Serial plagieurs

Par Kamel Moulfi – Les sites électroniques qui donnent l’information quasiment en instantané et en continu sont devenus, de toute évidence, une aubaine pour certains médias qui y puisent sous la forme du copier-coller la «matière» qu’ils n’arrivent pas à avoir par leurs propres moyens. C’est le cas, notamment, d’un quotidien arabophone – dont nous tairons le titre, pour ne pas lui faire de publicité, même mauvaise – qui se targue d'être un journal à «très fort tirage», mais qui a trouvé dans notre site, Algeriepatriotique, un gisement dans lequel il prend les informations d’actualité que nos journalistes produisent ; il les modifie très légèrement et les publie comme si c'étaient les siennes. Dernier exemple en date : l’article «Exportations hors hydrocarbures : les vérités d'Issad Rebrab», que nous avons mis en ligne hier matin et que les lecteurs peuvent reconnaître aisément, malgré les quelques retouches qu’il a subi, repris dans ce quotidien arabophone qui, d’ailleurs, n’est pas le seul dont nous dénonçons la pratique malhonnête qui est aux antipodes de l’éthique et de la déontologie de notre métier. Un certain nombre de journaux nous plagient pratiquement tous les jours. Cette malhonnêteté est la tare du monde de l’édition, et ce n’est pas propre à notre pays, mais la différence depuis l’apparition de la presse électronique est dans les facilités qu’offre Internet qui permet, au grand bonheur de ceux qui consultent les sites, la diffusion d’informations en temps réel, mais qui laisse, aussi, la latitude aux médias indélicats de voler les articles fournis en ligne pour les mettre, moyennant quelques retouches, dans leur journal du lendemain. Pour être juste, il faut reconnaître que le chemin inverse est également emprunté quand des scoops glanés par des journalistes qui font preuve de professionnalisme dans la recherche d’information, et destinés à être publiés dans le quotidien du lendemain, sont détournés vers un site électronique ouvert 24/24. C’est à l’image du monde des affaires, rongé par le mal de la contrefaçon, pour faire du profit.
K. M.
 

Comment (20)

    Anonyme
    2 avril 2015 - 11 h 21 min

    A anonyme 2 avril00:2
    A lyes

    A anonyme 2 avril00:2
    A lyes oukane 7 :03
    apparemment ,vous semblez ignorer ce qui se passe sous vos yeux ;le faux a envahi tout le monde et toutes les sphères ;
    dans pareille situation ,le fait qu’AP ,site électronique se plaigne du copié coller de certains journaux m’a paru négligeable ;permettons alors à ceux qui peuvent profiter utilement d’un certain plagiat de le faire intelligemment ;
    quant à l’honnêteté intellectuelle , je vous laisse le soin en tant qu’anonyme de ????




    0



    0
    ghazel Dilmi
    2 avril 2015 - 9 h 42 min

    Les sites web : un revers de
    Les sites web : un revers de la médaille, devenus un recours pour tous paresseux copiés des travaux et s’en attribuer la paternité




    0



    0
    FouFou
    2 avril 2015 - 9 h 39 min

    A adel,
    Tu fumes quoi?

    A adel,

    Tu fumes quoi?




    0



    0
    Lyes Oukane
    2 avril 2015 - 6 h 03 min

    @ anonyme de 22h01
     » il y a

    @ anonyme de 22h01

     » il y a plagier et plagier ,a chacun son amour propre  » .

    Reprendre une idée à quelqu’un ,la décortiquer ,la commenter ,la rejeter ce n’est pas du plagiat .plagier c’est recopier mot pour mot à une touche près et surtout sans nommer l’auteur original .

    C’est ce que font la majorité de nos lycéens et c’est pour cela qu’ils sont aussi nuls devant leurs feuilles d’examens .

    Si je suis ton raisonnement .il y a aussi ,voler et voler . Il y a celui qui vole et celui qui subtilise . N’est ce pas ?
    Sinon ,il faut se prendre pour un canari et battre des ailes tout en picorant le trottoir. Dans ce cas ,cela devient du ressort de la psychiatrie .




    0



    0
    anonyme
    1 avril 2015 - 23 h 02 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 1. avril 2015 – 22:01
    vous êtes très spécial! personnellement je veille à ne jamais voler le fruit du travail des autres. c’est plus qu’une question d’amour propre, c’est une question d’honnêteté intellectuelle.
    votre « amour propre » va certainement déclencher une réponse inopportune…




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2015 - 22 h 55 min

    @ Kamel Moulfi,
    Votre journal

    @ Kamel Moulfi,
    Votre journal a bien fait de dénoncer le plagiat,mais cela ne suffit pas a mettre fin a cette malhonnêteté. Je vous pose la question pourquoi ne pas intenter une action en Justice pour Plagiat?
    Vous pouvez aussi saisir ce canard boiteux par un texte a faire paraître dans les quotidiens nationaux au titre de la déontologie,car ce canard n`a même pas pris la peine de signaler l`origine de son texte.




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2015 - 21 h 01 min

    A anonyme 21:20
    oui je dis

    A anonyme 21:20
    oui je dis bien ,il faut permettre le plagiat ;
    vous mêmes êtes vous sûr de ne pas avoir « plagié » ou « piqué » des idées qui ne sont pas les votres ?
    évidemment ,il y a « plagier  » et  » plagier » ,à chacun son amour propre .




    0



    0
    anonyme
    1 avril 2015 - 20 h 20 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 1. avril 2015 – 21:06
    drôle de raisonnement, au lieu de se dire que ceux qui copient-collent doivent travailler et non pas copier, vous dîtes qu’il faut laisser faire en prétextant que le niveau des journalistes est bas. est ce que vous savez ce que le mot travail signifie?




