Investissements américains dans l’agriculture : pas d’OGM en Algérie

La coopération entre l’Algérie et les Etats-Unis dans le domaine de l’agriculture ne porte pas sur l’utilisation des organismes génétiquement modifiés (OGM) interdits dans un certain nombre de pays soucieux de la santé de leurs populations. Intervenant aujourd’hui mardi sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, Smaïl Chikhoune, président du Conseil d’affaires algéro-américain, exclut tout usage d’OGM dans les projets agricoles américains en Algérie. «Tous les intrants, dont les fertilisants, utilisés seront étiquetés bio. Les OGM, dont l’usage est, d’autre part, interdit en Algérie, ne seront pas tolérés. Pour ce type de coopération, nous n’avons ciblé que les entreprises n’utilisant pas ces types d’organismes», a assuré M. Chikhoune, qui indique que la coopération entre Alger et Washington dans le domaine de l’agriculture vise à améliorer la production en introduisant de nouvelles techniques et en améliorant la qualité de la semence. Selon lui, des entrepreneurs américains ayant visité récemment l’Algérie avaient exprimé leur souhait de diversifier leurs investissements, en particulier dans la production à grande échelle de lait, de viande, de pomme de terre et de semences maraîchères. Le climat quatre saisons favorise en effet la culture des semences maraîchères qui font la réputation de l’Etat de la Californie. Smaïl Chikhoune précise que six concessions agricoles vont voir le jour prochainement pour développer ces productions. La règle 51/49 est appliquée. Ces projets commenceront à prendre forme, vers fin 2015, par la création de fermes pilotes au sud du pays, de quelque 20 000 ha chacune, dans notamment les régions d’El-Oued, Biskra, Timimoun, Béchar et Adrar. Ces fermes pilotes seront dotées d’équipes d’ouvriers, mais aussi de chercheurs. Les discussions sont, d’après lui, bien avancées entre des partenaires algériens et américains autour de la prochaine conclusion d’un joint-venture de production de machines agricoles.
Sonia Baker
 

Commentaires

    BENAROUS
    5 octobre 2016 - 21 h 14 min

    SORTIR DU TOUT FRANCAIS, C
    SORTIR DU TOUT FRANCAIS, C EST DEJA BIEN, AVEC LES AMERLOQUES IL N APAS MIEUX




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.