Responsables et engagés

Par Kamel Moulfi – L'édito sur le DRS et l’ANP a inspiré aux lecteurs d’Algeriepatriotique des commentaires dont le nombre, la qualité et la diversité des opinions qui y sont exposées montrent le grand respect que nourrissent les Algériens envers leurs institutions en charge de la défense et de la sécurité nationales, tout en faisant montre de maturité dans la réflexion et l'analyse sur ce sujet très sensible. Bien que peu habitués à donner leur avis sur une institution, le DRS, qui n’a pas pour vocation, au même titre que ses homologues dans les autres pays, à œuvrer dans la totale transparence et à livrer son travail à l’appréciation du public, nos lecteurs ont tenu, à travers leurs commentaires, à manifester leur intérêt pour tout ce qui touche à la sécurité du pays et surtout faire part de leur sentiment de solidarité à ces Algériens qui agissent dans l’ombre pour servir l’Algérie. Il y a moins d’un mois, après l’embuscade terroriste dans la région d’Aïn Defla, qui a coûté la vie à neuf soldats, le mouvement spontané, extraordinaire, de sympathie lancé par des jeunes était allé à l’ANP pour lui exprimer, en grand et quasiment de vive voix, le soutien de tout le peuple dans sa traque des groupes terroristes qui continuent de vouloir menacer la sécurité du pays. Les Algériens ont toutes les raisons d’être fiers aussi bien du DRS que de l’ANP qui remplissent parfaitement leurs missions consistant à assurer les conditions de la quiétude qui permet à tous, et, plus spécialement en ce moment particulier, à ceux qui passent leurs vacances en famille, de profiter pleinement des moments de détente, pratiquement partout, pas seulement sur les sites balnéaires, et jusqu’à une heure très tardive de la nuit. Loin des arrière-pensées politiques et des calculs de pouvoir, qui tournent constamment autour de ces institutions, dans tous les pays d’ailleurs, le peuple algérien est reconnaissant à «ses» services et à «son» armée, constitués – il ne faut pas l’oublier – de ses propres enfants, pour leur contribution inestimable à lui assurer la sécurité, indispensable à toutes les activités.
K. M.
 

Comment (40)

    Sofiene
    10 août 2015 - 1 h 40 min

    Tah sah, il faut arrêter par
    Tah sah, il faut arrêter par la force thahna , toutes ces crapules , toutes ces sangsues, tous ces rapaces, tous ces gratteurs, tout ces profiteurs pourri et qui sont étrangers ( Saadani tunisiens!!) tu n’a rien a foutre sur le sol algérien tu as compris !!!!! T un bisnessman cest ton collègue boutef sui ta placé tel khis!! Je le hais !! Un etranger qui pompe et suce mon pays si chèrement acquis par les vrai fils de la terre Algérie j’en deviens fou, vous entendez nehbel !! wallahi ou wallahi rel tkhalsou !! Mon ventre a envie de sortir ya rabi. Il faut éradiquer toutes cette vermine elle mérite , il faut être ferme maintenant yen a marre! Feut prendre les choses en main et ne plus rigoler. Les merdes dont je cites sont: haddad ( je le haï) said bouteflika et de nombreux autres et autre journalistes qui font le jeu de la beurette soumise aux impérialiste ( roum).Wa salam.




    0



    0
    RAMO
    10 août 2015 - 1 h 17 min

    C’EST DU SÉRIEUX, CE QUI SE
    C’EST DU SÉRIEUX, CE QUI SE PASSE A L’HEUR ACTUEL,(POUVOIR EN DANGER)
    IL FONT LE MÉNAGE POUR LEUR PROPRE INTÉRÊT SANS PLUS.




