Dictature et vassalité

Par Rabah Toubal – Et si, en plus de considérer les pays arabes comme inaptes à la démocratie, l'Occident était convaincu qu'ils seraient aussi inaptes à l'indépendance ? Partant de ce constat, il a échafaudé une nouvelle doctrine concernant ces pays, tous dirigés par des monarques absolus ou des dictateurs imposés par la force et la fraude massive. En effet, avec leurs immenses territoires, souvent sous-peuplés et leurs fabuleuses ressources naturelles et financières, les vingt-deux pays arabes aiguisent assurément l'appétit vorace de l'Occident, plus que jamais dominateur et conquérant. Il ne se contente plus d'assurer à la majorité d'entre eux une protection et une relative sécurité généreusement rétribuées, contre leurs propres peuples, dominés et écrasés par des dictatures obscurantistes, contre les pays «frères» récalcitrants ou contre le communisme athée, aujourd'hui quasi totalement défait à travers le monde. Ainsi, après avoir confirmé l'inaptitude des pays arabes à la démocratie et à l'indépendance, l'Occident chrétien veut clairement exploiter leurs tares pour renforcer le lien de vassalité qui les unit à lui et profiter ouvertement de leurs territoires et ressources, convoités par les différentes puissances mondiales, dans un monde dont les richesses sont limitées et sont l'enjeu de sourdes luttes, appelées à devenir plus acharnées dans les décennies, voire les siècles à venir. Cette nouvelle stratégie de l'Occident repose sur des relations solides avec Israël, la Turquie, l'Iran et Daech, sa dernière création diabolique dans les pays de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, et qui constitue une version moderne des Mongols des XIe et XIIe siècles, chargés de détruire les pays arabes, de l'Algérie jusqu’au Yémen.
R. T.

Comment (18)

    Anonyme
    21 août 2015 - 10 h 06 min

    Que reste t il en 2015, après
    Que reste t il en 2015, après une indépendance géographique de notre pays ?
    Il reste une colonisation perfide d’une administration Française, nous sommes,encore, administrés par ce colonialiste Français.
    Sinon pourquoi ne pas remodeler notre système administratif qui ne convient pas du tout à notre mode de vie.
    L’organisation, ancestrale, des villages KABYLES et d’autres contrées du pays, nous renseignent sur le mode de gouvernance adapté.
    L’organisation du village doit remonter jusqu’au sommet de la pyramide du pays. C’est , en fait, une organisation pyramidale, au niveau de chaque palier territorial.
    Cette nouvelle organisation fera de notre pays , le pays le plus « démocratique » du monde.




    0



    0
    Omar
    20 août 2015 - 5 h 52 min

    Anonyme du 19/08 10H05 se
    Anonyme du 19/08 10H05 se donne raison quelques heures plus tard à travers Anonyme 23H 41. Le comble de l’arnaque ! N’est-ce pas RAIS,/Ahmed/Anonyme/ETC…?




    0



    0
    RAMO
    19 août 2015 - 23 h 35 min

    Nous n’avons pas une élite
    Nous n’avons pas une élite qui gouverne ,nous n’avons que des bricoleurs au sommet de l’Etat, QUI CE LA COULE DOUCE RIEN DE PLUS ET DANS LA DURÉE, c’est très navrant de le dire, j’ai honte pour mon pays
    vous nous avez clochardisez dans tout les domaines et le reste est a venir que nous nous préserves de tous ce que vous avez semés ces dernières années dans la gestion catastrophique du pays.




    0



    0
    anonyme
    19 août 2015 - 22 h 41 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 19. août 2015 – 10:05
    complètement d’accord avec vous, ce discours est trop simpliste
    ps: parler de « communisme athée » c’est imaginer que toutes les autres doctrines sont religieuses




    0



    0
    SMCO
    19 août 2015 - 19 h 14 min

    Les puissances étrangères, en
    Les puissances étrangères, en l’occurrence les occidentaux n’ont jamais d’affinité pour les pays du Sud en particulier pour ceux qu’ils ont quittés avec amertumes. C’est nous, gouvernants et gouvernés qui sommes à blâmer pour la défaillance. Les gouvernants sont avares et amoureux du pouvoir, le peuple est amorphe et paresseux. Il y a simplement 60 ans la coré du Sud été, économiquement et politiquement comme l’Algérie, ou presque. Avec la volonté du peuple et des dirigeants conscients du devenir de leur pays, aujourd’hui, elle se place parmi les nations qui dominent le marché de l’industrie de point. La Chine qui, à présent tienne tète aux USA, les années 50’s était parmi les pays sous développés. Certes il y a une parti du blâme contre l’occident, mais la grande partie revient sur nous.