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2015 - 20 h 06 min

    il faut permettre encore le
    il faut permettre encore le plagiat car le niveau des journalistes est encore en deça de celui attendu par les lecteurs ;
    l’ouverture de cette page par A P est aussi un moyen de plagiat
    sous une autre forme qui sert tous les lecteurs ;
    sin AP devient une source d’infos pour d’autres ,tant mieux ,c’est à l’honneur de AP qui fait circuler infos et idées.




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2015 - 17 h 59 min

    @ Adel (non vérifié) | 1.
    @ Adel (non vérifié) | 1. avril 2015 – 11:46
    Tu dois certainement être trop jeune pour être en mesure d’établir une telle comparaison et de comprendre que l’Algérie de la fin des années 70 était encore plus développée que celle d’aujourd’hui !
    Ce n’était bien sûr pas le meilleur des mondes, mais à cette époque, et à titre d’exemple, l’Algérie était pratiquement au même point de développement que l’Espagne et talonnait même la Corée du Sud ! Elle disposait d’une solide industrie naissante dans différents secteurs, allant du textile à la fabrication mécanique en passant par l’agroalimentaire etc…
    L’Algérie d’aujourd’hui, qui ne fabrique plus rien et importe tout de l’étranger, fonce plutôt droit dans le mur à la vitesse du Jet privé d’un Ali Haddad !




    0



    0
    Anonymes
    1 avril 2015 - 15 h 04 min

    L’information est faite pour
    L’information est faite pour circuler. J’ai une page ou je mets des infos. Il m’est arrivé de trouver mes articles ailleurs et je n’ai jamais dis quoique ce soit.
    Du moment que c’est la vérité qui circule tant mieux.




    0



    0
    New kid
    1 avril 2015 - 14 h 44 min

    Serial killers, serial
    Serial killers, serial pilleurs, serial islamistes, je me tape toutes ces céréales pour le petit déjeuner en porridge!!




    0



    0
    Sasha
    1 avril 2015 - 13 h 51 min

    Adel, j’espère que tu es
    Adel, j’espère que tu es ironique dans tes propos




    0



    0
    Abou Stroff
    1 avril 2015 - 13 h 13 min

    si au moins, le plagiat était
    si au moins, le plagiat était confiné aux articles de presse! en fait, le plagiat est devenu un sport national au niveau de l’université où, parait-il (d’après un auguste responsable d’une auguste université algérienne), 30% de plagiat dans une « thèse » sont tout à fait acceptables.
    moralité de l’histoire: la société algérienne, composée en majorité de tubes digestifs ambulants, n’a aucune morale. en effet, chacun sait que le tubes digestifs n’a qu’un fonction fondamentale: ingurgiter pour ensuite déféquer. pourquoi voudrait on qu’un tube digestif ambulant ait une quelconque notion des droits de propriété?
    PS: l’auguste directeur de richarche au ministère de l’ensignoument sipiriour n’a t il pas été pris en flagrant délit de plagiat?




    0



    0
    Anonyme
    1 avril 2015 - 12 h 22 min

    il existe un logiciel qui
    il existe un logiciel qui empêche de faire des coller copier !!!




    0



    0
    Laetizia
    1 avril 2015 - 11 h 53 min

    j’oubliais: il existe une
    j’oubliais: il existe une courtoisie élémentaire qui consiste à demander la permission du journaliste pour reproduire son article tout en citant son nom bien entendu, ceci pour mémoire aux apprentis plagiaires.




    0



    0
    Laetizia
    1 avril 2015 - 11 h 50 min

    Certains arabophones, des
    Certains arabophones, des têtes creuses où y a que du vent chaud qui passe entre les 2 oreilles, il faut les comprendre et les plaindre, y a rien dans le ciboulot!
    s’ils s’étaient ouverts à la culture, au savoir en utilisant toutes leurs aptitudes, ils sauraient faire un article même mauvais, au sens journalistique du terme bien entendu, ils sauraient ce qu’est la déontologie et aussi la morale qui veulent que le TRAVAIL est le fruit des EFFORTS des personnes et que MÊME QUAND IL S’AGIT D’UN ÉCRIT, l’œuvre APPARTIENT à celui qui l’a réalisée parce qu’il a fait des EFFORTS, mais voilà encore une fois leur cervelle est monopolisée par le kamis, le foulard et le port de chaussettes pendant la prière …




    0



    0
    Mohamed El Maadi violemment Anti harkis
    1 avril 2015 - 11 h 27 min

    Je ne lis pas la presse
    Je ne lis pas la presse arabophone vraiment je ne veut rien avoir avec eux de près ou de loin.Je viens sur Algérie patriotique un dernier bastion du nationalisme algérien ,la dernière cartouche du fellaga, la plume de sang du martyrs Algérien .C’est tout un monde qui a foutu le camp avec la disparition de l’Algérie (car sincerement la vrai Algérie n’existe plus )




    0



    0
    Adel
    1 avril 2015 - 10 h 46 min

    De toute façon tous ce qui
    De toute façon tous ce qui est diffusé sur l’algérie n’est que mensonge et propagande, dans le but précis la nuisance abjecte à l’algérie qui fonce vers le progès à la vitesse d’un cheval au galop, rien ni personne ne pourra arrêter ce grand pays, qui fait beaucoups d’envieux.
    En dehors de quelques publications sérieuses, le reste c’est du pipi de chat




    0



    0
    farigué
    1 avril 2015 - 9 h 02 min

    le plagiat est un délit
    le plagiat est un délit passible des tribunaux.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.