    0



    0
    Sofiene
    10 août 2015 - 1 h 07 min

    Si on s’occupe pas
    Si on s’occupe pas d’éradiquer la franc maçonnerie chez nous , alors se sera comme pisser dans l’océan . En réalité notre président a nous c’est toufik. Vous savez pourquoi? Car on se ressemble, un vrai homme de terrain et cest pour cela que je suis fier quil y est un homme qui viens d’en bas et qui est tout haut aujourd’hui ( même si le seul très est Allah nul puissance à part lui). On lui fait confiance et on sais que même si il ya eu des manipulations cela a toujours était dans son objectivité à savoir : vivre avec et par la force !! N’iichou bel kouwa ! Et face au monde , nous vaincrons, oui nous vaincrons !!




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 22 h 29 min

    A abou stroff,
    tout a fait d

    A abou stroff,
    tout a fait d accord avec vous,vous dites exactement ce que je pense.
    Certains gros ventrus ont accaparé toutes les richesses du pays,aucun étranger ne pouvait s installer sans l appui d un des tous puissants militaires et même Haddad,Cevital et compagnie ne sont que des prêtes nom.
    Que les militaires sortent eux mêmes de leur corps la gangrène !!




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 20 h 25 min

    Par Abdelhak (non vérifié) |
    Par Abdelhak (non vérifié) | 9. août 2015 – 20:47

    Dites nous comment se fasse le recrutement dans ce corps !
    =================
    C’est eux qui te choisissent, ce n’est pas toi qui demande a rentrer.
    Comme partout dans le monde, tu es repere au cours de tes etudes, si tu dechires dans un domaine particulier.
    Si le recrutement etait connu ce serait une entreprise publique, pas un service de renseignements secrets. C’est eux qui decident. La transparence n’est pas de mise, ce sont des services SECRETS.
    Si on savait, nous serions aujourd’hui un wahabistan avec des maisons closes partout et des allumes H24/.
    C’est EUX en interne qui decident, c’est comme ca.




    0



    0
    Abdelhak
    9 août 2015 - 19 h 47 min

    Dites nous comment se fasse
    Dites nous comment se fasse le recrutement dans ce corps !




    0



    0
    ammmar
    9 août 2015 - 19 h 40 min

    les algeriens,pour ceux qui
    les algeriens,pour ceux qui continuent de les prendre d’en haut en les prenant pour des naifs ou des je m’enfoutistes et des manipulables doivent savoir qu’ils sont a coté de la plaque,nous algeriens connaissons prfaitement bien les tenants et aboutissants de ttes ces tragi-comedies qui se jouaient devant nos yaux et c’est la ou reside ce genie algerien que beaucoup de gens idnorent,notre vecu souvent ds la douleur nous a appris la mefiance mais surtout l’habileté quand des situations inattendues arrivent a nous mener conjoncturellement en bateau et faut bien que l’on sorte indemne ou avec un min de degats et c’est la ou reside le genie caché et providentiel des algeriens et c’est exactement le statu-quo de l’heure qui nous fait reagir de la sorte,car le pays est dans un etat inedit des plus dangereux et c’est a ces moments precis que l’algerien se retourne vers ses valeureuses institutions encore saines ANP et DRS et ses hommes de valeur qui tiennent encore,luttent en silence




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 19 h 38 min

    @Fawzi Haddad(non
    @Fawzi Haddad(non vérifié)|9.août 2015 – 4:56
    Suite et fin : Dans les pays avancés, il y a des armées et des services d’Intelligence. Cela ne pose aucun problème. Pourquoi Bouteflika ne veut pas qu’il en soit de même ? Serait-il plus démocrate que toutes les nations avancées ? De quoi a-t-il peur et pourquoi aurait-il peur ? Aurait-il des choses à se reprocher et du foin dans le ventre ? Serait-ce, la supposée «puissance militaire», sublimée et imaginaire, du DRS qui constituerait une menace au règne de son clan et de ses plans qui le dérange ? Toujours est-il que ce genre de procès d’intention n’est pas suffisant pour vouer nos services de sécurité nationale aux gémonies. Cela relève simplement de cette médiocre ruse paysanne du «Celui qui veut tuer son chien l’accuse de rage»! L’essentiel étant aujourd’hui que les algériens savent parfaitement qui sont leurs véritables ennemis. Alors, que chacun assume donc ses responsabilités.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 19 h 35 min

