Bahbouha(*)

Par M. Aït Amara – Bahbouha.C’est le mot que le Président fraîchement élu avait inventé pour inviter les Algériens à renfiler leur pyjama, retourner au lit et le laisser faire à leur place. A l’époque, il pleuvait des dollars et le cours du baril atteignait des prix jamais enregistrés depuis l’indépendance du pays. Les caisses qui avaient été vidées une décennie auparavant par la gestion calamiteuse du tandem Chadli-Brahimi avaient commencé à se remplir à la vitesse du pétrole giclant au ciel à sa sortie du ventre du généreux Sahara algérien. Le pouvoir s’était alors retroussé les manches pour introduire les mains dans le récipient et en puiser plus de dollars qu’il n’en rentrait, jetant l’argent par les fenêtres restées fermées durant de longues années à cause d’un terrorisme sournoisement alimenté de l’extérieur et qui avait pris en otage tout un peuple et assiégé tout un pays. Les mauvais choix stratégiques associés à une gloriole surfaite ont eu l’effet d’un anxiolytique marié à l’alcool : somnolence et trouble de la mémoire. Le pouvoir a, par la suite, augmenté la dose jusqu’à passer des tranquillisants aux décisions euphorisantes qui avaient donné une sensation de prospérité factice aux Algériens au sortir de dix longues années de violence. Mais cette thérapie, qui soulageait les symptômes mais non les causes, a fini par engendrer une myopathie invalidante et une accoutumance à la facilité. Confiées à des gens généralement incompétents et choisis sur présentation de l’extrait de naissance et des résultats d’analyse de la «loyautémie» (taux de loyauté dans le sang), les affaires publiques ont peu à peu été abandonnées à l’autolâtrie et à la rapine qui ont enfanté une corruption endémique qu’on fait mine de vouloir combattre en prescrivant des placebos à la place des vrais remèdes. Le temps des vaches grasses était déjà révolu avant même que les milliards du pétrole n’inondent nos chimères. Que faisons-nous hormis transformer une richesse souterraine tarissable en billets de banque verts sans valeur créés dans la foulée d’une escroquerie monétaire mondiale ? Nous poursuivons assidûment le traitement hypnogène qu’on nous administre depuis 1999 à ce jour.
M. A.-A.
(*) Aisance financière.

Comment (10)

    Kahina
    27 mai 2015 - 9 h 41 min

    La Bahbouha s’est transformée

    La Bahbouha s’est transformée en BOUHA-BAh !Bah, rien.




    0



    0
    Le Naif
    26 mai 2015 - 18 h 05 min

    Ya si Ait Amara ce Boutfrika
    Ya si Ait Amara ce Boutfrika n’a rien inventé il n’a fait que reprendre et appliquer à sa maniere la fameuse chanson des années 1960 BOUH BOUH OUADANIA OUELLAT OUEDJOUH YAHLILEK….etc




    0



    0
    Anonyme
    26 mai 2015 - 16 h 36 min

    Bouteflika a été ramené par
    Bouteflika a été ramené par les généraux, cela est incontestable. Il est à son 4éme mandat, avec un AVC invalidant, sans que les généraux ne bougent le petit doigt. Bouteflika et les généraux s’entendent très bien sur le dos du petit peuple. Le petit peuple est spectateur, il consomme sans se poser les bonnes questions, il remet tout à dieu (mektoub allah ghaleb..etc)




    0



    0
    anonyme
    26 mai 2015 - 16 h 15 min

    Mohamed Benchicou a écrit
    Mohamed Benchicou a écrit « Bouteflika, une imposture algérienne ». Si personnellement je devais un jour écrire au sujet de ce (…)teflika, je mettrais comme titre : »Bouteflika, une malédiction algérienne »




    0



    0
    Anonyme
    26 mai 2015 - 13 h 37 min

    EN PEUX ACHETER UNE VOITURE
    EN PEUX ACHETER UNE VOITURE NEUF UN MEUBLE NEUF PAS PAYS NEUF TOUS LES DOMAINE SANS MAIS KO PAR SES SOI-DISANT DIRIGENT QUI ON COULER LE PAYS IL ON VENDU DES PROMESSE AU PEUPLE AVEC 200 MILLIARDS DE DOLLARS EN 15 ANS DE RÊNE MON SLIP VIENS DE CHINE YA 3ADJABA J AI HONTE CAR JE MANGE DE BLÉ DE FRANCE QUI A TUE MON GRAND PÈRE QUI A RÉCLAMER SA LIBERTÉ JE SUIS ALGÉRIEN QUE PAR LE NOM J ATTEND LE CHINOIS POUR RECEVOIR MON LOGEMENT AADL .




