La mafia pour sauver l’Etat

Par Kamel Moulfi – Pour avoir des dinars, le gouvernement s’est mis à supplier les détenteurs de «chkara», convertis en «détenteurs de capitaux», comme les appelle maintenant le ministre des Finances. Dans quelques jours, le 15 août, les banques vont s’ouvrir à leur argent, qui a la particularité d’avoir été «gagné» dans l’illégalité. Faute de pouvoir faire disparaître de l’espace commercial la sphère informelle, les pouvoirs publics espèrent, au moins, profiter de leurs dinars amassés par centaines de milliards et qui circulent à l’écart des circuits bancaires, de sachets noirs en en sachets noirs. Cette mesure, apparentée à une amnistie fiscale et qui donne une honorabilité à des délinquants, ouvre, en fait, plus grande, la voie pour les marchés à ciel ouvert créés par les vendeurs de rues qui proposent un large éventail de produits, de l’alimentation aux vêtements en passant par toutes sortes de bricoles utiles, sur les trottoirs et places où ils accueillent une clientèle attirée par les prix pratiqués en dehors de toute réglementation. Pour ne pas s’en tenir uniquement à cette «innovation», le ministre des Finances a rajouté une année-horizon, 2018, pour faire entrer notre pays dans l’ère de l’économie diversifiée, allez savoir pourquoi, c’est cette année et pas une autre, qu’il a choisie. D’ici là, qu’est-ce qui est proposé ? Personne n’en sait quelque chose. La situation du marché international du pétrole est toujours défavorable à l’économie algérienne et, de l’avis du ministre algérien de l’Energie, lui-même, elle le restera encore pour longtemps, tant que l’offre sera excédentaire par rapport à la demande et c’est la perspective prévisible qui domine pour le moment. Parallèlement à la chute des recettes extérieures tirées de la vente des hydrocarbures, seul produit exportable qui compte, les dépenses d’importations des céréales, produit phare dans l’autre sens, sont en hausse. Elles ont augmenté en valeur et en quantité au cours du 1er semestre 2015. Cette tendance n’est pas nouvelle, elle se confirme, puisqu’en 2014, la facture des céréales était, déjà, plus élevée par rapport à 2013. Bizarre : l’Algérie a moins d’argent et elle dépense plus.
K. M.
 

Comment (30)

    Anonyme
    12 août 2015 - 18 h 51 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 12.
    @ Anonyme (non vérifié) | 12. août 2015 – 18:45
    En effet notre mafia est non seulement nationaliste, mais toutes les mafias du monde l’envient.
    C’est la seule au monde qui a réussi à avoir un pays, un territoire, un peuple, un gouvernement, des puits de pétrole, un ministère des affaires étrangères, une armée, une police…. et se prépare maintenant à avoir ses propres services secrets.




    0



    0
    Anonyme
    12 août 2015 - 17 h 45 min

    Surement, car notre mafia à
    Surement, car notre mafia à nous est purement nationaliste, elle alimente le marché (parallèle) de toute sorte de fringues et autres produits de large consommation. Grace à cette mafia que notre pays tourne que des milliers de jeunes vivent sans travailler.
    La mafia de chez nous, a un territoire où nous vivons, un drapeau qui flotte à chaque coin de rue, une armée pour nous défendre.
    Alors pourquoi s’offusquer de la demande émise par l’ETAT.




    0



    0
    Laetizia
    11 août 2015 - 23 h 12 min

    en suivant cette logique
    en suivant cette logique lumineuse le prochain gouverneur de la banque d’algérie sera sûrement de ceux qui déposent les chkaras




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 22 h 39 min

    «La mafia pour sauver
    «La mafia pour sauver l’Etat»
    ———————————————————-
    Depuis quand la mafia aurait-elle pour vocation le sauvetage de l’État ?
    Plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’une mafia ouvertement anti-nationale dont l’objectif premier est de déstructurer encore plus l’État afin de le soumettre à sa merci.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 21 h 24 min

    A roberta,
    Tout à fait d

    A roberta,
    Tout à fait d accord avec vous,c est la seule et unique solution pour assécher l argent de l informel c est de changer de monnaie.
    Pourquoi le ministre n a pas pris cette décision?




