Cot cot cot !

Par Kamel Moulfi – Le titre suggère plutôt un combat de coqs, mais cela n’enlève rien à l’originalité de la guéguerre entre Louisa Hanoune et Nadia Labidi, sans doute une première dans la vie politique algérienne. On ne connaît pas de précédent où deux femmes du système, l’une installée de longue date dans l’opposition et l’autre sortie de la «réserve» pour être lotie dans le pouvoir, se sont livrées à une telle hostilité déballée publiquement par les médias. L’objet de la discorde – les accusations de malversations lancées par la présidente du Parti des travailleurs (PT) à la ministre de la Culture – a également de quoi intéresser l’opinion publique. La petite phrase prononcée par Louisa Hanoune et relayée par un média privé serait restée inaperçue sans la riposte immédiate et menaçante de Nadia Labidi. De surcroît, les accusations de corruption trouvent un terrain fertile dans le contexte du procès retentissant de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, ou celui qui traîne en longueur concernant Sonatrach avec ses différents épisodes, et celui attendu de Khalifa, et d’autres encore que la boîte de Pandore rouverte par Louisa Hanoune va laisser sortir au grand bonheur des journalistes qui ont fait de ce créneau leur spécialité. Maintenant, chacune cherche des appuis : Louisa Hanoune en a appelé au président de la République pour qu’il intervienne et change les ministres «coupables» de dilapidations, alors que Nadia Labidi a demandé au président de l’Assemblée populaire nationale (APN) d’ouvrir une enquête parlementaire. Mais il faut noter qu’à ce stade des joutes oratoires entre les deux femmes, aucun homme politique «neutre» n’a osé s’interposer ou prendre position. La solidarité partisane à l’intérieur du PT a bien joué, alors que les membres du gouvernement laissent leur collègue seule dans la tourmente. Et si un sursaut d’orgueil s’emparait subitement de l’APN et de son président, en premier lieu, qui constituerait la commission d’enquête demandée par Mme Labidi et l’élargirait aux autres ministères ? Cette commission passerait au crible comment tous les ministres et d’autres responsables de l’Etat gèrent l’argent public et le patrimoine national dont ils ont la charge. Allez, chiche !
K. M.
 

Comment (16)

    Larnaque
    30 avril 2015 - 3 h 34 min

    @ Par Damoclès (non vérifié)
    @ Par Damoclès (non vérifié) | 29. avril 2015 – 20:42
    « Quelque chose ne cloche pas! »Si ca ne cloche pas, c’est ok. Là où ça grince c’est quand ça cloche.




    0



    0
    Anonymous
    29 avril 2015 - 21 h 39 min

    Pourquoi louisa n’a-t-elle
    Pourquoi louisa n’a-t-elle pas soulevé la même tempête sur Khalida Toumi dont les frasques (pour rester poli) étaient connus de tous surtout pendant l’année de la Culture arabe à Tlemcen. Heureusement que dans le mot « culture » il y a « ture » qui joue le rôle de cache-misère au reste…….




    0



    0
    Rascasse
    29 avril 2015 - 20 h 02 min

    @sprinkler; un président en
    @sprinkler; un président en entier a été tué en directe et à la télé et personne n’a rendu de comptes, c’était un message fort de la part du système , ils nous reste une chose maintenant que la disparition de l’Algérie nation est en marche d’implorer les cieux .




    0



    0
    Damoclès
    29 avril 2015 - 19 h 42 min

    Sérieusement mes amis, quell
    Sérieusement mes amis, quell credit peut bien avoir Louisa Hanoune. Elle tire sur tout le monde pour qu’on ne parle pas de ses propres affaires. Est-elle à ce point incorruptible? Que non! Sinon comment expliquer qu’elle occupe une résidence au milieu de la nomemklatura au Club des Pins, selon mes informations? Comment se fait-il qu’elle sollicite des audiences aux tenants de ce pouvoir qu’elle dénonce? Quelque chose ne cloche pas! Ne serait-elle pas la voix de son maître qui lui intime l’ordre de tirer à vue sur tous ceux qui dérangent? J’imagine qu’elle doit server les intérêts de quelqu’un de haut place que Madame Labidi gene,. Ne serait-ce pas ce brosseur qui, il n’y a pas si lontemps signait ses articles à la gloire du pésident et qui rêve d’un super ministère de la Communication et de la Culture? Tout celà n’et que du cinema et Hanoune n’y a qu’un second role: celui du (…) pas.




    0



    0
    Anonyme
    29 avril 2015 - 19 h 28 min

    MIAO MIAO !! aurait été

    MIAO MIAO !! aurait été mieux!!!!!




