Et pourtant, elle tourne

Par Houari Achouri – On vient de découvrir que les censeurs qui surveillent en France les prestations des journalistes sur les médias prennent tout au sérieux, même la page météo. Celui que l’on appelle «M. Météo» de la chaîne satellitaire française France 2 a été licencié pour avoir, nous dit-on, critiqué l'avis officiel sur le changement climatique. Il a écrit un livre intitulé «Climat Investigation» dans lequel il a présenté son avis sur le changement climatique contraire à celui du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), un organisme onusien censé faire autorité dans ce domaine. Philippe Verdier, c’est son nom, a été interdit d'antenne depuis la sortie de son livre. Il a osé aller à contre-courant du vent dominant qui porte la thèse du réchauffement climatique en tant que «malédiction». Au contraire, Philippe Verdier pense que le réchauffement climatique a des avantages et il s’est cru libre de l’écrire. Il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère, selon les journalistes qui ont lu son livre, en évoquant les «incertitudes des scientifiques». Pis, il trouve que ceux-ci sont manipulés. Il qualifie les ONG de «mercantiles» et estime que les médias sont «aveuglés». Pour avoir osé cela, il ne présentera plus la météo sur cette chaîne de télévision publique française. On sait que la liberté d’expression en France est surveillée. Le dépassement des limites, «la ligne rouge», est sévèrement sanctionné par ceux qui dictent le «prêt-à-penser». On l’a compris déjà avec le sort réservé à l’humoriste Dieudonné, persécuté parce qu’il s’oppose aux «vérités absolues», qui peuvent être de grossiers mensonges, mais qui sont érigées en «constantes» à ne pas transgresser. Faire rire tout en dénonçant la politique de l’entité sioniste n’entre pas dans le champ de la liberté d’expression en France et est frappé d’interdit et son auteur banni des espaces culturels. Le lobby sioniste en France, comme ailleurs, a le bras long. Il est en mesure de bâillonner quiconque lui porte atteinte. On peut le comprendre. Mais licencier «M. Météo», surtout à l'approche de la 21e Conférence des Nations unies sur le climat, qui doit se tenir à Paris dans les prochains jours, cela relève d'une situation burlesque qui n'est pas sans rappeler un certain… Galilée.
H. A.

Comment (12)

    TheBraiN
    3 novembre 2015 - 9 h 14 min

    @Anonyme
    Pas de lignes rouges

    @Anonyme
    Pas de lignes rouges , ni walou, ce Monsieur a tout simplement raconter des âneries.
    Dans son intervention aux « Grandes Gueules », sur RMC, Philippe Verdier affirme que les scientifiques du GIEC sont payés par les gouvernements et donc politisés. Cette affirmation est tout simplement fausse. En effet, les scientifiques qui participent à la rédaction des rapports d’évaluation du GIEC ne sont pas rémunérés du tout pour cette activité.
    Le GIEC est composé d’une administration (dont un bureau exécutif de trente et un membres élus), dont l’activité est financée à la fois par l’ONU (via le Programme des Nations unies pour l’environnement, le PNUE, et la Convention cadre sur le changement climatique, la CCNUCC), par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), et par des contributions volontaires des Etats.

    C’est tellement facile !
    Dès qu’une opinion dérange on parle d’âneries alors que sur ce thème (climat) personne ne détient la liberté absolue .
    Le GIEC dont vous parlez est financé (d’après vous) par l’ONU et des organisations internationales .
    Ceci ne fait que confirmer le caractère politique et dirigé de ses recherches !!!!!!!




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    3 novembre 2015 - 3 h 28 min

    Plus du quart de nos rejets
    Plus du quart de nos rejets de dioxyde de carbone dans l’atmosphère sont captés par les océans de la planète. Une fois dissout dans l’eau, le CO2 devient de l’acide carbonique et contribue à l’augmentation de l’acidité des océans. Plus le taux de CO2 augmente dans l’atmosphère, plus les océans vont s’acidifier.
    Le réchauffement climatique sera accompagné d’une augmentation de l’acidité des océans à cause du CO2. C’est inévitable, ce qui aura des conséquences très fortes sur les écosystèmes marins du siècle prochain (d’ici 2100). Il n’y a aucun doute à ce sujet.
    Selon une étude publiée la revue Nature Climate Change, l’acidification des océans aura un impact sur les espèces marines. Cette étude montre que d’ici 2100, les océans seront jusqu’à 150% plus acides. Cette étude a été réalisée et validée sous le contrôle du GIEC.
    Ainsi, les bouleversements pour les écosystèmes marins seront énormes.
    Les coraux, notamment, seront parmi les plus menacés. Une eau trop acide provoque chez les coraux des problèmes de calcification de leur exosquelette, les rendant plus vulnérables à l’érosion.
    Les moules, les huîtres, les crustacés (crevettes, crabes …) seront également gravement impactés.
    Les cycles du carbone et de l’azote seront perturbés. Il y aura donc des conséquences environnementales, économiques …. .

    Ceci étant rappelé pour attirer l’attention sur la gravité du réchauffement climatique.

    Je ne partage pas du tout l’avis du journaliste Français, à savoir Monsieur Météo. Je reconnais que la France n’est pas une démocratie. La police de la pensée unique est omniprésente dans la fonction publique les médias …. c’est terrible. Ce journaliste vient de subir les foudres de cette pensée unique rétrograde et imbécile. Ce sont les faits.
    Ce journaliste se trompe lourdement sur le réchauffement climatique, qui n’est pas une vue de l’esprit, mais une réalité.