    La question qui s’impose
    La question qui s’impose serait plutôt la suivante:
    Pourquoi Bouteflika s’intéresse à ce point à la «restructuration» du DRS, surtout depuis les séjours successifs effectués à l’hôpital militaire des Invalides de Paris ? On dirait que cela est devenu «une priorité nationale» – on se demande d’ailleurs si c’est vraiment celle de l’Algérie ou d’une autre nation ! C’est devenu une véritable obsession pour lui ! Cela revêt-il un caractère aussi urgent par rapport aux gros et épineux problèmes dans lesquels patauge le pays et les algériens ?




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 19 h 30 min

    @Fawzi Haddad(non
    @Fawzi Haddad(non vérifié)|9.août2015–4:56
    Les services d’Intelligence des États qui se respectent, notamment les plus démocratiques,disposent de troupes d’élite pour répondre à certains impératifs particuliers et exceptionnels.Parce que la sécurité des États ne se fait pas qu’avec des comptes rendus de bureaucrates.Ces services ne sont pas et ne seront jamais que de simples bureaux d’archives ! C’est justement à cette simple portion que le clan au pouvoir, aiguillés par la DGSE, veut réduire le DRS. C’est bien plus à ce niveau que se situe le «calcule machiavélique» et nulle part ailleurs.




    0



    0
    lyes2993
    9 août 2015 - 19 h 08 min

    Malheureusement,l’opinion
    Malheureusement,l’opinion nationale est souvent manipulée par des forces occultes pour créer des brèches entre les différentes tendances politiques ou sociales ! Pour le moment, les institutions qui font barrage sont l’ANP et le DRS. De facto, ces deux remparts feront toujours l’objet d’attaques regulières! Mais c’est au peuple, à nous, de leur montrer un soutien sans faille! Il faudrait arrêter sur la corruption des généraux, véhiculés régulièrement pour justifier des attaques vis à vis de l’ANP ! je pense que l’ALgérie est à un carrefour de son Histoire,il lui faut redoubler de vigilance il faudrait étendre à cet effet le champs d’action du DRS et de l’ANP. Notamment, pour le DRS, il devient vitale de développer l’espionnage et le contre-espionnage économique sinon tous les investissements et les avancées réalisés par l’ALgérie seront peines perdues ! L’implication de l’ANP dans le développement économique est une bonne nouvelle mais elle doit se renforcer !




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 19 h 05 min

    vos commentaires suggerent
    vos commentaires suggerent qu’il y a quelque part des faits touchant a l’anp tous services confondus qui sont caches aux algeriens .l’anp est faite pour lutter contre toutes les derives contre le pays y compris et surtout de la part de ceux sences y veiller. alors eclairez les patriotes.les analyses qui jettent uniquement des fleurs ne sont pas faites pour rassurer.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 18 h 17 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. août 2015 – 18:57
    Il faut arrêter les nuisances de Saïd Bouteflika en urgence, et ne pas attendre que son frère (…), destituer le frère impotent sénile déconnecté complètement de la réalité en faisant tout simplement et en toute légitimité, appliquer la loi constitutionnelle en toute légalité à son article 88, ce ne serait pas un coup d’état mais une nécessité absolue pour mettre un terme à la fonction de président occupé par un homme à moitié mort qui ne s’adresse plus au peuple depuis longtemps, qui n’a pas la capacité physique et mentale de gouverner le pays.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 18 h 00 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. août 2015 – 15:27

