Histoires secrètes

Par Karim Bouali – Les informations qui nous sont parvenues au sujet des accointances entre une journaliste française et les GIA algériens cadrent entièrement avec l'idée conçue et mise en place par le pouvoir français, via ses services secrets, pour faire accréditer l'idée que ce qui s'est passé en Algérie durant les années 1990 n'est qu'une revanche d'une partie de la population contre le FLN. Ils rééditent, ainsi, ce qu'ils ont toujours prôné pendant la Révolution armée, à savoir l’existence de deux belligérants : le FLN d'un côté et le MNA de l'autre. Qui ne se souvient pas des Bellounis, Karbadou et les autres ? En droite ligne de cette manipulation, les services français accréditent l'idée qu'en Algérie, dans les années 1990, il s'agissait d'une guerre civile et que cette dernière ne pouvait donc pas s'inscrire dans le prolongement des mouvements djihadistes dans le monde, aujourd'hui. En outre, ces services ont voulu faire d'une pierre deux coups. Ils faisaient accroire – ce qu'ils ont toujours prétendu – que la guerre de Libération nationale n'a été menée que par des coupeurs de route (l'interception du car Biskra-Arris à hauteur de M'chounèche qui s'est soldée par la mort du caïd et celle, par erreur, d’une institutrice française), des massacreurs d’appelés du contingent (embuscades de Palestro) et des assassins de harkis (150 000 d'après eux). Le FLN historique serait, selon eux toujours, à l'origine du départ des pieds-noirs d'Algérie et de l’«échec» des accords d'Evian. Tout cela, pour ne pas admettre que la France coloniale a essuyé une raclée mémorable en Algérie, surtout qu’aux yeux de cette ancienne puissance coloniale, les auteurs de cette raclée s'apparentent à des va-nu-pieds. Il est tout à fait normal, donc, que les nostalgiques de l’Algérie française aient profité des événements des années 1990 et aient fait feu de tout bois pour faire passer ces boniments auprès de leur opinion et de celles des autres pays dans le monde. Bien sûr, des Algériens les ont aidés et accompagnés dans cette triste besogne, certains intentionnellement, d'autres par méconnaissance, comme les islamistes manipulés par les puissances de l'argent via leurs relais dans certains pays musulmans.
K. B.
 

Comment (9)

    Anonyme
    19 avril 2015 - 17 h 15 min

    il s’agit bien d’une guerre
    il s’agit bien d’une guerre civile d’une partie de la population (2 groupes );des soutiens étrangers ,il y en a eu pour aider un groupe ou nuire au pays ;
    le mérite revient à la population qui a subi cette effroyable guerre en la contenant entre les 2 parties ;
    ceci dit ,les rumeurs distillées par les officines spécialisées internes ou externes n’interessent pas les algeriens qui ont tourné cette page noire ;
    il faut pourtant qu’un jour chaque partie reconnaisse sa responsabilité .




    0



    0
    Damocles
    19 avril 2015 - 12 h 50 min

    La France (zaama pays des
    La France (zaama pays des droits de l’homme) n’a jamais et n’aimera jamais une Algerie libre, independante et …. prospere. Les autorites francaises feront tout pour nous nuire et retarder notre developpement. Tous ces responsables qui pensent differemment et qui octroient des contrats a des societes francaises (sauver des emplois en France au lieu de les creer en Algerie) auraient ete passes par les armes si Boumedienne etait encore aux affaires. Les Francais ne nous aiment pas mais ne refusent pas notre fric. Nous devrions faire plus d’affaires avec les pays du BRICS et laisser la France chercher alleurs des debouches pour ses industries qui passent petit a petit aux mains des Chinois. Au fait pourquoi attend-on encore pour adherer au capital de la banque creee par ces puissances emergentes au lieu de miser sur des canassons commes ces viellissantes puissances europeennes et americaine?




    0



    0
    Algérienne
    19 avril 2015 - 12 h 07 min

    La France était l’une des

    La France était l’une des bases arrières du GIA et ce n’est un secret pour personne.
    Présentement, la France s’est trouvée une autre arme de destruction massive qui est DAECH.




    0



    0
    fatigué
    19 avril 2015 - 11 h 44 min

    Par ghazel Dilmi (non
    Par ghazel Dilmi (non vérifié) | 19. avril 2015 – 11:12
    C’est une guerre des rumeurs qui ne regardent que des officines. Leurs diffusions de cette manière ont pour but de créer la confusion et la brouille au niveau de la population. Méfiez vous.
    ______________________________________________
    se méfier ?
    de qui ?
    de quoi ?




