Corruption : pic épidémique

Par Meriem Sassi – Le chiffre hallucinant de plus de 125 000 logements sociaux indûment occupés, donné par Abdelmadjid Tebboune dernièrement, est certainement un des nombreux indices qui nous renseigne sur la crise morale qui mine notre société et la banalisation de la corruption. Le ministre de l'Habitat a révélé que les Offices de gestion et de promotion immobilière ont lancé, début avril, une enquête à travers le territoire national pour recenser les logements sociaux publics vacants ou occupés par des non-bénéficiaires. Cette enquête se poursuit, a ajouté le ministre pour qui le chiffre des logements cédés aux tiers en infraction à la loi est appelé à être revu à la hausse. Une situation qui n’aurait jamais été vécue en Algérie, du moins pas avec cette ampleur, il y a vingt ou trente ans, et qui est aujourd’hui banalisée et permise par la déliquescence de l’autorité de l’Etat, encourageant le non-respect des lois et induisant la perte de tout sens moral et le recours à la corruption. Les valeurs essentielles de la société sont bafouées par tous et à tous les niveaux, ce qui encourage les citoyens les plus modestes à en faire de même, en comptant sur l’impunité et la régularisation a posteriori, constatée et appliquée en définitive par l’administration dans beaucoup de domaines. Alors, chacun se dit : et pourquoi pas transgresser telle ou telle loi, tant que les moyens existent – tels que la complicité de certains notaires – et puisque en définitive, l’Etat va effacer ces infractions et régulariser tel ou tel dossier ? La plaie est si profonde qu’elle rend obsolescents tous les remèdes juridiques et répressifs mis en place pour mettre fin à ce fléau et à tant d’autres, qui se greffent ces dernières années sur les comportements de nos concitoyens. Violence, comportement meurtrier sur les routes, incivisme, gain facile – encouragé par le pouvoir en place – au détriment de l’effort et du travail sont autant de tares qui mettent notre société en danger.
M. S.
 

Comment (13)

    Laetizia
    25 avril 2015 - 21 h 54 min

    ar Anonyme (non vérifié) |
    ar Anonyme (non vérifié) | 25. avril 2015 – 22:15
    « Les seuls quartiers qui restent beaux sont ceux qui datent de la colonisation »
    ————————————
    malheureusement même ceux là sont pris d’assaut alors qu’ils étaient épargnés jusqu’à il y a quelques années. aujourd’hui ds beggars achètent ds villas somptueuses datant de l’époque coloniale, ds véritables bijoux patrimoniaux, les détruisent (je dis bien détruisent et non démolissent) et montent ds bâtiments hideux (en ce moment des HOTELS) sans architecture sans respect du règlement d’urbanisme qui existe au niveau des mairies, en employant de la main d’œuvre égyptienne. il y a même une surenchère à qui détruira le plus de patrimoine colonial, ils s’en vantent ces ignorants qui ne savent que détruire et enlaidir : moufassidien fi el ardh! qui arrêtera le massacre?




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2015 - 21 h 15 min

    C est comme ceux qui ont un
    C est comme ceux qui ont un permis de construire pour un R +1 et qui en construisent 10 de plus qui defigurent tout l environnement et après on les regularise.Comment voulez vous que les autres ne le font pas?Vont ils leur detruire?je ne pense pas…..,une anarchie complète qui a défiguré tout Alger et l Algerie.
    Les seuls quartiers qui restent beaux sont ceux qui datent de la colonisation