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 20 h 52 min

    Les grands
    Les grands importateurs-concessionnaires de véhicules: le patron de Nissan, le patron de SOVAC, le patron de Peugeot-Citroen,
    où le patron de Renault seront les futurs ministres de l’industrie, du commerce, etc,…… des prochains gouvernements pour
    « sauver l’économie et les finances algériennes » par les,….. »importations »,…..?!
    Bonjour les dégats,…..?!




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    11 août 2015 - 20 h 04 min

    Vous vous rendez compte de la
    Vous vous rendez compte de la situation au pays ? Qui commande dans ce pays ? Enfin s’est mort l’Algérie et celui qui croit que c’est récupérable se met le doigt dans l’œil, mais foutu de chez foutu.Il n’y aura pas d’autre colonisation mais un démembrement en règle et ne rêvez pas personne ne se battra pour les gus que vous avez mis en place au pays et les décideurs sont vraiment des crétins fini, mais fini mais alors eux c’est un poison ces gars qui sont des marionnettes au mains des occidentaux voir d’Israël, car pour nos saloper le pays a un tel point il ne faut pas avoir connu père et mère …




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 18 h 46 min

    La plus grosse partie de
    La plus grosse partie de l’argent informel c’est des faux billets fabriqués en italie!!d’ou l’impossibilité de les déposer en banque!!




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 18 h 32 min

    Roberto
    effectivement le

    Roberto

    effectivement le changement de monnaie est la meilleure solution pour attraper tous les criminels économiques, la question que tu as posée est pertinente, je réponds entre les mafieux ils y a toujours des deals au détriment des intérêts suprêmes de l’Algérie, ils ont s’en rendu à supplier ces criminels c’est comme si qu’ils leur demandaient un service pour service rendus, c’est flagrant, c’est dramatique. Il ne changeront jamais la monnaie puisque la plupart des criminels économiques ont des relais au sein du pouvoir bouteflikien qui s’est entouré de la mafia pour être élu et bin sûr avec l’aide de la France. Dans d’autres pays, ces gens sont punis et tous leurs biens et leurs liquidités sont confisqués par une descende de la police inopinée dans les résidences cossues de ces mafieux, l’état si il le voulait et enrayer l’informel il aurait demandé des comptes sur les richesses apparentes et confisqué les biens mal acquis.




    0



    0
    Antisioniste
    11 août 2015 - 18 h 23 min

    @ AP
    1000 mots max c’est

    @ AP

    1000 mots max c’est trop peu pour une reponse cohérente et comprhensible, en plus c’est vraiment du yoga que de partagé une reponse ou un commentaire en plusieurs parties.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 18 h 10 min

    Facile les laisser déposer
    Facile les laisser déposer puis leur demander origine simple? C la surprise de l état pour justifier de son volonté etc…..j




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 17 h 40 min

    Une priorité, et une urgence
    Une priorité, et une urgence pour l’Algérie:
    Pour une stratégie de sauvetage du bateau « Algérie » du coulage où du sabordage certain dans les prochains mois où prochaines années
    le peuple algérien surtout uni, et responsable de son destin doit revenir à une plateforme d’union des forces nationalistes authentiques, et vives de la nation comme celle de 1954 pour une stratégie de sauvetage politique,économique,financier de l’Algérie en grand danger,et de son peuple en otage




    0



    0
    Roberto
    11 août 2015 - 17 h 23 min

    Je propose une solution très
    Je propose une solution très simple pour assécher l’argent de l’informel, il suffit simplement de changer de monaie.En ce moment la tous les gens qui possèdent de l’argent thésaurisé seront obliges de passer à la banque. Est que le gouvernement a la volonté et les mains libres pour opérer librement.
    La est la question.




    0



    0
    fatigué
    11 août 2015 - 16 h 48 min

    bientot HADJ BETTOU ministre
    bientot HADJ BETTOU ministre du commerce et zendjabil ministre des finances, aux forumistes de AP de trouver les autres futurs ministres.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 16 h 30 min

    Par lyes2993 (non vérifié) |
    Par lyes2993 (non vérifié) | 11. août 2015 – 15:23
    Tiens donc, il faut encore amnistier les criminels économiques qui sont pour la plupart d’entre eux des anciens terroristes que Bouteflika a amnistiés blanchis enrichis, mais sont restés des hors la loi, parce que Bouteflika leur a donné les ailes. Bouteflika n’a pas instauré la paix, ni combattu le terrorisme, ce dernier a été mis à terre par l’armée algérienne sous la gouvernance de Zeroual et avec l’aide du peuple, mais Bouteflika les a non seulement blanchis de leurs crimes, mais a cautionné leurs crimes économiques le tout pour garder le pouvoir, ça ressemble plus à un deal entre Bouteflika et la mafia de l’informel, faite ce que vous voulez, mais laissez nous piller de notre côté le pays tout entier et la rente pétrolière.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 15 h 33 min

    c’est révoltons d’être
    c’est révoltons d’être gouverné par des responsables irresponsables aucune prévisions ni visions .Que dieu protège notre Algerie.