    0



    0
    Lyes Oukane
    3 novembre 2015 - 3 h 22 min

    @ steh
    des mares de pétrole

    @ steh

    des mares de pétrole affleuraient sur la terre ,il y a des milliers d’années déjà . Il n’a donc pas  » …fallu de grands efforts …  » pour découvrir cette matière et bien d’autre . Le fer comme le bronze , le cuivre ,l’or ,les pierres précieuses ,le salpêtre ect … sont connus aussi depuis la nuit des temps .




    0



    0
    mohamed El maadi
    2 novembre 2015 - 16 h 32 min

    La France est devenue une
    La France est devenue une dictature et cela fait longtemps que je vous le dis.Quand j’entend les nanars boiteux sur les libertés en algérie qui doi certe etre amélioré mais mon vieux réveillez vous c’est fini la France tu rampe ou tu dégage voilà la sacré sainte liberté d’expression .En Algérie mon garçon tu es libre et ne ne racontez pas de sornettes vous êtes au soleil la haut les pieds dans la piscine question liberté !




    0



    0
    steh
    2 novembre 2015 - 16 h 19 min

    lol je ne cois pas a ma vie
    lol je ne cois pas a ma vie avec le singe!? non n’esse pas!, je crois a ma vie avec la voiture…




    0



    0
    steh
    2 novembre 2015 - 16 h 17 min

    suite a mon commentaire :
    suite a mon commentaire : mais je reste pour le respect de la liberté d’expression, si y a des gens qui pense différement il faut pas aller jusqu’au renvoi cela relève du délire.




    0



    0
    steh
    2 novembre 2015 - 16 h 11 min

    Le changement climatique
    Le changement climatique n’existe pas! car le fer ainsi le pétrole et d’autres matière polluente sont extrait de la terre donc de la nature, il a fallait des grands efforts pour les êtres humains de découvrir ses matière naturel…
    moi je suis croyant je ne crois a cette définition des scientifiques, le Coran nous toujours dit, voici la terre mais il faut la travailler pour manger..bonne soirée.

    Observation : en ce qui concerne le fondement des glaciers bof, y a tellement de mer qui sèche par ci par la que la nature a encore besoin d’eau.




    0



    0
    Anonyme
    2 novembre 2015 - 14 h 34 min

    TheBraiN (non vérifié) | 2.
    TheBraiN (non vérifié) | 2. novembre 2015 – 12:50

    Les lignes rouges n’existent que dans la tête des gens de chez nous. Ailleurs,vous n’avez pas à raconter n’importe quoi, les lois sont bien claires.

    Pas de lignes rouges , ni walou, ce Monsieur a tout simplement raconter des âneries.
    Dans son intervention aux « Grandes Gueules », sur RMC, Philippe Verdier affirme que les scientifiques du GIEC sont payés par les gouvernements et donc politisés. Cette affirmation est tout simplement fausse. En effet, les scientifiques qui participent à la rédaction des rapports d’évaluation du GIEC ne sont pas rémunérés du tout pour cette activité.
    Le GIEC est composé d’une administration (dont un bureau exécutif de trente et un membres élus), dont l’activité est financée à la fois par l’ONU (via le Programme des Nations unies pour l’environnement, le PNUE, et la Convention cadre sur le changement climatique, la CCNUCC), par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), et par des contributions volontaires des Etats.




    0



    0
    Mohand
    2 novembre 2015 - 12 h 14 min

    Et en Algérie est ce que l’on
    Et en Algérie est ce que l’on peut tout dire? Oh que non !
    En France il y a de bonnes et mauvaises choses mais en Algérie il n’y a que de mauvaises. En dehors du soleil, et d’une certaine fraternité et solidarité qui s’expriment dans certains cas et certaines fois je ne vois rien d’autres de correct et de juste.




    0



    0
    TheBraiN
    2 novembre 2015 - 11 h 50 min

    La liberté d’expression en
    La liberté d’expression en France s’exerce dans un cadre bien précis et des lignes rouges définis par le lobby sioniste et la Franc-maçonnerie .
    Le reste ….




    0



    0
    Omar
    2 novembre 2015 - 8 h 06 min

    Un grand salut à ce grand
    Un grand salut à ce grand monsieur pour avoir eu le courage de dénoncer une partie du Grand Mensonge que les prétendus « Illuminati » et tous leurs acolytes Franc-maçons, Sionistes, etc … tentent de faire avaler aux peuples du monde depuis le Jour où Satan a fait la promesse de corrompre l’Humanité.
    Chaque jour les rangs de ceux qui sont contre le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial) s’agrandissent et rien ne peut arrêter le courant de l’éveil …




    0



    0
    AlgérienLibre
    2 novembre 2015 - 7 h 08 min

    Oui malheureusement vous
    Oui malheureusement vous pouvez le dire que en France on est pas libre de tout dire que la démocratie a disparu que les droits sont partis oubliettes aucune chaîne de télévision ou radio ne peut dire quelques choses totalement contrôler par Israël crif..

    En algerie vous pouvez dire tous ce qui est faux pas vrai dire des choses injuste ,dire du mal du président.
    Oui dire du mal tout court..
    Dioudonné n’existe plus avec cette vermine.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.