    0



    0
    Soltani
    19 août 2015 - 13 h 58 min

    La destruction de Baghdad a
    La destruction de Baghdad a eu lieu en 1259, c’est a dire au 13 siècle par la petit fils de Genghis Khan, le Mongol.




    0



    0
    الهوارية..في امريكا
    19 août 2015 - 13 h 05 min

    Les opposants et anarchistes
    Les opposants et anarchistes Américains et Européens qui se rebellent contre leurs Régimes
    Se font injecter une puce électronique ou avalée avec un verre d’eau moulée dans un cachet ou pilule à leur insu pour être contrôler à distance…
    Ceux qui arrivent à quitter leurs territoires, ils vont vivre dans la brousse de l’Amérique Latine ou en Afrique du Sud ou encore Chine pour se faire opérer et enlever cette puce.
    Ceux qui contrôlent à Distance leurs peuples ne sont pas un régime totalitaire où la démocratie n’est que Bananière et cocotière? et paravent pour les Abrutis qui croient au Père Noël?




    0



    0
    Abou Stroff
    19 août 2015 - 12 h 22 min

    Par Alilou (non vérifié) |
    Par Alilou (non vérifié) | 19. août 2015 – 10:21
    en effet, je pensais à si ali bongo, fils de si omar bongo.
    PS: mon petit doigt me dit que si $aïd bongo euuuuuuuuuuuuuuuuh, pardon, si $aïd le frangin de si kouider, ne suivra guère l’exemple de si ali.
    Moralité de l’histoire: l’Algérie est partie pour se transformer en monarchie.




    0



    0
    الهوارية..في امريكا
    19 août 2015 - 11 h 02 min

    Vous ne savez pas pourquoi
    Vous ne savez pas pourquoi ils déballent tous ces pays arabes et d’Afrique et chassent leurs peuples vers les Pays du Nord de la Planète et les mettent à feu et à sang!!
    C’est pour mettre leurs mains sur toutes les ressources du Pays
    1°)Pomper les Hydrocarbures et les stocker chez eux
    Pour ne pas arrêter la production des véhicules et engins et créer d’autres nouvelles marques
    Peur de mourir de froid, avec le Produits pétroliers, ils peuvent chauffer leurs grands pays.
    2°) voler les idées et les projets des chercheurs et scientifiques car leurs enfants sont nuls en Maths exactes et Math sup
    Et bien sûr mettre main basse sur tout ce que possède ces pays arabes pour les appauvrir et laisser leurs peuples errer sans but!
    On est au courant de leurs plans




    0



    0
    lhadi
    19 août 2015 - 10 h 57 min

    Le pouvoir fait une stratégie

    Le pouvoir fait une stratégie de communication toxique avec des effets d’annonces « trompe l’œil » pour ne pas évoquer les vrais problèmes.

    Le verbalisme aux conséquences limitées caractérise l’extrême faiblesse de ce régime qui s’arroge toute prérogative, décide seul pour constituer les allégeances et stimuler le loyalisme de ses soutiens.

    Il distribue promotions, privilèges et prébendes.

    Par conséquent, la « catapulte journalistique » est vitale car la vie est un combat pour une nation comme pour un homme.

    En clair même si la route est dure, le but difficile, mais qu’il est grand pour affronter les taches de plus en plus redoutables.

    C’est dans cet esprit que le doute et la résignation ne doivent pas effleurer notre esprit.
    Il est tout à fait évident que les choses ne sont jamais simples en politique. Il faut composer, être plus souple car l’homme peut changer et un système être changé.

    La forme républicaine implique d’une part une distance accrue par rapport à tout élément « de pouvoir personnel » et d’autre part, une citoyenneté fondée sur un système de devoir et de droits qui s’exercent au sein même de l’état.

    C’est pourquoi le travail d’idéalisation de la nation, de célébration de l’identité citoyenne prend une importance si considérable dans les instances éducatives et dans le débat public.
    Les médias constituent des moyens de diffusion d’information mais aussi des lieux de débats où se formulent de perpétuelles interrogations et remises en question.

    De ce perpétuel débat sur le rôle de l’État dans la société, sur ses performances attendues, ses insuffisances constatées ou ses échecs stigmatisés, émergent des représentations dominantes de ce que l’État devrait être pour se faire reconnaître comme légitime.