    0



    0
    Abdelhak
    11 août 2015 - 14 h 30 min

    M. Kamel Moulfi, Vous parlez
    M. Kamel Moulfi, Vous parlez d’une mafia, mais je veux bien que vous désignaient cette mafia par le nom, prénom et fonction de chaque membre. On comprend qu’une longue liste a été élaborée avec les dossiers noirs de chaque membre. Mais il semblait que les auteurs de ces investigations ont temporisés sa publication. Alors ils deviennent automatiquement complices de cette organisation criminelle qui a déplumée les Algériens.parmi cette mafia ceux qui se sont réfugiés en Iran et en Jordanie
    On comprend aussi que si ce n’est pas demain ca sera dans Dix ans ou 20 ans cette mafia payera pour ses crimes leurs enfants paieront aussi. On parle de la constitution d’un tribunal du peuple composé de dizaine de magistrats intégres et d’hommes de loi qui ne font pas partie d’aucun parti politique. Ils possédaient cette fameuse liste, (une copie). Donc on n’est pas près de sortir de l’auberge.




    0



    0
    lyes2993
    11 août 2015 - 14 h 23 min

    Des assassins en tout genre
    Des assassins en tout genre ont bien été amnistiés pour réduire le terrorisme des années 90 alors pourquoi pas amnistier des trafiquants en tout genre pour réduire l’économie parallèle et juguler la fuite des capitaux et réapprovisionner nos banques ??!!!!?




    0



    0
    zorba
    11 août 2015 - 14 h 02 min

    Il faut peut être confier les
    Il faut peut être confier les clés ,le commerce ,l’organisation du pays aux ‘barons’ de l’informel,revenir a la culture des comptoirs des siecles antérieurs,creer la plus vaste zone de delocalisation,de libre-echange du monde,pas d’impôts,pas de taxes,pas de contrôles,juste la loi de l’offre et de la demande.Des goupes industriels de tous pays viendraient construire des usines,des millions d’emplois créés,l’ultra liberalisme,tout s’achéte,tout se vend.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 13 h 34 min

    Comment voulez vous éliminer
    Comment voulez vous éliminer la corruption, le marché informel, mettre de l’ordre dans le fisc quand ceux qui nous dirigent contre notre volonté sont eux mêmes les pires voleurs les pires mafieux, les pires pilleurs du pays, l’affaire Khellil pour vous donner que cet exemple en est la preuve. Des voleurs ne peuvent pas promulguer des lois fiscales contraignantes, parce que leur pouvoir dépend justement de cette argent sale, du soutien des mafieux, de la France. Pourquoi d’après vous il y a déstructuration du DRS qui faisait des enquêtes, et bien la réponse c’est dans cet argent sale qui protège Bouteflika.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 13 h 07 min

    Le probleme est que le fisc
    Le probleme est que le fisc doit recuperer toutes ces liquidites qui se trouvent dans les circuits informels et faisant attention a toute deviation de blanchiment.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 12 h 52 min

    Tant qu’il n’y a pas
    Tant qu’il n’y a pas d’enquête et de loi contraignante sévères envers les contrevenants mafieux qui ont amassé des centaines de milliards qui représentent l’argent sale de la drogue, du pillage, de la contrebande, de la criminalité sous toutes ses formes, un argent amassé sous le règne de Bouteflika en toute illégalité totale, il n’y aura pas de solution…




    0



    0
    Damoclès
    11 août 2015 - 12 h 36 min

    L’amnistie fiscale doit être
    L’amnistie fiscale doit être clairement définie. S’agit-il pour l’Etat de renoncer aux impots et taxes que les concernés n’ont jamais payés? S’agit-il alors d’une simple incitation à deposer leur « économies » dans les banques? Il faudra désormais identifier les titulaires de ces comptes et suivre toutes les transactions qu’ils effectueront. Tout retrait de sommes importantes devrait être signalé, justifié. L’argent se retrouverait dans la sphère formelle pour y rester. Il suffit seulement de le vouloir. When there is a will, there is a way.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 12 h 25 min

    C’est le blanchiment des
    C’est le blanchiment des dollars de said and co!!!