    Hollande a t-il donné l’ordre de dissoudre le DRS
    ====================
    Quand DIEU va le dissoudre ce Hollande pour propagation des moeurs sales, ce sera a l’acide nitrique. Il ne perd rien pour attendre. La facon dont Dieu interviendra, je l’attends pour crier : Hourra ! Hamdoullah.
    Qu’attendre d’un degenere pareil ???
    Le DRS ? Taretlo ! Un sale type jouer dans la cour du DRS… J’ETOUFFE




    0



    0
    Damoclès
    9 août 2015 - 17 h 57 min

    Boutef devrait se faire plus
    Boutef devrait se faire plus de soucis maintenant qu’il s’est attaqué frontalement à de nombreux officiers supérieurs de l’armée et des services. Même s’ils ne s’entendaient pas toujours entre eux. Ils pourraient former une coalition capable de faire beaucoup de mal au président et ses sbires. Attention donc au retour de boomerang. »Erfed kachek ya ba » sera la sanction que le peuple algérien attend. Aprés son dpart, nous allons nettoyer les écuries d’Augias et tous ceux qui ont auront profité Durant son règne seront condamnés à rembourser tout ce qu’ils ont pris au pays. Même ce qu’il ont cru mettre à l’abri à l’étranger sera rapatrié. Yasa3dek ya fa3l el khir.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 17 h 57 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. août 2015 – 16:34

    Le petit Bouteflika au sens large du terme peut faire sa loi encore quelques temps à l’ombre de son frère mort vivant, mais le peuple aura le dernier mot, ce n’est qu’une question de temps. Le peuple demande à l’armée d’arrêter Saïd Bouteflika, elle a le soutient du peuple.
    ————————–
    SOUTIEN TOTAL. Lorsque le President rendra l’ame, il faut que l’armee algerienne arrete le Said Bouteflika, SANS HESITER. Vite fait, bien fait, tout le peuple vous en sera reconnaissant a vie !!!




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 17 h 55 min

    @ Potra (non vérifié) | 9.
    @ Potra (non vérifié) | 9. août 2015 – 17:51
    Ce n’est pas l’armée en tant qu’institution de l’État qui est remise en cause, mais bien les apprentis-sorciers du clan des rapaces insatiables débarqués de Oujda qui, se sentant soutenus par la France, sont maintenant entrain de déstabiliser et de déstructurer notre seul rempart contre nos ennemis, tous nos ennemis notamment la France et bien sûr le Maroc !




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 17 h 07 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 9.
    @ Anonyme (non vérifié) | 9. août 2015 – 17:18
    Le SG du FLN ainsi que tous les «civils» et autres affiliés sont et seront désormais choisis et désignés par la DGSE française.
    J’espère que tu es rassuré maintenant.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 17 h 02 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. août 2015 – 17:18
    D’accord pour la place de l’armée dans les casernes et non pas dans la politique, sauf que le pays est entre les mains de traitres, de mafieux, de soumis à la France, qui les soigne et leurs dictent la politique de destruction de l’Algérie, de son armée et DRS, pour avoir les coudées franches en Algérie et attenter à la souveraineté de l’Algérie. Là il s’agit de sécurité nationale menacée par les gens de la présidence et leurs laquais, les mafieux qui gravitent autour d’eux, donc l’armée et le DRS doivent mettre leur nez dans la politique sale que nous imposent les frères Bouteflika, soutenus par cette même France, l’armée et le DRS doivent faire un grand ménage. Les Bouteflika et leur clan y compris Saïdani ont destructuré l’armée et le DRS pour se prémunir des procès de corruption, de haute trahison à venir qui leur seront fait.