    0



    0
    Anonyme
    26 mai 2015 - 13 h 17 min

    l’Histoire retiendra que ceux
    l’Histoire retiendra que ceux qui ont ramené bouteflika ont commis la plus grande faute politique de leur existence ;
    il a perdu ses valeurs et est devenu corvéable à merci car visant à satisfaire seulement ses besoins matériels ;
    ce président ne devait être réelu pour essai non concluant ;
    son règne laissera des traces indélébiles :
    *institutionalisation de la corruption
    *règlement de comptes frisant la paranoia
    *passion maladive pour le pouvoir
    *sectarisme régionalisme et racisme
    *esprrit putchiste ,entente douteuse avec les occidentaux
    *aucune morale ,faux ,mensonge ,sans honneur ,complexes multiples
    *égo démesuré , dangeureux pour le pays
    les chouhadas ne pardonneront pas ;




    0



    0
    Tin Hinan
    26 mai 2015 - 12 h 08 min

    Analyse juste mais
    Analyse juste mais politiquement trop correcte.

    Aux esprit avertis, jamais Bouteflika n’aurait du dépasser le 1er mandat. Les equipes qu’il avait choisi pour son gouvernement: les Benbitour, Benflis, Temmar, Benachenhou, Chekib Khelil, Belkhadem, etc ..autant d’incompétents que de zélés flagorneurs indiquaient sa faible épaisseur géopolitique et son absence de projets pour développer politiquement et économiquement l’Algérie.

    Feu le Général Lamari avait raison de s’opposer à sa réelection. Sauf qu’il s’était trompé de cheval. Benflis n’avait ni la compétence, ni l’expérience, ni l’éthique pour diriger un pays comme l’Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    26 mai 2015 - 11 h 13 min

    Bravo Mr Ait Amara
    C’est

    Bravo Mr Ait Amara

    C’est exactement cela : « Recrutement selon l’acte de naissance ( axe maroc tlemcen) et taux de loyautemie ( les mange m***) »

    C’est la gouvernance selon bouteflika.




    0



    0
    New kid
    26 mai 2015 - 11 h 01 min

    Al3azza oul karama,
    Al3azza oul karama, bahbouha,
    Maintenant, she ou sha, psspoussa, sont de rigueur !
    Le chaab a tellement serré sa ceinture que sa culotte tombe laissant son arrière train à l’air, ce qui est d’ailleurs la mode !
    Air Algérie n’importera plus de caviar ? La langouste sera de retour au menu ?
    Heureux les beni amiss et les clients du gouvernement la bamboula continuera !




    0



    0
    Antisioniste
    26 mai 2015 - 10 h 30 min

    Salamou 3alikoum
    Folie des

    Salamou 3alikoum
    Folie des grandeurs (des tenants du pouvoir), rapine systématisé, absence totale de vision, vacance du pouvoir, rafistolage improvisé, et résultats alarmant . Tels sont les constat que j’ai pu faire d’une quinzaines ou la réalisation des espoirs qui était permise, ai devenu compromise.
    Surprise !
    Le « printemps arabe » a était une vrais surprise (en plus d’une crainte) pour les tenants du pouvoir, pour paré à tout ce chamboulement le neurone dont dispose les tenants du pouvoir leur a suggérer le traitement euphorisant que vous avez détailler.
    Les « alliances » qui exister (relativement) ont était dans la foulé de ce printemps mise à nu, et nous ne cessons d’en voir et récolter les « fruits ». Vous me direz, oui mais les alliances ne sont pas toujours faite pour durer, ce qui est vrais, mais n’est il pas temps , grand temps, à ses tenants du pouvoir de se rendre à l’évidence en laissant le pays et sa gestion au vrais patriotes?
    Je me demande se que pourrait « penser » en se moment el fakakir qui parlait avant un certains « 17 avril » de transformer en Californie une certaine wilaya??????




    0



    0

Les commentaires sont fermés.