux, qui précède le passage à l’acte terroriste.
K. M.

Comment (10)

    qu'importe
    23 mars 2015 - 4 h 16 min

    Vous voulez vous opposer à ce
    Vous voulez vous opposer à ce que vous pressentez comme une menace pour les français eux même? mais alors vous êtes contre la démocratie ,la liberté ,les droits de l’homme (les droits de la femme à la trappe)et contre charlie . On va trinquer , un petit verre de pinard entre la poire et le fromage .




    0



    0
    anonyme
    22 mars 2015 - 19 h 02 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 22. mars 2015 – 18:21
    dégage sale mokok!




    0



    0
    Anonyme
    22 mars 2015 - 17 h 21 min

    Par anonyme (non vérifié) |
    Par anonyme (non vérifié) | 22. mars 2015 – 16:43 celui qui se sent morveux qu’il se mouche, vous avez confirmer cette adage par votre commentaire, voulez vous un autre kleenex???




    0



    0
    Anonyme
    22 mars 2015 - 16 h 27 min

    Ces démocraties qui au nom
    Ces démocraties qui au nom des droits de l’homme laissent la vermine se proliférer et ils s’en mordront les doigts quand il sera trop tard comme l’avait prédit le philosophe Aristote: « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d’une société mourante » L’islamisme est le fruit du fanatisme « Du fanatisme à la barbarie, il n’y a qu’un pas disait Denis Diderot et Daech le prouve chaque jour. Et Châteaubriand : « La liberté qui capitule ou le pouvoir qui se dégrade n’obtient point de merci de ses ennemis ».




    0



    0
    anonyme
    22 mars 2015 - 15 h 43 min

    Un mot au sujet de l’article
    Un mot au sujet de l’article «Mohammed Arkoun n’a jamais renié l’Algérie», d’abord il faut vous dire qu’on en a jamais douté ensuite ceci : je ne lis pas ce que je ne peux commenter, alors peut-être aurait-il mieux valu poser cet article en bas de page dans les contributions « sourdes » plutôt que de le mettre en exergue, juste une remarque.




    0



    0
    Anonym.a
    22 mars 2015 - 13 h 17 min

    Par zorba (non vérifié) | 22.
    Par zorba (non vérifié) | 22. mars 2015 – 12:13
    « Le President ne fait pas lire un discours ou il menace les médias independants si ils ne sont pas dans la ligne officielle.Charbonnier est maître chez lui ».
    mokok rentre chez toi…
    la ligne officielle qui dit… la ligne officielle c’est d’aimer son pays, un discours ça ne suffit pas il faut passer à l’action! l’Algérie n’en veut pas des merdias à la solde des arabes, perso je les foutrai tous en taule et les déchoirai de la nationalité!




    0



    0
    ghazel Dilmi
    22 mars 2015 - 13 h 14 min

    Une autre fourberie de ces
    Une autre fourberie de ces gouvernements occidentaux pour contrôler cette fois-ci leurs concitoyens natifs de cette civilisation que personne ne peut nier son apport à l’humanité sous l’appellation fallacieuse de « la prévention du terrorisme ».le business quoi!




    0



    0
    New kid
    22 mars 2015 - 11 h 35 min

    Les laïcs doivent
    Les laïcs doivent impérativement rétablir un état de droit dans la région :
    Ils doivent demander au yehoudiens l’extradition de Ben Ali et rendre la tonne et demi d’or volé. Faire bouger le derrière de cette ligue arabe pour la justice des peuples bédouins et amazighs.
    Couper toute subvention aux mosquées qui ne font que propager le wahhabisme et le salafisme au lieu de prier et de rétablir l’islam de nos aïeux !
    Les Laïcs doivent impérativement se dissocier des salafistes.
    Toute coalition avec les islamistes avocats du nikah et du takfirisme, serait de noyer son vin avec de l’eau pour en faire un venin destructeur !
    S’associer à des sorciers qui prétendent être les secrétaires de notre créateur, serait une victoire de leur Sheikh Wajdi le boucher des femmes !
    Non seulement la vie privée est menacée, l’économie est asphyxiée également. Donc la soumission inévitable des peuples entiers sous le couvert de la religion, l’esclavagisme se fait.
    La terreur, la dictature religieuse qui finit par l’assassinat, sont les armes massives des anti-laïcs, anti-liberté donc anti- Dieu bénévole !
    Lorsque le crime aveugle devient la solution d’une cause en perdition, la prévention ne doit pas remettre en cause les acquis d’une démocratie durement arrachée.
    Des mesures bien définies mais nécessaires doivent convenir pour la défense à la vie et à la liberté individuelle et combattre et abattre cette hydre venant de Satan.




    0



    0
    zorba
    22 mars 2015 - 11 h 13 min

    …La faiblesse parfois des
    …La faiblesse parfois des democraties c’est qu’au nom de la liberté elle laisse souvent le champ libre aux extrémes.En France vous pouvez circuler pendant des années sans jamais rencontrer un conttôle routier sauf ceux liés au respect du code de la route;Le President ne fait pas lire un discours ou il menace les médias independants si ils ne sont pas dans la ligne officielle.Charbonnier est maître chez lui.




    0



    0
    Abou Stroff
    22 mars 2015 - 9 h 43 min

    « La vie privée menacée » dixit
    « La vie privée menacée » dixit K. M.. elle l’est peut être chez fafa, la mère nourricière et en quoi les algériens d’Algérie seraient ils concernés? en effet, les algériens sont écoutés (et ils savent qu’ils sont écoutés et un pouvoir illégitime doit écouter) depuis des lustres par les « services » qui ne demandent d’autorisation à personne. alors, trêve d’alarmisme! les algériens n’utilisent le tel que pour s’enquérir de la santé de l’interlocuteur. n’avez vous pas remarqué combien de fois, dans une conversation, les expressions wèch halek (rak)? wèch as sahha? rak b’khir? …. reviennent elles?
    moralité de l’histoire: les frenchies font ce qu’ils veulent chez eux et nous, nous nous fichons pas mal de ce qu’ils font!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.