    0



    0
    Sprinkler
    29 avril 2015 - 18 h 42 min

    La réaction de la Ministre de
    La réaction de la Ministre de la  » culture  » rappelle celle du conducteur arrêté à un barrage de police, qui jure n’avoir rien bu mais refuse l’alcotest…En l’occurrence ce n’est pas une commission parlementaire qui doit se charger d’éplucher les comptes et commandes de son ministère mais les services compétents de l’Etat. Le climat délétère qui prévaut depuis quelques années dans le microcosme économique a jeté le soupçon sur toutes les institutions, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Le feuilleton de l’affaire dite de  » l’autoroute Est-Ouest  » qui nous tient en haleine depuis l’ouverture du procès nous édifient sur les rouages et mécanismes de cette administration véreuse qui discrédite les politiques et les dirigeants englués jusqu’au cou par la concussion, la gabegie et bien d’autres crimes économiques. Le plus incompréhensible est dans le mutisme de ce gouvernement qui ne rend de compte à personne alors que les affaires de corruption s’entassent sur la place publique comme des monceaux d’ordures dans lesquels personnes n’ose mettre les mains. Le dernier scandale en date est celui des commissions occultes qu’auraient versés les italiens à des caciques du pouvoir pour emporter le contrat de vente d’hélicoptères pour nos services de secours et de sécurité…Il ne se trouve aucun membre du gouvernement pour confirmer ou démentir. Le silence sidéral.




    0



    0
    Djaffar
    29 avril 2015 - 18 h 27 min

    @Par Laetizia (non vérifié) |
    @Par Laetizia (non vérifié) | 29. avril 2015 – 11:37

    La misogynie n’a rien à faire ici car dans l’APN il y a beaucoup de femmes qui soutiennent l’une ou l’autre.




    0



    0
    ammmar
    29 avril 2015 - 18 h 18 min

    meme un viol scientifique
    meme un viol scientifique sous anesthesie laissera des stigmates rappellant le processus machiavelique exercé sur la victime et lui faire revivre son supplice avec plus de douleurs mentales et de regrets quasiment inutiles,nous assistons a ce deballage horrible dans les triunaux au sujet de la corruption desormais generalisée et cette cascade de denonciations d’actes illicites,tous liés a une corruption a outrance et des detournements a tous les niveaux et dans tous les secteurs dont certains dattant depuis des annees et d’autres recents sans qu’aucun des veritables monstres ne soit inqiuettés et semblent sereins et puissament protegés au mepris des lois e de l’ethique exactement comme relater dans les films de cosa nostra et sa vie de famille,que des seconds couteaux parfois emprisonneés pour continuer de nous endormir pour bien finir le viole scientifique sur l’algerie des martyrs et sur som peuple victime d’une manipulation galactique,ehonté par ces gourdins etranges accrochés a son trou et par la posture dans laquelle il se trouve sans savoir comment s’est il plié,las et fatiqué,bon dieu ,sommes nous soumis a une veritable planification de nous detruire apres avoir vidé de ses ressources notre pays et ebeter son peuple deja medusé par ce qui lui arrive sans pouvoir faire quoi que se soi ,desormais,le pays est serieusement en danger




    0



    0
    kaliftou bil badri
    29 avril 2015 - 17 h 41 min

    Le combat de coqs c’est connu
    Le combat de coqs c’est connu ,mais le combats des poules c’est du nouveau et ça doit être agréable à voir !




    0



    0
    kaliftou bil badri
    29 avril 2015 - 17 h 29 min

    La Louiza a trouvé plus forte
    La Louiza a trouvé plus forte qu’elle !




    0



    0
    Rascasse
    29 avril 2015 - 14 h 34 min

    Labidi sait ce qu’elle veut,
    Labidi sait ce qu’elle veut, pourquoi ne demande-t-elle pas une enquête de la justice??? Une enquête parlementaire d’un parlement de …. N’aboutira jamais et l’affaire sera étouffé .




    0



    0
    Citoyenne
    29 avril 2015 - 13 h 35 min

    Par Kamel Moulfi
    Je vous

    Par Kamel Moulfi

    Je vous suggère de trouver un autre titre pour votre article.

    Les ministres hommes et les autres Ali-babas d’en haut, voleurs du siècle, n’ont jamais eu ce privilège d’avoir un titre d’une telle discrimination.

    Pourquoi la guéguerre?? C’est une vraie guerre de clan comme toutes les autres que connait ce pays.

    avec ces termes utilisés, vous semblez ne pas prendre au sérieux ce déchirement qui reflète la guerre des clans en Algérie. C’est une affaire à ne pas minimiser.




    0



    0
    anonyme
    29 avril 2015 - 11 h 16 min

    pourquoi « basse cour »? parce
    pourquoi « basse cour »? parce que 2 femmes s’affrontent? franchement c’est malpoli




    0



    0
    Anonyme
    29 avril 2015 - 11 h 07 min

    on va faire appelle a saidani
    on va faire appelle a saidani celui qui de tien la majorité dans le parlement je vous laisse deviner qui et le vainqueur .




    0



    0
    Laetizia
    29 avril 2015 - 10 h 37 min

    Mme Labidi réclame une
    Mme Labidi réclame une commission d’enquête pour se laver de tous soupçons de corruption ou d’abus de sa position de haut fonctionnaire, comme KM je dis CHICHE!
    elle est peut-être là l’explication de l’absence de solidarité et d’empathie de ses confrères du gouvernement, du moins certains d’entre eux, les autres agissant probablement par misogynie ou parce qu’ils ont reçu un mot d’ordre venu des copains soucieux de protéger leurs arrières et leurs comptes bien garnis!




    0



    0
    y'en a marre
    29 avril 2015 - 10 h 20 min

    re-allez, chiche!
    re-allez, chiche!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.