    L’Algérie ne s’identifie à personne d’autre qu’à son peuple.

    Par conséquent, c’est avec la force de l’argument qu’on doit être dans l’obligation d’assurer une république solide, ce qui implique qu’elle doit être au sommet.

    Poussé par cette logique annoncée, il est utile d’avoir à la tête d’un gouvernement d’union populaire, un chef de l’exécutif doté d’une forte autorité ou même d’un leader charismatique pour lancer le projet d’une authentique modernisation qui ouvrira la voie à une espérance nouvelle.

    Ainsi derrière l’unité de direction, voir grâce à elle, se maintient une authentique diversité du milieu décisionnel central.

    C’est dans cet esprit de responsabilité qu’on doit œuvrer pour trouver notre propre destin.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    lhadi
    19 août 2015 - 10 h 50 min

    Le pouvoir fait une stratégie
    Le pouvoir fait une stratégie de communication toxique avec des effets d’annonces « trompe l’œil » pour ne pas évoquer les vrais problèmes.

    Le verbalisme aux conséquences limitées caractérise l’extrême faiblesse de ce régime qui s’arroge toute prérogative, décide seul pour constituer les allégeances et stimuler le loyalisme de ses soutiens. Il distribue promotions, privilèges et prébendes.

    Par conséquent, la « catapulte journalistique » est vitale car la vie est un combat pour une nation comme pour un homme.

    En clair même si la route est dure, le but difficile, mais iil est grand pour affronter les taches de plus en plus redoutables.

    C’est dans cet esprit que le doute et la résignation ne doivent pas effleurer notre esprit.

    Il est tout à fait évident que les choses ne sont jamais simples en politique. Il faut composer, être plus souple car l’homme peut changer et un système être changé. La forme républicaine implique d’une part une distance accrue par rapport à tout élément « de pouvoir personnel » et d’autre part, une citoyenneté fondée sur un système de devoir et de droits qui s’exercent au sein même de l’état.

    C’est pourquoi le travail d’idéalisation de la nation, de célébration de l’identité citoyenne prend une importance si considérable dans les instances éducatives et dans le débat public. Les médias constituent des moyens de diffusion d’information mais aussi des lieux de débats où se formulent de perpétuelles interrogations et remises en question.

    De ce perpétuel débat sur le rôle de l’État dans la société, sur ses performances attendues, ses insuffisances constatées ou ses échecs stigmatisés, émergent des représentations dominantes de ce que l’État devrait être pour se faire reconnaître comme légitime.

    L’Algérie ne s’identifie à personne d’autre qu’à son peuple.

    Par conséquent, c’est avec la force de l’argument qu’on doit être dans l’obligation d’assurer une république solide, ce qui implique qu’elle doit être au sommet.

    Poussé par cette logique annoncée, il est utile d’avoir à la tête d’un gouvernement d’union populaire, un chef de l’exécutif doté d’une forte autorité ou même d’un leader charismatique pour lancer le projet d’une authentique modernisation qui ouvrira la voie à une espérance nouvelle.

    Ainsi derrière l’unité de direction, voir grâce à elle, se maintient une authentique diversité du milieu décisionnel central. C’est dans cet esprit de responsabilité qu’on doit œuvrer pour trouver notre propre destin.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]




    0



    0
    lhadi
    19 août 2015 - 10 h 37 min

    En termes de réaction

    En termes de réaction politique, il est évident que nos gouvernants, auto satisfaits par les résultats mitigés de la réconciliation nationale, n’ont jamais su faire une oncologie, ô combien nécessaire, sur la société algérienne.

    Comment dans ces conditions peut-on trouver la thérapie de choc qui permettra de réduire les métastases qui gangrènent la société algérienne divisée entre paraboles et minarets, entre conservateurs et progressistes, entre ceux qui font leurs devoirs et ceux qui ne le font pas

    Un Président de la république, faible et affaibli, donnera force à l’Hydre de Lerne de renaître de ses cendres d’où mon appel au chef de l’Etat de nommer un Héraclès qui puisse mettre en œuvre le deuxième de ses douze travaux.