    0



    0
    Potra
    9 août 2015 - 16 h 51 min

    Le GIS était une unité
    Le GIS était une unité d’élite de forces spéciales de la taille d’une brigade.
    .
    Un service action, n’a pas la taille d’une Brigade interarmes. C’est un besoin différent.
    .
    Affecter les GIS a travers diverses unités de l’ANP permettra la mise en oeuvre de forces spéciales en nombre important au sein des différentes armes et dans chaque région militaire.
    .
    Pour se préparer aux conflits de demain, l’ANP continue sa métamorphose d’une armée classique vers un modèle toujours plus agile, plus rapide, plus foudroyant pour agir vite et avec précision contre des nouvelles menaces qui ne prendront probablement pas la forme d’une guerre conventionnelle entre des états.
    .
    L’essaimage des GIS est donc une bonne nouvelle dans un objectif d’efficacité accrue et d’agilité optimale.
    .
    C’est aussi un défi organisationnel, qui ne doit pas être politisé.
    .
    Faisons confiance a notre armée qui saura relever ce défi comme tant d’autres avec brio.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 16 h 24 min

    @ AP,
    Pourquoi vous limitez

    @ AP,
    Pourquoi vous limitez maintenant les commentaires à 1000 caractères seulement ?!?
    Pourquoi ce changement ?




    0



    0
    fatigué
    9 août 2015 - 16 h 23 min

    Par Abdelhak (non vérifié) |
    Par Abdelhak (non vérifié) | 9. août 2015 – 16:36
    donne moi ton phone et je t’indique chez qui il faut aller.
    P.S. j’ai toujours vécu en Algérie, jamais sorti.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 16 h 18 min

    l’Anp et le Drs leur place
    l’Anp et le Drs leur place est dans les casernes ,l ‘algerie n ‘a pas besoin de sergent,adjudant dans les administrations, le Drs et l ‘Anp N ‘ONT pas la vocation ou le droit de choisir les responsables dans tous les secteurs civils,Amar saidani le patron du FLN QUE JE deteste le plus au monde a raison et je suis entierement d ‘accord avec lui sur ce point,vive l ‘Algerie civile,l ‘ALgerie democratique ou le ministre e la defense un elu du peuple,Anp ou le DRS doivent rentrer definitivement dans les casernes et ne s ‘occuperaient plus de la politique,le militaire n ‘a pas à choisir le president,le ministre le wali le Pdg ,le maire,le deputé,l ‘armée algerienne doit se debarasser de ces vieux generaux analphabetes comme ce gaid salah qui est devenu la risée chez nos voisins




    0



    0
    Zzit Ouzemoor
    9 août 2015 - 16 h 11 min

    @ citoyen karim
    Si on prend

    @ citoyen karim
    Si on prend le Renseignement comme étant la colonne vertébrale de toute ossature militaire dans le monde, l’Armée algérienne en est à sa troisième générations (la première dite la Glorieuse, était structurée par le Malg, la deuxième par la Sécurité militaire et la troisième, de 1990 à ce jour, par le DRS).
    L’invraisemblable coup de force né deal des Invalides à certes programmer un semblant état civil (à la saidani) mais qui a cette singularité d’être napoléonien ou comment recoloniser l’Algérie dans une sorte d’anéantissement tranquille.
    Si on écarte quelques individus qui trimballent sous leurs casquettes des cerveaux encore sous cellophane, la grande majorité des militaires et paramilitaires Algériens tous grades confondus (je connais le sujet), ne souhaitent qu’une seule chose : renverser la situation larvaire qui prévaut chez nous sans que le Diable (hôte permanent à Zéralda) n’ouvre son Zippo pour tout faire cramer.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 15 h 43 min

    Les Gars la dernière « le soir
    Les Gars la dernière « le soir d’algérie »; le Président des entrepreneurs algériens a proposé l’effacement de la dette des entreprises privés???!!!
    la vraiment il vont loin, après donc l’effacement de la dette des voyous agriculteurs voila un défi lancé ou va être lancé par l’état contre le peuple algérien en distribuant son argent a des délinquant fainéant des sommes colossales ont été jeté par la fenêtre certains on emprunter des somme colossale pour s’enrichir et les ont cachés et jouent aux pauvres endettés jusqu’à 200milliards da, comment peut on faire une chose pareil, la c’est beaucoup le peuple sortira dans la rue pour protester surtout on connait les gens qui sont endettés, ils ont de l’argent caché et des voitures des lot de terrain et tous cachés inacceptable .