    0



    0
    ammmar
    25 avril 2015 - 20 h 35 min

    une societe c’est comme une
    une societe c’est comme une petite famille,ça s’equque et se canalise ou le pere , la mere ainsi que le restant des freres et soeurs ou une hierarchie doit etre instauré et observée dans un cadre honnete et respectueux dans la famille pour que cette famille grandissent dans l’ordre,le bien etre et la bonne education,le pere en particulier doit jouer un tres grand role en donnant l’exemple pour que tt le restant de sa famille suit le regime comportemental dans l’harmonie,ou la bonté,l’honneteté et la bienfaisance regnera a coup dans cette famille ou l’ensemble de ces vertus s’enracinent automatiquement et deviennent une noble culture societale dans cette famille qui sera transmise par conduction a d’autres aussi,malheureusement chez nous,meme si des fleaux existaient depuis toujours dans la gstion du pays et la canalisation de son peuple,aujourd,l’hecatombe est reelle et la debandade est totale,jamais LE REGIONALISME, la corruption ,les detournements des iens publiques et le mensonges demagogique n’ont atteint le niveau dans lequel ils se trouvent dans le pays,dans tous ses rouages et domaines faisant leffet de la boule de neige provoquant l’avalanche meurtriere qui a l’air d’avoir deja ensevelie irreversiblement tout le monde,petit a petit la famille a suit le pas de son educateur en l’imitant a son tour pour avoir la part du gateau illicite pourtant,meme les plus robustes succombent l’un apres l’autre aux tentations et aux chants des sirenes et nous voila metastasé jusqu’a la moelle epiniere Y A T IL UNE RECETTE MAGIQUE POUR LE TRAITEMENT D UNE TELLE EPIDEMIE RAVAGEUSE,LA TRAGEDIE EST TELLEMENT MONSTRUEUSE ET HAPOCALYPTIQUE,M INCITE A PENSER NOIR ET CROIRE A UN COMPLOT ET UNE MACHINATION DES PLUS IGNOBLE POUR TUER CE PAYS UNE FOIS POUR TOUTE ET CLOCHARDISER IRREVERSIBLEMENT UN PEUPLE JADIS RESISTANT A TOUTES LES SECOUSSES ET TENTATIVES POUR LE METTRE A GENOU?BRAVE ET INDOMPTABLE?seuls le courage et la determination pour sauver l’algerie et son peuple d’une mort certaine et programmé au mepris des loi onusiennes sournoises et l’epouvantail criminel de la haye




    0



    0
    Realisme
    25 avril 2015 - 18 h 47 min

    La solution
    La solution existe.

    1)Dénicher les personnes qui ont vendu ces biens de l’État (l’OPGI a les listes) indument en leur demandant de rembourser en faveur du trésor publique, le montant de la vente « du pas de porte »,augmentés d’intérêts moratoires et faire des investigations sur leurs patrimoine actuel.

    2)Régulariser la situation locative des personnes qui occupent effectivement ces logements après vérification de leurs situations foncière (s’ils ne possèdent pas de biens immobiliers ailleurs).

    et le problème est regler..les caisses de l’etat renflouer de quelques centaines de milliards..et justice sera rendu!




    0



    0
    GRICHE1
    25 avril 2015 - 16 h 29 min

    COOMME CE FUT .UN PARC D
    COOMME CE FUT .UN PARC D ATTRACTION DANS LA WILAYA DE BBA A ETE CEDE PAR L APC A 1 DA SYMBOLIQUE .PUIS APRES 3 ANNEES D EXERCICE .IL VIENT ETRE REVENDU A 100 MILLIARDS DE CENTIME .QUI DIT MIEUX




    0



    0
    Larnaque
    25 avril 2015 - 15 h 38 min

    « Le chiffre hallucinant de
    « Le chiffre hallucinant de plus de 125 000 logements sociaux indûment occupés, donné par Abdelmadjid Tebboune … ». Si je comprends bien, l’enquête étant toujours en cours, les autorités compétentes (le sont-elles vraiment?) détiennent l’identité d’au moins 125 000 indus occupants. Faire un constat c’est bien mais que compte faire concrètement Mr le ministre pour appliquer la loi dans toute sa rigueur afin de punir les contrevenants et récupérer tous ces bien mal acquis et mettre un terme définitif à ce fléau, à ce cancer qui ronge le pays depuis des années? Je parie que rien ne sera fait sachant que la majorité des contrevenants ont certainement sur qui compter en haut lieu. Comme toujours, en Algérie, les lois ne sont faites que pour s’appliquer aux citoyens lambdas. Je parie aussi que l’opération « régularisation a posteriori » va s’enclencher rapidement et on ne reparlera plus de ce problème jusqu’après le …. huitième mandat.