    0



    0
    fatigué
    19 avril 2015 - 11 h 23 min

    c’est le ps français qui hait
    c’est le ps français qui hait le plus l’Algérie et le journal libération en fait partie.




    0



    0
    fatigué
    19 avril 2015 - 11 h 20 min

    c’est le ps français qui hait
    c’est le ps français qui hait le plus l’Algérie et le journal libération en fait partie.




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    19 avril 2015 - 11 h 02 min

    Tout cela, pour ne pas
    Tout cela, pour ne pas admettre que la France coloniale a essuyé une raclée mémorable en Algérie, surtout qu’aux yeux de cette ancienne puissance coloniale, les auteurs de cette raclée s’apparentent à des va-nu-pieds=======================================================================
    ====================================================================

    Je crois que la haine profonde qu’a la France et le ressentiment contre l’Algérie part de cela. Ils n’ont pas digéré et je le sais que « des gueux en djellaba » les sortent du pays comme des malpropres et violemment. Leur orgueil a pris un sale coup comment des « Arabes » ont pu nous la mettre profond alors qu’on les croyaient endormie depuis un siècle? Le Français est un mauvais élève et je me souviens que des formateurs vietnamiens de la guerre révolutionnaire avaient donné un exemple a des Algériens sur la façon de se comporter avec l’impérialiste qui ne comprend que le coup-de-poing dans la gueule et le coup de pied dans le derrière. Les Vietnamiens avaient pris l’exemple d’un fagot de bois très fin qui prit dans son ensemble ne pouvait être cassé, mais qui si nous retirions les branches de ce fagot un par un seul la cassure était possible, voilà comment nous avons agi en Algérie pendant la guerre d’Algérien.

    Le général de Gaulle contrairement a ce que disent certain nous a rien donner et j’en veut pour preuve que les accords d’Evian se sont négocier sur la charte du 1 Novembre 1954 et nous n’avons rien changé d’un iota.

    L’Algérie a également épargné par le sacrifice de ses propres enfants, le même scénarios au Maroc et en Tunisie (Deux pays qui disons le clairement ne croyez pas à la victoire algérienne et les documents, dessus, ne manquent pas leur « neutralité  » devait être récompensé par la France. Le Maroc devait récupère certain territoire et la Tunisie tout le monde connaît, j’espère en Algérie la rencontre de Rambouillet avec de Gaulle et Bourguiba en 1961 et du terme « de la mer intérieure » qui faisait référence au Sahara ) et les Africains également nous doivent une belle reconnaissance, car l’Afrique a été indépendante en 1960 toujours grâce a la lutte du peuple algérien, c’est un ancien officier français qui le raconte en disant au générale de Gaulle pendant la guerre d’algérien ceci :  » nous avons perdu beaucoup d’officier pendant la guerre d’Indochine et cette guerre (Algérie) et en train de nous saigner ,l’armée française ne pourra pas supporter d’autre lutte d’indépendance (il faisait reference a l’Afrique).

    Alors que les autres maghrébins et autres africains arrêtent de nous emmerder, car sans nous, ils auraient encore les fers du colonialisme au pied .




    0



    0
    Khaled
    19 avril 2015 - 10 h 51 min

    Il s’agit du lobby sioniste
    Il s’agit du lobby sioniste qui dirige la France et ses médias.
    Il faut retourner au plan Bleu élaboré secrètement par les extra Français, sous le patronage de François Mitterrand. l’Algérie est noyauté par les agents d’influence de la France. Problème connu depuis la marginalisation du GPRA et la prise du pouvoir par des pseudos..le jour viendra où chacun passera devant le comptable.
    Parlé du GIA, les services français avaient une grande responsabilité dans la manip, surtout avec leur agent Jamal Zitouni, qui avait réalisé le scénario de la fausse enlèvement du personnel de l’ambassade de France à Alger, puis manipulé par son officier traitant le colonel Roger pour assassiner les pauvres Moines de Tibehrine……




    0



    0
    ghazel Dilmi
    19 avril 2015 - 10 h 12 min

    C’est une guerre des rumeurs
    C’est une guerre des rumeurs qui ne regardent que des officines. Leurs diffusions de cette manière ont pour but de créer la confusion et la brouille au niveau de la population. Méfiez vous.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.