    0



    0
    Damoclès
    9 août 2015 - 15 h 35 min

    je partage le sentiment de
    je partage le sentiment de respect de la majorité du peuple pour ces institutions que sont l’ANP et le DRS. Elles devraient être préservées de toute manipulation de quelque nature que ce soit. Ainsi tout politicien qui tenterait de les intrumenter à des fins personnelles ne peut-être qu’anti-Algérien à mes yeux. De la même manière, tout officier qui jouerait le jeu d’un manipulateur n’aurait plus droit à notre respect. Ces officiers, lors de leur prestation de serment ont juré de defender la nation, son peuple, ses institutions, et non pas un homme(fut-il le président chef suprême des armées),sa région, son clan. Tout general qui accepterait de jouer ce jeu en échange d’une promotion aurait vendu son âme au diable et se disqualifierait.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 15 h 34 min

    Le petit Bouteflika au sens
    Le petit Bouteflika au sens large du terme peut faire sa loi encore quelques temps à l’ombre de son frère mort vivant, mais le peuple aura le dernier mot, ce n’est qu’une question de temps. Le peuple demande à l’armée d’arrêter Saïd Bouteflika, elle a le soutient du peuple.




    0



    0
    fatigué
    9 août 2015 - 15 h 20 min

    dans les années 70, la
    dans les années 70, la sécurité militaire, ancêtre du DRS avait recruté des agents partout dans le monde, des secrétaires, des ingénieurs, des chauffeurs de taxi, etc..;etc… elle avait les yeux et les oreilles partout, des states au japon en passant par la france et tous les pays européens.
    des photocopies de courrier, de rapports de réunion, de contrats etc…. se retrouvaient dans les bureaux de Merbah et servaient à retourner, recruter d’autres agents ou à déjouer des tentatives de déstabilisations militaires, politiques ou économiques visant l’Algérie.
    tout cela en utilisant un budget minimum et le savoir faire des gars de la sm
    dans les années 90 le drs a vaincu les tangos ( avec l’appui de l’anp bien sur).
    dans les années 2000 et 2010 le drs a démasqué les grosses corruptions et là………………… on lui en veut à mort…… c’est pour cela que nous assistons à une TENTATIVE de mise à mort du drs.




    0



    0
    Abou Stroff
    9 août 2015 - 15 h 07 min

    les algériens lambda en
    les algériens lambda en général aiment l’ANP et les « services ».
    par contre, ils n’aiment pas ou plutôt ils n’éprouvent que du mépris (qui se transforme souvent en haine) à l’égard des vieux officiers ventrus qui profitent de leurs casquettes et de leurs galons pour siphonner de l’argent public, pour accaparer des biens en utilisant leurs « gros bras » ou pour faire du « business » à travers des prête-noms (ou à travers leurs progénitures).
    moralité de l’histoire: le prestige de notre armée et de nos « services » serait rehaussé de plusieurs crans si les PATRIOTES qui portent des casquettes et des galons poussaient rapidement les gros ventrus à casquettes, qui s’enrichissent en se cachant derrière leurs caquettes, vers la retraite ou vers une (…)
    PS: le lecteur averti aura déduit de lui-même que « Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite. »