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2015 - 14 h 40 min

    Publié par El-Watan:
    Un autre

    Publié par El-Watan:

    Un autre scandale de corruption éclate

    Le groupe industriel italien Finmeccanica aurait corrompu des dirigeants algériens, par l’intermédiaire d’une société offshore qui a facturé des opérations commerciales fictives, pour décrocher le contrat de fourniture de 24 hélicoptères.
    La commande de ces hélicoptères d’un montant de 460 millions d’euros dont l’acquisition, entre 2009 et 2011, devait équiper la police, la Protection civile et la Marine algérienne, fait l’objet actuellement d’une enquête de la justice italienne. AgustaWestland, filiale du constructeur aéronautique italien




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2015 - 14 h 10 min

    Notre bien aimé fakhamatouhou

    Notre bien aimé fakhamatouhou a bien été condamné pour vol par la justice Algérienne et se retrouve président. L’impunité a commencé ce jour là….




    0



    0
    Kahina
    25 avril 2015 - 13 h 57 min

    Malheureusement, le pillage

    Malheureusement, le pillage et le détournement sont devenus une tradition en Algérie.
    Le peuple est à l’image de ses dirigeants.

    Vu la léthargie de la justice et l’impunité dont jouissent les voleurs, je dirais que c’est une politique qui a été menée intentionnellement pour semer cette culture du vol et détournement. La clochardisation du peuple.
    Le drame: même la justice est corrompue.

    Il faut se débarrasser de la souche du mal = l’absence des institutions qui respectent l’éthique. Le sens de l’éthique est inexistant en Algérie et à tous les niveaux.




    0



    0
    baroudeur
    25 avril 2015 - 13 h 29 min

    ça va n’ont parlons plus,
    ça va n’ont parlons plus, tout le monde sait q’on est pourris jusque au os!




    0



    0
    ahmed/rais/anonyme
    25 avril 2015 - 12 h 22 min

    « Une situation qui n’aurait
    « Une situation qui n’aurait jamais été vécue en Algérie, du moins pas avec cette ampleur, il y a vingt ou trente ans, et qui est aujourd’hui banalisée.. »
    ___

    Donc cela veut dire que cela existe depuis 30 ans!
    Cela existe, en fait, depuis toujours et avec cette ampleur; depuis Boumedienne! Les choses étaient simplement cachés alors que maintenant tout est à découvert. Même certains fonctionnaires des OPGI étaient de mèche!
    Cette enquête qui se poursuit selon le ministre, ne donnera rien de nouveau que ce qui a toujours été pour ces logements sociaux dont une bonne majorité est attribuée de façon contraire à la réglementation tout comme les terrains à bâtir, les recrutements et l’affectation des postes de responsabilités!
    Ce sont les responsables qui sont à l’origine de cette pagaille! Tout le monde le sait!




    0



    0
    anonyme
    25 avril 2015 - 12 h 17 min

    Ajouter à ces 125000
    Ajouter à ces 125000 logements occupés par des indus, ceux occupés par les MEDECINS toute tendances confondues, Les NOTAIRES, Les AVOCATS, les HUISSIERS, Les LOCATIONS DE VOITURES, LES AGENCES IMMOBILIERES, Les AGENCES DE TOURISME , les BUREAUX d’ETUDES, etc… et vous verrez que chaque algérien pourra avoir son propre logement.




    0



    0
    zorba
    25 avril 2015 - 11 h 55 min

    Si demain il se tenait un
    Si demain il se tenait un procés quelconque et qu’il faille trouver 12 jurés aux mains propres qui n’ont jamais reçu ou donné un seul dinar pour un passe-droit,un petit coup de pouce,un regard de fonctionnaire qui de detourne au bon moment,pour trouver dis-je ces 12 jurés il faudrait un bon moment pour les réunir!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.