    En mettant en pratique cette suggestion, il mettra à mal la thèse d’un président ne présidant qu’à son sommeil.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2015 - 10 h 06 min

    la démocratie occidentale
    la démocratie occidentale c’est leur culture et notre malheur ,pour nous « libérer » de l’occident il est nécessaire d’inventer notre propre démocratie à l’instar de la Chine (parti unique communiste honni par l’occident jaloux de sa réussite) la Russie ressuscitée après la disparition de l’Urss et tenant tête à son ennemi ,l’Inde avec sa démocratie en une longue ascension vers le bien être . la fatalité est une arme morale inventée par l’ennemi pour nous empêcher de réagir . Winston churchil ,lorsque l’Angleterre (écrasée par les bombardements) se retrouva absolument seule face à l’Allemagne ,déclara « la situation est désespérée mais je reste optimiste .Si l’Algérie veux s’en sortir elle doit penser à elle d’abord .




    0



    0
    Sprinkler
    19 août 2015 - 10 h 02 min

    Cet été sur la côte
    Cet été sur la côte méditerranéenne les arabes d’Arabie ont pourtant conquis de haute lutte un bout de territoire de la Gaule, dix arpents de plage dorée de la localité de Vallauris…Tandis que les armées de François 1er de Hollande bayaient grassement au doux soleil de ce mois d’août, le roi bédouin Salman, sous l’œil des puissances cathodique, à la tête d’une armée de mille domestiques aguerris, s’empara d’une petite anse du Golfe Juan…Sitôt investie par les légions de ses serviteurs, le pétro-souverain en proclama l’annexion au royaume d’Arabie avant d’en fortifier les abords à coups de millions d’écus…Mais c’était sans compter sur les serfs de cette petite bourgade de Provence qui ne tardèrent pas à se soulever comme un seul homme contre le bailli de la circonscription dont il demandèrent la tête si le territoire conquis par les sarrasins n’étaient pas repris à l’envahisseur avant la fin des moissons. Le roi François 1 er de Hollande ayant eu vent de l’incursion sarrasine dépêcha ses meilleurs chevaliers et reconquit le territoire perdu après une bataille médiatique mémorable…Défait, furieux et humilié, le roi d’Arabie leva le camp et pris la route du Royaume du Cannabis rattaché à son trône par un bail éternel…




    0



    0
    Alilou
    19 août 2015 - 9 h 21 min

    Abou Stroff, tu veux dire de
    Abou Stroff, tu veux dire de Si Ali Bongo ?




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2015 - 9 h 05 min

    je trouve que votre analyse
    je trouve que votre analyse est trop simpliste.elle ne fait que confirmer une realite aberante.l’igorance .au lieu de donner des explication (et il y’en a ),vous vous refugiez derriere vos eternelles lamentations et dire comme toujours c’est la faute aux autres (israel,france,usa et ,,,,peut etre aussi le swaziland).vos fameux « pret a penser » ca ne marche pas ,rangez votre stylo et laissez les analystes faire des chroniques.cordialement!




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2015 - 8 h 54 min

    La comédie a assez duré.
    La comédie a assez duré. Barack Obama a mis a nu les régimes arabes, racistes et esclavagistes. Quelle belle revanche de l’Histoire, dont les peuples arabes ne jouiront certainement pas !




    0



    0
    Abou Stroff
    19 août 2015 - 8 h 49 min

    parlant des 22 « états »
    parlant des 22 « états » « arabes, R. T. soutient qu’ils sont « tous dirigés par des monarques absolus ou des dictateurs imposés par la force et la fraude massive. »
    moua, je pense qu’il y a, au moins, un « état » qui ne répond pas à la définition de l’auteur. en effet, chacun sait que notre bienaimé fakhamatouhou national n’est ni un monarque absolu, ni un dictateur imposé par la force et la fraude massive et que notre bienaimé fakhamatouhou national a été élu, réélu, réélu et réélu par une majorité absolue et ceci depuis son arrivée, en 1999, sur un char de l’armée. je parie qu’il continuera à être élu et réélu jusqu’à ce qu’ils se mette à grignoter les pissenlits par la racine.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune. tous les états arabes, sans exception, sont hors histoire. on les mentionne dans les media des puissances impérialistes tant qu’il y a du pétrole et du gaz à siphonner. dès que ces deux sources d’énergie auront tari, les « états arabes » et les « arabes » retrouveront leur juste place, à savoir les poubelles de l’histoire.
    PS: ali bongo qui a succédé à son père omar bongo a décidé de renoncer à « son » héritage au profit de la jeunesse gabonaise. peut on s’attendre à ce que $aïd le frangin qui va, selon toute probabilité, succédé à son frère suive l’exemple de si omar?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.