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 14 h 27 min

    Hollande a t-il donné l’ordre

    Hollande a t-il donné l’ordre de dissoudre le DRS




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 14 h 12 min

    Ces responsables engagés
    Ces responsables engagés comme vous le dites, doivent faire leur job jusqu’au bout en nous faisant dégager les oujdistes qui ont pris le pouvoir avec l’aide de la France, c’est le scénario, installation de Benbella le marocain par la France, en 1962, qui s’est reproduit en 1999 avec le retour de Bouteflika le voleur condamné par la cour des comptes pour détournement de fonds, notre pays est sous contrôle de la France avec les boutelika au pouvoir. Faite votre job que le peuple attend avec impatience, arrêtez nous tous ces parasites, vous aurez le soutien indéfectible du peuple sage qui ne veut pas faire couler une goutte de sand de ses enfants qui a assez coulé, en se maitrisant en imitant pas les peuplades qui sont tombés dans le piège siono arabe des printemps du chaos et de la destruction le peuple veut préserver l’Algérie, faite votre job de votre côté le peuple vous le demande avec insistance, faite nous dégager ces traitres qui sont à la présidence qui sont entrain de détruire le pays et le découper en morceaux, ils tentent de faire de l’Algérie un 2e Maroc leur pays d’origine.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 13 h 55 min

    Il y 2 ans deux journalistes
    Il y 2 ans deux journalistes français ,interviewés à la radio , ont expliqués qu’ils avaient cessés de publiés des articles ,dans la presse écrite , sur une importante affaire de corruption à un hauts niveau . ils l’avaient fait parce qu’ils furent convoqués par les services spéciaux qui leur ont expliqué que leur révélations ,exactes d’ailleurs , atteignaient jusqu’à la sécurité nationale qu’ils pouvaient les continuer légalement ce qui entrainerait des conséquences gravissimes pour leur défense nationale , conséquences qui leurs furent dévoilées; les journalistes y réfléchirent un bon moment puis choisir la sécurité de leur état malgré le dégout que leur inspirait les protagonistes de l’affaire ; effectivement on n’en a plus entendu parler .




    0



    0
    Saladin
    9 août 2015 - 12 h 48 min

    Tous les fournisseurs
    Tous les fournisseurs Français , devaient passer par des intermédiaires afin d’obtenir des contrats contre payement de commissions bien sur mais , ces fournisseurs étaient tenu de signaler a la DGSE toute information sur le contrat , l’intermédiaire et éventuellement le décideur Algérien . La DGSE , savait faire et donc constituait des dossiers pour faire chanter tous les décideurs véreux afin d’aboutir a les rendre de simples agents d’information et obtenir tous sortes de secrets d’état .Notre DRS , était aussi professionnelle que la DGSE et avait réussi a retourner , plusieurs hommes d’affaires français qui avaient craché le morceau , donc la DRS est au courant de toutes les magouilles sur les contrats d’approvisionnement mais son défaut , peut erre , c’est de laisser ses revelations sans suites , pourquoi c’est ne pas toucher les pyramides constituées et en faire un moyen de chantage . Aujourd’hui le clan , constitué par des intérêts communs veut anéantir la seule menace pour eux a savoir TOUFIK .




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 12 h 23 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 9. août 2015 – 12:50

    Said B. le voleur ne veut pas partir, d’où il est en train de détruire le DRS pour avoir la voie libre.




    0



    0
    Grave destruction
    9 août 2015 - 12 h 15 min

    L’Algérie se fait détruire
    L’Algérie se fait détruire par une main interne au service d’une main étrangère??

    Un passage d’un article publié par El-Watan:
    Après les changements à la tête de la garde présidentielle et de la Garde républicaine, c’est au tour du prestigieux GIS — la force de frappe du Département de renseignement et de sécurité (DRS) dans les opérations de lutte antiterroriste en général et les missions délicates liées à la sécurité de l’Etat en particulier — d’être touché par la «restructuration». Selon des sources bien informées, ce commando, hautement qualifié pour les missions spéciales comme la contre-guérilla, la libération des otages et la protection rapprochée, a été tout simplement dissous. Les quelques centaines d’éléments qu’il comptait ont été, nous dit-on, affectés aux différentes forces armées : terrestres, aériennes, marines et à la Gendarmerie nationale.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 11 h 50 min

    Par citoyen karim (non
    Par citoyen karim (non vérifié) | 9. août 2015 – 12:25