    0



    0
    DZDZ
    11 août 2015 - 11 h 49 min

    La mafia pour sauver leurs

    La mafia pour sauver leurs amis au pouvoir et assurer leurs maintien.
    Nos ministres ( Gouvernement et CO) ont rendu service à cette mafia par leur complicité…Présentement, c’est à la mafia de montrer sa gratitude en aidant ces incompétents corrompus à garder le pouvoir.




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 11 h 45 min

    Le régime mafieux de
    Le régime mafieux de Bouteflika s’est découvert à nu devant le peuple il ne sait plus où donner de la tête, il est pris de court par la baisse du pétrole, il panique, il est complètement désorienté, c’est le résultat de 16 ans d’incompétence, de corruption, d’affaires mafieuse, de pillage du pays, de traitrise, et j’en passe, le pire c’est qu’il n’a pas diminué les importations en fonction de la diminution des prix du pétrole, ce régime vivait comme les monarchie du Golf de la rente, et s’est permis d’annuler des milliards de $ de dette de pays plus riches que l’Algérie ou en plein boum économique. Bouteflika est un roitelet nu, le peuple le juge pour ses actions dévastatrices pour le pays et traitres. La seule chose qui inquiète ce régime ce n’est pas l’avenir du pays qu’il a saboté, mais comment s’en sortir, il est tombé dans son propre piège..




    0



    0
    esprit libre
    11 août 2015 - 11 h 45 min

    la mafia politico financière,
    la mafia politico financière, nous sommes dans un pays où on debat s’il faut rendre le chèque obligatoire pour toute transaction commerciale et financière, on voir le niveau dans lequel l’algerie




    0



    0
    lhadi
    11 août 2015 - 11 h 23 min

    Aujourd’hui, le danger ce

    Aujourd’hui, le danger ce n’est pas le devenir mafieux qui se généralise mais l’incapacité de la construction d’une économie capable de produire de la sublimation et un changement de modèle industriel qui ne pourra se développer que dans un nouveau mode de vie où la substance de tous doit être assurée.

    L’ALGÉRIE a besoin d’un gouvernement de compétences pour élaborer un programme où l’ensemble des mesures sociales s’accompagneront d’une saine politique financière et budgétaire qui évitera l’inflation et garantira la croissance de la production, des investissements, de l’emploi, des salaires etc.

    Qu’une insurrection des consciences se fasse pour sortir de cette quadrature du cercle qui obèrent toutes réformes ambitieuses mettant fin à un immobilisme désastreux, à des résultats en trompe l’œil pour ainsi dire une politique qui n’a ni passé, ni avenir.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2015 - 11 h 02 min

    La prise de conscience
    La prise de conscience démocratique, pacifique, responsable, et sage,
    et l’unité du peuple algérien avec ses élites et intellectuels nationalistes pour sauver le pays de la Mafia politico-économico-financière qui a envahi les institutions de l’état, et du gouvernement
    algériens, et qui a bradé au profit de l’économie française, et mis à genoux (en faillite) l’économie, et les finances de l’Algérie




    0



    0
    Abou Stroff
    11 août 2015 - 9 h 54 min

    « La mafia pour sauver l’Etat »
    « La mafia pour sauver l’Etat » titre K. M..
    moua, je serais plus nuancé
    – primo, j’écrirais « la mafia pour sauver la marabunta qui nous gouverne. »
    – deuxio, avant d’écrire quoi que ce soit, je me poserais une simple question ou une question simple: la mafia et la marabunta qui nous gouverne ne sommes t elle pas une seule et même entité? en effet, si nous nous rappelons que la marabunta qui nous gouverne est parrainé par un voleur connu, reconnu avoir siphonné les reliquats des ambassades du temps où il était ministe des ZAE et condamné par la cour des comptes, n’est on pas en droit de confondre la marabunta et la mafia?
    – tertio, n’est on pas en droit de nous poser une question finale, à savoir: y a t il effectivement un Etat en Algérie?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.