    Au sein du très vaste domaine de la gouvernance politique à l’échelle mondiale, continu d’exister deux mondes qui lui servent de moteurs conjoints : celui du civil et celui du militaire, avec un seul et unique ascendant de l’un sur l’autre.
    L’histoire de notre jeune pays fait que c’est le militaire qui continu de primer sur le civil, la nature des choses est ainsi faite et le cas Abdel Fattah al-Sissi est un éclatant cas d’école dans la mesure où l’Egypte, tout comme l’Algérie, est aussi un pays dominé par le militaire depuis 1952 à nos jours.
    L’essence même de la doctrine militaire inculquée naturellement chez tout militaire, quelque soit sa nationalité et son grade –l’officier supérieur étant le plus imprégné- est, et restera jusqu’à la fin des temps, l’amour de la patrie
    =================
    Sans armee, un pays est mort. Je prefere les militaires aux marchands. Question de valeur. Les uns donnent leur vie, les autres se servent de la vie des autres.
    Boutef Said doit degager de chez nous. Il n’est pas des notres.




    0



    0
    Anonyme
    9 août 2015 - 11 h 48 min

    Bien que peu habitués à
    Bien que peu habitués à donner leur avis sur une institution, le DRS, qui n’a pas pour vocation, au même titre que ses homologues dans les autres pays, à œuvrer dans la totale transparence et à livrer son travail à l’appréciation du public
    ==============
    Logique, la transparence totale met une societe en danger. Pour une personne aussi, la transparence totale c’est pas tres positif, ca la fragilise.
    Mon message est pas passe, le net cafouille.
    Moi j’aime le General Mediene, c’est comme ca.
    Je veux qu’il reste.
    C’est l’un des notres, un vrai, pas le Said Boutef.
    Si ce dernier prend les renes, je ne reponds pas de moi.




    0



    0
    kahina
    9 août 2015 - 11 h 32 min

    La France, le Mekhzen et tous

    La France, le Mekhzen et tous nos ennemis n’aiment pas notre DRS et notre ANP. Si l’Algérie respire encore, c’est grâce à ces deux institutions. Autrement, les politicards ont vendu ce qu’ils pouvaient vendre de l’Algérie.

    Bonne continuation Au DRS
    Bonne Continuation À l’ANP,

    Que la manipulation de ces deux institutions par ces politicards inconscients et harkis cesse. On ne critique pas les services de sécurité de son pays, quand on est un vrai Algérien.C’est du jamais vu dans le monde.




    0



    0
    citoyen karim
    9 août 2015 - 11 h 25 min

    Au sein du très vaste domaine
    Au sein du très vaste domaine de la gouvernance politique à l’échelle mondiale, continu d’exister deux mondes qui lui servent de moteurs conjoints : celui du civil et celui du militaire, avec un seul et unique ascendant de l’un sur l’autre.
    L’histoire de notre jeune pays fait que c’est le militaire qui continu de primer sur le civil, la nature des choses est ainsi faite et le cas Abdel Fattah al-Sissi est un éclatant cas d’école dans la mesure où l’Egypte, tout comme l’Algérie, est aussi un pays dominé par le militaire depuis 1952 à nos jours.
    L’essence même de la doctrine militaire inculquée naturellement chez tout militaire, quelque soit sa nationalité et son grade –l’officier supérieur étant le plus imprégné- est, et restera jusqu’à la fin des temps, l’amour de la patrie




    0



    0
    daghuru
    9 août 2015 - 10 h 55 min

    Et si jamais notre sort est
    Et si jamais notre sort est bien scellé le jour où Hollande à débarqué lors de la dernière visite. La France est un bon soldat à la solde de l’oncle SAM. Nous voyons les sacrées révélations du Coran, ce qui appelé « dawaer essoue » les cercles du mal sont bien dessinés et nos jours pauvres musulmans sont comptés.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.